Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Et Aradia, ton décolleté de 8 mètres quand tu vas bosser, c'est pour toi ? Pour te faire plaisir ? Te sentir belle non ? Bon, si tu t'aimes toi même dit toi bien que c'est grâce aux autres, et aux hommes. Si les seins n'étaient pas un atout de charme, tu passerais ta vie en TEE-shirt que tu te sentirai belle de même. Ne soyons pas hypocrites.

Premièrement, ce que tu dis est basé sur du vent. J'porte le linge qui me tente quand ça me tente. Pis oui, parfois(parfois n'égale pas tout le temps) ça me tente de plaire. Depuis quand c'est un crime? Je fais parfaitement la distinction entre les moments où je veux séduire et le reste du temps. Pis ça donne que ça influence pas vraiment mon habillement parce que je séduit avec ma personnalité pas mal plus qu'avec mon corps.

Deuxièmement, j'vois pas où tu sors que je porte des décolletés dans la vie de tous les jours. Comme je viens de dire précédemment, je mets ce qui me tente. Et 80% du temps, ça n'inclut pas de décolleté. J'porterai pas des t-shirts, je trouve ça LAID. Je porte les vêtements que je trouve beaux, indépendamment de ce que les autres en pensent. Quand mes vêtements incluent un décolleté, ce n'est pas toujours de ma faute. Je trouve le chandail beau, mais puisque je suis plantureuse, et bien ça fait un décolleté quant les filles moins plantureuses n'en auraient pas. J'me priverai pas de porter un chandail décolleté parce que peut-être les autres vont penser que je veux plaire aux gars.

Troisièmement, si je porte des décolletés en travaillant, c'est parce que ça fait parfois partie de la définition de sexy et du dress code que je dois avoir. Y'a les jupes courtes aussi. C'est pour le boulot, tu l'as dit. J'm'en fous du gars que je sers, je veux pas le séduire, je veux juste avoir le look de l'emploi.

Quatrièmement, mes décolletés ne sont pas si gros que ça. Pis quand même bien ils le seraient? Je suis née avec des gros seins, pis j'emmerde ceux que ça dérange.

Finalement, ce n'est pas de tes crisse d'affaires pis j'me fous bien de ce que tu penses.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eyh, je suis ravie de t'avoir vexée, c'était le but de la manoeuvre. Ce que je dis n'est pas basé sur du vent, j'ai vu la photo de toi avec ta tenue de travail sexy. Mais encore une fois, tu axes quand même une partie de fond de commerce avec ton cul, ton physique, c'est un choix intégrant de ta job. Les tips ne tombent tout seuls, hein ?

Vouloir plaire n'est pas "essayer de séduire". Et vouloir plaire est naturel, ce n'est pas un crime. C'est le faux discours modeste qui est ridicule, comme certains hommes tendent à le remarquer très justement.

Vouloir plaire fait partie intégrante du rapport intersubjectif, celui là même qui fait que tu te trouves jolie et que tu acceptes ton physique avec joie. Si les gens te trouvaient moche, te le sentirais passer et tu aurais grand mal à t'habiller juste "pour toi". L'hypocrisie chez toi Aradia, c'est de faire constamment l'innocente avec ça ( Humbert, je t'appelle encore !).

Je connais des filles qui évitent de s'habiller sexy parce qu'elles plaisent TROP. Là, je vois le handicap. T'es tu déjà fait pogner une fesse ? T'es-tu déjà faite harceler dans le rue parce que tu étais sexy ? Certainement, au moins une fois. S'habiller pour soi, c'est donc une bien vaste blague. On dépend du regard des autres, that's it.

Arrêtes donc de te justifier par tous les moyens et de monter sur tes grands chevaux.

