Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

il y a 3 minutes, Ecce Homo a dit :

Continuez, continuez. Éventuellement un modo se chargera de déplacer votre échange dans le sujet adéquat.  :)

Même à ça, ça me dégoûte de dialoguer quand mon interlocuteur ne fait pas honneur au temps que je lui consacre avec des analogies débiles et des conclusions gratuites. Tant qu'à perdre mon temps, j'préfère aller essayer de convaincre mon ami conspi qu'il se fourre solide dans ses affaires, au moins lui j'y give un minimum de fucks pour justifier la futilité d'un tel usage de mon temps (maintenant particulièrement précieux que notre session commence cette semaine) ¯\_(ツ)_/¯

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis partagée, d'un cote, je sais que ces grosses compagnies ont bien profite des buzz trumpistes pour s'engraisser et que maintenant que la pompe a fric est cassée, ils le jettent dehors, comme la maitresse dont tu t'es lasse de la plotte. Je truste absolument pas leur ethique.

 

De l'autre, après 4 ans a endurer les taunts méprisant des revanchards pleins de haine a la w00t, c'est une consolation de voir la legacy Trump se faire humilier comme aucun président auparavant. Biden ne m'apportera rien et les USA resteront les number one de l'exportation du BS geopolitique de la planete mais 2020 m'a apprise a me contenter de ce que je peux avoir.

Good riddance, Donald. Je te souhaite une longue vie a te faire rappeller chaque jour de ton existence le minable que tu es.

2f5d9dca54f3863d4104ba6b86cbccd4.png

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pendant qu'on engraisse Amazon (parce que c'est pas mal la seule place où on peut magasiner des trucs rapidement au Québec) ils (Amazon web services) viennent de mettre la hache dans la plateforme "Parler" qui était pas mal la dernière plateforme non censurée ...

Je m'avoue dégoûté.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un autre qui ne sait pas c'est quoi la liberté d'expression. 

Twitter, FB et cie ont bien le droit de « censurer » qui ils veulent. La liberté d'expression, c'est pas à sens unique. Si les gens n'aiment pas ce que tu dis, ils ont le droit de te critiquer, et ont le droit de t'empêcher de t'exprimer sur LEUR PLATEFORME, qui est une entreprise privée, avec des valeurs.

La liberté d'expression c'est simplement que le gouvernement n'a pas le droit de t'emprisonner pour tes propos (évidemment, sauf pour les propos carrément illégaux qui enfreignent la charte, comme l'appel au meurtre, les menaces, etc.). Les autres citoyens on tout à fait le droit de te contredire et te jeter/barrer/bannir de leur entreprise privée si tu dis des niaiseries avec lesquelles ils sont en désaccord.

Si tu viens souper chez nous et que tu commences à déblatérer des propos sexistes, racistes et homophobes (par exemple) ben je vais te montrer la porte. Et tu ne pourras pas dire que j'ai brimé ta liberté d'expression. Tu as le droit de t'exprimer, mais j'ai le droit de ne pas t'écouter ou de te remettre à ta place.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Aradia a dit :

La liberté d'expression c'est simplement que le gouvernement n'a pas le droit de t'emprisonner pour tes propos

C'est ça ta définition de la liberté d'expression ? Wow. Triste et ridicule.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, DeliciousBacon a dit :

Good riddance freedom of speech, you mean.

Imagine, tu es daron, tu vote et tu connais pas la definition de la liberte d'expression.

Trump peut pas lacher un prout sans que toute la presse US le relaye mais clairement, il est censure, a mourir de rire.

https://i.redd.it/dvk526ylafa61.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, DeliciousBacon a dit :

C'est ça ta définition de la liberté d'expression ? Wow. Triste et ridicule.

C'est la definition legale de la liberte d'expression et la seule qui compte.

Tu peux avoir ton opinion dessus, elle est simplement fausse, dude. C'est ca qui est ridicule :owelp:

Oh attends, tu as peut etre une autre definition du ridicule, c'est ca :p ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 31 minutes, DeliciousBacon a dit :

C'est ça ta définition de la liberté d'expression ? Wow. Triste et ridicule.

C'est logique, au contraire. Si tu as le droit de t'exprimer, la personne qui reçoit ton message aussi.

Quand tu t'exprimes, tu t'exposes à la critique. Sinon rendu là, personne ne pourrait critiquer personne et le débat serait interdit?

