Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Je sais pas pour vous... Mais... Je veux savoir. Besoin de support I guess.. 

Je suis crissement mysanthrope. Moi les rues de la covid ça m'allait très bien. Voir les rues pleines de gens aujourd'hui m'a répugné. 

Je pourrais vivre dans une cabane dans le bois sans électricité et je serais heureuse. 

J'ai eu un talk avec mon chum aujourd'hui et lui il a besoin de contact humain chaque fucking jour. 

Perso.. Je peux passer plusieurs années seule sans problème. 

Je me demande si je suis juste folle ou simplement une calisse de sauvage. Je dis ma façon de penser à tout le monde comme une saleté de peste. Aucun filtre. Est-ce que la solitude a enhardi mon mental ou je suis prédisposé à être asociale? 

J'aime vraiment beaucoup les animaux par contre. 

J'ai dûe être froissée ou traumatisée par les gens pour être de même. 

Je sais pas. Osti de remise en question. 

Pourquoi j'aime pas les foules comme tout le monde et pourquoi je nous souhaite une belle apocalypse? 

I don't fucking know. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des fois je peux être 5 jours sans contacter qu que ce soit, tu n'es pas la seule à avoir fait la paix avec ton intérieur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J’aimais mieux voir mes proches par zoom qu’en personne. Pas besoin de se déplacer, je suis dans le confort de ma maison et je peux finir l’interaction quand je veux.

Je suis tanné des interactions sociales trop longues. Je vais chez mes parents et je reste 5 heures + 1:30 de déplacement. 1-2 heures aurait été suffisantes.

D’un point de vue plus général, je pense qu’il y a trop de contraintes associées au contact humains, c’est ça qui répugne surtout quand tu es un peu marginal ou introverti.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'suis schizoïde et je remets pas en question mon envie de solitude. En réalité j'aurais préféré être plus facile socialement, mais tant pis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pareil, je suis une solitaire et j’adore ça. Voir des gens aux deux semaines, ça me convient très bien 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je sais pas si c'est forcément être misanthrope de pas aimer les foules. Ca draine beaucoup d'énergie d'être entouré d'inconnus et peut-être qu'on n'est pas fait non plus pour se marcher les uns sur les autres dans le métro.

En tous cas, moi j'aime les gens (ceux que je choisis) mais je comprends ce sentiment. J'étais dégoûtée quand les rues ont recommencé à se remplir (vivement le prochain confinement). Dans le tas, il y a sans doute des gens que j'aimerais mais la façon dont on se rencontre les uns les autres n'est pas souvent propice au développement de relations intéressantes. Vous allez pas devenir le meilleur ami du mec qui devant vous dans la file d'attente, vous pouvez pas trop vous dévoiler dans le monde professionnel, etc.

Je trouve ça bien d'être sélectif. On est très très nombreux, c'est clair que si vous êtes un peu au-dessus du lot, vous allez croiser beaucoup de monde qui n'ont rien d'autre à vous offrir que des emmerdes. Et une foule, c'est dangereux. Les gens agissent comme des crétins quand il y a des effets de groupe, vous êtes une cible plus vulnérable aussi. C'est un peu un instinct de survie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

C'pas nécessairement misanthrope de pas aimer les foules, mais la description qu'elle nous fait l'est clairement.

Si je suis sincère avec moi-même, plus loin que juste dire que je suis schizoïde, j'ai vécu trop de mauvaises expériences et pas assez de bonnes pour compenser. Au fil du temps je m'suis isolé progressivement, sans vraiment avoir eu l'entourage et l'environnement (ou même l'état d'esprit) pour me supporter. Maintenant sans travail, sans ami, je n'parle plus vraiment avec la famille, envers qui j'ai une grosse rancune, et faire confiance aux gens est très difficile. J'ai perdu l'énergie d'endurer les caractères de mongol. La solitude, je la ressens le plus quand je suis avec les autres. J'ai juste mal et j'me cache. On a des tendances solitaires dans la famille, mais dans un autre contexte j'me serais pas refermé sur moi-même à ce point-là.

Sinon, j'apprécie pas trop quand quelqu'un parle de son introversion comme si c'était quirky, à mes yeux c'est quelque chose de très commun et banal.

Pour l'OP, bah... t'es la mieux placée pour te répondre à toi-même. J'sais pas si y'a des tendances familiales et j'connais pas ton histoire. La génétique, les expériences et la perception des expériences, ça englobe toute une personnalité. Si tu trouves pas d'explications dans ton parcours de vie, ça doit juste être une prédisposition que t'as.

En même temps, avoir un accès internet, avoir des hobby en solitaire, le sentiment de communauté qui s'est affaibli en occident, tous les petits détails du genre vont avoir leur influence sur une personne plus susceptible de s'arracher de la masse et d'penser fuck le reste, parce qu'on s'entend... des gens dont on veut pas connaître l'avis et qu'on a pas envie d'endurer, y'en a en masse pour tout le monde. Et plus tu passes du temps seul, plus l'esprit se met à penser qu'y'a pas besoin de dealer avec les autres.