Je te trouve incroyablement hypocrite avec toi même, et ce depuis très longtemps sur le sujet. Je me rappelle encore des 101 faits sur les seins d'Aradia et de tes comportements en GT (d'après des photos très illustratives), et c'est très loin de ton joli discours édulcoré.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

calme donc tes nerfs, le débat tournait autour de "séduire le sexe opposé" (ou le même sexe, selon).

pas plaire en général ou bien paraître aux yeux des gens/clients ou se plaire soi-même.

si je m'habillais bien uniquement dans l'optique de plaire aux filles, crois-moi qu'au travail, je serais pas mal tout le temps en haillons (moyenne d'âge de 40 ans et plus).

il y a plein de filles à mon travail qui paraissent bien ou s'habillent de façon élégante. elles aiment ça, que ça soit par goût pour la mode, pour se sentir bien dans leur peau ou être apprécié des collègues de travail. c'est pas au cas où un beau gars serait dans le coin ou pour impressionner les p'tit gars du bureau. arrête de t'acharner à nous faire gober des intention qu'on n'a manifestement pas, et qui ne font surtout pas partie d'un quelconque inconscient primaire obsédé par la séduction et la copulation. libre à toi de l'appliquer à ton cas, mais pour le reste, t'es juste exaspérante.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'es toujours à côté de la plaque, c'est dingue. Tu veux qu'on redemande à Humbert sur quelle réflexion il souhaitait partir avant que tu la ramène avec ta définition de "la fille classe" ? Et c'est moi qui suis exaspérante ? Calisse, tu veux juste pas perdre la face alors tu tentes la mauvaise foi.

Mon prochain post parlera du concept d'intersubjectivité et peut-être, s'il le faut, d'existentialisme. T'as l'air de cruellement manquer de réflexion sur tout ça.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Grosse maligne.

http://www.philolog....ersubjectivite/

Des cours de base de philo, chérie, qui t'apprennent que ta propre subjectivité n'est possible que par celle d'autrui. D'où ce fameux concept philosophique dont tu devrais bien être au jus.

Le rôle de tout ça dans le rapport à soi/ aux autres et à son image est évident: on ne peut avoir conscience de ce que l'on est qu'à travers le regard d'autrui. A toi de lire.

Dire " Je me fais belle pour moi", c'est faux et hypocrite.

De là à dire qu'on se fait belle pour attirer tous les mâles aux alentours, y a une nuance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De là à dire qu'on se fait belle pour attirer tous les mâles aux alentours, y a une nuance.

c'est ce que je me targue à te dire. depuis le début, mes interventions dans ce sujet sont toujours allées en ce sens, il me semble.

quand je dis qu'elles le font pour elles, c'est parce que ça contribue à les faire sentir bien dans leur peau et en confiance; pas pour plaire aux gars.

évidemment que sur une île déserte, l'intérêt de bien paraître ne serait pas là. mais c'était pas ça le point.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'es toujours à côté de la plaque, c'est dingue. Tu veux qu'on redemande à Humbert sur quelle réflexion il souhaitait partir avant que tu la ramène avec ta définition de "la fille classe" ? Et c'est moi qui suis exaspérante ? Calisse, tu veux juste pas perdre la face alors tu tentes la mauvaise foi.

Mon prochain post parlera du concept d'intersubjectivité et peut-être, s'il le faut, d'existentialisme. T'as l'air de cruellement manquer de réflexion sur tout ça.

God no, ne viens pas foutre l'existentialisme (BEURKKKKKKKKKKKKKKKKKK!) là-dedans, please :(

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est ce que je me targue à te dire. depuis le début, mes interventions dans ce sujet sont toujours allées en ce sens, il me semble.

quand je dis qu'elles le font pour elles, c'est parce que ça contribue à les faire sentir bien dans leur peau et en confiance; pas pour plaire aux gars.

évidemment que sur une île déserte, l'intérêt de bien paraître ne serait pas là. mais c'était pas ça le point.

MINH VY.

