Aller au contenu

  

2 membres ont voté

  1. 1. Devriez-vous poser ce geste ?

    • oui
      1
    • non
      1


Déchet(s) recommandé(s)

« Imaginez une situation — que j'appellerai « Homme obèse » — où vous êtes sur un pont sous lequel va passer un tramway hors de contrôle se dirigeant vers cinq ouvriers situés de l'autre côté du pont. Que faites-vous ? Étant un expert en tramways, vous savez qu'une manière sûre d'en arrêter un hors de contrôle est de placer un objet très lourd sur son chemin. Mais où en trouver un ? Au moment des événements, il y a un homme obèse, vraiment très obèse, à côté de vous sur le pont. Il est penché au-dessus du chemin pour regarder le tramway. Tout ce que vous avez à faire est de lui donner une petite poussée pour qu'il tombe sur les rails et bloque le tramway dans sa course. Devriez-vous poser ce geste ?

5021775761_20d13050d2.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La réaction naturelle est de ne rien faire. Dans le réflexe on préférera que cinq mecs crèvent sans qu'on n'ait rien pu faire plutôt que de tuer un seul mec de nos propres mains.

Sur l'image en tout cas. Parce qu'ils sont attachés.

En revanche, si c'est juste des ouvriers qui taffent, le plus intelligent et le réflexe premier c'est de leur gueuler "cassez vous"

De toutes façons, cette situation est grave alambiquée. J'ai répondu en prenant le fait générique "tuer une personne ou en laisser mourir cinq"

La situation rajoute un axiome de décision à prendre rapidement. Et à mon avis, la réponse est relativement évidente.

Du moins, c'est ce que je ferais.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'un point de vue utilitariste, oui, je pousserais l'homme obèse, car pour la mort d'une personne, j'en sauverais 5 et de surcroît, une personne obèse n'est pas un atout à un société.

D'un point de vue disons plus "karma", je ne pousserais pas l'homme obèse, car le "destin a décidé" que les 5 hommes devaient mourir, alors je ne devrais pas intervenir. Qui sait si l'homme obèse n'est pas un médecin ou un éminent philosophe, alors que les 5 hommes sont de simples ouvriers. Selon cette optique il faudrait laisser libre cours au "destin".

Je pense que ce sont les 2 angles avec lesquels voir les choses.

Sinon, aussi le fait de tuer volontairement une personne pour en sauver 5, n'est pas très moral d'un point de vue autre qu'utilitariste.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais y aller en toute logique. Quand on parle de très obèse on parle de quoi 350 lbs ? Je ne crois pas que n'importe qui ici soit capable de soulever de terre un obèse morbide, ça finirait avec 5 morts et une tentative de meurtre.

Mettons 400 lbs, c'est l'équivalent de 2 à 3 hommes.

Alors il y aurait 2-3 morts.

Est-ce que la vie de 2-3 inconnus vaut toute la merde que le meurtre va engendrer ?

me myself and I dans cette situation.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

La réaction naturelle est de ne rien faire. Dans le réflexe on préférera que cinq mecs crèvent sans qu'on n'ait rien pu faire plutôt que de tuer un seul mec de nos propres mains.

Il faudrait combien de personne de plus sur le rail pour que tu poses le geste de tuer quelqu'un pour sauver la vie de plusieurs autres ?

!

Et si on pose le problème à l'envers: ne rien faire tue plusieurs personnes ?

trolley+problem1.jpg

inb4, BMO c'est l'obèse...

Un sondage (en anglais) réalisé sur le site Internet Philosophy Experiments montre que, sur près de 85 000 personnes interrogées, seulement 38 % sacrifient le gros monsieur. La seconde variante est très similaire, à la différence que l'homme obèse est précisément celui qui a saboté les freins du tramway. Dans ce cas de figure, les sondés sont nettement moins pusillanimes.

Modifié par Rococo pas Rocco
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Techniquement ça ne change rien. Ce dilemme est un peu pourri et il pose de toute manière la question d'une prise de décision rapide, qui n'incite pas à la réflexion morale.

