Aller au contenu

10, 20, 30, 40 et même 50 ans de suite


Wild
 Partager

Déchet(s) recommandé(s)

Oui!

J'imagine que c'est rare, mais je sais que c'est posible.

Mes grands-parents ont fêté leurs 60 ans de mariage au début du mois et ils se sont échangés des mots d'amour ( je pleurais tellement hahaha) et leurs regards sont encore amoureux.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui!

J'imagine que c'est rare, mais je sais que c'est posible.

Mes grands-parents ont fêté leurs 60 ans de mariage au début du mois et ils se sont échangés des mots d'amour ( je pleurais tellement hahaha) et leurs regards sont encore amoureux.

60 ans de mariage wow :clap: ...penses-tu qu'ils ont encore une sexualité à cette âge?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pensez-vous que c'est possible d'aimer une personne pendant 10,20,30,40 et même 50ans de suite?

Tu ne connais personne dans ce cas? C'est pas mal triste.

Les gens qui s'aiment vraiment sont rares, que ce soit pour deux ou douze ans, ils se mettent en couple parce qu'il faut se mettre en couple. Mais des vrais couples, ça existe quand même, il faut bien fouiller.

De nos jours non. Les femmes sont devenus des garces. Les hommes sont devenus des lâches.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est sûr que si on arrêtait de consommer les gens comme des plats congelés (prêt en 4 minutes et on jette après usage en sachant qu'on en a des réserves pleines au congélateur), ça aiderait à faire durer les sentiments amoureux.

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Passion et séduction, le besoin de sentir constamment qu'on plait et qu'on est sexy. L'ennui ressenti une fois qu'on sait que l'autre nous veut et que la relation est consommée. La nostalgie de l'explosion interne la seconde avant le premier baiser, etc !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je la trouve drôle venant d'une fille qui a déjà écrit sur le forum qu'il était normal de se séparer dès qu'on aime quelqu'un d'autre. Ou ma mémoire est floue et ce n'est pas ce que tu voulais dire, possible.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est pas parce qu'on aime quelqu'un d'autre qu'on n'aime plus le conjoint, d'une façon différente. Détruire une relation longue pour ce qui pourrait être une amourette, quel égoïsme. Et puis si c'est plus qu'un fling, ça refera la même chose, dans quelques années, les sentiments pour le deuxième seront aussi modifiés que ceux pour le premier. On fait quoi alors, on change de partenaire tous les huit ans?

Je trouve cette attitude pathétique et illogique, on peut pas se plaindre de la courte durée des couples quand on agit de la sorte.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est pas parce qu'on aime quelqu'un d'autre qu'on n'aime plus le conjoint, d'une façon différente. Détruire une relation longue pour ce qui pourrait être une amourette, quel égoïsme. Et puis si c'est plus qu'un fling, ça refera la même chose, dans quelques années, les sentiments pour le deuxième seront aussi modifiés que ceux pour le premier. On fait quoi alors, on change de partenaire tous les huit ans?

Je trouve cette attitude pathétique et illogique, on peut pas se plaindre de la courte durée des couples quand on agit de la sorte.

Ton message n'est pas plutôt qu'une grosse excuse pour les éternels ambivalents ou ceux qui veulent profiter de tout sans jamais se commettre?

Des peureux sans envergure, finalement. Ou des truies/porcs à la cuisse/braguette légère qui s'évertuent de croire à ces âneries pour mieux se vautrer dans l'infidélité tout en se déculpabilisant?

Le seul et véritable égoïsme dans tout ça, c'est de laisser tomber ton partenaire et ce que tu lui avais implicitement promis en te commettant dans une relation avec lui (je prends pour acquis qu'on parle d'un couple mutuellement exclusif).

L'amour, c'est quand même une partie de confiance.

Si on veut être polygames, faudrait en faire un choix de société et arrêter de s'inventer des entourloupettes pour se justifier.

Modifié par Coup de Théâtre
  • J'aime! 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je capte pas trop ton message, ton deuxième paragraphe rejoint exactement ce que je dis. Je pense que quand on est dans une relation sérieuse (avec promesses, voire maison, gamins, etc.) il faut tout faire pour y rester, je comprends pas en quoi ça pourrait être une défense de ceux qui ne s'engagent pas. Je trouve qu'on donne trop d'importance à la passion et qu'il est ridicule de quitter un amour pour un autre amour, qui parait simplement plus fort parce qu'il en est aux débuts.

