Aller au contenu

Le classique, c'est pas fait pour relaxer. Ok ?


Déchet(s) recommandé(s)

Ca va sonner snob mais il n'y a à mon sens pas grand chose de plus irritant que les gens avec leurs playlists de musique classique "pour s'endormir", "pour étudier". Je les leur ferais bouffer. Je ne comprends pas ce préjugé. Y'a pas d'ampli alors on s'endort ? Bref, quels sont les morceaux de classique qui vous donnent envie de sautiller partout ? 

(Un thread tout désigné pour finir en tête-à-tête entre @Lux et moi)

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'Est vrai que c'est un préjugé qui me fait toujours rire... n'empêche qu'il y a quand même des pièces qu'on peut qualifier d'apaisante, voire de "relaxante".

J'Écoutais beaucoup de musique classique avant, maintenant, je trouve ça trop long. Dès lors, j'ai décidé de me concentrer sur la musique de jeux vidéos.

Malgré tout, je vais apporter de l'eau à ton moulin en partageant la musique que j'écoute pour M'ALLUMER :

La fureur surnaturelle du 1er mouvement de la Neuvième (interprétée ici avec une brutalité inégalée) : 

Héroïque et tragique, le climax Wagnérien à 3:13 est extrêmement satisfaisant.

Le mouvement qu'on attend à partir de 59:44 excite mes neurones en tabarnak, je sais pas trop pourquoi exactement.
Cette musique me semble si parfaitement organisée.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que comme n'importe quel style de musique, c'est fait pour défouler.

On peut relaxer, passer des émotions, réfléchir, n'importe quoi dépendant du style des instruments et de la voix. 

J'aime beaucoup le classique mais m'y connais peu (je ne connais pas nécessairement les différents styles, auteurs ou interprètes), mais j'aime beaucoup écouter. Je connais un peu de baroque, des ensembles d'autres styles, mais pas plus. Évidemment je connais les interprètes plus contemporains comme Lindsey Sterling, mais pas les auteurs contemporains. 

Sinon comme @Lux (ça me coûte de l'admettre) j'aime beaucoup les musiques de jeux, souvent classiques, par des compositeurs originaux (c'est pas des opéras modernes quand tu écoutes ça en jouant?), mon préféré imbattu depuis des années pour les jeux et film, Steve Jablonsky. Il a le don de mettre en musique la scène, l'action, les émotions.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Daleko a dit :

(Un thread tout désigné pour finir en tête-à-tête entre @Lux et moi)

Pis moué? On me laisse sur la tablette? (Va bouder dans un coin)

Bon, blague à pars: Le but du thread est-il de faire (encore) une playlist, ou de démystifier un peu le mode d'écriture musicale dite "classique"? (Sans entrer dans les détails, bien sur) Parsque c'est tellement vaste qu'il va falloir segmenter un peu, ou on va perdre tout l'monde assez rapidement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'adore le classique. J'en écoute souvent en conduisant, mais j'en écoutait souvent aussi en travaillant quand je travaillais dans un bureau. Après, ça dépend du style de classique. Il y a du classique qui réveille et qui limite agresse, et du classique qui apaise l'âme.

Lindsey Stirling est un bon exemple que Fosse a déjà nommé qui fait dans le techno/classique. J'adore absolument tout ce qu'elle fait. Tout ce qu'elle touche se transforme en or. :heart:

J'aime bien Yann Tiersen, j'adore Alexandra Stréliski (dans le très actuel) je possède un de ses albums qui me rappelle d'ailleurs un peu Tiersen dans le Destin d'Amélie Poulin, je ne déteste pas Yanni (même si c'est plus du New Age que du classique).

Évidemment, les grandes chansons classiques (Mozart, Beethoven, Tchaikovsly, Chopin...) sont toujours bonnes. Les violons (violoncelles, basse et cie), souvent dans le style de Vivaldi me peppent à mort, limite me rendent agressive (si je conduis) tandis que le piano vient chercher des émotions plus mélancoliques. Généralement, on s'entend, parce que même le violon peut être triste et calme.

Je vais poster des trucs plus tard parce que là, il se fait tard et j'ai pas le temps de chercher mes chansons préférées.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, Daleko a dit :

Ca va sonner snob mais il n'y a à mon sens pas grand chose de plus irritant que les gens avec leurs playlists de musique classique "pour s'endormir", "pour étudier". 

