Aller au contenu
Doupirate

La hausse des frais de scolarité universitaires

Pour des hausses rétroactives  

112 membres ont voté

  1. 1. Voulez-vous que la hausse des frais de session soient rétroactives

    • Oui, que ceux qui ont profité du gel passé payent aussi.
    • Non, je suis droitiste: faisons payer les autres
    • Haussons les impôts à la place
    • Arrêtons le gaspillage: ça va suffire


Déchet(s) recommandé(s)

Jean Lapierre et Paul Houde, en bons baby-boomers ont profité de la période d'expension Kynésienne de l'économie, et du gel des frais de scolarité qui en a résulté.

Maintenant que le système croule sous les abus des professeurs et le la gestion aristocratique, prout-prout ma chère, de même que du sous-financement, il disaient à l'instant:

« Ça n'a pas de bon sang qu'on paye moins que partout ailleurs, faut hausser les frais de scolarité»

Facile à dire, quand toi tu payais presque rien dans le temps. On exclue la personne qui parle.

S'il doit y avoir des hausses, qu'elles soient réparties sur tous les diplômés universitaires depuis 1968, par une taxe spéciale rétroactive. On va voir ce qu'ils vont en dire, crisse de baby-boomers égoïstes.

En plus, y faut arrêter les tits lunchs et les tits buffets des tits-comités départementaux, avec les tits-sandwichs pas de croûte, pis les tits craquelins aux crevettes, les tits-gâteaux, mangeux de marde, tabarnak.

J'ai voté pour 1 et 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis contre l'augmentation des frais de scolarité parce que ce n'est qu'une incitation de plus pour ne pas étudier. J'irais même jusqu'à payer les étudiants pour qu'ils étudient. Selon moi, étudier est un travail lorsque c'est fait sérieusement.

Je suis par contre pour une forte progressivité du système fiscal. C'est la contrepartie. On a investi en toi, maintenant tu fais de l'argent, alors maintenant redonne à la société ce qu'elle t'a donné.

Je ferais aussi signer un contrat aux étudiants. Si tu veux quitter le pays, alors dans ce cas, tu paies tes études au complet, c'est-à-dire tout ce que le gouvernement aura investi dans ta formation. Si l'étudiant ne signe pas ce contrat, on ne lui paie pas ses études.

Mon principe: on va t'aider pour faire l'argent, mais tu nous paieras quand t'en feras. Je veux construire une société où les ressources humaines sont hautement spécialisées.

Payer les étudiants, wow, calme-toi les nerfs, fillette. Les étudiants doivent payer leurs études, avec un certain appuie du gouvernement, tout simplement. Les frais vont augmenter car on manque cruellement d'argent pour garder les écoles à flot, point final.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que la hausse des frais est un mal nécessaire en ce moment. Mais je m'inquiète pour une hausse non-égalitaire des frais qui désavantagerait les étudiants de milieux défavorisés, des régions et des immigrants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends pas que ca a pas encore été augmenter sans demander l'avis de personnes. Augmenter ca pis parlant on plus. On est les plus beau au canada, (12,000 de dette en moyenne comparé a 25,000$ pour le reste du canada) et on trouve encore le moyen de chialer. Quebecois Typique.

Les universités sont de plus en plus dans le trou, on attends quoi?

De plus si ca te coûte pas mal plus cher pour tes études, crois moi que tu vas y penser 2 fois avant de ne pas les prendre au sérieux et tu vas les mettre les efforts nécessaires.

J'avais près de 15,000 $ de dette quand chu sorti des bancs d'école en 2001. En 2006 tout était déjà réglé. Ca m'aurait pas dérangé de mettre jusqu'a 25,000 si y'aurait fallu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans un monde idéal, j'aimerais qu'il y ait la possibilité d'éducation gratuite pour chaque citoyen. Je suis d'avis qu'on aurait pu continuer à avoir une éducation aussi peu dispendieuse si on l'aurait vraiment voulu. Cependant, les erreurs faites par les dirigeants dans la passé qui ont négligés les besoins de l'État québécois a conduit aux problèmes économiques qu'on vit présentement et de là la raison des augmentations des frais de scolarité, essentiellement. Je suis conscient qu'étant donné le point où nous sommes rendus avec la succession des décisions qui ont menés à notre état économique et de la solution présentée par le gouvernement actuel, soit la hausse des frais de scolarié, qu'il est inévitable pour nous de payer davantage. Ceci dit, je ne risque pas d'avoir de problèmes pour payer mes études. Mes parents paient pour l'instant, et je n'aurais qu'à travailler davantage pour faire ma part. Cependant, je reste solidaire avec ceux qui me sont proches, des gens qui viennent des régions et qui doivent débourser une fortune et qui n'ont pas nécessairement un appui parental, ceux qui ont eu le malheur de venir d'une famille pauvre et de parents peu généreux, etc. Une tempête s'amène et il faut avoir les outils nécessaires pour la combattre. Plusieurs ont proposés davantage de prêts et de bourses. Personnellement, je n'ai pas de solutions qui me viennent en tête concernant la façon de remédier à la situation sans être à l'encontre de mes valeurs d'universalité, mais je sais que je ne suis pas d'avis qu'un plus grand endettement des étudiants est une solution qu'on devrait envisager et normaliser.

