BMO

Les noirs et les préjugés

Noter ce sujet :

58 messages dans ce sujet

053111-Shows-Everyone-Hates-Chris.jpg

J'ai du mal à croire qu'en 2012 on ait encore des opinions basées sur des généralisations ethniques. Je croyais que la société avait évoluée à un niveau exponentiel de sorte que la majorité des êtres humains ne voyaient pas de différences entre les différentes souches ethniques, que la connerie était universalisée dans toutes les races, dans toutes les religions.

Permettez-moi une analogie grossière mais Oh combien utile dans le contexte; j'adore le hockey sur glace, étant Québécois j'imagine que c'est contextuel. J'apprécie certains joueurs (Patrice Bergeron) et je considère d'autres joueurs comme des jambons sans aucune habileté en dehors de leur gabarit intimidant (Chris Neil) ou leur niveau d'acceptation à se faire péter toutes les dents contre une bande (Steve Bégin).

Je ne favorise pas un club et tous ses joueurs devant un autre club. Je sais pertinemment qu'il y a de bons et de très mauvais éléments dans chaque équipe (Scott Gomez). Il serait bête et partisan de généraliser tout et tout le monde.

Pourquoi lorsqu'il sagit de choses aussi importantes et sérieuses que de vivre en cohabitation entre différentes cultures on passe le racisme sous des excuses faciles comme l'humour ? L'humour a le dos large en maudit.

Il y a certaines personnes qui manquent de jugement. Je sais que des imbéciles ca va toujours exister mais pourquoi leur donner une tribune pour s'exprimer ?

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Malheureusement, tout le monde est catégorisé et on diffuse des généralités stupides sur tout, pas seulement sur l'ethnie ou la religion. Il y a aussi :

- Les Noirs

- Les riches

- Les BS

- Les fonctionnaires

- Les gens de gauche

- Les gens de droite

- Les gros

- et plus encore

Nous sommes trop paresseux pour être nuancés.

Ça ne changera pas de si tôt.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

lol, une analogie avec le hockey. Que c'est bête comme sujet.

Le progrès social est une chimere.
1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu sauras que le hockey sur glace est une discipline qui requiert beaucoup de talent et de synchronisme. Lorsque l'on crée des jeux (si on est réellement doué) cela fait appel à l'ingéniosité, à la perception spatiale et à l'anticipation. Je sais que la brutalité de ce sport en camoufle malheureusement la virtuosité.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu sauras que le hockey sur glace est une discipline qui requiert beaucoup de talent et de synchronisme. Lorsque l'on crée des jeux (si on est réellement doué) cela fait appel à l'ingéniosité, à la perception spatiale et à l'anticipation. Je sais que la brutalité de ce sport en camoufle malheureusement la virtuosité.

C'est pas ça le point criss de cave. Tu soulignes la propension des hommes à juger leur prochain sur la base de leur ethnicité et après tu dis que t'aimes le hockey et certains joueurs... Ça a juste aucun sens ton sujet, relis-toi.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pas ça le point criss de cave. Tu soulignes la propension des hommes à juger leur prochain sur la base de leur ethnicité et après tu dis que t'aimes le hockey et certains joueurs... Ça a juste aucun sens ton sujet, relis-toi.

Calme toi.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les insultes sont inutiles, elles ne font que masquer ton ignorance. Dans le hockey comme ailleurs, il est facile de généraliser.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ceux qui voient du racisme partout sont généralement les bobos de la gauche-multiculturaliste qui fantasment à voir partout des inégalités découlant d'un supposé "racisme" ou "discrimination" qui dévaforisait tous les groupes qui ne sont pas hommes/blancs/hétérosexuels. Ils vont catégoriquement rejeter les autres explications, pourtant plus plausibles. Ceux-là vont se scandaliser d'un supposé "racisme" de la société occidentale, mais vont en même temps réclamer un paquet de mesures,telles que la discrimination positive, dont les critères se basent justement sur la couleur de la peau et la religion.

La réalité, pourtant, c'est qu'aucune société n'a été aussi tolérante et ouverte que les sociétés occidentales modernes.

6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

un roux qui tabasse un noir? les choses ont changé depuis mon époque...

Ça vient du show "Everybody hates Chris".