Les gens relaxent comme bon leur semble. Comme Aradia l'a bien dit

Il y a 3 heures, Aradia a dit :

Après, ça dépend du style de classique. Il y a du classique qui réveille et qui limite agresse, et du classique qui apaise l'âme.

Ça me rappelle la fois où un superviseur était entré dans la salle de pause pendant que j'écoutais ceci tout en relaxant avant le début de mon quart. Pendant que lui me regardais comme un extra-terrestre, moi je me concentrais sur les notes de piano et de drum et ça m'appaisant avant de commencer ma journée de travail.

Sinon, il y a les dernières 4 minutes de cette chanson qui est une vrai berceuse pour moi. Il m'arrive encore de l'écouter juste avant d'aller dormir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, Lux a dit :

J'Écoutais beaucoup de musique classique avant, maintenant, je trouve ça trop long. Dès lors, j'ai décidé de me concentrer sur la musique de jeux vidéos.

:o ! En tous cas, tu as toujours aussi bon goût.

Il y a 10 heures, TheCrow a dit :

Pis moué? On me laisse sur la tablette? (Va bouder dans un coin)

Bon, blague à pars: Le but du thread est-il de faire (encore) une playlist, ou de démystifier un peu le mode d'écriture musicale dite "classique"? (Sans entrer dans les détails, bien sur) Parsque c'est tellement vaste qu'il va falloir segmenter un peu, ou on va perdre tout l'monde assez rapidement.

Désolée, je ne voulais vexer personne. C'était un petit clin d'œil parce que Lux m'a beaucoup aidé à développer ma culture musicale quand j'ai intégré le conservatoire et que je n'y connaissais rien. Je le vois un peu comme une encyclopédie du genre.

Pour le thread, on peut faire ce que vous voulez, je suis pas psychorigide. Démystifier le classique, c'est intéressant mais j'ai toujours ce sentiment que c'est une passion difficile à partager avec ceux qui ne sont pas déjà passionnés. C'est facile de se sentir complètement dépassé (preuve : moi il y a 15 ans) avec toutes les époques, ces numéros d'opus, les gens qui en parlent comme s'ils savaient tout, les différentes formes orchestrales, tous ces interprètes (omg, t'as osé écouter la version d'André Rieu, boooh !), tous les n'importe quoi du dernier siècle, etc.

En toutes ces années, j'ai trouvé qu'un seul livre à conseiller aux gens qui débutent plus ou mois (à part de prendre une frise chronologique et d'écouter, d'écouter, d'écouter) Résultat de recherche d'images pour "aaron copland what to listen for in music" 

C'est vraiment un excellent livre, on voit tout de suite la différence entre un ouvrage écrit par un grand compositeur et ceux faits par les autres. Il a une approche de la musique très organique et accessible, il transmet bien sa passion de manière intelligible. J'aimerais être capable de faire ça mais quand j'explique la musique, j'ai l'impression de plus ressembler à un mauvais article wikipedia.

il y a 42 minutes, Ambrosia a dit :

Les gens relaxent comme bon leur semble.

Évidemment, mais ce qui me pose problème, c'est quand on résume le classique à ça : "le classique ? ah oui, ce truc de papi qu'on met pour s'endormir"

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Daleko a dit :

Démystifier le classique, c'est intéressant mais j'ai toujours ce sentiment que c'est une passion difficile à partager avec ceux qui ne sont pas déjà passionnés.

On pourrais y aller avec des playlists séparées par périodes et leurs compositeurs qui couvrirait, mettons, du baroque au romantisme. Ça aiderait les profanes à démêler un peu tout ça et en comprendre l'évolution. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok, on va faire ça. On peut même démarrer  vite fait un peu plus tôt (je préfère la Renaissance au Baroque [gosh, juste dire ça, ça sonne pète-cul]). Je commence, let's go. Mais partagez vos morceaux quand même hein (Aradia ?) sinon ça va vite être chiant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais commencer par vous présenter brièvement Yann Tiersen. C'est un auteur-compositeur-interprète et multi-instrumentaliste très prolifique d'origine française. Il joue du violon, du piano, de la guitare et de l'accordéon. 

La valse d'Amélie, sa chanson la plus connue, tirée de la bande sonore du film Le fabuleux destin d'Amélie Poulin (2001).C'est ce qui m'a fait découvrir Tiersen et c'est ce qui l'a rendu célèbre. Voici la version originale tirée du film et ensuite une version cover de Lang Lang au piano. Les 2 sont absolument magnifiques bien que très différentes. La version originale est très animée, vivante et donne le goût de danser tandis que la version piano de Lang Lang est très touchante, émouvante et plus mélancolique. Tout un pianiste ce Lang Lang!

