Aller au contenu

Caricatures, décapitation et laïcité


Déchet(s) recommandé(s)

 
  •  
 
 

Le professeur décapité «a été respectueux», selon le recteur de la mosquée de Lyon

Ajouter l'article à vos favorisRetirer l'article de vos favoris

ATTENTAT

L'enseignant décapité à Conflanns-Sainte-Honorine était en droit d'«élever le niveau intellectuel sur la tolérance et la liberté d'expression, a déclaré le recteur de la mosquée de Lyon

 

L'enseignant décapité à Conflans-Sainte-Honorine après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression a «fait son travail» et a été «respectueux», estime dimanche le recteur de la mosquée de Lyon. «Le professeur a fait son travail», souligne Kamel Kabtane, également président du Conseil des mosquées du Rhône, dans un entretien par téléphone avec l'AFP.

«Il était en droit d'élever le niveau intellectuel sur la tolérance et la liberté d'expression. Il a été respectueux et il a même proposé aux élèves qui pourraient se sentir choqués de sortir. Il a voulu parler sans vexer, sans blesser», insiste Kamel Kabtane. «En France, la liberté d'expression existe et il faut qu'elle existe», ajoute le recteur, pour qui le ou les auteurs des faits ont prouvé par leurs actes qu'ils ne sont «pas religieux».

La faute aux réseaux sociaux?

Pour le dignitaire musulman, les réseaux sociaux sont pour une grande part dans la polémique sur l'enseignement du professeur qui a précédé son meurtre. «Les réseaux sociaux grandissent à la loupe ce qui se passe et donnent une vision déformée. On a manipulé l'enseignement de ce professeur pour en faire quelque chose qui mériterait la mort. Cette situation a tendance à s'amplifier. Les gens ne se parlent que par réseaux sociaux, par invectives», regrette le recteur, disant dorénavant craindre pour ses coreligionnaires.

A lire aussi: A nouveau attaquée, la France bute toujours sur la complexité du terrorisme islamiste

Kamel Kabtane ajoute que l'islam est une religion de la paix et de la tolérance. «L'auteur des faits est un illuminé. Ces terroristes n'ont rien de religieux. Ils se réclament du prophète alors que le Coran dit: celui qui a tué un homme, c'est l'humanité toute entière qu'il a tuée. Le prophète n'a pas besoin de ces gens-là. La religion est indemne. Ces terroristes ne sont pas des religieux mais utilisent la religion pour prendre le pouvoir», dit-il.

 

Le déroulement des événements

L'AFP précise le déroulement des événements: Un enseignant a été décapité en pleine rue à Conflans-Sainte-Honorine en région parisienne, sur le trajet entre son collège et son domicile vendredi après-midi et son agresseur, un Russe tchétchène, a été tué par la police. Voilà ce que l'on sait de l'attaque. 

A 17H11, les policiers de la brigade anticriminalité de Conflans-Sainte-Honorine sont appelés par les policiers municipaux d'Eragny-sur-Oise, en région parisienne, qui ont découvert le corps d'un homme décapité sur la voie publique, a relaté le procureur du parquet national antiterroriste (PNAT), Jean-François Ricard. Les faits se déroulent non loin du collège du Bois d'Aulne, situé à Conflans-Saint-Honorine, dans un quartier pavillonnaire sans histoires.

En arrivant, les policiers tentent d'interpeller un homme qui tire en leur direction «à cinq reprises» avec «une arme de poing», a poursuivi Jean-François Ricard. Les policiers ripostent, l'agresseur succombe à «9 impacts». Il était armé d'un pistolet à billes de type Airsoft et d'un poignard. Selon Ricard, l'homme a tenté de se relever et de donner des coups de couteau aux policiers.

Des sources judiciaires ont affirmé que l'agresseur avait crié «Allah Akbar» avant que les policiers ne fassent feu. Un second couteau ensanglanté, avec une lame de 35 cm, est découvert à une trentaine de mètres de la victime.

Samuel Paty, âgé de 47 ans et père de famille, enseignait l'histoire-géographie au collège du Bois d'Aulne. Ce professeur avait récemment montré des caricatures de Mahomet à ses élèves de quatrième dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression. Certains parents s'en étaient émus, notamment sur les réseaux sociaux.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je récapitule: un prof à été décapité par un musulman tchétchène après avoir montré les caricatures de Mahomet ( par Charlie Hebdo) à ses élèves de 4ème dans le cadre d’un cours sur « la liberté d’expression ».

Sachant que c’est horrible, comme acte, et que j’aurai aimé qu’un professeur puisse amener une réflexion sur l’islam sans se faire tuer de façon barbare. 

