Aller au contenu

Caricatures, décapitation et laïcité


Déchet(s) recommandé(s)

je ne sais pas pour la France, mais le libéralisme est un pilier au Canada de sorte que les libertés individuelles sont érigées au niveau des droit constitutionnels (donc presque intouchables). sauf en de rares exceptions (discours haineux, diffamation, etc), les gens sont libres de dire ce qu'ils veulent. ceci dit, dans le milieu juridique, la liberté d'expression est un des sujets constitutionnels les plus débattus en cour et ce depuis des années. on comprendra que le concept est excessivement difficile à délimiter. d'ailleurs, au Canada, la Cour Suprême a récemment accepté d'entendre la cause Mike Ward c. Jérémy Gabriel. alors que Ward a passé des années à rire des handicapés devant le grand public, la Cour se questionne toujours à savoir s'il avait le droit ou non de le faire (vous avez un cas similaire avec Dieudonné). alors, prétendre que Paty ne pouvait pas, sur la base des limites de sa liberté d'expression, exposer une caricature de Mahomet à des fins pédagogiques, c'est peine perdue selon l'état actuel du droit selon moi (au Canada, du moins). 

Sous l'angle de la laïcité, ma compréhension est la même que @Celine, c'est-à-dire que la notion de laïcité appliquée aux institutions scolaires n'empêche pas l'enseignant d'aborder des faits religieux dans ses cours. d'ailleurs j'ai trouvé la réponse de Céline très nuancée, n'en déplaise à @1789. il soulève même une question incidente vraiment pertinente: même si Paty avait le droit de faire ce qu'il a fait, est-ce que c'était approprié de le faire (Céline utilise le mot "discernement") ? là, on entre dans les discussions d'ordres morales et civiques. il faut dire qu'il a utilisé comme cas d'étude un des sujets les plus polarisants en France actuellement, et qu'incidemment, cela a impliqué que certains de ses étudiants devaient se priver de son enseignement puisque leurs croyances religieuses les empêchaient d'y assister. pour moi, il y a une distinction fondamentale entre l'école comme un lieu de discussion et de réflexion et l'école comme un lieu de clivage et de polarisation. l'enseignant devrait s'appliquer à entretenir le premier et non le dernier. mais ça, c'est mon opinion perso.

d'ailleurs on a présentement un débat très similaire au Canada, avec l'utilisation du n-mot par une professeure à l'Université d'Ottawa pour illustrer le concept de "récupération". l'utilisation du mot en classe lui a valu une suspension administrative par l'université. pas simple, pas simple.

@W00tW00t : avant que tu te la rappliques, NON, je n'excuse pas le meurtre commis, et OUI, on en fait un sujet de réflexion, get over it.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouais, c'est la difference entre le DROIT de faire quelque chose et si c'est pertinent de le FAIRE. Je pense que beaucoup n'ont pas le discernement necessaire pour savoir quand c'est pertinent/innocent de le faire. Context is everything, si ca avait ete un eleve qui avait montre les caricatures, je ne crois pas que ca aurait pris cette proportion. Tes responsabilites, ta position dans la societe peut modifier la portee de tes droits. 

A vrai dire, la decapitation me parait une anecdote tres differente du sujet et on aurait pu en faire un autre thread

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 33 minutes, L'Oracle-W00t a dit :

4krr9y.jpg

Vienne en argentine se fait enrichir culturellement présentement. 

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1746426/attaque-terroriste-au-coeur-de-vienne

"Proche d'une synagogue"

T'sais, faut pas tirer de conclusion hâtive, mais ça pourrait bien être un truc d'extrême-droite. Si c'est le cas, diras-tu que l'Europe a un problème d'extrême-droite? En fait, non, tu vas blâmer les progressistes fous pour la montée de l'extrême-droite. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 20 minutes, MattIsGoD a dit :

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1746426/attaque-terroriste-au-coeur-de-vienne

"Proche d'une synagogue"

T'sais, faut pas tirer de conclusion hâtive, mais ça pourrait bien être un truc d'extrême-droite. Si c'est le cas, diras-tu que l'Europe a un problème d'extrême-droite? En fait, non, tu vas blâmer les progressistes fous pour la montée de l'extrême-droite. 

