Aller au contenu
juliev88

J'ai appris que je souffrais d'anxiété !!

Déchet(s) recommandé(s)

Bon, vous connaissez sûrement tous ou presque, mais il parait que la méditation pleine conscience est une méthode éprouvée scientifiquement pour diminuer le niveau d'anxiété. Si ça peut aider certains d'entre vous, j'ai encore sur mon ordinateur des fichiers audio d'exercices de méditation, de body scan, et des techniques de respiration (par exemple, la relaxation progressive de Jacobson) que je peux vous partager. Si on ne s'arrête pas au vocabulaire New Age, on peut certainement trouver du positif à intégrer des exercices de ce style-là dans son quotidien pour combattre l'anxiété.

Définition de la Pleine conscience

  • La Pleine conscience signifie porter attention d’une façon particulière, délibérément, dans le moment présent et sans jugement. Jon Kabat-Zinn, 1991

Méditation PC

  • Il s’agit d’un exercice, formel ou informel, durant lequel on concentre notre attention sur notre expérience du moment : notre respiration, nos sensations physiques, nos sentiments et pensées, ce que nos sens enregistrent.

La neuroplasticité

  • Faire la même activité de façon répétée mène à des changements dans le cerveau;
  • Les études d’imagerie cérébrale comparant les cerveaux de personnes ayant médité 30 à 40 minutes par jour pendant 8 semaines à ceux de personnes ne méditant pas montrent :
    • un épaississement de l’hippocampe (assiste l’apprentissage, la mémoire, la régulation des émotions);
    • un épaississement du carrefour temporo-pariétal (impliqué dans l’empathie et la compassion);
    • une diminution de grosseur de l’amygdale (lutte ou fuite), corrélée au sentiment des participants d’être moins stressés après la méditation.

Les bénéfices de la PC

  • Pratiquer la méditation permet de développer une plus grande capacité d’attention et de concentration;
  • Jon Kabat-Zinn et ses collègues ont fondé en 1979 la « Stress Reduction Clinic » à l’Université du Massachusetts. Ils ont démontrés de façon scientifiquement rigoureuse l’effet de réduction du stress et l’amélioration de la santé grâce à la méditation pleine conscience;
  • Une meilleure introspection, une plus grande connaissance de soi;
  • Développer la faculté de s’observer soi-même, d’être mieux conscients de ses pensées, émotions et motivations;
  • Une plus grande acceptation de soi. « Les graines de la sérénité ne poussent que sur une terre de lucidité, pas sur le déni ou le mensonge à soi-même. » Christophe André, 2011

Les bénéfices de la PC selon Daniel Siegel

  • Équilibre corporel : régulation entre le système nerveux sympathique et parasympathique;
  • Équilibre émotionnel : améliorer la qualité de la vie, le bonheur, sentiment subjectif que la vie est riche et a du sens;
  • Introspection, ou conscience de soi;
  • Empathie : se mettre à la place de l’autre;
  • Flexibilité de la réponse, ou la façon de mettre un espace entre l’impulsion et l’action;
  • Modulation de la peur : altérer nos réactions automatiques d’anxiété.

PC et psychopathologie

  • La méditation pleine conscience n’est pas une forme de thérapie, mais peut s’intégrer à la psychothérapie;
  • Pratiquer de façon assidue la méditation PC permettrait de provoquer des changements dans le cerveau qui briserait les patterns de rumination associés à la dépression et à l’anxiété :
    • Concentrer l’attention sur autre chose que l’objet de la rumination;
    • Adopter la position de l’observateur détaché face aux pensées anxiogènes ou dépressogènes.

Information supplémentaire

  • Deux TED talks sur les effets de la méditation sur le cerveau (accessibles sur youtube) :
    • How meditation can reshape our brains : Sara Lazar at TEDxCambridge
    • The mindful way through depression : Zindel Segal at TEDxUTSC

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎2018‎-‎03‎-‎15 à 21:36, ARGHHH!!! a dit :

La victimisation globale du Dépotoir

Je sais, moi aussi j'ai encore de la difficulté à départager les opinions sur le Dépotoir qui sont nés d'une tendance à se victimiser versus ceux qui proviennent d'un consensus social et scientifique général. 

Mais je me dit qu'à force de me pratiquer, un jour, je vais faire la différence! 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis un très grand anxieux. Parfois c'est handicapant socialement mais je ne considère pas ça comme une pathologie mais comme une particularité de ma personnalité.

C'est comme être con ou homosexuel, ça se soigne pas, c'est comme ça.

