Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Expliquez-moi le Québec

J'aimerais vos éclairages subjectifs et respectifs sur l'histoire du Québec, et comment elle a construit  sa culture sociale (et je pourrais développerles mes questions sur certains aspect de celle-ci).

Heureuse d'être ici dans ce pays qui nous apporte une protection que ma patrie d'origine a faillit à me donner, j'ai forcément un regard de respect sur cette terre. Mais à la fois une grande curiosité et une envie de comprendre son monde. Cette immigration n'ayant  pas été choisie, forcément il y a eu des différences culturelles plus difficile à accueillir.

La grande question qui m'amène à ce post, c'est le rapport des Québécois entre eux, avec les autochtones, avec les anglophones.

J'ai été frappée des réactions de mes interlocuteurs quand je venais naïvement avec mes questions d'étrangère sur ces sujets. Mélange de passions (de la haine à l'amour) et de tabous.

J'ai une sorte de représentation/explication de la société Québécoise  faite de ces morceaux d'avis personnels recueillis. Avant d'aller voir du côté de sciences plus exactes sur cette histoire, j'aimerais encore la comprendre un peu plus a travers VOS yeux.

Vous imaginez que si je le demande sur ce forum c'est qu'une version Disney  ou Wikipedia ne m'intéresse pas.
Lâchez-vous! Même en mode visiteur s'il le faut... svp. C'est pas pour faire juste un sujet, mais c'est un gros questionnement sérieux que je trimbale chaque jour.

(En écrivant "lâchez-vous", j'ai allumé sur une derive possible que j'aimerais mieux éviter. Je précise donc :
Lâchez vous sur votre version de l'histoire de ce pays (=passé = plus grand détachement). Ne me parlez pas trop de ce qu'il en est aujourd'hui. Car là, on est en fin de mois, la charge mentale que nous avons à assumer dans ce systeme mondial ne nous laisse que peu de répit materiel et pas mal de frustrations, et  peut être un peu lourde.
.. faudrait pas que ça dérape et serve à exprimer cette frustration de citron pressé vers des moutons noirs, désignés par le service "divertissement mental" de la Machine, comme émonctoires de premier choix).
Merci,
Zoubis.

 

(Slow média, j'active pas les notifications de réponse)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 23 minutes, Jason Frost a dit :

Poutine.

L'art d'inciter les nouveaux membres à s'intégrer à la communauté du Dépotoir.

Et cette réponse aussi intelligente que pertinente nous vient d'un modo.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

J'ai eu un gros mot qui m'est venu en tête, ca partait comme Poutine.

Après ma propre modération je dirais juste qu'en gros, apres un précédente  tentative infructueuse ici, je comprend que si j'ai besoin de rien, j'peux venir vous demander.

 C'est con. Je finirais bien par récolter des réponses, dehors, mais la liberté d'expression  sous couvert d'anonymat ici aurait donné du plus d'authenticité et moins de censure. C'est  le seul truc qui m'intéresse vraiment en fait, sinon ça expliquera pas des nuances subtiles que je vois dans mon quotidien ici.

Modifié par Zuljana
J'écris avec les pieds. Cancer de l'orthographe aussi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon attend. Regardez, voici comment on peut faire.

Jai fais comme des puzzles  impropres avec les bouts que j'ai glané. Dans le fond j'ai juste envie de  "comprendre pourquoi c'est ca qu'et ça". Du coup quand une explication me semble plausible, jla  garde, sans trop chercher si elle est vrai ou pas. Ce qui compte c'est que les  oncepts font enfin sens et je vis mieux avec.

Ce que j'aimerais avec ce sujet cest peut être rectifier ces puzzlr pour aller un peu plus proche de la réalité :

Exemple,

Puzzle 1)

Experience : -La haine exprimée envers les autochtones par des ménagères pure laine. Le denis leur existence, ou du moins le  tabou, l'évitement soigneux, par des gens politiquements corrects.

Ma reconstitution pour trouver du sens--> "En fait, les peuples français et autochtones avant les anglais se faisaient l'amour et vivaient en paix. Les anglais sont arrivé, et ont fait une sorte de chasse aux familles métissée, brulant les maisons  qui cachaient des autochtones, en gros comme la chasse nazi de l'Europe. Certains villages étaient si mélangés, qu on ne pouvait pas savoir qui était colon ou autochtone, que les anglais les ont déportés dans des régions lointaines et hostiles. Faikeu sur cette trouille, pour sauver leur peau, les français pour beaucoup ont renié et nié leurs liens avec les autochtones. Cetre culpapibulte de trahison, ce dechirement et ces secrets se sont simplement hérités à travers les génération  depuis,sans que les gens savent trop d'où leur vient cette emotion inconfortable et forte. Et que cette haine semble si forte parce que c'est au départ un amour qui saigne fort."