Et y'a aussi le principe de propriété privée. Si je vais dans une église, par exemple, pour dire que dieu n'existe pas, ils vont me dire que je leur manque de respect et vont me montrer la porte. J'ai le droit de le dire, mais clairement, ils ont le droit de me dire d'aller le dire ailleurs.

Et si je traite un dude de « fif » sur Twitter, mettons, j'espère que les autres ont le droit de me dire que c'est inacceptable. J'espère que ça vient avec des conséquences. Ta liberté s'arrête là où celle de l'autre commence.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis absolument pas contre la critique.

Je suis contre la censure, surtout quand ça joue sur l'opinion publique et ultimement la démocratie. Trump ou pas Trump, je trouve la pente très abrupte depuis le début de la pandémie et ce sur toutes les plateformes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, DeliciousBacon a dit :

Je suis absolument pas contre la critique.

Je suis contre la censure, surtout quand ça joue sur l'opinion publique et ultimement la démocratie. Trump ou pas Trump, je trouve la pente très abrupte depuis le début de la pandémie et ce sur toutes les plateformes.

On s'entend que ce gars-là (Trump) ne manque pas pantoute de visibilité médiatique. Comme le dit si bien DASRI, les médias s'empressent de relayer tout ses moindres faits et gestes. Donc, que Twitter et les autres plateformes souhaitent le bannir et lui enlever un peu de pouvoir, ça me fait ni chaud ni froid.

Je suis d'avis qu'il est un grand danger à la démocratie et à la pérennité des USA donc, oui je suis d'accord avec son ban. Pis bon, on peut aussi argumenter que ses propos sont limite illégaux (et je reste modérée dans mes propos), alors bientôt il sera peut-être même arrêté pour ses propos et agissements...

À suivre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, DeliciousBacon a dit :

Je suis absolument pas contre la critique.

Je suis contre la censure, surtout quand ça joue sur l'opinion publique et ultimement la démocratie. Trump ou pas Trump, je trouve la pente très abrupte depuis le début de la pandémie et ce sur toutes les plateformes.

Mais ferme ton claque marde, un peu.

Il ya  des DIZAINES d'organisations mondiales et des milliers d'avocats de la liberte d'expression, aucun ne s'est ridiculise en disant que Trump: le mec avec des attaches de presses a plus savoir quoi en foutre a ete censure.

Comment tu essayes de convaincre que tu sais de quoi tu parles quand ton argumatation se resume a mepriser les arguments tout a fait cense d'Aradia et un gif ? Tu crois qu'on voit pas clair dans ton jeu ?

C'est a ca que te sert ta liberte d'expression ? Et bah elle manquera a personne le jour ou tu ne l'auras plus.

Allez, ca dégage dans ma liste des éboueurs bloques. 3 mois et t'as jamais trouve un seul truc pertinent a dire, je sais que je ne passerai a cote de rien du tout.

En vrai, ce sujet est super cool, les demeures profonds font leur retard coming out dessus tel des lemmings qui se jettent de la falaise.

 

xkcd: Free Speech

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, DASRI a dit :

 

Il ya  des DIZAINES d'organisations mondiales et des milliers d'avocats de la liberte d'expression, aucun ne s'est ridiculise en disant que Trump: le mec avec des attaches de presses a plus savoir quoi en foutre a ete censure.

 

Merkel en personne a émis de sérieuses inquiétudes quant à la décision de Twitter. D'autres personnalités/organisations politiques en Europe ont fait de même. Et Merkel, en l'occurence, est pas reconnue pour être très copine avec Trump.

The right to freedom of opinion is of fundamental importance,” Steffen Seibert, Merkel’s chief spokesman, told reporters in Berlin on Monday, according to Reuters. “Given that, the chancellor considers it problematic that the president’s accounts have been permanently suspended.”

“The fact that a CEO can pull the plug on POTUS’s loudspeaker without any checks and balances is perplexing,” Breton(EU Commissioner for Internal Market) said in a Politico opinion piece. “It is not only confirmation of the power of these platforms, but it also displays deep weaknesses in the way our society is organized in the digital space.”

Après, faudrait peut-être penser à relire Mill ou Tocqueville, les deux auteurs sur lesquels la conception moderne de la liberté d'expression est fondée. Parce que c'est clair dans leurs écrits que l'argument derrière la liberté d'expression ne se fonde pas uniquement en rapport avec un état tout-puissant, mais bien sur le rapport d'un individu envers tous les autres acteurs de la société, qu'ils soient privés ou publics.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu te trompes de debat: je parle de liberte d'expression au sens de la loi et pas dans le sens ethique. Merkel est la chanceliere d'un pays qui interdit les representations nazis, je pense qu'on a les memes opinions sur le sujet.

