Aller au contenu

À quoi bon parler d'Art?


Déchet(s) recommandé(s)

Je voudrais ici proposé une discussion/débat à propos de l'Art.

Oui certes ça paraît sans importance dans la section où nous sommes, mais questionnons-nous donc sur cette chose précisément.

En fait je voudrais qu'on discutes des conséquences de l'Art, si elle est bien la cause de quelques choses.

Alors la question, "À quoi bon parler d'Art".

Qu'est-ce qui arrivait si l'on en parlait pas.

Plus généralement, mais tout autant concrètement, quel est le but de l'Art à travers l'homme, celui qui la créé et l'apprécie.

Qu'est-ce qu'on retire de l'art?

  • J'aime! 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un thread fondé sur mes questionnements de jeune fille insouciante et volage. Je suis honorée.

T'aurais même dû me citer, parce que j'ai émis un début d'opinion. Mais sinon, c'est pas mal ça; j'ai épuisé tous mes arguments. Autrement, on tombe facilement dans la subjectivité.

À quoi bon se demander "à quoi bon parler d'Art"?

Edit: Wait. Je viens de lire "qu'est-ce qu'on retire de l'art" en bas. C'est tu moi ou ça a aucun calisse de rapport avec l'autre question? Parce que là, j'suis toute confused. Le débat aura aucune rigueur si on pitche le sujet au milieu d'un melpot de questions aussi générales et peu définies les unes que les autres.

Aussi bien demander "Quel est le sens de la vie?" rendu là.

Modifié par Lovely Complex
  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"A quoi bon parler d'Art", de façon critique (constructive j'entends) ou de façon à partager des émotions et idées diverses face à une ou plusieurs oeuvres ?

Il me semble que l'artiste parle de lui dans ses œuvre, mais qu'une fois les œuvres exposées, il en sera "dépossédé", le public s'appropriera d'une certaine manière l'œuvre, pour la recevoir selon son référentiel. L'ouvre parlera de lui à lui (spectateur, etc.)

L'Art peut etre dérangeant et c'est une demarche que je trouve interessante, interessante pour le public qui peut se questionner sur ce qui est dérangeant, pourquoi... Et partager ces ressentis et des idées autours d'une oeuvre.

Je ne suis pas qualifiée pour parler d'art, pas assez cultivée, je "reçois" les oeuvres (peinture, ecrit, sculpture, film, etc) dans un abord tres sensuel, très émotif.

Alors, parler de l'Art ? Certain peuvent argumenter autours d'aspect techniques qui ne sont que des pieces de ce que l'œuvre represente, le forme, globalement.

La question me ramene à des discussion autours de ressentis, confronter des "vécus" differents de la piece, partager.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous l'avez presque. Monter seulement d'un niveau d'abstraction de plus haut.

À quoi ça sert de parler d'une oeuvre. À savoir si l'Artiste s'y ait laissé dépérir où s'il représentait une envolé de canard en saran wrap.

Parce que c'est ça, le but de l'Art.

Ce qu'on va en dire et en entendre.

Relisez ma question. À quoi bon parler d'Art.

Qu'est-ce qui est bon d'en l'Art?

Il faut d'ailleurs avoir un regard omniscient.

Dasri dit que l'Art peut être dérangeant, mais Turner n'était pas dérangent, Rodin non plus.

C'est une mode du XXième siècles ça. Pourtant on parlait d'Art bien avant le modernisme.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pourtabnt des gens étaien t"derangés" par l'Art avant le XXeme siecle, bon, OK, c'était peut etre juste censure et propagande. Dobc derangeant pas au niveau individuel, mais au niveau sociétal.

Au XIXeme courbet a été censur ésur son "orighine du monde" Je trouve l'exemple interessant. Est ce la nudité de l'intimité d'une femme qui derangeait, le titre de la piece accolée à, les deux ?

J'essaye de me préciser "A quoi bon" (parler d'Art donc) voulez vous dire "en quoi cela est bon" ?

Je vois cela en terme de partage, partage de connaissance, partage d'emotions, partage de reflexion. Je pense que si j'exposais mes ecrits (en dehors de mon blog tres restreint en lecteurs) j'aurais sacréement les foies, mais que je préférerais un salve de critiques negatives que le silence. Faire reagir ou indifferer.

Et comme vous le disiez, on ne peut pas s'exposer sans ressentir sinon une torture du moins du tourment. Parce que l'oeuvre va passer de "nous à nous" à "nous et le public" et que c'est vraiment flippant. Une relecture de son oeuvre (quel que soit le support) est toujours "torturant", de ma maigre experience de scribouillarde (pas de talent litteraire) que j'ai une des pires choses au monde est d'ecrire un truc dramatqiue et que les lecteurs l'aient trouvés poilants.

