Aller au contenu
1984

Gentil ou stupide ?

Déchet(s) recommandé(s)

Je me posais la question récemment à cause d'un collègue pas mal abruti sur les bords ( il a la tête constamment en l'air au point où même les deux aveugles qui séjournent ici ont capté qu'il était "perché") et j'ai failli le dégommer ce midi parce qu'il tient absolument à avoir des "contacts sociaux" avec moi en dehors du travail. Quatre fois que je lui dis naon, cinq qu'il insiste et veut me forcer la main. Ca tourne qu'il commence à me sortir par les yeux par sa lourdeur et son manque d'empathie. Il va jusqu'à faire des jeux avec les aveugles en leur disant "dessinez moi une lune"-"Attendez j'vais vous montrer, regardez bien". J'me dis que le gars a vraiment un problème. Mais une chose est certaine, ce gars là est vraiment très gentil. Vraiment. Mille fois plus que moi. Pour autant, je me dis qu'il nourrit beaucoup plus de bienveillance et de positif que moi. Et je me demande sincèrement si c'est pas moi l'abrutie.

Mais merde, je peux pas les gens stupides; genre limités, pas capables de comprendre quand il faut stopper d'être bête. Mais quand même, ce soir il était chill, et j'ai pas pu faire autrement que lui pardonner de m'avoir gonflé. Mais à choisir, je suis pas sure de valider pour autant;

Préférez vous quelqu'un de gentil mais d'un peu débile, à une personne intelligente et un peu méchante, disons, hyper critique ? 

En vrai, je sais pas vraiment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 17 heures, 1984 a dit :

Je me posais la question récemment à cause d'un collègue pas mal abruti sur les bords ( il a la tête constamment en l'air au point où même les deux aveugles qui séjournent ici ont capté qu'il était "perché") et j'ai failli le dégommer ce midi parce qu'il tient absolument à avoir des "contacts sociaux" avec moi en dehors du travail. Quatre fois que je lui dis naon, cinq qu'il insiste et veut me forcer la main. Ca tourne qu'il commence à me sortir par les yeux par sa lourdeur et son manque d'empathie. Il va jusqu'à faire des jeux avec les aveugles en leur disant "dessinez moi une lune"-"Attendez j'vais vous montrer, regardez bien". J'me dis que le gars a vraiment un problème. Mais une chose est certaine, ce gars là est vraiment très gentil. Vraiment. Mille fois plus que moi. Pour autant, je me dis qu'il nourrit beaucoup plus de bienveillance et de positif que moi. Et je me demande sincèrement si c'est pas moi l'abrutie.

Mais merde, je peux pas les gens stupides; genre limités, pas capables de comprendre quand il faut stopper d'être bête. Mais quand même, ce soir il était chill, et j'ai pas pu faire autrement que lui pardonner de m'avoir gonflé. Mais à choisir, je suis pas sure de valider pour autant;

Préférez vous quelqu'un de gentil mais d'un peu débile, à une personne intelligente et un peu méchante, disons, hyper critique ? 

En vrai, je sais pas vraiment.

Je pense sincèrement que ça prend un peu des deux. Je n'entretiens pas le même genre de relation avec les gens gentils mais un peu stupides que ceux intelligents et mesquins un peu. Mes meilleurs amis sont très intelligents et ont des niveaux de mesquinerie variés allant de très gentil à un peu bitch parfois. J'ai aussi des amis limite très cons mais tellement drôles et gentils. Ce sont souvent avec ces personnes que je vais faire des activités plus physique/différentes de type sport, festival, concert, etc. Bref, le genre d'activités ou la conversation est tournée vers l'activité du moment. Souvent je n'ai pas la même opinion politique que ces gens, pas le même niveau de culture, pas les même intérêts intellectuels, mais ça n'empêche pas qu'ils peuvent être d'excellente compagnie quand même. On n'a pas toujours envie de discuter profondément, parfois on veut juste déconner et décrocher. Ces personnes-là sont très douées pour nous faire décrocher et relaxer.

Mes amis très brillants, c'est facile, tout est possible. Juste une bière et jaser des heures sans aucune autre stimulation externe (tv, sport, activité) et ne pas voir le temps passer est possible, mais aussi aller en voyage ensemble et découvrir, parce que tu sais que tu ne vas pas te lasser de leur compagnie.

Mais bon, dans la vraie vie, c'est assez rare les profils clichés et typique du genre sympa mais con, génie mais désagréable. Des cons désagréables j'en connais plein et des brillants super drôles et agréables, j'en connais aussi (et j'en fais partie ;)) et évidemment, la majorité des gens sont entre les deux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Aradia a dit :

Mais bon, dans la vraie vie, c'est assez rare les profils clichés et typique du genre sympa mais con, génie mais désagréable. Des cons désagréables j'en connais plein et des brillants super drôles et agréables, j'en connais aussi (et j'en fais partie ;))

voui ^^'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Aradia a dit :

Je pense sincèrement que ça prend un peu des deux. Je n'entretiens pas le même genre de relation avec les gens gentils mais un peu stupides que ceux intelligents et mesquins un peu. Mes meilleurs amis sont très intelligents et ont des niveaux de mesquinerie variés allant de très gentil à un peu bitch parfois. J'ai aussi des amis limite très cons mais tellement drôles et gentils. Ce sont souvent avec ces personnes que je vais faire des activités plus physique/différentes de type sport, festival, concert, etc. Bref, le genre d'activités ou la conversation est tournée vers l'activité du moment. Souvent je n'ai pas la même opinion politique que ces gens, pas le même niveau de culture, pas les même intérêts intellectuels, mais ça n'empêche pas qu'ils peuvent être d'excellente compagnie quand même. On n'a pas toujours envie de discuter profondément, parfois on veut juste déconner et décrocher. Ces personnes-là sont très douées pour nous faire décrocher et relaxer.