Une autre pièce moins connue de lui, plus récente un peu (2015) et toujours excellente. Cette fois c'est tiré direct de sa chaîne Youtube.

Il fait aussi du stock avec des voix parfois, mais je trouvais que ça se prêtait moins bien au sujet. Cet homme est un génie, il est vraiment excellent.

Voici une autre de ses composition, cette fois-ci au violon. Quelque chose de très récent quand même tiré de son plus récent album. (2019)

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aujourd'hui, nous célébrons l'anniversaire de Dimitri CHOSTAKOVITCH (1906-1975).
Voici un commentaire très intéressant du célèbre critique Claude GINGRAS :

Et son oeuvre la plus connue :

Et une oeuvre véritablement relaxante :

Pour le reste, je suis pas un grand fan de son style donc j'ai pas explorer beaucoup son oeuvre riche et abondante.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cool, merci pour vos réponses @Lux et @Aradia, ça fait plait de voir des gens participer à un de mes threads (*tousse). C'est assez drôle Lux, Shostakovich est un de mes compositeurs fétiches et t'as choisi deux morceaux de lui que je déteste, je les trouve pas très représentatifs (c'est peut-être pour ça qu'ils te plaisent du coup, si tu l'aimes pas plus que ça).

Finalement, je vais (brièvement) remonter encore plus loin que la Renaissance, je retourne carrément au Moyen-âge, histoire de commencer par le « vrai » début. J’avais peur que ce soit rébarbatif (la musique médiévale n'intéresse pas grand monde) alors j’ai pris que deux morceaux très courts. 

La difficulté avec les musiques si anciennes est double : 1. la musique non sacrée était de tradition orale, on en a donc peu de traces 2. les partitions (qui étaient surtout de musique sacrée donc) n’étaient pas aussi développées qu’à l’heure actuelle, les notes, les rythmes, les instruments n’étaient pas précis, ça les rend donc difficiles à décrypter (voir l’extrait de von Bingen avec partition).

La musique de l'époque était assez rudimentaire (mais magnifique !), l’élément principal était la voix, des mélodies distinctes étaient chantées et bougeaient selon des règles strictes (c’est le début de ce qu’on appelle le contrepoint différentes mélodies en même temps). J’adore ces musiques, c’est tellement simple et pur.

L’un des plus grands compositeurs de cette époque est une femme ! Hildegard von Bingen (1098-1179). C’était la mère supérieure d’un couvent, elle avait donc accès à une bonne bibliothèque de partitions, à des chanteuses et avait plein de temps.

 

Un autre grand compositeur de l’époque, Guillaume Dufay (1397-1474). On est déjà presque à la Renaissance :

 

 

Si ça vous intéresse, d’autres noms : Gilles Binchois, Guillaume de Machaut, Oswald von Wolkenstein

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 50 minutes, Daleko a dit :

Cool, merci pour vos réponses @Lux et @Aradia, ça fait plait de voir des gens participer à un de mes threads (*tousse). C'est assez drôle Lux, Shostakovich est un de mes compositeurs fétiches et t'as choisi deux morceaux de lui que je déteste, je les trouve pas très représentatifs (c'est peut-être pour ça qu'ils te plaisent du coup, si tu l'aimes pas plus que ça).

Finalement, je vais (brièvement) remonter encore plus loin que la Renaissance, je retourne carrément au Moyen-âge, histoire de commencer par le « vrai » début. J’avais peur que ce soit rébarbatif (la musique médiévale n'intéresse pas grand monde) alors j’ai pris que deux morceaux très courts. 

La difficulté avec les musiques si anciennes est double : 1. la musique non sacrée était de tradition orale, on en a donc peu de traces 2. les partitions (qui étaient surtout de musique sacrée donc) n’étaient pas aussi développées qu’à l’heure actuelle, les notes, les rythmes, les instruments n’étaient pas précis, ça les rend donc difficiles à décrypter (voir l’extrait de von Bingen avec partition).

La musique de l'époque était assez rudimentaire (mais magnifique !), l’élément principal était la voix, des mélodies distinctes étaient chantées et bougeaient selon des règles strictes (c’est le début de ce qu’on appelle le contrepoint différentes mélodies en même temps). J’adore ces musiques, c’est tellement simple et pur.

