Aller au contenu
Daria

Auto-mutilation

Déchet(s) recommandé(s)

J'aurais pu mettre ça dans la morgue, mais je trouve que c'est plus approprié ici si je veux avoir des réponses concrètes... Sinon, déplacé le sujet. Merci.

L'auto-mutilation est vu comme étant... une perturbation intérieure insupportable évacuée sur le corps humain. Habituellement, les gens réagissent très mal à ce genre de démonstration croyant que ça conduit au suicide. Pourquoi ?

Pourquoi est-ce qu'on considère l'auto-mutilation comme un phénomène plus dangereux que la pose de percings plus douteux les uns que les autres ou même que les tatoos ? En plus, aujourd'hui, certains tatoos sont fait en mutilant le corps et ils restent permanents. Pourquoi une petite lignette sur un bras fait tout une différence et ne peut être considérée comme dérisoire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'après toi champion?(Oui) Il aurait été approprié que tu nous expliques au moins cette réticence que tu sembles éprouver face au phénomène pour accompagner cette phrase stérile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'auto-mutilation peut aussi être pratiquée par défi, même si je crois que c'est moins « populaire ».

Pour ce qui est de la relation avec le suicide, on peut, selon moi, l'expliquer ainsi:

Auto-mutilation > détresse psychologique > dépression > suicide.

Ou bien:

(même si je trouve stupide de penser ainsi)

Auto-mutilation > Emo > suicide.

Mais je me trompe peut-être.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'auto-mutilation reste à mes yeux une action totalement débile. Je ne parviens pas à comprendre comment quelqu'un en vient à se faire du mal.

Les tatoos ou percing ne sont pas réellement des mutilations. Je ne peux pas en expliquer la différence en usant des termes précis, mais je ne peux que juger que ce ne sont pas des mutilations.

Je ne comprends pas pourquoi des gens tentent de se blesser uniquement pour passer le temps ou quoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'auto-mutilation reste à mes yeux une action totalement débile. Je ne parviens pas à comprendre comment quelqu'un en vient à se faire du mal.

Les tatoos ou percing ne sont pas réellement des mutilations. Je ne peux pas en expliquer la différence en usant des termes précis, mais je ne peux que juger que ce ne sont pas des mutilations.

Je ne comprends pas pourquoi des gens tentent de se blesser uniquement pour passer le temps ou quoi ?

Voilà. Tu ne fais que juger arbitrairement que c'est mal. Pourtant, en quoi l'est-ce plus qu'autre chose? Parce qu'on se fait du mal? Et alors? Les gens qui pratiquent l'auto-mutilation ne le font pas comme on joue au Solitaire pour passer le temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'auto-mutilation peut juste être une manière pour évacuer un surplus de rage ou de tristesse. Ça permet de ne penser qu'à sa blessure et d'arrêter de s'en vouloir pour tout et pour rien. Ça permet aussi de penser à soi-même au moment où on le fait et après quand on se rend compte de jusqu'où on est allé.

Je parle pas de se mutiler pour s'ouvrir les veines-là.

Je trouve juste que c'est un moyen comme un autre d'évacuer le trop plein d'émotions qui pourtant est réellement considéré comme un grave problème...

Je me demande juste en quoi il se différencie des autres formes de mutilation seulement parce qu'on se l'impose à nous-même ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais parti un sujet semblable par le passé, personne n'a réussi à démontrer que l'automutilation était mieux que de pleurer ou de se plaindre sans arrêt.

Tant qu'à moi le but rechercher est le même, sauf que dans un cas tu déranges plein de monde, dans l'autre tu peux t'arranger avec tes problème. Évidemment je ne parle pas du mouvement emo ou le but est de montrer le résultat. >_<

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un des problèmes aussi avec l'auto-mutilation, c'est que ça peut rapidement se transformer en dépendance.

C'est extrêmement extériorisant et on finit par en vouloir toujours plus.