Je comprends pas que ca a pas encore été augmenter sans demander l'avis de personnes. Augmenter ca pis parlant on plus. On est les plus beau au canada, (12,000 de dette en moyenne comparé a 25,000$ pour le reste du canada) et on trouve encore le moyen de chialer. Quebecois Typique.

J'ai de la misère à comprendre cet argument. C'est selon moi un problème que les étudiants des autres provinces soient plus endettés. Pourquoi est-ce qu'on normalise l'endettement personnel? Est-ce que c'est normal qu'une personne veuille volontairement augmenter son niveau de dette personnelle?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand je me promène dans l'Université et que je remarque le fort pourcentage d'étudiants avec des Blackberry, iPhone, etc.

Quand j'entends mes collègues de classe me parler de leur voiture, leur linge de marque, leurs sorties tumultueuses, etc.

Quand j'entends parler du monde qui passent 6 ans à la même école et qui oscillent entre trois ou quatre programmes...

Quand j'entends parler ma colocataire de ses prêts et bourses qui dépassent largement la somme d'argent nécessaire pour payer ses livres, son école, son logement et sa nourriture... mais qui sort au cinéma deux fois par semaines et qui parle de lâcher sa session après un mois et profiter de cette argent pour ... faire quoi ? (Inutile de dire qu'elle étudie dans un domaine qui ouvre beaucoup de porte, le Cinéma)

Quand je vois mon amie d'enfance aller étudier à Hamilton (son programme se donne juste la) qui paie 6000$ par session JUSTE pour payer ses frais de scolarité

B'in c'est là que je me dis que j'suis chanceux en maudit d'pas payer cher pour aller à l'école, sauf que j'vois aussi les ressources que mon école a (manque de licences pour un tel logiciel utilisé en entreprise, donc on en prend un archaïque qui n'approche même pas le quart de la qualité de l'autre ou même un cours d'informatique donner de façon magistrale avec aucun ordinateurs devant nous pour ne nommer que ces deux exemples) pis j'me dis que j'suis prêt à payer un tantinet plus cher pour avoir une éducation qui a de l'allure et entendons nous que la facture va monter à 3000 par session, soit deux fois moins que mon amie en Ontario

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai ni voiture ni appartement. Mes parents sont juste pas capables de me payer des études et je dois le faire avec l'aide que le gouvernement m'offre. Malheureusement, celle-ci ne couvre qu'une partie de mes frais de scolarité et des matériels nécessaires à ma réussite.

Le fait que les frais de scolarité montent me fout, sincèrement, la chienne. J'ai peur de ne plus pouvoir étudier à cause de ma situation économique.

Ça me fait tellement chier, que la levée de cours d'aujourd'hui m'écœure, même si je sais qu'elle est nécessaire. J'aurais aimé avoir un cours car j'ai payé pour l'avoir, mais j'espère sincèrement que ça va changer quelque chose.

Ce ne sont que les paroles d'un étudiant pauvre parmi des milliers. Nous ne sommes pas légion à avoir toutes les commodités dont vous faites mention, Sir Fran(bull)shit.

Eh oui, j'étudie en Cinéma aussi, mais je ne pense pas lâcher et même si je sais que mon domaine est de ceux qui ouvre rarement des portes, je vois mes études comme étant légitimes et utiles parce que je m'investis dans mes travaux et dans mon champ d'études.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Payer les étudiants, wow, calme-toi les nerfs, fillette. Les étudiants doivent payer leurs études, avec un certain appuie du gouvernement, tout simplement. Les frais vont augmenter car on manque cruellement d'argent pour garder les écoles à flot, point final.