La vraie extreme droite ultra nationaliste  est très présente et active en Europe. Les progressistes altermondialistes et islamo-gauchistes leur ouvrent toute grande la porte pour qu'ils puissent croitre et devenir dangereux.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc les progressistes altermondialistes et islamo-gauchistes ouvrent a la fois la porte aux nazis et aux immigres. 

Ce n'est pas de la faute des extremistes si ils deviennent dangereux mais celle des progressistes. 

Putain mais comme j'aimerais vivre dans ta tete ou tout est si simple, j'ai vu des jeux videos moins manicheen

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2020-11-02 à 21:18, L'Oracle-W00t a dit :

Ceci explique cela.

Il y a eu des attentats car un fanatique a décidé de tuer des innocents pour le compte de sa petite idéologie.
Qu'il justifie son gestes en raison des caricatures, du discours de Macron ou du dernier épisode de Derrick, ça ne rend pas les choses qui précèdent responsables de quoi que ce soit et ça ne démontre pas le lien de causalité. D'ailleurs, ce qui a provoqué son attentat, c'est son idéologie terroriste, pas un dessin, une parole ou une soporifique série TV, car ces choses, selon l'expérience générales de la vie, n'entrainent pas la mort d'innocent.
Bref, tu tiens un raisonnement post hoc ergo propter hoc.

Ta liberté d'expression n'est pas en danger (et vu tes posts, crois moi que je le regrette presque) la laïcité en France ne l'est pas non plus.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 52 minutes, DASRI a dit :

Il y a eu des attentats car un fanatique a décidé de tuer des innocents pour le compte de sa petite idéologie.
Qu'il justifie son gestes en raison des caricatures, du discours de Macron ou du dernier épisode de Derrick, ça ne rend pas les choses qui précèdent responsables de quoi que ce soit et ça ne démontre pas le lien de causalité. D'ailleurs, ce qui a provoqué son attentat, c'est son idéologie terroriste, pas un dessin, une parole ou une soporifique série TV, car ces choses, selon l'expérience générales de la vie, n'entrainent pas la mort d'innocent.
Bref, tu tiens un raisonnement post hoc ergo propter hoc.

Ta liberté d'expression n'est pas en danger (et vu tes posts, crois moi que je le regrette presque) la laïcité en France ne l'est pas non plus.

 

Que fais-tu des terroristes pro-islam anti-blanc progressiste-fous pédophiles du deep state qui veulent DÉTRUIRE le p'tit blanc? HEIN! Fais tes recherches, viarge!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 mois plus tard...

 

En résumé: un prof de religion anglais a montré les caricature du prophete en classe: les parents ont proteste et l'ecole s'est excusé.

 

Un professeur islmamiste a donne son opinion, somme toute mesurée pour expliquer pourquoi l'ecole avait bien fait et pourquoi la communaute devait accepter les excuses. 

Pas de decapitation ou de scandales majeur. Bien joué. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 mois plus tard...

Voilà la réponse du gouvernement Macron suite à ces événements.

Citation

Le rapport a été confié à l'ancien inspecteur général de l'Education nationale Jean-Pierre Obin, déjà auteur en 2004 d'un rapport intitulé "Les signes et manifestations d'appartenance religieuse dans les établissements scolaires" et, en 2020, de l'essai Comment on a laissé l'islamisme pénétrer l'école (Hermann). Dans son nouveau rapport, Jean-Pierre Obin assure, sur la base d'entretiens réalisés avec des membres du personnel de l'Education et des jeunes, que "chez beaucoup d'élèves se développe l'idée d'une laïcité coercitive voire punitive, conçue pour brider l'expression des religions".

Star Trek Kirk GIF

Citation

Parmi les syndicats d'enseignants et de chefs d'établissement interrogés par franceinfo, tous ne partagent pas le constat alarmiste dressé par Jean-Pierre Obin sur l'adhésion à la laïcité des élèves et de leurs parents. "Le rapport ne donne pas de chiffres d'enquête à grande échelle sur le respect de la laïcité dans les écoles, mais s'appuie sur des entretiens avec quelques enseignants ou directeurs d'école et un sondage", déplore Guislaine David, porte-parole du Snuipp-FSU, le syndicat majoritaire chez les enseignants du premier degré.

Typique. Un autre geste politique vide qui ne cherche qu'à tracer des frontières idéologiques en vue des prochaines élections. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...