Mais c'est ça qui est enrichissant aussi, le don ou le pret au monde, differentes perspectives, differents referentiels, remettre en question son travail, sa personne. C'est un moteur.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je vais tâcher de répondre à la question du sujet en omettant les réponses qui ont été données jusqu'au moment car elles semblent s'inscrire dans le domaine du particulier, du personnel - c'est-à-dire qu'on se réfère beaucoup trop à notre culture personnelle, à nos connaissances qui sont assez limitées dans l'art - et pour cette raison, je ne crois pas qu'elles puissent réellement aider dans la recherche d'une réponse concrète et pertinente. Et pourtant, je ne dis pas que je serai capable d'y répondre non plus, mais je vais m'essayer...

Si on se questionne sur à quoi bon parler de quelque chose, il faudra tout d'abord savoir ce qu'est cette chose pour enfin pouvoir évaluer si il est bon ou pas d'en parler et les raisons qui motivent ce qualificatif. Ce fameux art peut prendre plusieurs qualificatifs lui-même - on aura dit plutôt que l'art est dérangeant tout en pouvant ne pas l'être - mais à la base, il est le résultat de ce qu'un artiste exprime. Donc, cet artiste - ou encore, ce groupe pour l'art plus primitif - exprime une idée, un sentiment, une émotion, ou quelque chose d'abstrait en le transmettant dans un objet concret qu'il est possible de voir, entendre, toucher ou ressentir - musique, film, sculpture, peinture, livre, peu importe le médium. Ainsi, l'art est ce quelque chose de palpable - puisque l'art, pour être art, doit exister, non? Je fais cette précision pour qu'on ne vienne pas dire que je fais exception de l'art performance ou l'art conceptuel.

Donc l'art, en tant qu'objet - je dis objet pour parler de quelque chose qui existe - est le résultat concret de ce qu'un artiste se propose d'exprimer. Si l'art est très souvent évalué à partir de son contexte socio-historique, c'est justement parce que, en tant qu'objet, il vient être un témoignage, un genre de cassette enregistreuse de l'expression humaine qui confirme ce que l'humain a été, pensé, voulu, etc. Qu'est-ce que l'expression humaine? Par définition, la culture. Donc, l'art, pour faire une histoire courte, est l'objet qui reste, au cours de l'histoire et qui témoigne d'une culture dans un certain contexte socio-historique.

À quoi bon parler d'art? Si l'art s'inscrit dans une culture, donc, dans l'expression humaine. Si il est l'enregistrement concret - je n'arrive pas à trouver une autre façon de dire mon idée, j'espère que vous comprenez ce que je veux dire par enregistrement - de cette culture, cette expression, parler d'art ne serait donc pas parler de l'humain? À quoi bon parler d'art, je repose la question : Il est bon de parler d'art car il s'agit là de la manière la plus profonde et légitime par laquelle un être humain peut s'exprimer. Vous me demanderez, mais ça sert à quoi de s'intéresser à ce que l'humain à a dire? S'intéresser à l'humain, à l'humanité, à ses préoccupations, ses intérêts, ses bons et mauvais coups c'est s'intéresser à soi-même et à sa place dans le monde en tant qu'être humain. L'art aiderait donc ceux qui cherchent des réponses et c'est pour ça, entre autres, qu'il est bon d'en parler.

  • J'aime! 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Blaise Pascal: "on aime mieux la chasse que la prise"



  • SHARHYTTHEY BAIRENHARRHEH: ""On aime mieux pratiquer notre art que d'en parler"

  • Est-ce un art en soi de bien parler d'art ?


  • À quoi bon parler ?

gallery_15_5_29643.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

l'enregistrement concret

L'emprunte.

Une des caractéristiques les plus matérielle de l'ontologie artistique est qu'une œuvre ne possède aucun sens pratique, technique et mécanique. Elle ne sert à rien. Ne peux pas vous aidez à survivre.

Cependant, dans une évolution plus dénaturé de l'homme, l'art est un relais de communication au travers de la nature virtuelle de l'homme. L'art est le miroir et l'agent de notre évolution et en parler, c'est l'activé.

Est-ce un art en soi de bien parler d'art ?

La rhétorique est-elle un art?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Super.Jésus_*

À quoi bon parler d'art? Bien, parler d'art c'est bon pour ceux qui ne sont pas capables de parler de science. ;)

  • J'aime! 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

À quoi bon parler d'art? Bien, parler d'art c'est bon pour ceux qui ne sont pas capables de parler de science. ;)

Faudrait que tu commences à en parler de la science pour pouvoir dire ça.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais pour qu'elle vive!

Effectivement, il faut parler de oeuvre pour la rendre vivante. Une oeuvre provoque en nous des émotions. Donc en discutant de l'oeuvre et des émotions qu'elle suscite, nous la faisons vivre et par le fait même nous fait vivre. (du sens émotionnelle et de la communication).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On peut dire d'une oeuvre alors qu'elle a été activé.