Mes amis très brillants, c'est facile, tout est possible. Juste une bière et jaser des heures sans aucune autre stimulation externe (tv, sport, activité) et ne pas voir le temps passer est possible, mais aussi aller en voyage ensemble et découvrir, parce que tu sais que tu ne vas pas te lasser de leur compagnie.

Mais bon, dans la vraie vie, c'est assez rare les profils clichés et typique du genre sympa mais con, génie mais désagréable. Des cons désagréables j'en connais plein et des brillants super drôles et agréables, j'en connais aussi (et j'en fais partie ;)) et évidemment, la majorité des gens sont entre les deux.

Ah oui ? C'est un côté que tu nous as caché toutes ces années. Petite cachottière va ! :madame_farceuse:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-07-20 à 00:28, 1984 a dit :

Préférez vous quelqu'un de gentil mais d'un peu débile, à une personne intelligente et un peu méchante, disons, hyper critique ? 

De base la méchanceté, c'est pas un signe d'intelligence.

Tant que les gens ne sont pas toxiques, ça se prend, intelligents ou pas. Après, on peut aussi se demander de quoi il vaut mieux avoir l'air : d'une gentille petite gourde ou d'une intello cynique. J'ai testé les deux et je pense que la première réponse facilite grandement la vie. Les gens se fichent de réellement connaître les autres alors autant paraître inoffensif, les gens se méfient moins, ils se disent qu'on leur prendra pas la tête, ça ouvre plus de porte (dans mon cas tout du moins).

Sinon, le type que tu décris sonne beaucoup plus lourd que con.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Anecdotivement, le frère de mon copain est un brin stupide MAIS c'est la plus gentille personne au monde et je l'aime FORT FORT.

La théorie de la mère à mon chum sur la légère déficience de son garçon est le fait qu'elle ait mangé beaucoup de cannes de thon pendant la grossesse. Mercure en cause? On sait pas.

Le gars est un peu socially akward.. genre il n'a pas l'air de comprendre quand une discussion tire à sa fin et ainsi, il embête les gens. 

Il est venu passer deux jours chez nous très récemment et le matin où il quittait il est venu à mon chevet pendant que j'étais endormie. Je lui répondais les yeux fermés à tenter de cultiver mon sommeil et il ne lâchait pas le morceau. J'tais comme: Arf.. qu'on me laisse dormir!

Il trippe aussi sur My Little Pony comme une personne vraiment akward du haut de ses 35 ans.

C'est ennuyant un brin ses comportements, mais jamais au grand jamais je ne pourrais lui en vouloir. C'est une personne au grand coeur tout bonnement adorable. Réellement une bonne personne généreuse.

Mais tsé des fois, il gosse un peu.

Un exemple de ses comportements autistes: on est allé en camping l'été dernier et il avait fullé son pickup de caisses de lait de coco (genre DES CAISSES ET DES CAISSES de ce liquide --------- dont on avait vraiment pas besoin) de bière + caisses d'eau + camping supply vraiment exagéré comme si on partait 40 jours.. On comptait donc sur son organisation du trip de camping... et finalement on s'est rendu compte qu'il avait TOUT emmené sauf de quoi à souper. Ce soir là, on a eu des smores pour souper ainsi qu'une carence de protéines.

:-/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-07-23 à 20:38, Chicken of the infinite a dit :

Le gars est un peu socially akward.. genre il n'a pas l'air de comprendre quand une discussion tire à sa fin et ainsi, il embête les gens. 

Il est venu passer deux jours chez nous très récemment et le matin où il quittait il est venu à mon chevet pendant que j'étais endormie. Je lui répondais les yeux fermés à tenter de cultiver mon sommeil et il ne lâchait pas le morceau. J'tais comme: Arf.. qu'on me laisse dormir!

Alors entre temps, j’ai pu observer mon collègue et comprendre plusieurs choses, surtout une.

Le gars est un autiste.

Il y a quelques jours, alors qu’il organisait le jeu apéro ( il est animateur adulte) il a fait un jeu où il s’est permis d’exclure une petite fille de 3 ans en lui disant 

« Mélia tu peux pas jouer t’es trop petite »

sans autre forme de procès. Il n’a même pas prêté attention à la gamine dont le visage commençait à se décomposer sous la déception, alors qu’elle était totalement attentive et prête à participer à un jeu. Imaginez le sentiment de rejet de cette enfant. Elle s’est mise à pleurer en hurlant «  mais moi aussi je veux jouer » et le gars n’a même pas fait attention à elle et sa réaction émotive. On était deux à observer le spectacle. J’étais scandalisée. 

Alors là, le gars gentil que je voyais est devenu un monstre froid ; cela m’a amené à considérer son manque d’empathie. Il est très mauvais en non verbal. Il est très centré sur ses propres émotions, comme si une bulle le séparait du monde extérieur.

Cela ressemble à la fois où il a demandé aux aveugles de leur dessiner une lune, en leur disant «  Jvais vous montrer, regardez ». C’est pareil. Il y a un problème d’intersubjectivité chez ce type, au niveau cognitif. 

Ses parents ne lui ont pas appris à ressentir les autres, sans doute. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour qui t'as de l'antipathie ? Pour qui t'as un gros penchant ?

Révélation

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...