Aller au contenu
1984

BLESSURES DE GUERRE

Déchet(s) recommandé(s)

J'sais pas vous, mais moi je voue une certaine fascination pour l'évolution de mes mémoires corporelles, celles qui font mal ou qui marquent. 

J'ai une certaine affection pour mes croutes, mes hématomes endoloris, mes entorses; les griffures du chat ou les accidents écharpés. Je suis sure que beaucoup de gens sont comme moi, d'ailleurs 

Alors évidemment, je ne parle pas d'amour du sang ( quoi que), ni d'obsession morbide pour mes plaies, mais plutôt d'un émerveillement sensuel de sentir mon corps vivre. De le sentir en difficulté, lourd ou sous la coupe d'une douleur qui se voit - préférentiellement - de façon externe ( les douleurs internes sont moins réjouissantes à mes yeux, on ne les admire point) mais pouvant malgré tout aller de courbatures issues d'une séance de sport (sans échauffement of course) à la blessure physique plus handicapante comme l'entorse, dont je suis une abonnée grâce à mes pieds creux comme l'arc rocheux des falaises d'Etretat. 

Brûlure au 3eme degré, cet été pour la première fois, j'étais en inspection constante de la bête, cicatrisant de mieux en mieux chaque jour, malgré l'éclatement des vaisseaux sanguins à la surface, que de nouvelles découvertes ! 

J'ai une cicatrisation impressionnante. Le personnel de santé me l'a toujours fait remarquer. C'est peut être pour cela que mon corps en souffrance d'une plaie, d'un bleu, d'une contusion, me fera toujours cet effet de contentement douloureux.

 

alors, évidemment 

Je n'aime pas avoir mal. Ni me faire mal. C'est pas mon kiff, le masochisme. Je crois que c'est plus que ça, c'est plutôt une fascination pour les mécanismes auto-régénérant du corps, ses couleurs et ses formes issues de la douleur, la façon dont ça se remets doucement -ou très rapidement dans mon cas. 

de plus je suis aussi attirées par les méthodes de soin naturelles, que ce soit l'usage de chaud, de froid, d'huiles, ou de baumes, le massage des blessures est pour moi un sujet profondément jubilatoire. Masser un hématome avec un peu de crème ? Ca fait un peu mal, mais c'est si bon. 

Je vous présente donc ma toute dernière entorse double. Côté droit et gauche, mon chef d'œuvre. J'avais déjà dégommé ce pied en tapant dans un coin de canapé, et surtout fragilisé la zone 4 mois plus tôt en afterwork complètement bourrée. 

Elle est toute fraîche d'il y a 3 jours, Et ça guérit déjà malgré la masterpiece. 

IMG_8135.thumb.JPG.420f19f74b6ef1943852cb436b86c01b.JPG 

Petite boule en formation directe après la péripétie ( j'ai simplement descendu les escaliers, Ca s'est fait tout seul, crick a droite, crack à gauche, chaussures plates et sols non coupables)

IMG_8139.thumb.JPG.b72655c0517f55cd1ec6552429cd1479.JPG

Le lendemain. Esmeralda vs Quasimodo.

IMG_8193.thumb.JPG.7bea428df9881d5ee89b9617d0b9effd.JPG

2e jour, je suis en extase devant la couleur. Y a même du vert clair sur le dessus de pied. Palette d'artiste.

IMG_8192.thumb.JPG.fe75494cba76d46ebb189f6b1b010272.JPG

Le côté gauche est plus discret, mais l'os du Tallus reste bien gonflé et marqué d'une douce couleur grise. 

J'en profite pour faire partager l'épisode ultérieur de mon pied droit et de sa course à l'auto-destruction radicale ( on ne juge pas ma petite bosse d'orteil, elle le sauve des ampoules éternelles)

IMG_4231.thumb.JPG.e7d495b9b1427bd61e8cf262a485199a.JPG

et là en vrai j'pense que c'était cassé. Ca se voit un peu d'ailleurs. J'ai eu mal plus de deux mois. 

 

A vous de montrer vos bobos -amours de guerre. Ou de parler de votre relation aux blessures, marques, cicatrices. C'est un sujet intéressant qui peut être révélateur de notre relation au corps et à ses expériences (: 

Cicatrisez vous vite ?

Arrachez vous vos croutes ? 