Si tu étais pas en mode amazone à chaque fois sur ce genre de sujet, tu pourrais peut-être apprendre à "lire" les gens au lieu de tirer des conclusions hâtives. J'ai même pas le temps d'illustrer une situation légère que tu m'as déjà fondue dessus avec tes concepts et autres idées sur les filles "classes". Alors que ça n'a rien à voir, et déjà Humbert était à même de te le dire quand il écrit: "Je parle de quelque chose de plus large".

Et c'est QUOI le point alors ? A part que la confiance en soi est encore en rapport avec l'inter-subjectivité et donc avec le regard des autres (ET à fortiori des hommes ?)

On va y arriver.

God no, ne viens pas foutre l'existentialisme (BEURKKKKKKKKKKKKKKKKKK!) là-dedans, please :(

Si, mais juste à propos de Huit-clôt et du fameux "L'enfer c'est les autres".

Rien de bien poussé non plus.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah, à mon sens, ça demeure trop centré sur l'individu et pas assez sur les normes qui régissent les actions de ces individus. C'est là la grande faille de l'existentialisme. D'accord pour que les gens aient une force d'action qui leur est propre (après tout, j'adore Candide de Voltaire), mais il ne faut pas se leurrer; cette force d'action, cette "liberté", est encadrée par un tas de normes qui viennent, au final, invalidées le pouvoir OH MY GOD SIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII INDIVIDUEL que les existentialistes voudraient bien prêter aux gens. Nos actions et nos décisions sont influencées par des systèmes de pensée assez fermés, on ne s'en rend juste pas toujours compte. Alors vouloir évincer ces systèmes de la réflexion, no thanks.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MINH VY.

Si tu étais pas en mode amazone à chaque fois sur ce genre de sujet, tu pourrais peut-être apprendre à "lire" les gens au lieu de tirer des conclusions hâtives. J'ai même pas le temps d'illustrer une situation légère que tu m'as déjà fondue dessus avec tes concepts et autres idées sur les filles "classes". Alors que ça n'a rien à voir, et déjà Humbert était à même de te le dire quand il écrit: "Je parle de quelque chose de plus large".

Et c'est QUOI le point alors ? A part que la confiance en soi est encore en rapport avec l'inter-subjectivité et donc avec le regard des autres (ET à fortiori des hommes ?)

On va y arriver.

Si, mais juste à propos de Huit-clôt et du fameux "L'enfer c'est les autres".

Rien de bien poussé non plus.

je ne saisis pas trop l'intérêt de me faire passer pour la méchante dans cette discussion, alors que j'ai tout mon calme et que c'est toi, "l'amazone", qui me flanque des -1 à tout va. et on parle de quel "genre" de sujet ici?

je suis lesbienne, je n'ai pas mon mot à dire dans une discussion portant sur les rapports hommes/femme; c'est une discussion portant sur la perception des femmes en société, je fais l'amazone, et quoi encore...

si la discussion en est rendu là, c'était initialement en réaction à ton post qui dépeignait les filles comme des obsédées assoiffées d'attention et de séduction en exemplifiant une situation qui ne cadre pas du tout avec la majorité des filles et la réalité, i.e. un contexte ultra caricatural de bar.

mon point est clair et je l'ai répété plusieurs fois, tu iras me relire.

et désolée Tonton, mais décrire une belle femme comme étant nécessairement une séductrice passive qui se sert de sa beauté comme outil de domination sociale, c'est une vision de marde qui découle d'une conception machiste de la femme. c'est n'importe quoi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je t'ai enlevé 2 points, tu vas pas chialer de même. Tes réponses étaient vraiment pourries, tu les as mérités. Je suis très loin de l'abus, là.