Ça peut devenir beaucoup plus grave qu'une simple marque avec une lame...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a une certaine différence entre chercher à se faire du mal et une question d'esthétique. Lorsque tu te fais faire un piercing ou un tatouage, la douleur est limitée dans le temps et l'intensité. Dans un cas d'auto-mutilation, ça peut se reproduire plusieurs fois par jour, n'importe quand, et dans une douleur plus ou moins grande chaque fois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bin honnêtement, tel que vous avez pu le voir ici, complètement saoul (26 bières entre 12:00 de l'après midi à 4:30 du mat) j'ai fini par me brûler avec des tops et me fendre le front à coup de cannettes (et j'savais pas que sa allait fendre en fait).

Personnellement, les chances que tu te tues en faisant des jumps de BMX, de la boxe, des arts martiaux, du foot sont beaucoup plus élevés qu'une personne qui s'grafigne le chest avec un couteau, qui se fend une canette dans l'front ou qui se brûle. J'ai pas aimé ça... mais à quelque part j'me calissais pas mal de se que j'ressentais. Et j'suis pas dépressif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bin honnêtement, tel que vous avez pu le voir ici, complètement saoul (26 bières entre 12:00 de l'après midi à 4:30 du mat) j'ai fini par me brûler avec des tops et me fendre le front à coup de cannettes (et j'savais pas que sa allait fendre en fait).

Personnellement, les chances que tu te tues en faisant des jumps de BMX, de la boxe, des arts martiaux, du foot sont beaucoup plus élevés qu'une personne qui s'grafigne le chest avec un couteau, qui se fend une canette dans l'front ou qui se brûle. J'ai pas aimé ça... mais à quelque part j'me calissais pas mal de se que j'ressentais. Et j'suis pas dépressif.

Je crois pas qu'on puisse nommer ca « Auto-mutilation ». J'opterais plutôt pour quelque chose du genre « imbécilité » ou « la connerie humaine ».

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

T'as beau pas être dépressif, la bière est un dépresseur. Si t'étais saoul en faisant ça, je ne pense pas que ça aille vraiment rapport avec le fait que tu t'en "calissais" ou non, t'étais juste pas conscient de ce que tu faisais.

Comme il a déjà été mentionné, l'auto-mutilation, ça peut devenir addictif. On peut commencer par se grafigner les bras un peu avec une épingle de nourrice qu'on peut rapidement en venir au couteau, au rasoir, les allumettes et tout le reste. Les chances que ça s'infecte sont évidemment à prendre en considération. Quand tu deviens ton propre ennemi, ça commence à devenir sérieux.

Par contre, je peux comprendre que ça peut procurer une sensation d'entier contrôle de soi, comme quoi on choisit soi-même la douleur et son intensité qu'on s'inflige. Se sentir réellement maître de soi, ou tout simplement se sentir davantage vivant.

Modifié par Luna

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pourquoi est-ce qu'on considère l'auto-mutilation comme un phénomène plus dangereux que la pose de percings plus douteux les uns que les autres ou même que les tatoos ? En plus, aujourd'hui, certains tatoos sont fait en mutilant le corps et ils restent permanents. Pourquoi une petite lignette sur un bras fait tout une différence et ne peut être considérée comme dérisoire ?

Est-ce que tu te le demandes vraiment?

Écoute, je vais te sortir deux définitions directement sorties de Wikipédia, ça va peut-être t'aider à comprendre..

Un tatouage est un dessin à l'encre de chine ou quelque autre pigment, habituellement décoratif ou symbolique.

L’automutilation est le fait pour une personne de s'infliger délibérément des blessures. Elle peut être faite dans plusieurs buts, comme se punir, ou pour se soulager de problèmes personnels ou professionnels.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)
Bin honnêtement, tel que vous avez pu le voir ici, complètement saoul (26 bières entre 12:00 de l'après midi à 4:30 du mat) j'ai fini par me brûler avec des tops et me fendre le front à coup de cannettes (et j'savais pas que sa allait fendre en fait).