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand une opinion préconcue attaque l'intégrité d'un groupe sous prétexte que certains d'entre-eux se laissent aller sur le plan de l'hygiene ou de la résilience par exemple, c'est de la calomnie. Je trouve honteux de penser ainsi car on agit de maniere a conforter les opinions de groupes racistes et suprémacistes qui font, eux, leurs choux gras de ce genre d'hypotheses saugrenues.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai ma petite opinion sur les préjugés et les stéréotypes et parfois ça me met dans la merde auprès des gens qui font de l'écoute sélective. Ceci dit, ce que je me prépare à dire est très général, ça dépasse largement les préjugés envers les noirs.

Grosso modo, je considère que les préjugés et les stéréotypes ont une utilités. Qu'on le veuille ou non, les stéréotypes sont en quelque sorte des clichés sociaux. Ils existent parce qu'ils représentent une réalité (plus ou moins répandu, qui a une résonance historique). Quant aux préjugés, je pense principalement à ceux basés sur l'apparence, ce sont des jugements superficiels qui nous permettent de faire un "trie" rapide. Bref, dans les deux cas, c'est un point de départ qui est requis. Dans certains cas, on pourrait même dire que c'est un mécanisme normal de défense. Si je peux faire une analogie avec l'ingénierie ou les mathématiques, les préjugés sont les hypothèses de départs d'un problème ou les données initiales en entrés d'un modèle. On s'en sert pour remplir des trous dans nos connaissances.

Donc le problème des préjugés, ce ne sont pas qu'ils existent, ils sont inévitables selon moi. Le problème vient du fait que certaines personnes sont incapables de voir au delà de ces "données" initiales. Par exemple, ils n'adapteront pas leur jugement par rapport aux nouvelles informations qu'ils reçoivent lorsqu'ils côtoie des gens envers qui ils auraient justement un préjugé défavorable. Dans le pire des cas, il ne se donneront même pas la peine de faire "l'expérience" eux-mêmes. Ils vont préférés se conforter dans cette facilité. J'imagine que la peur et la paresse sont les deux principaux moteurs de cette fermeture d'esprit.

En sciences pures, nos hypothèses évolues au fur et à mesures qu'ont connais mieux l'objet de la recherche. De la même façon, ils faut éviter le dogmatisme et ajuster le tire dans nos relations interpersonnelles et sociales.

En fait c'est une opinion qui semble assez juste.

En philosophie de la psychologie c'est pas mal un des gros sujet de l'heure, soit la "cognition raciale" (racial cognitio). Et bon, mon directeur de recherche, avec qui j'ai eu quelques séminaires où on discutait de ce sujet là, fait partie des "big shot" sur ce sujet là.

Et bon, grosso modo les études sur la cognition raciale (soit le fait qu'on classifie cognitivement les humains en fonction de leur race) semblent montrer que ça fait partie du mode de fonctionnement cognitif de l'être humain de faire ce genre de classification là, et que même avec toute la bonne volonté du monde, les réflexes sont extrèmement difficiles à défaire, voir même impossible.

Par exemple, en ce moment aux USA les noirs correspondent au cliché du criminel, du gang de rue, et on se rend compte que systématiquement les gens vont identifier plus rapidement une arme à feu lorsque présenté à côté d'un visage d'homme noir, par rapport à d'autres ethnies. Et bon, la personne a beau est sincèrement non-raciste et même être activement millitante contre le racisme, elle fait quand même cette association là plus rapidement. Même chose avec par exemple la fréquences cardiaque associé à la présence nouvelle d'un individu qui correspond à un stéréotype.

Mais bon, je parle de mémoire simplement. Et bon, la question c'est de savoir si ce genre d'attitude là a une fonction évolutionniste, qui justement serait une stratégie de survie efficace que de nous pousser à faire plein de catégories et avoir plein de "préjugés" sur différentes choses qui nous entoure, ou si c'est toujours qu'un construit social. Mais bon, avec la difficulté qu'on à a éliminer ces réflexes associatifs là, on peut penser que c'est plus qu'un simple construit social, que la catégorisation se fait quasi obligatoirement dans le fonctionnement même de l'esprit.

On est capable de dépasser ces réflexes là de manière consciente, mais on est pas capable de les arrêter complètement.

En ce sens là, mon opinion c'est que le racisme en soit va toujours être présent parce que c'est "facile" de continuer de penser selon ce genre d'intuitions. Ça va toujours demander un effort supplémentaire pour dépasser ça.

4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord avec Dred. J'ajouterais que souvent les préjugés et généralisations sont parfois vraies, mais même lorsque c'est vrai il faut faire attention de ne pas faire accuser de cette généralisation tous les individus qui font parti du groupe sur lequel porte la généralisation.