J’ai surtout envie de questionner la légitimité de montrer des caricatures religieuses (les mêmes d’ailleurs qui ont motivé des attentats contre Charlie Hebdo) dans le cadre de l’éducation nationale, qui quand à elle, est totalement laïque. Je ne conçois pas qu’un professeur puisse amener la religion dans un débat à l’ecole, sachant que c’est normalement un lieu où chaque élève doit respecter la loi sur la laïcité et ne pas arborer de signes religieux. C’est antinomique, laïcité et débat religieux. 

Je ne vois pas pourquoi on empêcherait des gens de revendiquer leur religion ou faire de prosélytisme à l’ecole si en face les professeurs se permettent d’avancer des problématiques à l’encontre des religions, pour stimuler soit disant « l’esprit Critique ». Même en philosophie on se permet jamais de porter de jugement théologique. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, 1984 a dit :

J’ai surtout envie de questionner la légitimité de montrer des caricatures religieuses (les mêmes d’ailleurs qui ont motivé des attentats contre Charlie Hebdo) dans le cadre de l’éducation nationale, qui quand à elle, est totalement laïque. Je ne conçois pas qu’un professeur puisse amener la religion dans un débat à l’ecole, sachant que c’est normalement un lieu où chaque élève doit respecter la loi sur la laïcité et ne pas arborer de signes religieux. C’est antinomique, laïcité et débat religieux. 

Je ne vois pas pourquoi on empêcherait des gens de revendiquer leur religion ou faire de prosélytisme à l’ecole si en face les professeurs se permettent d’avancer des problématiques à l’encontre des religions, pour stimuler soit disant « l’esprit Critique ». Même en philosophie on se permet jamais de porter de jugement théologique. 

Wow...

... 

Sinon, il faut préciser que le prof a demandé à ceux qui ne voulaient pas voir ces caricatures de sortir de la salle quelques instants.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, le fait qu’il soit mort assassiné est affreux, et à choisir, je préfèrerai qu’il n’en ait

- soit jamais parlé for the fuck sake of his life 

- soit qu’aucun tchétchène radical ni autre n’ait jamais eu le possiblité de le faire taire, quitte à heurter la communauté musulmane.

donc ne sors pas de « WoW » comme si je balançais quelque chose d’affreux, Purge girl. 

 

Bref: Ce n’est pas laïc pour autant. Je dis juste qu’au niveau déontologique, on ne peut pas contrevenir à cette cohérence. L’école française n’instruit pas sur les religions ni sur les idéologies en général, sauf d’un point de vue neutre et factuel afin de conter l’histoire. Aucun professeur n’a le droit de sortir de cette zone de neutralité et de donner son avis. Donc, proposer un débat sur le bien fondé ou non de caricaturer le prophète ( en l’insultant, je le rappelle) n’a rien de logique. 

C’est le principe même de cette loi sur la laïcité qui fait débat depuis deeeeeeees années sur le voile a l’école, on refuse la religion dans nos institutions scolaires. Moi ce qui me gêne vraiment, c’est la dissonance de cette situation.

D’ailleurs @Daleko dans tes jeunes années en France, tu as du remarquer qu’on ne nous instruisait pas sur la religion non ?  

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'enrichissement culturel de la Rance se poursuit.

 

Le 2020-10-20 à 21:49, 1984 a dit :

Je récapitule: un prof à été décapité par un musulman tchétchène après avoir montré les caricatures de Mahomet ( par Charlie Hebdo) à ses élèves de 4ème dans le cadre d’un cours sur « la liberté d’expression ».

Sachant que c’est horrible, comme acte, et que j’aurai aimé qu’un professeur puisse amener une réflexion sur l’islam sans se faire tuer de façon barbare. 

J’ai surtout envie de questionner la légitimité de montrer des caricatures religieuses (les mêmes d’ailleurs qui ont motivé des attentats contre Charlie Hebdo) dans le cadre de l’éducation nationale, qui quand à elle, est totalement laïque. Je ne conçois pas qu’un professeur puisse amener la religion dans un débat à l’ecole, sachant que c’est normalement un lieu où chaque élève doit respecter la loi sur la laïcité et ne pas arborer de signes religieux. C’est antinomique, laïcité et débat religieux. 

Je ne vois pas pourquoi on empêcherait des gens de revendiquer leur religion ou faire de prosélytisme à l’ecole si en face les professeurs se permettent d’avancer des problématiques à l’encontre des religions, pour stimuler soit disant « l’esprit Critique ». Même en philosophie on se permet jamais de porter de jugement théologique. 