Des beaux trucs à montrer à tes petits coqs ça ; se fendre le front à coup de canette. Ça canalise l'énergie de façon constructive. N'oublie pas de leur dire de ne pas le faire en compagnie de filles, car elles pourraient s'objecter à cette pratique de basse-cour.

Modifié par Locke

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aimerais ça avoir l'air de quelqu'un moi aussi.

Mais par où commencer ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore et encore le sujet redondant de l'automutilation qui me reviens chaque jour dans mon quotidien.

Presque tout le monde pratique cette chose et presque tous le cachent.

Certains se cachent sous un pseudonyme, certains se donnent l'excuse de l'habitude, bref ce geste est controversé.

Les borderlines, les personnes en mal d'être et les bipolaires de type B la pratique encore et encore, ressentent le besoin de s'entailler dans leur entrailles.

On se coupe, on jouis, on se sent unique, et puis quoi?

On se coupe, l'espèce d'énergie malsaine qui s'en dégage nous donne un boost, on se sent vivre. On a l'impression d'être quelqu'un. Pas n'importe qui. Quelqu'un qui souffre. rHooo.

L'automutilation est inutile SAUF: si on en jouis, si on s'en sert pour attirer l'attention, si on veut se dénicher un moyen de s'auto-punir pour une raison quelquonque, si on veut se prouver qu'on est fort, etc.

Toutes les raisons sont bonnes pour s'auto-mutiler.

L'auto-mutilation demeure tout de même un acte puéril.

"Je me fais mal, je pleure, je vis ma souffrance, bouhouhou"

Ouais bon, on a tous passé par là. Pourquoi ne pas vivre ta souffrance comme un grand et affronter les vraies épreuves de la vie. On peut s'en créer des épreuves et avoir l'impression d'avoir vécu quelque chose à cause d'une simple lame qui se promène sur notre peau, mais on reste un sans vécu. Les seules épreuves qui peuvent dominer les scarifications sont les épreuves inter-sociales dures et pures qui laissent des marques encore plus solides que les maigres cicatrices qui peuvent arpenter nos corps ---d'être stupides qui n'ont rien compris.

L'automutilation est inutile SAUF: si on en jouis, si on s'en sert pourattirer l'attention, si on veut se dénicher un moyen de s'auto-punirpour une raison quelquonque, si on veut se prouver qu'on est fort, etc.

Toutes les raisons sont bonnes pour s'auto-mutiler.

Right. Ça te branche, ça te fais du bien. Et bien vas-y découpe-toi en morceaux. Si ça peut te faire plaisire fais-le, si ça te cause un genre d'orgasme fais-le, mais viens pas après nous brailler que tu étais SI triste et que tu t'auto-mutilais.

Je le faisais pour le plaisir, pour la shot d'adrénaline, pour la satisfaction malsaine. Je ne le fais plus justement parce que c'est MALSAIN et parce que je crois que ça ne va pas aider à mon développement.

Vous voulez vivre et évoluer? Il y a d'autres moyens plus simples et plus satisfaisants que de se saigner. Décrocher un sourire, déclencher une colère, qui sait?

On est tous pervers à notre façon, à vous de vous satisfaire comme vous le pouvez, mais de graĉe de nous abandonnez pas à la stupidité de l'auto-blessure si auto-affligeante et si auto-punissante et si auto-je m'en fous.

Come on.

Vos blessures narcissiques on s'en tappe. Vous chiez tous chaque jour, que voulez-vous que je vous dise? Que vous êtes spéciaux???

Laissez-moi rire.

Il n'y a que les narcissiques blessés qui se blessent. Du genre pseudo-inconscient: Ha je me blesse, ils vont voir ce qu'ils vont voir, je suis plus fort qu'eux, je peux me blesser MOI-MËME.

Vous n'avez même pas le courage de vous suicider. Ne faites con rien.