La plupart du temps, l'architecture des grandes villes est activé quand on vous demande de levé les yeux.

Ce que peu de gens s'offre comme passe temps.

J'espère que Fuckely Chompleyx est attentive à ce thread et reconsidère son opinion face au discussion artistique.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'art sert à communiquer des émotions, c'est un langage. En parler sert à briser une oeuvre en petit morceaux logique afin de pouvoir la ranger dans des compartiments bien identifiés de notre esprit. Bref, pour la digérer et l'assimiler de manière rationnelle.

  • J'aime! 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

À quoi ça sert de parler d'une œuvre?
Ça dépend de qui parle de l'œuvre et de ce qu'il en dit.

Très souvent, la discussion autour d'une œuvre est pour moi et beaucoup de personnes inutile et sans intérêt. D'autres fois, ça peut avoir une utilité.

Certains disent que l'art, en lui-même, est inutile. Toujours est-il que que certaines œuvres d'art nous procurent du plaisir, ce qui donne une utilité à ces œuvres. C'est évidemment le cas de la musique et du cinéma. Les discussions autour d'œuvres d'art, en ces domaines, permettent à certaines personnes de découvrir de nouvelles œuvres très appréciables.

La discussion autour de certaines œuvres peuvent être agréables. Ces discussions sont utiles en ce sens qu'elles nous procurent un certain plaisir.

Comme le souligne Alf, la discussion sur certaines œuvres peuvent nous en apprendre sur l'histoire et certaines cultures. Dans ce cas, les discussions à propos d'œuvres d'art servent à agrandir le champ de nos connaissances.

Je ne fais qu'effleurer les diverses manières dont la discussion sur des œuvres d'art peut être utile.

Ainsi, il n'y a pas de réponse objective et universelle à ta question. L'utilité d'une chose est relative aux personnes et aux circonstances. Cela s'applique, a fortiori, aux discussions qu'on peut avoir autour d'œuvres artistiques.

À quoi ça sert de parler d'Art?
C'est plus difficile de parler d'Art, avec un grand A (de l'art en général), que de parler d'œuvres d'art en particulier. On se heurte inévitablement à certains problèmes, dont le plus évident est la définition de l'art.

Outre ce genre de problème, si on veut chercher à savoir à quoi sert la discussion à propos de l'art en général, il serait bon qu'on relève ce que les gens en disent pour ensuite évaluer si leurs discussions peuvent être utiles ou non. Malheureusement, je ne peut pas m'adonner à cette tâche car je ne suis pas suffisamment versé en art.

Toutefois, je sais, par contre, que certaines discussions sur l'art concernent la manière dont on doit interpréter l'art ou sa signification. De telles discussions peuvent nous faire comprendre beaucoup de choses. Elles nous permettent de comprendre le sens de certaines œuvres au second degré. De telles discussions peuvent aller suffisamment loin pour jouer un rôle politique. On peut apprendre, par exemple, comment déceler de la propagande, ou encore, comment la faire nous-même en tant qu'artiste engagé. Encore une fois, j'effleure à peine le sujet.

Il serait intéressant que quelqu'un de versé dans le sujet relève ce qui est est généralement dit dans les discussion sur l'Art. On pourrait ensuite chercher à vois en quoi ces discussions peuvent avoir une certaine utilité.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je voudrais juste ajouter un petit questionnement au sujet de ce que, par exemple, Thor Nadeau a dit. Pourquoi on a autant tendance à penser que l'art transmet des émotions? Je crois qu'il existe des oeuvres d'arts qui sont d'ordre beaucoup plus intellectuel et qui dépassent le domaine du sentiment et du feeling, ne croyez-vous pas qu'il est injuste de réduire l'art ainsi?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je voudrais juste ajouter un petit questionnement au sujet de ce que, par exemple, Thor Nadeau a dit. Pourquoi on a autant tendance à penser que l'art transmet des émotions? Je crois qu'il existe des oeuvres d'arts qui sont d'ordre beaucoup plus intellectuel et qui dépassent le domaine du sentiment et du feeling, ne croyez-vous pas qu'il est injuste de réduire l'art ainsi?

En fait, c'est volontairement réducteur. C'est un constat du questionnement suivant : a quoi sert l'art ? Quelle en est son utilité ?

En résumé : le besoin de communiquer des données est largement comblé par la parole et l'écriture technique. Mais les émotions ne se communiquent pas aussi facilement, c'est pourquoi nous avons besoin de l'art.

C'est pourquoi j'exclus tous ce qui est purement rationnel de la catégorie "art". Pour qu'une oeuvre soit considérée de l'art, il faut necéssairement qu'elle communique de l'émotion.

Modifié par Thor Nadeau
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
 Partager

×
×
  • Créer...