L'idée de 1000+ n'est pas si folle que ça. L'étudiant obtient un montant d'argent qui lui est attribué pour l'entièreté des études. Lorsqu'il les termine et qu'il trouve un emploi bien rémunéré, l'étudiant retourne l'argent qui lui avait jadis été accordé (somme qui pourra bien évidemment être réinvestie chez d'autres jeunes). Naturellement, ce genre d'entente serait encadré par l'entremise de documents signés par les deux parties. C'est-à-dire que l'étudiant doit comprendre qu'il ne s'agit pas simplement d'un don ou d'un prêt non sérieux : lorsque ce dernier occupera un emploi bien payé, il aura l'obligation de retourner ce qui lui avait été prêté auparavant. Dans la mesure où l'étudiant faillit à son engagement, des mesures disciplinaires pourraient êtres envisagées (prélèvement automatique sur les paies de la part de l'employeur, blocage des cartes de crédit, etc). Il s'agit en quelque sorte du programme de prêts et bourses actuel, mais en éliminant complètement l'aspect des bourses.

Puis, oui, les étudiants qui font leur formation en médecine à l'Université McGill pour aller ensuite aux États-Unis, auront l'obligation de remettre l'entièreté de l'argent qui leur avait été accordé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce ne sont que les paroles d'un étudiant pauvre parmi des milliers. Nous ne sommes pas légion à avoir toutes les commodités dont vous faites mention, Sir Fran(bull)shit.

Hey le grand, le Gouvernement te donne une bourse (prêt) qui couvre les frais de scolarité. S'il y a une augmentation de ces frais, LOGIQUEMENT, t'auras une augmentation de bourses relatives à celle-ci. Le but d'augmenter les frais ce n'est pas pour handicapé les plus pauvres voyons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas besoin d'être condescendant ni irrespectueux, sauf si par Le Grand tu voulais déterminer ma supériorité en rapport à ta personne. Je comprends que l'ajout du préfixe bull a pu t'offenser. Voilà mes excuses : lol.

Comme je l'ai dit, ces prêts (aucune bourse m'a été attribuée, je ne sais pas encore pourquoi) couvrent de façon très maigre mes frais de scolarité.

Par contre, tu as surement raison, je ne suis pas très bien informé la-dessus et j'imagine qu'ils vont adapter mes prêts aux nouveaux coûts. Toutefois, ma dette s'en verra augmentée et c'est en soi ce qui me fait peur, comprends-tu?

C'est plus dans cette optique que j'ai bien de la misère à concevoir que les frais de scolarité puissent être à mon avantage, malgré le fait que je comprenne qu'ils serviront à augmenter la qualité des services offerts - puisqu'il s'agit bien là d'un service que j'achète. Je ne me suis jamais autant senti comme un client que depuis que je fréquente l'Université.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Payer les étudiants, wow, calme-toi les nerfs, fillette. Les étudiants doivent payer leurs études, avec un certain appuie du gouvernement, tout simplement.
C'est ta morale pompom, et je ne la partage pas.
Les frais vont augmenter car on manque cruellement d'argent pour garder les écoles à flot, point final.
Ce n'est pas qu'on manque d'argent. C'est plutôt qu'on ne veut pas le dépenser (c-à-d augmenter les impôts).

On pense à court terme, et on forme une génération peu spécialisée (en lui donnant une incitation à ne pas étudier), ce qui, à long terme, nous appauvrira. Si on reste au niveau actuel, on ne fait qu'attendre que les pays sous-développés nous rattrapent, ce qu'on doit absolument éviter. On doit garder notre avance si on veut rester riche.

Une génération de travailleurs dans le domaine du textile, c'est pas mon idéal. Il faut viser plus haut que ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Le Québécois typique ne veut pas payer trop de taxes et trop d'impôts, pourtant, le québécois désire des équipements neufs dans les hôpitaux, des routes neuves, des écoles avec du budget, des profs bien payés et j'en passe.

Ça se paye, tout ça. Tout finit invariablement pas coûté plus cher et il faut bien que quelqu'un paye. Le gouvernement veut juste réduire les coûts et c'est totalement compréhensible.

Et personnellement, t'a bien beau me dire qu'on manque pas d'argent, mais quand t'a une dette provinciale de 225 milliards, oui, on manque d'argent, même si nos coffres sont semi-pleins.

Edit : Posté 2-3 secondes trop tard

Modifié par Dionne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas besoin d'être condescendant ni irrespectueux, sauf si par Le Grand tu voulais déterminer ma supériorité en rapport à ta personne. Je comprends que l'ajout du préfixe bull a pu t'offenser. Voilà mes excuses : lol.

Comme je l'ai dit, ces prêts (aucune bourse m'a été attribuée, je ne sais pas encore pourquoi) couvrent de façon très maigre mes frais de scolarité.