Edit: con était un lapsus délicieux. Je voulais dire ne faites dont rien.

Je l'ai laissé tel quel pour que vous sachiez à quel point je fais des lapsus délicieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La mutilation c'est l'amputation d'un membre.

Vos personnages de justice et de raison civil me donne la nausée.

La mutilation est aussi vieille que l'épiderme chez l'homme.

Regardons-la, je vous en pris, de façon reposé et passionné d'en découvrir un vrai sens.

Alors, sans équivoque, il y a :

- La mutilation spirituel

- La mutilation dépressive

- La mutilation tribal, identitaire

Dans chacun des cas, cette légère forme de mutilation cause une source de douleur qui doit absolument être surmonté pour accédé à un but.

Je n'ai pas besoin de vous rappeler que le plus important de votre religion inefficiente ( le pape ) à pendant longtemps lacéré son dos à l'aide d'un fouet muni de morceau de vitre en l'honneur de son dieu.

M'étant moi-même mutiler lors de ma crise d'adolescence qui fut en fait une longue et sombre dépression, je peux affirmer que les gens ici qui juge catégoriquement comme fou les auto-mutilateurs sont incapable d'accomplir une expérience de pensée pouvant les plongés dans le contexte d'un tel acte.

L'auto-mutilation, c'est prendre possession de son corps. Plusieurs tribus africaines et plusieurs peuples mongoles en était friand afin de s'identifier à eux-mêmes et à leur chef.

La mutilation à été la première forme d'écriture.

Ce forum manque clairement de écrivain Nihiliste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
(modifié)

On ne peut pas parler d’automutilation si la personne qui se blesse lefait dans un but esthétique,

sexuel (masochisme), social (rituelsd’acceptation dans certaines sociétés, mode), religieux ou spirituel.

L'auto-mutilation, c'est vraiment l'acte de se blesser pour apaiser/extérioriser sa souffrance.

Rien à avoir avec les piercings, tatouages, scarifications et implants....

Il y'a un article très intéressant sur le sujet ici .

Je suis absolument d'accord avec ce qu'il y est dit.

Les personnes qui s’automutilent le font généralement pour mettre fin àdes sentiments qui leur sont trop intenses. Il peut s’agir detristesse, d’angoisse, de colère, de culpabilité, (la blessure estalors souvent infligée comme punition) ou même de sentiments positifs

Ce n'est pas un signe selon vous qu'il y'a un problème ?

Ce n'est pas sain.

Cela ne veut pas nécessairement dire que la personne qui s'auto-mutile va se suicider, ça dénote

seulement un comportement à risque. Si j'apprenais que quelqu'un s'offrait un tel traitement

pour se punir ou encore pour évacuer des sentiments trop intense, j'essaierais sans doute

de la convaincre de trouver un autre moyen d'évacuer son ressentiment que celui-là.

Personellement, je trouve que les émotions les plus intenses peuvent être canalisées de manières

différentes et de façon saine.

automutilation.jpg

Vraiment ?

Modifié par Sage Pourpre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si y'en a qui s'automutilent ou qui sont tout simplement en bad (comme toi, ivano), j'connais un forum sympa avec des membres cools qui sont pas des gros bisounoursemosocute => http://automutilation.actifforum.com/forum.htm

Sinon, l'automutilation provoque une sensation de renconfort via la liberation d'endorphine dans le corps. Heu, et c'est fait surtout par des filles. ça peut être un message d'alerte, d'attirage d'attention. Le signe d'un mal-être serieux. D'un manque de confiance en son corps, en soi-même. (y'en a qui additionnent anorexie/boulemie et coupures..).

ça peut être dangeureux si c'est fait trop profondement, genre ça touche les veines.

J'ai eu une petite periode ou j'étais pas mal en bad (rupture, bordel dans ma tête etc..) ou je me suis coupé, mais c'est passé. D'ailleurs j'viens de regarder mon bras, les cicatrices ont disparues.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...