Pareil pour Tocqueville, il n'a jamais parle de la liberté d'expression sur une propriété privée. 

C'est Trump qui a fait de Twitter son support de comm' principal. Personne ne lui a impose cette strategie. Et ça mets Twitter en position de devoir prendre des decisions qui ne devrait pas appartenir à une boite privee. Twitter n'a pas de solution saine. Pour toutes sortes de raison.

Trump ignore les regles de tweeter depuis des annees, c'est un passe droit qui lui a permis de rester en ligne. Un media prive ne devrait pas etre dans une situation oo ils sont en porte a faux entre leur propre regles et la libre expression du président des USA mais c'est Trump qui est responsable de cette situation, pas eux. Ils auraient du couper son compte prive depuis perpet mais hey.

Rien a foutre que son compte saute deux semaines avant la fin de son mandat, en 4 ans, il a amplement profite de sa "liberte d'expression" sur twitter pour s'exprimer. Assez pour que meme Twitter et sa politique tres ample decide que merde a la fin, pas de cet encule par chez moi.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eeeeet c'est pour ça que j'espère en crisse qu'ils modifieront pas trop le cours d'ÉCR. On aurait pas autant d'ignorance sur la nature du droit à la liberté d'expression si on avait pris la peine bien avant de l'enseigner dans l'histoire de l'éducation au Québec. On ne peut pas attendre au cégep pour l'enseigner, parce qu'il y en a plein qui se rendent pas là pis après ben... on a ce genre de résultats qu'on voit plus haut.

Révélation

image.thumb.png.6a9a702a57d46327b1c0459f93c389df.png

Shit, même que les points 7 et 8 sont déjà censés avoir fait l'objet d'apprentissage au fucking primaire...

 

@Celine il peut y avoir de meilleures raisons de critiquer la décision de Twitter que celles de Merkel. Par exemple, il y a matière à discussion à savoir si ce genre de move ne met pas du bois dans le poêle des conspis qui pense que les géants de ce monde ont un gros plan de domination contre lequel seul Trump s'érige. Les effets délétères sont-ils pires sans ce move, ou avec? On a souvent reproché au peuple allemand d'avoir laissé la mouvance Nazie prendre de l'ampleur... est-ce que les choses se seraient déroulées autrement s'ils avaient choisis d'exprimer leur refus de la vision haineuse d'Hitler? Beaucoup d'encre a coulé à ce sujet, déjà, et j'admets ne pas en avoir assez lu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Retromantique

Pour répondre rapidement. Il faut replacer la position de Merkel face aux réformes en cours en Europe sur les lois régissant les GAFAM et réseaux sociaux. En ce sens, ce que tu mentionnes, sans être inintéressant, c'est surtout un cas particulier d'une telle loi. La problématique, posée par Merkel, est le pouvoir énorme qu'ont ces nouvelles entreprises sur la vie politique( et je dis politique au sens large, ça englobe toute la société civile). Le bannissement de Trump est donc un cas exposant le problème, mais n'est pas LE problème en tant que tel.

Qu'une telle critique provienne de Merkel et de l'Europe au sens plus large, soit une région moins permissive sur la liberté d'expression que les USA, est pas une contradiction, au contraire. Ça renforce d'autant plus l'impact de la prise de position publique de Merkel.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Celine a dit :

@Retromantique

Pour répondre rapidement. Il faut replacer la position de Merkel face aux réformes en cours en Europe sur les lois régissant les GAFAM et réseaux sociaux. En ce sens, ce que tu mentionnes, sans être inintéressant, c'est surtout un cas particulier d'une telle loi. La problématique, posée par Merkel, est le pouvoir énorme qu'ont ces nouvelles entreprises sur la vie politique( et je dis politique au sens large, ça englobe toute la société civile). Le bannissement de Trump est donc un cas exposant le problème, mais n'est pas LE problème en tant que tel.

Qu'une telle critique provienne de Merkel et de l'Europe au sens plus large, soit une région moins permissive sur la liberté d'expression que les USA, est pas une contradiction, au contraire. Ça renforce d'autant plus l'impact de la prise de position publique de Merkel.

Ah, merci pour le contexte. Elle a donc un certain agenda à pousser et sait user de cet événement pour le faire avancer, c'est pas fou. C'est intéressant, j'ai hâte de voir où ça va s'en aller en Europe ce projet de gérer les GAFAM.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...