Anyway t'as déjà un copain et j'imagine que ton caractère te crée pas personnellement tellement de problèmes que tu peux pas les régler, du coup j'sais pas. Tu te remets en question pourquoi et dans quel but ?

Modifié par LaFatigue

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, LaFatigue a dit :

C'pas nécessairement misanthrope de pas aimer les foules, mais la description qu'elle nous fait l'est clairement.

Si je suis sincère avec moi-même, plus loin que juste dire que je suis schizoïde, j'ai vécu trop de mauvaises expériences et pas assez de bonnes pour compenser. Au fil du temps je m'suis isolé progressivement, sans vraiment l'entourage et l'environnement (ou même l'état d'esprit) pour me supporter. Maintenant sans travail, sans ami, je n'parle plus vraiment avec la famille, envers qui j'ai une grosse rancune, et faire confiance aux gens est très difficile. J'ai perdu l'énergie d'endurer les caractères de mongol. La solitude, je la ressentais le plus quand j'étais avec les autres. J'ai juste mal et j'me cache. On a des tendances solitaires dans la famille, mais dans un autre contexte j'me serais pas refermé sur moi-même à ce point-là.

Sinon, j'apprécie pas trop quand quelqu'un parle de son introversion comme si c'était quirky, à mes yeux c'est quelque chose de très commun et banal.

Pour l'OP, bah... t'es la mieux placée pour te répondre à toi-même. J'sais pas si y'a des tendances familiales et j'connais pas ton histoire. La génétique, les expériences et la perceptions des expériences, ça englobe toute une personnalité. Si tu trouves pas d'explications dans ton parcours de vie, ça doit juste être une prédisposition que t'as.

En même temps, avoir un accès internet, avoir des hobby en solitaire, le sentiment de communauté qui s'est affaibli en occident, tous les petits détails du genre vont avoir leur influence sur une personne plus susceptible de s'arracher de la masse et d'penser fuck le reste, parce qu'on s'entend... des gens dont on veut pas connaître l'avis et qu'on a pas envie d'endurer, y'en a en masse pour tout le monde. Et plus tu passes du temps seul, plus l'esprit se met à penser qu'y'a pas besoin de dealer avec les autres.

Anyway t'as déjà un copain et j'imagine que ton caractère te crée pas personnellement tellement de problèmes que tu peux pas les régler, du coup j'sais pas. Tu te remets en question pourquoi et dans quel but ?

tu n'as pas l'air de décrire une personnalité schizoïde, mais plutôt quelqu'un qui minimise ses interactions sociales comme un mécanisme de défense contre la douleur, déception, honte, ou ennuis engendrés par le contact avec autrui. la plupart du temps, le retrait social est une forme d'adaptation à ces émotions négatives que le corps perçoit comme une agression. c'est une solution facile et simple à appliquer, mais à la longue, ça peut devenir problématique. je te souhaite de retrouver un jour l'envie de connecter avec les autres !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)
il y a 36 minutes, Ecce Homo a dit :

tu n'as pas l'air de décrire une personnalité schizoïde, mais plutôt quelqu'un qui minimise ses interactions sociales comme un mécanisme de défense contre la douleur, déception, honte, ou ennuis engendrés par le contact avec autrui. la plupart du temps, le retrait social est une forme d'adaptation contre ces émotions négatives que le corps perçoit comme une agression. c'est une solution facile et simple à appliquer, mais à la longue, ça peut devenir problématique. je te souhaite de retrouver un jour l'envie de connecter avec les autres !

Oui, c'est en effet un mécanisme de défense, mais je l'ai reconnu depuis longtemps. Et je tentais pas de décrire un comportement schizoïde dans le deuxième message, je faisais que raconter mon contexte en disant que c'est au-delà de mes tendances schizoïdes. Toutefois j'ai été souvent qualifié comme étrange depuis que je suis plutôt jeune et ces tendances sont existantes chez moi. J'ai envie de connecter avec les gens, mais j'ai une énorme difficulté à le faire, même dans le cas où je rencontre quelqu'un qui partage mes points de vue et mes intérêts, quelqu'un que je trouve sympathique et tout le tralala, le lien ne se fait pas correctement. J'me sens très détaché de tout sans le vouloir, etc.

J'ai répondu au fil parce qu'il m'interpellait, mais j'ai pas été sincère en écrivant mon premier message parce que c'est pas ce qui explique ma situation actuelle. Lorsque je sors un ''chui schizoïde'' aux gens, c'est une façon de dire que je passe beaucoup de temps seul sans avoir à tout expliquer.

Mais bon, merci du souhait. C'est vain, mais gentil.