Faire des exercices de yoga ou du sport pourrait être une bonne idée, par contre aller voir un psychologue je trouve que c'est effectivement se victimiser et remplir les poches de ces escrocs inutiles. (même si parfois j'ai hésité par méconnaissance)

Moi je me suis modelé un environnement sécurisant et j' ai lu des livres sur le fonctionnement des gens et de la société (qui me faisaient peur). Ces livres m'ont donné des informations qui m'ont aidé à faire face et à mieux comprendre tout ce qui m'entourait.

C'est pas grave d’être anxieux, il faut faire son coming out de l'anxiété et la dédramatiser. C'est pas grave de pas être performant dans les interactions sociales ou de ne pas arriver à canaliser ses pensées. Au bout du compte, tout va bien.

Tout les gens qui témoignent ici ont l'air très normaux, d'ailleurs le titre du topic est très parlant "j'ai appris que je souffrais d'anxiété" et bah moi je t'apprend que tu es plus sensible que tout les autres mais que tu vas t'en remettre grâce à ton intelligence et ta capacité d'adaptation. De toute façon, il n'y a que toi même qui peut t'aider au mieux et qui sait ce qui est bon pour toi.

Instinct et détachement. Et comme dirait HSW, tout vient de l’environnement. Et puis je pense qu'un manque de maturité peut être la cause de difficultés à "être" dans le monde.

Pour se détendre, moi je conseillerai le jardinage :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)
Il y a 4 heures, el_picador a dit :

Je suis un très grand anxieux. Parfois c'est handicapant socialement mais je ne considère pas ça comme une pathologie mais comme une particularité de ma personnalité.

C'est comme être con ou homosexuel, ça se soigne pas, c'est comme ça.

Faire des exercices de yoga ou du sport pourrait être une bonne idée, par contre aller voir un psychologue je trouve que c'est effectivement se victimiser et remplir les poches de ces escrocs inutiles. (même si parfois j'ai hésité par méconnaissance)

Moi je me suis modelé un environnement sécurisant et j' ai lu des livres sur le fonctionnement des gens et de la société (qui me faisaient peur). Ces livres m'ont donné des informations qui m'ont aidé à faire face et à mieux comprendre tout ce qui m'entourait.

C'est pas grave d’être anxieux, il faut faire son coming out de l'anxiété et la dédramatiser. C'est pas grave de pas être performant dans les interactions sociales ou de ne pas arriver à canaliser ses pensées. Au bout du compte, tout va bien.

Tout les gens qui témoignent ici ont l'air très normaux, d'ailleurs le titre du topic est très parlant "j'ai appris que je souffrais d'anxiété" et bah moi je t'apprend que tu es plus sensible que tout les autres mais que tu vas t'en remettre grâce à ton intelligence et ta capacité d'adaptation. De toute façon, il n'y a que toi même qui peut t'aider au mieux et qui sait ce qui est bon pour toi.

Instinct et détachement. Et comme dirait HSW, tout vient de l’environnement. Et puis je pense qu'un manque de maturité peut être la cause de difficultés à "être" dans le monde.

Pour se détendre, moi je conseillerai le jardinage :)

Je ne suis pas d'accord, il y a de l'anxiété dans ma famille/parenté, des facteurs héréditaires et je n'explique pas mon cas seulement à l'environnement.

et le portrait d'une personne plus sensible que les autres n'est pas juste. car je souffre de beaucoup de symptômes et cela ne correspond pas à ma réalité.

Cependant, merci pour tes avis et j'ai commencé à consulter une psychologue cette semaine, ce qui m'aide :).

Modifié par juliev88

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le cerveau réagit plus ou moins bien à l'environement d'où viennent les stimulis.

L'hérédité c est un autre problème.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

comme beaucoup de choses, c'est probablement un mélange d'environnement et d'hérédité (quoiqu'on ne semble pas avoir mis la main sur un gène spécifique). peut-être, plus que la moyenne des gens, as-tu une propension à être anxieuse, mais tu n'en souffrirais peut-être pas autant si tu vivais autrement que dans une société où les attentes de réussites personnelles et professionnelles sont aussi élevées.

je ne me suis jamais considérée comme une personne stressée ou anxieuse (et je suis persuadée que je le suis moins que la moyenne des gens), mais je me surprends quand même à me sentir stressée à maintes occasions depuis ma "vie d'adulte" (je trouve notamment le travail exigeant). probablement que dans une société où on n'attendait de moi que je change des couches et prépare des plats convenables (sans enlever quoique ce soit aux mères et pères au foyer), je serai 1000 fois moins stressée que je le suis.

ah, modernité, quand tu nous tiens. 

par contre, hérédité ou pas, garde en tête que le seul élément sur lequel tu peux avoir un certain contrôle, c'est ton environnement, et c'est là-dessus que tu peux travailler pour améliorer ta vie. tes gènes, tu es prise avec.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, el_picador a dit :

Le cerveau réagit plus ou moins bien à l'environement d'où viennent les stimulis.