L'idéologie intersectionnelle c'est le cancer.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La laïcité implique justement qu'aucune religion ne doit dicter le contenu des enseignements scolaires. Ce cours portait sur la liberté d'expression, pas sur l’Islam. Ça me semble légitime d'aborder ces caricatures en cours d’histoire, puisque les attentats de Charlie Hebdo font désormais partie de l'histoire de France. D'autres caricatures ont gagné leur place dans les manuels d'histoire bien avant, sur ce même sujet de la liberté d'expression :

image.png.4c6f94cb4eeb9399337a407c9bb309cd.png

"De mon temps", on abordait déjà la religion en cours. On s'interrogeait sur son rôle en philosophie et on étudiait ses conséquences en histoire (croisades, inquisition, Saint-Barthélemy, etc.). C'est pas parce que les profs nous enseignaient les erreurs de l'Église qu'ils insinuaient que la religion catholique était de la merde.

Et les atteintes à la laïcité signalées par les profs ne concernent pas toutes des cours portant directement sur l’Islam. Biologie, sport, la Shoah et autres, il y a bien des choses que des extrémistes cherchent à interdire.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au primaire j'avais des cours de religion catholique. Ensuite j'ai fait ma première communion.  Mais j'ai pas fait ma confirmation. 
 

En 2020 ça existe encore des cours de religion au primaire ?

Photo bonus de moi a ma première communion ... La peau me brûlait lorsque je suis entré dans l'église.

 

thumbnail_16032352651471625027198.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2020-10-21 à 00:06, L'Oracle-W00t a dit :

L'idéologie intersectionnelle c'est le cancer.

Toi t’es le cancer. De la prostate genre.

 

Le 2020-10-21 à 00:50, Daleko a dit :

La laïcité implique justement qu'aucune religion ne doit dicter le contenu des enseignements scolaires. Ce cours portait sur la liberté d'expression, pas sur l’Islam. Ça me semble légitime d'aborder ces caricatures en cours d’histoire, puisque les attentats de Charlie Hebdo font désormais partie de l'histoire de France. D'autres caricatures ont gagné leur place dans les manuels d'histoire bien avant, sur ce même sujet de la liberté d'expression :

image.png.4c6f94cb4eeb9399337a407c9bb309cd.png

"De mon temps", on abordait déjà la religion en cours. On s'interrogeait sur son rôle en philosophie et on étudiait ses conséquences en histoire (croisades, inquisition, Saint-Barthélemy, etc.). C'est pas parce que les profs nous enseignaient les erreurs de l'Église qu'ils insinuaient que la religion catholique était de la merde.

Et les atteintes à la laïcité signalées par les profs ne concernent pas toutes des cours portant directement sur l’Islam. Biologie, sport, la Shoah et autres, il y a bien des choses que des extrémistes cherchent à interdire.

 

Dans ce cas ci, il fallait utiliser un autre exemple que celui qui concernant l’islam. Si le cours portait sur la liberté d’expression il fallait donner une analogie qui soit laïque et pas une qui soit religieuse. 

Et si tu veux parler des attentats, tu racontes les attentats. Les cours d’histoire ne font l’apologie ni le blâme d’aucune idéologie, même nazi. C’est le devoir de neutralité des historiens qui veut que l’histoire soit contée avec des faits et non avec des opinions. 

Les caricatures que tu montres n’ont rien de religieux, c’était donc un parfait exemple laïc. Merci de nous prouver qu’il était possible d’en parler autrement. 

CQFD

ahem, encore une fois tu mélanges l’histoire et le débat idéologique. Cela n’avait sa place dans aucun cours, d’histoire ou de philo. On ne s’interroge jamais sur la valeur d’une Religion, on soulève les faits corrélés à celle ci. De même, on laisse les élèves se fait leur propre opinion d’après ces faits. On ne les dirige pas, car serait alors de là propagande ou du prosélytisme.

J’etais en littéraire et avec mes 7h de philo par semaine, pas une seule fois le professeur n’a critiqué une religion. 

Ton dernier paragraphe n’avance rien de valable dans ce débat. 

Sois on dévoile les gamines et on laisse les enfants exprimer leur identité religieuse, soit on n’evoque pas leur sujet à l´ecole; that’s it.

 

Le 2020-10-21 à 08:06, Retro Rick a dit :

Ah, parce qu'il y a des cours de Shoah à l'école ? J'étais pas au courant.

Tu te souviens pas en 4e, ils te montrent un film de deux heures sur la Shoah ou tu vois moultes cadavres jetés dans les fosses. 

Évidemment c’est un film propagandiste qui ne renseigne pas sur la réalité : on y omets le nombre de communistes tués dans la guerre, l'eugénisme qui a poussé les nazis à sacrifier leurs propres handicapés et homosexuels, ainsi que les tsiganes. Il n’y est question que du génocide juif, qui évidemment, est un peuple que jamais personne n’ira railler dans aucun cours se faisant. 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, e028182 a dit :

Je pense pas que laïcité veut dire ne pas parler de religion, c’est plutôt de sortir le religieux des institutions.