Les racistes sont la sources de deux types de sophismes principaux:

1)Faire des fausses généralisations

2)Déduire qu'un individu apparenant à la catégorie Y a la propriété X en se basant sur le principe général (généralisation fausse) que tous les individus d'une catégorie Y ont la propriété X.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Grosso modo, je considère que les préjugés et les stéréotypes ont une utilités. Qu'on le veuille ou non, les stéréotypes sont en quelque sorte des clichés sociaux. Ils existent parce qu'ils représentent une réalité (plus ou moins répandu, qui a une résonance historique). Quant aux préjugés, je pense principalement à ceux basés sur l'apparence, ce sont des jugements superficiels qui nous permettent de faire un "trie" rapide. Bref, dans les deux cas, c'est un point de départ qui est requis. Dans certains cas, on pourrait même dire que c'est un mécanisme normal de défense. Si je peux faire une analogie avec l'ingénierie ou les mathématiques, les préjugés sont les hypothèses de départs d'un problème ou les données initiales en entrés d'un modèle. On s'en sert pour remplir des trous dans nos connaissances.

Donc le problème des préjugés, ce ne sont pas qu'ils existent, ils sont inévitables selon moi. Le problème vient du fait que certaines personnes sont incapables de voir au delà de ces "données" initiales. Par exemple, ils n'adapteront pas leur jugement par rapport aux nouvelles informations qu'ils reçoivent lorsqu'ils côtoie des gens envers qui ils auraient justement un préjugé défavorable. Dans le pire des cas, il ne se donneront même pas la peine de faire "l'expérience" eux-mêmes. Ils vont préférés se conforter dans cette facilité. J'imagine que la peur et la paresse sont les deux principaux moteurs de cette fermeture d'esprit.

Une gazelle qui n'a aucun préjugé envers les lions a peu de chance de survivre. Ceci dit, ces deux là pourraient se croiser dans la savane, jaser un peu, apprendre à mieux se connaître et peut-être même devenir les meilleurs amis au monde.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est bien beau vouloir expliquer l'origine légitime ou pas du du racisme, et de philosopher la dessus... mais ça noie un peu le fond de la question. Le racisme ou les opinions basées sur les généralisations sont des comportements archaïques, stupides et contre productifs dans le monde multiculturel d'aujourd'hui.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est bien beau vouloir expliquer l'origine légitime ou pas du du racisme, et de philosopher la dessus... mais ça noie un peu le fond de la question. Le racisme ou les opinions basées sur les généralisations sont des comportements archaïques, stupides et contre productifs dans le monde multiculturel d'aujourd'hui.

Tu sais que le "monde multiculturel d'aujourd'hui" est en fait issu d'une décision politique qui nous a été imposée contre notre gré et sans l'appui de la population? Tu sais que le multiculturalisme est à la base un système mettant en exergue les différences culturelles et favorisant de ce fait la ségrégation et le repli sur soi des différentes cultures? En bref, le multiculturalisme cherche à briser la culturelle majoritaire, pourtant de loin la plus tolérante et la plus ouverte, au profit des culturelles minoritaires, qui sont souvent très racistes, fermées et sexistes.

5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu sais que le "monde multiculturel d'aujourd'hui" est en fait issu d'une décision politique qui nous a été imposée contre notre gré et sans l'appui de la population? Tu sais que le multiculturalisme est à la base un système mettant en exergue les différences culturelles et favorisant de ce fait la ségrégation et le repli sur soi des différentes cultures? En bref, le multiculturalisme cherche à briser la culturelle majoritaire, pourtant de loin la plus tolérante et la plus ouverte, au profit des culturelles minoritaires, qui sont souvent très racistes, fermées et sexistes.

Bon une autre théorie du complot.... Oui il peut y avoir des politiques qui favorisent ou pas l'immigration... ça peut aussi être fait tout croche en mettant peu d'emphase sur l'accueil et l'intégration des nouveaux arrivants... ça c'est complètement un autre sujet de discussion. Mais qu'il y ait un peu ou beaucoup d'immigration dans un pays donné n'a aucun rapport avec le fait que tous les pays de la planète, dans l'ensemble, sont beaucoup plus multiculturels depuis 50 ans... la facilité d'utiliser des moyens de transports outre-mers, la mondialisation de l'économie, l'explosion de l'industrie touristique, etc. y sont probablement pour quelque chose.

Tout ça fait que les races vont continuer de s'éparpiller partout sur la planète... dans 100ans d'ici, il n'y aura probalement pas plus de blanc, que de noirs, que de jaunes ou de picotés, ici, qu'en europe, ou que n'importe où ailleurs.