L'hérédité c est un autre problème.

je suis d'accord

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, juliev88 a dit :

Je ne suis pas d'accord, il y a de l'anxiété dans ma famille/parenté, des facteurs héréditaires et je n'explique pas mon cas seulement à l'environnement.

et le portrait d'une personne plus sensible que les autres n'est pas juste. car je souffre de beaucoup de symptômes et cela ne correspond pas à ma réalité.

Cependant, merci pour tes avis et j'ai commencé à consulter une psychologue cette semaine, ce qui m'aide :).

J'aurais tendance à dire que si ta mère et ta famille en général ont des tendances anxieuses, ils t'ont probablement élevé comme ça et ça a "déteint" sur toi. Il y a des études sur le sentiment de sécurité chez les jeunes enfants/bébés et ça serait logique de penser que le sentiment d'anxiété chez l'adulte vient de l'anxiété à l'enfance. C'est environnemental plus qu'héréditaire, je suis pas mal convaincue. 

J'abonde aussi dans le sens de Ecce Homo, l'environnement social actuel est particulièrement stressant et angoissant. Je suis moi-même une personne pas pantoute anxieuse. Je ne m'en fais pas pour rien mettons, pis mes sentiments prennent très rarement le dessus, mais pourtant, je le sens que la société veut nous pousser dans les racoins et nous rendre anxieux pis je comprends que ça peut en affecter certains plus que d'autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai lu les derniers postes concernant l'anxiété et j'aimerais partager certains points.

Tout d'abord, je ne crois pas du tout que l'anxiété ne puisse pas être améliorée. Je crois que la combinaison de plusieurs facteurs peut atténuer considérablement le problème.

Il n'y a qu'à penser aux anxiolytiques, réputés pour agir rapidement et efficacement contre la tension anxieuse - certains produits naturels aident également. Ensuite, la thérapie individuelle avec un professionnel peut également amener son lot de positif. La thérapie cognitivo-comportementale, à titre d'exemple, est particulièrement efficace pour traiter ce genre de maux. Les exercices de respiration et de méditation contribuent aussi à un meilleur mieux-être. Il en est de même pour l'entrainement physique.

En ce qui a trait à une anxiété dite "sociale", il y a des activités comme l'improvisation et le théâtre qui permettent d’acquérir de nouvelles habiletés sociales. Jumelées aux médicaments et à une thérapie individuelle, on a là trois techniques qui peuvent beaucoup aider le sujet à vivre moins de détresse en situation sociale.

Je crois donc qu'avec la combinaison de plusieurs éléments (thérapie individuelle, thérapie de groupe, exercice physique, méditation-respiration-yoga, médicaments et/ou produits naturels) il y a possibilité de réduire grandement l'anxiété.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 14/03/2018 à 15:03, juliev88 a dit :

J'ai appris que je souffrais d'anxiété, en écoutant cette émission.

Connaissez-vous des gens qui vivent des attaques de panique ? moi il m'arrive d'en avoir au réveil dans la nuit, et c'est dur de se rendormir!!!!! avez-vous des trucs ????

 

Je me cite moi-même, j'ai l'impression d'être la seule qui vit cela!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai tendance à faire de l'anxiété (ou crise d'angoisse, de panique, en fait je sais même pas) quand il faut que je conduise hors de ma zone de confort, mon environnement immédiat.
Mes mains deviennent moites, je tremble, j'ai des palpitations, parfois je pleure. Et récemment j'ai faillit tomber dans les pommes en allant chercher une amie, j'ai dû m'arrêter sur l'accotement pour me calmer.

J'ai aucune idée d'ou ça viens. C'est vraiment incapacitant et ça me nui beaucoup, je refuse des contrats parce que j'ai peur de me déplacer.

Mes amis sembles me trouver bizarre (pour ne pas dire ridicule) et ne comprennent pas pourquoi j'ai autant de misère. En même temps je comprend qu'ils soient tannés d'être toujours ceux qui se déplacent pour venir me voir.