J'ai d'autres puzzles comme ca pour m'expliquer et accepter dans mon cerveaux tout un tas du truc locaux que je ne comp4end pas trop sinon. Au fur et à mesure, si ce post vit ( sans devenir hostile) je pourrais les déballer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis pas historien et je prétends absolument pas être un expert de la question, mais l'histoire de la bonne entente française/canadienne avec les Amérindiens qui s'opposerait à la colonisation britanno-américaine brutale et génocidaire me semble suspecte. Il y a peut-être un fond de vrai dans le type de rapports entretenus, mais ça manque clairement de nuance. Elle «nous» donne un peu trop la part belle, faisant de «nous» les gentils de l'histoire.

Le fait est qu'il y a eu colonisation. Si ça se trouve, c'est moins une question d'intentions plus louables que de moyens moins importants du côté de la France/Nouvelle-France. On a tous en tête la grande différence démographique entre les treize colonies britanniques et la Nouvelle-France (en 1745 : 55 000 en N-F contre 1 000 000  dans les TC). Les colons français puis canadiens n'avaient sans doute pas vraiment le choix d'avoir de bonnes relations avec certains peuples autochtones (Wendats, Algonquins, Innus) parce qu'ils étaient peu nombreux sur un vaste territoire qu'ils ne connaissaient pas. Ils ont pris part dans les guerres que ces nations entretenaient avec leurs ennemis (les Iroquois dans le cas des Wendats) parce que ça arrangeait leurs intérêts, pas pour les beaux yeux et les seins pointus des Amérindiennes.

Pour le reste, je suis pas sûr de comprendre l'exercice. T'auras plus de chance d'avoir une version non Walt-Disney-esque en te référant à des ouvrages spécialisés ou même grand public (les livres de Serge Bouchard, les podcasts d'Aujourd'hui l'histoire, etc.) plutôt qu'au ressenti parcellaire et mal informé – comme le mien – des gens d'ici.

Certains villages étaient si mélangés, qu on ne pouvait pas savoir qui était colon ou autochtone

Ça, par exemple, ça me semble être du pur Walt Disney.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Il y a beaucoup d’autochtones qui parlent juste anglais, qui ne paient pas d'impôt et qui habitent dans des réserves situés au milieu de nulle part.  Ils sont réputés être gouvernés par des conseils de bande formés par des gens sans aucune scrupule à s'enrichir au détriment de la communauté. Certains sauvages (au sens de proche de la nature) ont été envoyé dans des pensionnats sous la gouverne de prêtres pédophiles et ont noyé leur peine dans l'alcool fort. Ceux qui habitent près des frontières s'adonnent à des trafic en tout genre. On retrouve beaucoup de métis dans l'Ouest canadien. Ce sont les descendants des coureurs des bois qui ont eu des enfants avec des amérindiennes. Le plus connu d'entre eux est Louis Riel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On a peut-être juste 400 ans, mais ça reste vague en esti ton affaire.

Tu veux qu'on te parle du passé, mais de la même façon que si je te demandais ton avis et ton ressenti sur pourquoi les français aiment bien s'obstiner en criant, en me parlant du temps des mousquetaires et de la création de la république.

Les ménagères sont racistes, parce que je doute qu'elle entretienne de la haine historiquement explicable, pour les mêmes mauvaises raisons que toutes les autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Commissaire Laviolette a dit :

On a peut-être juste 400 ans, mais ça reste vague en esti ton affaire.

Tu veux qu'on te parle du passé, mais de la même façon que si je te demandais ton avis et ton ressenti sur pourquoi les français aiment bien s'obstiner en criant, en me parlant du temps des mousquetaires et de la création de la république.

Pas faux... et en fait plutôt juste. Ça fait avancer mon raisonnement. Je vais méditer ça. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

  • Contenu similaire

    • par Bruno
      pour vrai elle est déguelasse.
      hier j'ai vécu la plus grande déception de ma vie en en commandant une. j'avais l'impression de manger chez VALENTINE.
      faut vraiment que les gens de québec soient des assholes pour simplement penser que la poutine d'un FAST FOOD puisse être la meilleure.
      bande de graines
      faggots qui ont monté tout un build-up sur une criss de poutine = vous êtes salement laids
      j'm'en vais manger des tomates
      ps: les meilleures tomates ont les retrouve chez IGA
      G.
      A..
      Y...