C'est un discours qui ne fera plus de sens de dire que les jaunes sont comme ci ou que les blancs sont comme ça... les différence entre les gens sont CULTURELLES et non RACIALES

Modifié par Bhalzak
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

N'importe quoi...

Les différences raciales sont du à l'environnement, et ça n'arrivera jamais que l'environnement (biologique, météorologique, sociale, etc) sera le même pour chacun.

Lis du Isaac Asimov mon grand, si tu veux éviter de ré-inventer le futur.

Bon une autre théorie du complot.... Oui il peut y avoir des politiques qui favorisent ou pas l'immigration... ça peut aussi être fait tout croche en mettant peu d'emphase sur l'accueil et l'intégration des nouveaux arrivants... ça c'est complètement un autre sujet de discussion. Mais qu'il y ait un peu ou beaucoup d'immigration dans un pays donné n'a aucun rapport avec le fait que tous les pays de la planète, dans l'ensemble, sont beaucoup plus multiculturels depuis 50 ans... la facilité d'utiliser des moyens de transports outre-mers, la mondialisation de l'économie, l'explosion de l'industrie touristique, etc. y sont probablement pour quelque chose.

Tout ça fait que les races vont continuer de s'éparpiller partout sur la planète... dans 100ans d'ici, il n'y aura probalement pas plus de blanc, que de noirs, que de jaunes ou de picotés, ici, qu'en europe, ou que n'importe où ailleurs.

C'est un discours qui ne fera plus de sens de dire que les jaunes sont comme ci ou que les blancs sont comme ça... les différence entre les gens sont CULTURELLES et non RACIALES

Modifié par Majoras
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand on prend l'exemple des noirs ou des autres ethnies qui sont fortement représentées dans le crime organisé il faut savoir que c'est issu d'un contexte socio-économique. Si on prend la situation au Québec, par exemple, la forte majorité de blancs en dehors de la métropole (Montréal) se traduit aussi par une quaisi-totalité des criminels organisés de race caucasienne. Certes les conditions d'admission des Hells Angels et de la mafia italienne sont opposées à la présence de noirs dans leurs rangs mais c'est avant-tout une raison démographique.

Aux USA, la proportion de noirs étant de 39 millions ou 12.6 % de la population, probablement plus élevée encore dans les millieux urbains, il est normal d'avoir fréquemment des exemples de criminels afro-américains dans les médias ou dans les oeuvres de fiction qu'elles soient musicales ou cinématographiques. Il y a aussi l'effet culturel du milieu hip-hop qui glorifie à tort des stéréotypes parfois violent, souvent issus de la rue, vivant des fruits du proxénétisme ou de la vente de stupéfiants.

Lorsqu'une strate de la société est confinée à fréquenter souvent la pauvreté les tentatives de succès de ceux-ci sont souvent traduites par des desseins criminels. La voie facile pour devenir riche et célèbre n'est pas le le travail acharné, elle suit alors l'opportunisme et profite des faiblesses des individus telles que l'addiction aux stupéfiants pour s'enrichir.

Je crois que ce qui encourage certains individus appartenant à des minorités à emprunter des voies obscures c'est avant-toût un comportement craintif de la part des autres couches de la société, c'est la ghettoisation de ceux-çi. En s'intéressant à autrui au lieu d'en avoir peur, on désamorce les tensions raciales.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

N'importe quoi...

Les différences raciales sont du à l'environnement, et ça n'arrivera jamais que l'environnement (biologique, météorologique, sociale, etc) sera le même pour chacun.

Lis du Isaac Asimov mon grand, si tu veux éviter de ré-inventer le futur.

??? Ton point est tellement mal présenté que j'ai de la misère à cibler ton argument... s'il en est un...

Tu dis que les différences découlent de l'environnement.... et moi je dis que les différence sont culturelles... tu ne trouves pas que c'est pas mal la même affaire «mon grand»? Parce que dans mon livre à moi, ce qui forme la culture d'un individu ou d'un groupe d'individus, c'est pas mal ça, les variables environnementales... donc sans t'en rendre compte tu dis la même chose que moi.

Si j'adopte une petite chinoise d'un an et demi... en vieillissant elle va se comporter comme toutes les autres québécoises... mais probablement comme aucune chinoise. Donc c'est pas sa RACE qui va dicter ses schèmes comportementaux... c'est sa CULTURE.

Faut tu pas être attardé pour dire que si telle personne se comporte de telle façon c'est parce que sa couleur de peau est telle ou telle... j'en reviens pas...