Concernant l'infidélité, je la crois plus acceptable qu'une rupture après des années de relation. Si on n'est pas capable de résister, autant tromper quelques fois plutôt que tout détruire. Mais il semble y avoir conflit récurrent entre les québécois et les européens sur ce point. C'est pas une justification de la polygamie, ça me semble simplement risibile de tout pouvoir gâcher pour du sexe, c'est tellement peu le sexe.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est quand même drôle de qualifier l'infidélité d'acceptable dans certaines circonstances (qui sont probablement en réalité très élastiques, pour permettre le plus de jeu (ou de jeux, wink wink) possible).

Tant qu'à être infidèle, aussi bien accepter l'acte pour ce qu'il est : un geste de haute trahison.

Ce serait déjà plus honnête et réaliste.

Et la manière avec laquelle tu diminues soudainement l'importance du sexe (ça aurait pu être un autre élément) pour justifier l'infidélité (c'était pourtant assez important pour que tu aies en chercher ailleurs) est plutôt malhonnête.

En est-on vraiment rendu à des priorités ascenceur? Un jour ce n'est plus important et l'autre ce l'est? Le sexe fait d'ailleurs normalement partie intégrante d'un couple (c'est un des canaux les plus forts par lequel se transmet l'amour, qu'on se le tienne pour dit); pourquoi (à défaut de me répéter) serait-il rendu négligeable lorsque venu le temps de sauter la clôture?

Modifié par Coup de Théâtre
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En quoi c'est une trahison si on n'a pas de sentiment pour la personne qu'on se tape hors couple? C'est plutôt obéir à une pulsion pathétique, le besoin de se mettre. Triste et sale, humain quoi.

Je ne diminue pas "soudainement" l'importance du sexe. Le sexe c'est rien, une baguette dans un trou noir, big deal. Après on peut y ajouter de l'amour, de la tendresse, n'importe quoi, tout ça est important (peut-être) mais à la base c'est surtout ridicule. Il y a quoi de plus risible que cet acte? Sérieusement, tu te sens pas grotesque quand tu baises? Ca te fait pas mal d'accorder de l'importance à une affaire aussi vulgaire au point d'en faire un point capable de casser le couple?

Franchement, l'infidélité c'est honteux parce que c'est un bas manque de contrôle, plus que parce que c'est une trahison. Vous devriez tous vous sentir sales et laids quand vous couchez, partenaire régulier ou pas.

Après, on peut dire que l'infidélité masculine et l'infidélité féminine ne sont pas les mêmes. Qu'une femme qui trompe est bien plus fautive parce que c'est souvent le signe d'un malaise avec son compagnon, mais c'est de moins en moins vrai depuis qu'elles agissent comme des hommes.

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En quoi c'est une trahison si on n'a pas de sentiment pour la personne qu'on se tape hors couple? C'est plutôt obéir à une pulsion pathétique, le besoin de se mettre. Triste et sale, humain quoi.

Je ne diminue pas "soudainement" l'importance du sexe. Le sexe c'est rien, une baguette dans un trou noir, big deal. Après on peut y ajouter de l'amour, de la tendresse, n'importe quoi, tout ça est important (peut-être) mais à la base c'est surtout ridicule. Il y a quoi de plus risible que cet acte? Sérieusement, tu te sens pas grotesque quand tu baises? Ca te fait pas mal d'accorder de l'importance à une affaire aussi vulgaire au point d'en faire un point capable de casser le couple?

Franchement, l'infidélité c'est honteux parce que c'est un bas manque de contrôle, plus que parce que c'est une trahison. Vous devriez tous vous sentir sales et laids quand vous couchez, partenaire régulier ou pas.

Après, on peut dire que l'infidélité masculine et l'infidélité féminine ne sont pas les mêmes. Qu'une femme qui trompe est bien plus fautive parce que c'est souvent le signe d'un malaise avec son compagnon, mais c'est de moins en moins vrai depuis qu'elles agissent comme des hommes.