    • par 1984
      Aujourd'hui,
      Je me suis lancée dans une nouvelle aventure.
      J'ai commencé à rechercher du côté de mes origines, chose que je n'avais pas entreprise depuis bien longtemps.
      Je regardais mes photos facebook comme une grande narcissique invétérée lorsque je retombe sur le commentaire d'un cousin, me corrigeant sur mes lacunes concernant nos racines mutuelles.
      Un de mes contacts m'avait demandé si j'avais du sang asiatique,
      Et j'avais répondu qu'il était guadeloupéen,
      Et mon cousin me répondait que non, nos origines venaient de Guyane. Mon grand père était né à Cayenne, et que c'est pour ça qu'on avait des yeux aussi en amandes ( ce qui expliquerait les nombreuses allusions aux asiatiques)
      Petit déclic alors, je me suis rendue compte que je ne savais pas grand chose de tout ça.
      Je sais que ces origines me ramènent à la fois très loin et très près: mon arrière grand père maternel était noir comme le cirage. Le 8eme de sang qui teinte mes traits provient avant tout de lui et de la force de son ascendant génétique sur les 3 générations qui lui ont succédé.
      J'ai un autre 8eme de sang bulgare du côté de mon père, chez mamie.
      Le reste de mon bagage est français, vient de Bretagne ou du sud ouest de la France.
      Malgré tout, c'est ce 8eme de sang là, qui en parcourant nos gènes, a opéré toutes sortes de différences entre les frères et soeurs qui en sont issus.
      Mon grand père était donc un métisse de Guyane, fils d'un père issu des anciennes colonies esclaves, et d'une mère blanche, blonde aux yeux bleus, bretonne de naissance et qui avait je ne sais quoi à foutre à Cayenne. Elle s'est marié à cet homme qui lui a fait une ribambelle de marmots, la trompant au passage avec les métisses du coin à qui il a fait nombre d'enfants illégitimes.
      Mon grand père s'est lui aussi marié à une femme au sang viking, une bretonne blanche comme une fesse, et a eu 4 enfants: les deux premières filles étaient foncées comme leur père au point d'apparaître clairement métisses, tandis qu'elles n'avaient finalement qu'un quart du sang de leur grand père; Les deux derniers enfants sont nés blancs comme leur mère. Ma mère, très typée donc, s'est mariée avec mon père qui porte en lui le sang français et un quart de sang bulgare. Cela a donné moi et mon frère jumeau, et là encore, quand je regarde les photos de naissance: tous bébés déjà, je suis très foncée de peau et mon frère est si blanc qu'on peine à croire que l'on vient de sortir du même ventre maternel.
      Les oeuvres de la génétique sont absolument fascinantes.
      Quoi qu'il en soit,
      J'ai discuté avec mon cousin, avec mon père et ma mère, et j'ai entrepris de creuser l'affaire.
      Car voyez vous, quelque chose me turlupine dans mes découvertes:
      Quand j'ai voulu remonter l'histoire du colonialisme et de la traite des esclaves en Guyane, je suis tombée sur quelques maigres documents qui m'ont permis de mettre en parallèle quelques dates. Parmi elles, j'ai la date de naissance de mon grand père, né en Guyane en 1916, et j'ai eu la chance de tomber sur celle de mon arrière grand père; celui ci était commandant ou colonel. Il est né en 1871 à Cayenne également.
      Ce qui m'étonne, c'est son statut militaire ( et social du coup ) haut placé en comparaison de la traite de colonies. Je m'étonne qu'un noir issu d'esclave, même en Guyane, puisse acquérir le haut statut de commandant. ( A priori, je ne crois pas que sa famille ai pu faire partie de la première vague d'esclaves à avoir été affranchis en Guyane en 1794, environ deux générations au dessus de lui. 10 ans, l'esclavage est rétabli jusqu'en 1848 où la traite est abolie définitivement )
      En tappant son nom entier dans google, je tombe sur des archives : il faisait partie du personnel et des surveillants militaires de l'administration pénitenciere de Guyane. Il serait donc resté au pays accomplir sa mission de militaire, mais il semble assez éloigné du background des derniers esclaves affranchis. Les dates ne laissent pas vraiment de doute: son statut social était supérieur aux autres noirs, mais depuis quand sa famille l'avait-elle ? Né en 1971, a travaillé pour l'administration pénitentière de Guyane entre 1883 et 1947...
      Ca fait sens avec sa dite carrière de commandant: il aurait été issu d'une famille très instruite et de bonne condition avant de s'engager dans l'armée. Ma mère m'a parlé de la guerre d'Indochine, mais c'est encore une autre direction.
      J'ai choisi de chercher du côté des Bagnes en Guyane,
      Et je ne trouve qu'un bagne à Cayenne ( lieu de vie de mon arrière grand père et lieu de naissance de mon grand père) et il ferma en 1946, ce qui fitte avec les archives nationales d'Outre mer.
      http://criminocorpus.../sources/12974/

      TOUT CA POUR DIRE
      Bon courage si vous vous lancez dans les investigations du passé.
      J'ai écumé les internets et essayer d'y retrouver une trace...
      Bien que pour la plupart, vous êtes des québecois de souche, j'imagine que vous avez tous quelques part une petite part d'histoire étrangère. Allez y, partagez cela ici ! Je vais continuer mes recherches et utiliser ce thread comme mon sommaire si j'ai la chance de faire d'autres découvertes.
      http://collin.franco...Guyane 1910.htm
    • par 1984
      Important: TOUT regarder avant de commenter.
      Prenez le temps.



×
×
  • Créer...