Lâche Asimov et commence donc par tenter de réfléchir par toi-même... tu pourrais être surpris des résultats... «mon grand»

Maintenant si tu veux te reprendre et me dire exactement quelle portion de mon message précédent semblait être «n'importe quoi» tu es le bienvenue.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon une autre théorie du complot.... Oui il peut y avoir des politiques qui favorisent ou pas l'immigration... ça peut aussi être fait tout croche en mettant peu d'emphase sur l'accueil et l'intégration des nouveaux arrivants... ça c'est complètement un autre sujet de discussion. Mais qu'il y ait un peu ou beaucoup d'immigration dans un pays donné n'a aucun rapport avec le fait que tous les pays de la planète, dans l'ensemble, sont beaucoup plus multiculturels depuis 50 ans... la facilité d'utiliser des moyens de transports outre-mers, la mondialisation de l'économie, l'explosion de l'industrie touristique, etc. y sont probablement pour quelque chose.

Tout ça fait que les races vont continuer de s'éparpiller partout sur la planète... dans 100ans d'ici, il n'y aura probalement pas plus de blanc, que de noirs, que de jaunes ou de picotés, ici, qu'en europe, ou que n'importe où ailleurs.

C'est un discours qui ne fera plus de sens de dire que les jaunes sont comme ci ou que les blancs sont comme ça... les différence entre les gens sont CULTURELLES et non RACIALES

T'es vraiment en train de dire que le rapatriement unilatéral de la Constitution et la nuit des longs couteaux est une théorie du complot??? Tu devrais changer ton avatar. Ou alors tu ne sais pas c'est quoi le multiculturalisme comme politique de gestion de la diversité.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'es vraiment en train de dire que le rapatriement unilatéral de la Constitution et la nuit des longs couteaux est une théorie du complot???

eeee non c'est toi qui sort ça ... aucun rapport dans la discussion là... ben voyons... t'es rendu où là? LA PLANÈTE est multiculturelle, elle était là ma référence au multiculturelle... j'ai pas dit le Québec est multiculturel, j'ai dit la planète est multiculturelle... lâche moi avec ta théorie d'assimilation pis ton discours démagogique et revient au sujet du thread

Tu devrais changer ton avatar.

???

Ou alors tu ne sais pas c'est quoi le multiculturalisme comme politique de gestion de la diversité.

Je sais tout a fait de quoi TU parles... ça n'a juste aucun rapport avec ce dont ON parle ici... si tu as envie de partir un thread sur la politique multiculturelle canadienne versus l'assimilation de la culture québécoise, vas-y fort mon homme... tu vas peut-être même te rendre compte que je suis d'accord avec certains points que tu avances ... on sait jamais... c'est juste que là t'es hors sujet alors débarque de tes grands chevaux stp

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

??? Ton point est tellement mal présenté que j'ai de la misère à cibler ton argument... s'il en est un...

Tu dis que les différences découlent de l'environnement.... et moi je dis que les différence sont culturelles... tu ne trouves pas que c'est pas mal la même affaire «mon grand»? Parce que dans mon livre à moi, ce qui forme la culture d'un individu ou d'un groupe d'individus, c'est pas mal ça, les variables environnementales... donc sans t'en rendre compte tu dis la même chose que moi.

Si j'adopte une petite chinoise d'un an et demi... en vieillissant elle va se comporter comme toutes les autres québécoises... mais probablement comme aucune chinoise. Donc c'est pas sa RACE qui va dicter ses schèmes comportementaux... c'est sa CULTURE.

Faut tu pas être attardé pour dire que si telle personne se comporte de telle façon c'est parce que sa couleur de peau est telle ou telle... j'en reviens pas...

Lâche Asimov et commence donc par tenter de réfléchir par toi-même... tu pourrais être surpris des résultats... «mon grand»

Maintenant si tu veux te reprendre et me dire exactement quelle portion de mon message précédent semblait être «n'importe quoi» tu es le bienvenue.

Les différences raciales d'ordre physique. La couleur de la peau, la nature des cheveux, la forme du visage, des yeux, bref.

Je répondais à ça : "Tout ça fait que les races vont continuer de s'éparpiller partout sur la planète... dans 100ans d'ici, il n'y aura probalement pas plus de blanc, que de noirs, que de jaunes ou de picotés, ici, qu'en europe, ou que n'importe où ailleurs."

Apprendre à lire, c'est bien aussi.

Modifié par Majoras
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.


Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.


Je veux revenir!