J'en reviens à mon premier constat : je préfère hypocritement que 5 ou 10 ou 20 ouvriers meurent d'un accident plutôt que d'avoir eu à tuer un homme de mes propres mains pour les sauver.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Techniquement ça ne change rien. Ce dilemme est un peu pourri et il pose de toute manière la question d'une prise de décision rapide, qui n'incite pas à la réflexion morale.

Bon point. C'est difficile poser un geste aussi lourd de conséquence surtout quand on manque d'information sur la globalité de la situation .

Si je vois une maison en flamme dans une forêt éloigné de la civilisation et j'attend crier à la rescousse une femme et son bébé à l'intérieur je vais y réfléchir deux fois plutôt qu'une avant d'aller à leur rescousse et de risque ma vie. Peut-être que le bébé est le prochain''Hitler'' !

Modifié par Rococo pas Rocco
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Et si on pose le problème à l'envers: ne rien faire tue plusieurs personnes ?

trolley+problem1.jpg

inb4, BMO c'est l'obèse...

Un sondage (en anglais) réalisé sur le site Internet Philosophy Experiments montre que, sur près de 85 000 personnes interrogées, seulement 38 % sacrifient le gros monsieur. La seconde variante est très similaire, à la différence que l'homme obèse est précisément celui qui a saboté les freins du tramway. Dans ce cas de figure, les sondés sont nettement moins pusillanimes.

Là c'est plus cohérent à analyser. En revanche je reste toujours aussi blasé vis-à-vis de ces tests, étant donné qu'ils ont peu de chance d'être reproduits en réalité cohérente.

Pour prendre la décision de déclencher la manette, il faut beaucoup de temps face à un dilemme pareil.

Le temps en général de décrocher le type seul et d'actionner la manette le temps de décrocher les autres par exemple.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La vrai question est surtout de savoir si la vie d'un homme est une trajectoire rectiligne.

Le train de la mort nous passera tous sur le corps, même si on le ralenti avec un bêta-bloquant.

Et si c'était lui l'obèse en question, le pousserais-tu vers son destin fatal?

joselito300.jpg

Penses-y bien comme il faut là...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Contenu similaire

    • par xdrox
      Tinder.
      Femme de 27 ans, de la même race québécoise que Lux pis BMO.
      Elle s'introduit ''Ton petit texte est parfait!''
      Je lui réponds : ''C'est après que ça se gâche... quand je dévoile être le fils de Richard Martineau''
      Ben croyez-le ou non, elle ne le connaissait pas.
      Donc : turn on ou turn off?
      Je ne saurais dire...
    • par Nikee
      Come on, le forum est mort, participez donc
      Un homme et un chien sont en train de se noyer dans un lac. Vous ne pouvez qu'en sauver qu'un seul. Vous sauvez l'homme ou le chien ?
      - L'homme et le chien sont tous les deux des inconnus. Donc pas de réponse du genre "ouin mais moi je sauverais mon chien avant de sauver un inconnu". Vous ne les connaissez pas.
      - Dans le même ordre d'idées, impossible de savoir si le chien a déjà sauvé des vies, ou si l'homme est un dérangé pédo-zoo-scatophile.
      - Vous pouvez n'en sauver qu'un seul. Donc pas de réponse du genre "je sauve l'homme en premier et ensuite le chien. Non, non.
      Vous avez pas le droit de tricher; pour les plus lents d'entre vous, il s'agit d'un dilemme éthique ayant pour but de vous faire travailler le cerveau.
      Moi je sauve l'homme, parce que si j'étais en train de me noyer et qu'une personne passait à côté de moi et me laissait me noyer pour sauver la vie d'un chien, je serais en tabarnack. Plus sérieusement, parce que je me considère plus près de l'homme que du chien, j'aurais plus d'empathie pour l'humain.
      Pis vous autres, vous sauvez qui?
×
×
  • Créer...