Bin fucking go!

Un éducation socio-historique sur les religions est même un must à mon avis. Pour se sortir du dogme, il faut bien le comprendre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pourquoi l'attitude du Québec face au cours d'Éthique et Culture Religieuse m'a toujours dérangé. La majorité des gens étaient contre car ils croyaient à un cours d'endoctrinement religieux et argumentaient qu'on ne devrait pas parler de religion à l'école.

À mon expérience personnel c'était tout sauf ça, c'était justement une classe de philo-socio-historique, peut être que le curriculum manquait d'encadrement et que j'ai seulement été chanceux d'avoir un bon professeur? 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

who the fk is mahomet if its his real name ?  ils ont combien de dieux eux autres ?

 

nous autres jesus il a été caricaturisé , mutiler. bruler and sht . pis on sen torche le cul ben raide, on irai pas égorger vif en enculant at the same time un type d'une autre religion juste parce que tu as rie de notre jesus hu hu hu

 

 

sick people

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@e028182

Ahah non. Ce serait trop facile de pouvoir créer un système où l’on se permets d’insulter des cultures religieuse sans leur permettre d’exister. Ça s’appelle une dictature ça. 

C’est sur que quand on est athée, ça arrange, mais quand on a Coeur l’équité, ça ne passe pas. 

« 

La laïcité à l’école

La laïcité est un principe fondateur de l’école républicaine. La laïcité n’est pas une religion c’est la liberté de croire ou de ne pas croire et l’égalité de toutes les croyances devant la loi. Elle est la condition du respect d’autrui et des règles qui fondent la citoyenneté »

donc le respect, c’est de respecter les croyances sans les négocier à l´ecole. Ce n’est donc pas un lieu où le débat théologique est possible, puisque le fondement laïc est le respect des croyances.

Sur un plateau de télé oui, une classe d’ecole Non. 

C’est la loi. Lorsqu’on garantie la laïcité de sensé mais enseignements, ça signifie bien qu’on ne crée pas de discussion théologique. 

E43DBCEC-2439-4D64-89A3-4F40BA211267.thumb.jpeg.d9f1736d74d61a4e9b7b82a4c6e47d48.jpeg

Il y a 17 heures, MattIsGoD a dit :

Bin fucking go!

Un éducation socio-historique sur les religions est même un must à mon avis. Pour se sortir du dogme, il faut bien le comprendre.

Sauf que toi tu es pour la propagande anti religieuse parce que tu la rejetés. Ce n’est pas une attitude laïque. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok...?

Je suis athée, oui. Je crois que la religion et la spiritualité n'ont aucune place dans la gestion d'un état, oui. Je suis pour que chacun pratique la religion qui lui chante et ce même si je crois que les dogmes religieux sont, pour la plupart, lorsque pris au premier niveau, d'un stupidité incroyable (il y a une grande valeur philosophique dans la majorité des religions, mais lorsque c'est pris "at face value", ça peut devenir très dangereux). 

Mais c'est quoi le rapport entre ça, ma position sur l'éducation sur les CULTURES religieuses et ton message? En quoi suis-je pour une "propagande anti-religieuse"? Et surtout c'est quoi une "attitude laïque"?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu manques du background culturel français pour comprendre un peu tout ce qu’il Se passe. La loi sur la laïcité de 1905 établit des règles pour le bien vivre ensemble au seins des institutions d’etats ( attention on ne parle pas de débat public où chacun n’est pas tenu à ce respect), c’est dans une démarche inclusive que cette loi propose de gommer les appartenances diverses pour laisser les étudiants sur un terrain neutre, qu’est celui de l’éducation nationale. Par extension, on ne peut se permettre de juger et de questionner toute question d’ordre religieuse.

or, pour beaucoup d'athées, cette loi s’est transformée en une loi à sens unique, celle pour eux d'exprimer leur rejet des dogmes religieux sans pouvoir craindre l’opprobe. Or, ce n’est pas, à l’ecole, un comportement laïc comme expliqué juste en dessous. 

lis plutôt 

B21FDD5D-85F0-4CBF-88FA-90E471528F94.thumb.png.60b32230ffc3a71500f8ca7bdaca9beb.png5D169318-1F65-46FF-9735-7A4AFCE0F5C5.thumb.png.8285c6a81b7010bb249bdeccdee4b6fd.pngEFA7024D-6A1C-40C1-AF6D-C69861C49D5E.thumb.png.41b7ec13bf8db6aa1fb43c79aa968f84.png445684F0-8A2E-45A2-B302-06D3DD9B879D.thumb.png.2e965207bb5cf3a43e5bb773ce1fa758.png15455510-EFD6-4231-ACCE-121054377F5E.thumb.png.b1004d00cc7e6b634c1621daef1696a0.png

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...