Avez vous peur de votre sang ?

Quelle est votre pire blessure ?

Votre cicatrice préférée ?

:tell_me_more:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Vicks a dit :

:seriously:wtf? 

i hurt myself today

to see if i still feel

i focus on the pain

the only thing that's real

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Vicks a dit :

:seriously:wtf? 

Je dois être visionnaire, car en postant le thread j'ai directement pensé à ta réaction incrédule. Ou alors c'est toi qui est prévisible, josépa !

ahah. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Baaaah oui, comme si t'avais vraiment prévue ma réaction incrédule. À d'autres svp!

C'est surtout ce petit passage qui m'a fait sourciller.

Citation

J'ai une certaine affection pour mes croutes...

Je m'explique: J'ai déjà eu un patron dans ton genre, mais à un niveau creep un peu plus avancé. Il s'était joyeusement planté en roller blades et s'était éraflé le devant du tibia comme un champion. Les jours suivants, il a patiemment observé la formation d'une belle grande croûte sur sa jambe dans un objectif bien précis... la décoller en conservant son intégralité le plus possible. Ensuite, il était fier de nous la monter! Sa câlisse de grande croute dégueulasse! Il l'a gardé tout l'été sur son bureau! Comme un trophé, un accomplissement. L'ostie de crétin!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ark! Quand j'étais plus jeune et que je me plantais solide, assez pour me faire saigner, je tombais pratiquement dans les pommes, seulement la vu de MON sang me mettais dans cet état. J'ai pas mal de cicatrice et de bobos, comme toi, j'ai la cheville foulée présentement, elle est énorme, je marche difficilement. Stupide blessure, stupide timing en plein déménagement. Sinon j'ai une cicatrice que j'affectionne particulièrement, c'est une brûlure. Ceux et celles qui cuisine et sont également très désordonné dans la cuisine, savent comment c'est facile de se brûler en sortant dequoi du four avec seulement un torchon humide, surtout quand le temps presse, vos invités sur le pas de la porte. Bref, j'étais pressé, je me suis brûlée avec le plateau, mais au lieu de tout échapper, ça il n'était pas question, j'ai continué a marcher avec la plaque jusqu’à ce que je puisse la déposer sans ruiner rien. C'est une simple brûlure... Mais cette simple brûlure c'est transformé en horrible chicane quand mon ex a commencer a me dire que je devais faire plus attention, que des cicatrices ça m'enlaidissait et que c'est lui qui était pogner pour vivre avec moi. Méchant trou du cul, bref, merci cicatrice de m'avoir fait réaliser que j'étais avec un idiot. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Vicks a dit :

Sa câlisse de grande croute dégueulasse! Il l'a gardé tout l'été sur son bureau! Comme un trophé, un accomplissement. L'ostie de crétin!

:salmon_says:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Génial. Es-tu devenu un homme-cracheur à ton tour ?

tenor.gif?itemid=5847138

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Révélation

 

Ce n'est pas un effet de lumière, j'ai vraiment une chaussette d'hématomes ( c'est la découverte du jour) on dirait que mon pied est pris de gangrène. :pundog:

IMG_8197.thumb.JPG.ed5271f23a84cfe7137e37d8165b9eb6.JPG

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2018-06-29 à 12:24, Vicks a dit :

Baaaah oui, comme si t'avais vraiment prévue ma réaction incrédule. À d'autres svp!

C'est surtout ce petit passage qui m'a fait sourciller.

Je m'explique: J'ai déjà eu un patron dans ton genre, mais à un niveau creep un peu plus avancé. Il s'était joyeusement planté en roller blades et s'était éraflé le devant du tibia comme un champion. Les jours suivants, il a patiemment observé la formation d'une belle grande croûte sur sa jambe dans un objectif bien précis... la décoller en conservant son intégralité le plus possible. Ensuite, il était fier de nous la monter! Sa câlisse de grande croute dégueulasse! Il l'a gardé tout l'été sur son bureau! Comme un trophé, un accomplissement. L'ostie de crétin!

J'suis tombée l'autre jour et j'avais une croûte vraiment nice sur le coude. Moi et mon chum on l'a méticuleusement décrochée et on l'a fait voler un peu comme un avion.

On était tout contents. On l'a gardée un moment.