Par contre, tu as surement raison, je ne suis pas très bien informé la-dessus et j'imagine qu'ils vont adapter mes prêts aux nouveaux coûts. Toutefois, ma dette s'en verra augmentée et c'est en soi ce qui me fait peur, comprends-tu?

C'est plus dans cette optique que j'ai bien de la misère à concevoir que les frais de scolarité puissent être à mon avantage, malgré le fait que je comprenne qu'ils serviront à augmenter la qualité des services offerts - puisqu'il s'agit bien là d'un service que j'achète. Je ne me suis jamais autant senti comme un client que depuis que je fréquente l'Université.

Bonne réponse.

C'est sûr que ta dette augmente. Je suis même un gars qui trouve que les prêts et bourses accordés aux vrais étudiants dans le besoin sont pas suffisante et mal gérées; beaucoup d'entres elles finissent mal investis (voir ce que j'ai écris tantôt.

J'ai un point de vue relativement plate au sujet des dettes étudiantes (malgré que j'en aurai aussi à la sortie de l'école). Bref, je me dis de façon naïve et plate que ce n'est pas juste pour le fun qu'on va à l'Université mais pour en apprendre sur un sujet qui t'aidera à te trouver un métier plus tard, ce qui t'apportera un revenu nécessaire pour vivre et rembourser éventuellement cette dette.

PS; j'ai utilisé le terme le grand pour répondre au Fran(bull)shit, j'taime.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans un monde idéal, j'aimerais qu'il y ait la possibilité d'éducation gratuite pour chaque citoyen.

C'est actuellement le cas dans de nombreux pays. Ça n'a rien d'un idéal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand je me promène dans l'Université et que je remarque le fort pourcentage d'étudiants avec des Blackberry, iPhone, etc.

Quand j'entends mes collègues de classe me parler de leur voiture, leur linge de marque, leurs sorties tumultueuses, etc.

Quand j'entends parler du monde qui passent 6 ans à la même école et qui oscillent entre trois ou quatre programmes...

Quand j'entends parler ma colocataire de ses prêts et bourses qui dépassent largement la somme d'argent nécessaire pour payer ses livres, son école, son logement et sa nourriture... mais qui sort au cinéma deux fois par semaines et qui parle de lâcher sa session après un mois et profiter de cette argent pour ... faire quoi ? (Inutile de dire qu'elle étudie dans un domaine qui ouvre beaucoup de porte, le Cinéma)

Quand je vois mon amie d'enfance aller étudier à Hamilton (son programme se donne juste la) qui paie 6000$ par session JUSTE pour payer ses frais de scolarité

B'in c'est là que je me dis que j'suis chanceux en maudit d'pas payer cher pour aller à l'école, sauf que j'vois aussi les ressources que mon école a (manque de licences pour un tel logiciel utilisé en entreprise, donc on en prend un archaïque qui n'approche même pas le quart de la qualité de l'autre ou même un cours d'informatique donner de façon magistrale avec aucun ordinateurs devant nous pour ne nommer que ces deux exemples) pis j'me dis que j'suis prêt à payer un tantinet plus cher pour avoir une éducation qui a de l'allure et entendons nous que la facture va monter à 3000 par session, soit deux fois moins que mon amie en Ontario

C'est quoi cette manie qu'ont certains de sortir toujours les mêmes clichés?

Sincèrement, crois-tu que les gens à la manif de ce matin ont en majorité ces items dont tu parles? J'en doute fortement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le Québécois typique ne veut pas payer trop de taxes et trop d'impôts, pourtant, le québécois désire des équipements neufs dans les hôpitaux, des routes neuves, des écoles avec du budget, des profs bien payés et j'en passe.

Ça se paye, tout ça.

Effectivement, tout ça se paye. That's my point.
Et personnellement, t'a bien beau me dire qu'on manque pas d'argent, mais quand t'a une dette provinciale de 225 milliards, oui, on manque d'argent, même si nos coffres sont semi-pleins.
Et quand tu regardes le niveau de vie que mènent les gens, oui ils ont l'argent. C'est effectivement dur de convaincre un individu que c'est préférable de payer des impôts pour obtenir quelque chose qu'il n'obtiendra pas immédiatement, même si c'est le choix le plus rationnel. Les gens ont de la misère à penser à long terme et je fais parti de ceux qui essaient de leur rappeler qu'il est préférable de penser à long-terme plutôt qu'au plaisir matériel immédiat.

C'est une question de choix. Tu choisis ce qui est bon pour toi a court terme et je choisi ce qui est bon pour notre province à long terme, mais qui demande de faire des sacrifices à partir de maintenant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...