Je t'ai donné un point mais j'ai quelques désaccords avec ce que tu dis. Il est vrai que l'infidélité est infiniment plus horrible quand on le fait par amour pour une autre personne plutôt que pour une baise. Mais dans les deux cas, ca reste un acte de haute trahison. On brise un lien de confiance. Être en couple, c'est se réserver à une seule personne, de corps et d'esprit.

Et c'est vrai que le sexe est banal. C'est une fonction biologique glorifiée. Mais je ne te suis plus du tout dans ta vision extrêmement négative de l'acte. En fait, si tu croyais vraiment que la sexualité était si banale, tu ne la qualifierais pas de triste, pathétique, grotesque et sale.

Autrement dit, tu ne peux pas dire d'un côté que le sexe n'est pas un "big deal" et de l'autre dire qu'on devrait tous se sentir laid et sale quand on le fait.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On s'éloigne du sujet (quoique pas tant que ça...) mais je viens quand même y ajouter mon grain de sel.

À mon sens, tromper ne se justifie pas uniquement par l'acte physique qu'est le sexe. Je trouverais bien plus dégueulasse que ma blonde m'apprenne qu'elle vit en secret une relation platonique (comprendre ici "il s'agit d'un amour par l'esprit, un amour dans les idées) avec un autre gars, que d'apprendre qu'elle est allée se faire baiser par un inconnu, histoire d'assouvir quelques pulsions.

J'aime bien plus haut quand vous dites que l'infidélité, c'est un acte de haute trahison. Parce que c'est vrai. Tout comme c'est vrai que ce n'est pas tous les pays qui traitent la haute trahison de la même façon. Certains exécutent les coupables, d'autres les condamnent à perpétué, d'autres les bannissent, certains, rares, pardonnent.

J'ai été trompé, une fois, par ma blonde présente. Oh, rien de bien grave. Juste un baiser. Sur l'échelle de Richter des tromperies amoureuses, ça vaut à peine un 1,0. Certains seraient prêt à tuer leur relation pour ce genre d'écart. D'autres pardonneraient jusqu'à la pire des offenses. De mon côté, quand j'ai prit la nouvelle, j'ai posé la question, qui selon moi, est la bonne: "Pourquoi?"

Personnellement, je me foutais de savoir "avec qui", "quand", "de quelle façon", "avec la langue?", "c'était bon?". Tout ce qui m'importait, c'était de comprendre pour quelles raisons celle que j'aimais (et que j'aime toujours) avait senti le besoin d'aller voir ailleurs. Elle m'a répondu et, sur sa bonne foi, je lui ai pardonné.

Bref, ce qu'il faut comprendre de tout ça, c'est que si aujourd'hui, nous sommes encore ensemble, ma blonde et moi, c'est pour deux raisons. Nous nous faisons confiance (et oui, malgré), mais surtout, nous communiquons.

Pour répondre à la question initiale qui ressemblait à "Comment font certaines personnes pour vivre ensemble une relation saine et stable pendant plusieurs années, voire plusieurs décennies?", je suis profondément convaincu qu'il s'agit de cette même réponse cul-cul que nous sortent à peu près tous les "experts scientifiques" de la relation amoureuse: la communication. Probablement que si j'avais moi-même sauté aux conclusions sans consulté ma blonde, nous ne serions plus ensemble elle et moi aujourd'hui.

Je me doute bien que certaines personnes (par exemple, Coup de Théâtre) ont une opinion tranchée sur la question et percevront ma réaction comme de la faiblesse, comme une aberration du comportement humain. Je suis le gars gentil, un peu nono, qui a accepté que sa blonde le trompe sans se fâcher.

À ça, je dis "Peut-être".

Peut-être que je ne suis qu'un être naïf qui se complet dans sa médiocrité et son malheur.

J'espère cependant que ces gens-là se trompent affreusement. D'ici-là, je suis heureux.

  • J'aime! 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas du genre à utiliser le multimédia plutôt que les mots pour évoquer mon point de vue, mais mon bon ami Humbert m'a fait découvrir une pièce musicale qui résume bien ma pensée à ce sujet:

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
 Partager

×
×
  • Créer...