Modifié par LaFatigue

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pas mauvais en soi de se protéger contre les déceptions que peuvent nous apporter les relations avec autrui. Ce qui est mauvais, c'est de s'empêcher de vivre des relations et toute la richesse qu'elles contiennent à cause de ça. Se mettre en mode défensif et détaché, je connais. Je m'engage très peu, je ne prends pas d'initiative, et je m'impose des limites sur ce que je partage de moi avec les autres. On a souvent peur de tomber dans une relation où prend forme un sorte de contrôle, où on laisse ouvert à l'autre personne nos vulnérabilités. On ne veut pas laisser l'opportunité à l'autre de nous connaître, car ce serait connaître nos faiblesses et potentiellement en prendre avantage.

Il y a souvent une forme de contrôle dans les relations. Les gens qui s'en détachent pour ne pas en souffrir ne se rendent pas compte qu'ils se font subir à eux-mêmes le contrôle qu'ils redoutent. Pour éviter de ressentir la boule dans la gorge, et la poids sur la poitrine, on se met en muselière derrière un écran. Mais ça, c'est parce qu'on ne rencontre pas assez souvent le type de relation où le contrôle n'existe pas, où les gens s'acceptent et se montrent vulnérables sans se manipuler de quelconque façon.

On s'isole parce que le monde est agressif, sur la défensive. Et on l'est soi-même. On s'isole parce qu'on ne sait pas créer un monde se gentillesse et de sécurité avec les autres. On s'isole parce qu'on ne sait plus communiquer sans froisser et se sentir froissé. Les sensibilités sont exacerbés. Les attentes de chacun semblent irréconciliables. C'est l'histoire de la solitude que vivent bien des gens aujourd'hui.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est des jours où je suis affligé par un sentiment plus noir que la plus noire mélancolie : le mépris des hommes.
Et pour ne pas laisser de doute sur ce que je méprise, qui je méprise : c'est l'homme d'aujourd'hui, l'homme dont je suis, pour mon malheur, contemporain.
L'homme d'aujourd'hui... Son souffle impur me fait suffoquer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu t'es juste jamais dis que t'étais introvertie?
Pas besoin d'un survey psychologique. Un misanthrope c'est une figure du fucking moyen age qui regroupe sans doute un clusterfuck de trait de personnalité qui passe du psychopathe à l'autiste. Enjoy ta solitude, c'est correct on aime tous ça aussi. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je veux pas dire hein

Une introvertie va pas fourrer sa schneck chez une groupe de cas sociaux pour vivre sa meilleure vie et nous la raconter, genre. Elle va pas non plus se tripoter devant des cam pour de l’argent. Pas très introverti comme move 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nah, c'est pas vrai ça. Un introverti peut faire ce genre de choses et il le fait avec panache. Car il sait à quel point ces moments-là comptent dans sa vie d'introverti.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Y a pas de panache à se faire fourrer par des crackheads bruh. 

Ton empathie révèle mille fois plus de ton introversion qu’un millimètre de ce genre de move.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yah yah sista, je suis d'accord avec toi, mais tu oublies un détail : la magie des substances.

spongebob squarepants rainbow GIF

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle est pas introvertie dude. C’est pas une timide, drogue ou pas. Tu le sais quand même. Elle est outgoing et là elle est dans une autre phase spéciale de sa vie et elle s´identifie beaucoup trop à ce qu’elle ressent. Ça suffit pas d'être sur un trip misanthrope pour s’auto Qualifier d’introverti. Et là les drogues ont vraiment pas rapport tu sais. 

Chicken dit qu’elle peut passer plusieurs années seule mais moi je pense que c’est impossible et irréaliste vu les récits rocambolesques à plusieurs intervenants qu’elle nous sort chaque année. 

Le problème avec les drogues c’est que les gens qui en prennent projètent trop, manquent d’ancrage. Demain elle nous racontera qu’elle est un oiseau bleu en y croyant comme du fer. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Honnêtement ça fait longtemps que je ne prend plus de drogues et je suis super équilibrée. J'suis pas genre tout le temps en mode "connerie". 

Je dors bien, je mange bien, je vois des gens, je fais du sport. Je suis dans une relation stable depuis déjà 4 ans avec un homme que je respecte. 

Tu parles de moi comme si j'étais une Osti de tout croche.. Mais en vrai j'ai crissement de l'allure. 

Les histoires que je vous raconte sont des bribes de ma vie que je partage avec vous parce que je les trouve drôles. Elles ne me définissent pas.. 

Et à part les quelques crises de mysanthropie/remise en question que je vis, je suis une personne joviale, affectueuse et responsable. 

Et oui 1984, malgré ce que tu penses de moi, je suis une personne introvertie.. Tu ne me connais juste pas.

:X

 

Edit: Jamais fourré avec un crackhead bitch. Ça me tue de te lire parce que dans le fin fond de la réalité je me trouve à être en fait plus stable, plus saine et plus équilibrée que toi.. 

Au moins moi je la soigne ma calisse de maladie mentale. Toi tu fous rien pour réparer ta personnalité déficiente. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Écoute si t’es heureuse, c’est ce qui compte, je suppose.

Révélation

tu vois ça c’est une réponse qui trahit mon déséquilibre mental profond

 

Pron Wink GIF by GIPHY Studios Originals

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...