Bref, ça me gâche profondément la vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Calimero is dead a dit :

J'ai tendance à faire de l'anxiété (ou crise d'angoisse, de panique, en fait je sais même pas) quand il faut que je conduise hors de ma zone de confort, mon environnement immédiat.
Mes mains deviennent moites, je tremble, j'ai des palpitations, parfois je pleure. Et récemment j'ai faillit tomber dans les pommes en allant chercher une amie, j'ai dû m'arrêter sur l'accotement pour me calmer.

J'ai aucune idée d'ou ça viens. C'est vraiment incapacitant et ça me nui beaucoup, je refuse des contrats parce que j'ai peur de me déplacer.

Mes amis sembles me trouver bizarre (pour ne pas dire ridicule) et ne comprennent pas pourquoi j'ai autant de misère. En même temps je comprend qu'ils soient tannés d'être toujours ceux qui se déplacent pour venir me voir.

Bref, ça me gâche profondément la vie.

Tu ne ferais pas de l'agoraphobie? Ça semble assez lourd ce que tu décris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Esch Effectivement ça y ressemble, mais je ne me suis jamais fais diagnostiquer donc aucune certitudes à ce sujet. Faudrait que je consulte, mais je suis retissante... surtout que je ne vois pas comment ont pourrais régler le problème sans me médicamenter, ce que je refuse. 

Un jour je me paierais un chauffeur privé et tous mes problèmes seront réglés. Un jour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, Calimero is dead a dit :

@Esch Effectivement ça y ressemble, mais je ne me suis jamais fais diagnostiquer donc aucune certitudes à ce sujet. Faudrait que je consulte, mais je suis retissante... surtout que je ne vois pas comment ont pourrais régler le problème sans me médicamenter, ce que je refuse. 

Un jour je me paierais un chauffeur privé et tous mes problèmes seront réglés. Un jour.

Ah, je t'assure, juste avec une TCC, tu peux arriver à te débarrasser de ton agoraphobie (si c'est bien ce que tu as). Évidemment, il faut que tu puisses payer pour tes séances (et il risque d'en avoir plusieurs), mais tu n'es pas obligée de prendre une médication pour t'en sortir.

Ma propre mère avait de très fortes crises d'agoraphobie plus jeune (très semblables à ce que tu as décrit plus haut) et elle a réussi à passer par-dessus sans se médicamenter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 21 minutes, Esch a dit :

Ah, je t'assure, juste avec une TCC, tu peux arriver à te débarrasser de ton agoraphobie (si c'est bien ce que tu as). Évidemment, il faut que tu puisses payer pour tes séances (et il risque d'en avoir plusieurs), mais tu n'es pas obligée de prendre une médication pour t'en sortir.

Ma propre mère avait de très fortes crises d'agoraphobie plus jeune (très semblables à ce que tu as décrit plus haut) et elle a réussi à passer par-dessus sans se médicamenter.

Désolée de mon ignorance, mais c'est quoi un TCC? 
Si ça peut m'aider, je prend rendez-vous au plus sacrant. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 26 minutes, Calimero is dead a dit :

Désolée de mon ignorance, mais c'est quoi un TCC? 
Si ça peut m'aider, je prend rendez-vous au plus sacrant. 

Une thérapie cognitivo-comportementale. Une psychothérapie utilisée pour les phobies, les troubles anxieux, etc.  La plupart des psychologues en clinique sont formés pour en donner, il me semble. T'appelles, tu prends rendez-vous, sur place tu lui expliques tes difficultés au quotidien, tu lui racontes comment se sont passé tes attaques de panique, tu lui dis que tu as fais quelques recherches sur internet et que tu penses peut-être faire de l'agoraphobie ou avoir un trouble panique... c'est plutôt simple en fait. Après ce sera à ton psy de conduire les séances.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 28 minutes, Calimero is dead a dit :

Désolée de mon ignorance, mais c'est quoi un TCC? 
Si ça peut m'aider, je prend rendez-vous au plus sacrant. 

 

Une thérapie cognitive comportementale, plus connu en anglais sous le nom de "cognitive behavioural therapy".

C'est une approche thrapeutique plus rigoureuse scientifiquement (résultats reproductibles, mesurables, etc) comparé aux méthodes comme la psycanalyse (basé sur l'interpretation, régression, etc). 

En bref, c'est de changer tes structures cognitives (tes pensées, sensations, émotions) à travers des changements comportementaux. Tes comportements influences tes pensées qui eux influences tes émotions, qui eux influences tes comportements, et ainsi de suite. Le meilleur moyen d'hacker ce cercle-vicieux là est donc d'agir sur l'aspect le plus facile à influencer: les comportements. Ainsi les TCC vont te permettre de discerner quels pensés, émotions ou comportement pose problème, et quoi faire pour influencer cette inter-relation là. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...