L’un des plus grands compositeurs de cette époque est une femme ! Hildegard von Bingen (1098-1179). C’était la mère supérieure d’un couvent, elle avait donc accès à une bonne bibliothèque de partitions, à des chanteuses et avait plein de temps.

 

Un autre grand compositeur de l’époque, Guillaume Dufay (1397-1474). On est déjà presque à la Renaissance :

 

 

Si ça vous intéresse, d’autres noms : Gilles Binchois, Guillaume de Machaut, Oswald von Wolkenstein

 

J'ai déja traduis un texte sur Hildegarde alors j'avais un peu exploré son oeuvre. La musique médiévale est quand même intéressante, quand on est dans le mood.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon. La Renaissance.  

Palestrina (1525 - 1595). Un compositeur italien hyper important. Il est généralement considéré comme le plus grand de toute la Renaissance. Il a fait évoluer les chants sacrés et le contrepoint en les complexifiant. Il y a plus de voix et leurs types sont mieux définis :

 

Tomas Luis de Victoria (1548-1611). Un autre italien.

Carlo Gesualdo (Italien, 1566-1613). Un très charmant monsieur qui a assassiné sa femme, l’amant de cette dernière et peut-être son fils de façon absolument gore. Il serait lui-même mort des suites d’une séance SM un peu trop extrême. Voici la musique qui adoucit les mœurs :

Et pour ceux que ça intéresse, un documentaire de Werner Herzog sur le gentleman en question :

J'adore cette période. C'est ma favorite avec la période classique : discipline et pureté :love:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Renaissance : John Dowland.

John Dowland est un compositeur et luthiste né en Angleterre en 1563 et mort au début de l'année 1626. L'œuvre musicale de Dowland comprend des pièces chantées accompagnées au luht, des psaumes, des œuvres pour luth seul et pour ensemble de violes (« consort of viols ») avec accompagnement de luth.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines plus tard...

Le baroque ! Le baroque découle directement de tout ce qui s’est passé en Italie à la Renaissance. C’est là qu’apparaissent les premiers opéras et concertos (un type de morceau dans lequel un instrument solo répond à un orchestre, ils jouent tour à tour. Les Quatre saisons de Vivaldi, c’est un ensemble de concertos pour violon).

La musique se complexifie beaucoup , l’harmonie se développe peu à peu et on donne beaucoup plus de liberté expressive au musicien. Chaque morceau a généralement une seule et même « humeur », c’est-à-dire qu’un mouvement (nom donné aux morceaux au sein d’une plus grande œuvre, un peu comme les titres d’un album) triste sera triste du début à la fin, etc. On a des pièces « libres », par ex. des fantaisies, et d’autres qui suivent des règles très précises, par ex. les fugues (du contrepoint) (dont Bach est le maître).

Deux compositeurs que tout le monde connaît :

Antonio Vivaldi 1678 – 1741

Évidemment, les Quatre saisons (même s’il a écrit 800 autres œuvres !) : quatre concertos de 3 mouvements chacun, chaque mouvement représentant un mois. On voit le bon spectaculaire qu’a fait la musique en moins de 100 ans :

Bach 1685 – 1750

Peut-être le plus grand compositeur de tous les temps. Quelqu’un d’extrêmement cultivé qui a énormément étudié la construction de toutes sortes de musique. C’était le maître du contrepoint, il a poussé le puzzle à son plus haut niveau. C’est impressionnant de penser qu’il était le contemporain de Vivaldi et de voir à quel point leurs musiques sont différentes. Dans le temps, les musiciens qui vivaient à la même époque faisaient des choses qui se ressemblaient beaucoup plus.

Deux interprétations des Variations Goldberg, jouées au piano, un instrument qui n’existait pas au temps de Bach, il composait pour son ancêtre, le clavecin (mais j’ai horreur du clavecin). On voit bien que deux musiciens peuvent faire deux choses très différentes avec une même partition.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour poursuivre dans Bach au clavier, voici l'oeuvre que j'écoute le plus souvent et que je ne me fatigue pas d'écouter :

La Fantasie sonne tellement moderne... en particulier sur un clavecin en MÉTAL. Cet enregistrement date du début des années 30.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours dans le Baroque:

Voici des œuvres très connues de J.S.Bach.

 

Et deux de Georg Friedrich Haendel que tous le monde reconnaîtront.

Une dernière de Johann Pachelbel.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...