:cool-doge:

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, Chicken of the infinite a dit :

J'suis tombée l'autre jour et j'avais une croûte vraiment nice sur le coude. Moi et mon chum on l'a méticuleusement décrochée et on l'a fait voler un peu comme un avion.

On était tout contents. On l'a gardée un moment.

:cool-doge:

 

 

c'est terrible.

est-ce que l'ardente ferveur charnelle est encore au rendez-vous dans votre couple ?

c'est à peine si on ose lâcher un petit vent en présence de l'autre pour préserver la flamme. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Ecce Homo a dit :

c'est terrible.

est-ce que l'ardente ferveur charnelle est encore au rendez-vous dans votre couple ?

c'est à peine si on ose lâcher un petit vent en présence de l'autre pour préserver la flamme. 

Nous on s'aime tout plein, on est toujours entrain de se caliner et quand on pète on fait exprès d'envoyer l'air du pet vers l'autre pour l'incommoder. 

Pis on ris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est clair qu'après avoir été cliniquement morte à quatre reprises dans ma vie, j'ai une certaine fascination pour la chose. Je suis maladroite comme c'est pas possible et je me blesse très régulièrement.

Cicatrisez vous vite ? Vraiment pas. J'ai même dû subir des tests parce que les médecins croyaient que j'étais hémophile. Finalement je ne le suis pas, mais pas loin. Avec le temps, j'ai appris à faire des sutures moi-même parce que j'en ai besoin à pratiquement chaque fois que je me coupe et j'ai pas rien que ça à faire, aller passer 12h à l'urgence à chaque fois que j'ai un petit accident à la job.

Arrachez vous vos croutes ? NON! Bon ok peut-être parfois, quand elles nuient à mes mouvements.

Avez vous peur de votre sang ? Pas du tout, je suis rendue habituée.

Quelle est votre pire blessure ? Ma pire blessure a été quand je me suis cassé le dos il y a un an, ça remet les choses en perspective pas à peu près. Si l'impact avant été 1 centimètre plus à gauche, je n'aurais plus jamais marché. 1 mois en fauteuil roulant, ça fait réfléchir. À chaque jour, je regardais l'évolution de mon ecchymose et je trouvais que ça avait l'air tellement minime par rapport à l'étendue des dommages internes. Photo ci-dessous, après 3 semaines. En dessous de cette palette de mauve, il y a 3 côtes cassées, le rein endommagé, le haut de la hanche fêlé et heureusement aucun dommage à la colonne!

 

1155719412_2017-09-2801_01.20-2.jpg.49cbb3b705179e9e8c2e49cb774245cc.jpg

Votre cicatrice préférée ? J'ai une relation d'amour/haine avec la cicatrice de ma tentative de suicide. Je l'ai fait couvrir avec un tatouage mais je peux quand même la voir entre les lignes. Autant pendant longtemps que la détestais et je voulais la cacher, maintenant j'ai appris à vivre avec elle et même l'accepter comme étant un rappel que je suis passée à autre chose et que c'est très loin derrière moi.

Sinon en général j'ai une fascination totale pour les ecchymoses et la façon dont les couleurs évoluent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est cool que tu te sutures toi-même. J'aime ça.

-----------------------

À l'été 2010, j'ai pété une sale psychose d'épisode maniaque et j'ai passé une semaine à errer dans Montréal les pieds nus (À Verdun yo).. parce que j'avais décidé que les souliers c'était stupide et que marcher les pieds nus c'était tellement plus RÉEL. La sensation du sable des parcs de ce bled c'était magique.

Finalement, un soir alors que je titubais dans une ruelle ---- saoule morte----- je me suis ouvert le dessous du pied. Deux jours après, j'ai dû prendre un couteau pour ouvrir ma plaie, enlever les roches et tous les trucs pognés dedans ainsi que la chair gangrenée. Je me suis opéré le pied. J'ai enlevé les trucs morts et ceux qui avaient pas leur place là et j'ai patenté un bandage. J'ai eu du mal à marcher mais c'était pas grave parce que les deux jours suivants, ayant trouvé un sofa à sqwatter, je les ai passés à faire le bacon, car on m'avait sommé d'arrêté de boire et j'ai eu un gros sevrage. Hallucinations et tout. J'ai vu des choses épouvantables. C'était très pénible ces moments de réalité entrecoupés de cauchemars saisissants couplés à la douleur de mon pauvre pied charcuté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...