Et tu vas pas chialer que je ne respecte pas ton opinion, quand même, j'ai juste argumenté pour te prouver que tu dis des bêtises. Les clichés sur les lesbiennes, c'est pas mon truc. Le cliché sur les femmes classes, non plus. Et tu me donnes encore une fois raison: ma petite histoire n'avait pas du but réellement antropologique, hein, c'était une constatation d'un phénomène qui touche certaines filles qui passent trop de temps entre elles. Et sur leur rapport biaisé à la séduction. Je n'ai jamais parlé des grosses biatch qui passent leur temps à chercher à draguer tout ce qui bouge. ET EN PLUS C'ETAIT MEME PAS DANS UN BAR, mais en soirée, chez des gens.

Tu sais ce que t'es ? Une putain de féministe radicale avec des opinions radicales de marde. T'as aucune nuance, et autant je peux te donner raison sur les clichés que tu dénonces, autant ceux que tu défends me donnent presque pitié de toi. Et je te revois également à la base de cet enflammement, à savoir quand tu as pris une réponse d'Humbert a bras le corps. Retourne lire de quoi.

Voilà, Merci bonsoir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Énoncé A:

la plupart des belles filles (belles filles classes on s'entend, pas des versions cheap comme kai dont la tenue envoie des messages sans équivoque), ne s'arrangent pas pour plaire aux gars, mais parce qu'elles aiment la mode, le shopping, le glamour et ce genre de choses. elles le font pour elles.

Énoncé B:

Les hobbies que tu présentes ne seraient pas des hobbies s'ils n'y avait pas cette relation au paraître, à l'apparence et à l'amour propre que ça peut apporter.

*PRESS REPEAT*

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sauf que dans notre société machiste, les femmes sont éduquées par la doxa ambiante. Je pense toujours ce que j'ai dit.

ça prend des gens pour arrêter de penser de la sorte pour que la doxa cesse, tu ne penses pas? ce n'est pas en répétant ta semi-vérité qu'elle va devenir une vérité au même titre que celle dans laquelle tu crois connaître si bien la nature réelle de la femme. elle va juste s'ancrer encore plus profondément et tristement dans la mentalité des gens.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1984 : Tu te bases sur des photos de v'la 5 ans. Big deal! Anyway, tu peux bien parler, tu te montre en bikini et à moitié nue sur le forum comme une méga attention whore. Mal placée pour parler du besoin de séduire les hommes toi qui en plus a déjà dit être une croqueuse d'hommes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors rétrospectivement, pourquoi est-ce un problème pour vous?

J'ai du mal à suivre.

Le problème, je crois, est que tu généralises tes propos à tout le monde en tout temps et tout lieu. Sauf que cela ne s'applique qu'à toi et seulement toi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

  • Contenu similaire

    • par ...
      Le suspect lié aux événements de ce lundi, à Toronto, aurait laissé un message sur les médias sociaux à propos de son appartenance aux Incels. 

       
      Les autorités indiquent que rien n'est encore certain mais plusieurs articles nous mènent à croire que son acte de violence, ses meurtres, seraient en fait directement en lien avec sa haine des femmes.
      J'ai fait quelques recherches sur les-dits Incels et il semblerait que cette "communauté" ait débuté sur un forum dans les années 90.
      https://parismatch.be/actualites/societe/138382/les-incels-ces-celibataires-misogynes-dont-se-revendique-lassaillant-de-toronto#!
       
      Avez-vous l'impression qu'il y a une recrudescence du masculinisme ? Pensez-vous qu'une partie de ce masculinisme soit une réponse directe à la superficialité féminine ?  
       Chad and Stacy.
       
    • par ---
      http://www.okcupid.com/the-dating-persona-test
      Perso j'ai eu le Last Man On Earth, le pire truc quoi.
      Faut pas le prendre à la lettre comme le MBTI (qui n'est déjà pas l'évangile) vu que c'est à vertu comico-humiliante mais c'est rigolo.
    • par Latourette
      Un excellent documentaire sur les relations amoureuses des jeunes à l’ère des réseaux sociaux et des applications de rencontres à la Tinder et Badoo. C’est un peu pathétique parfois de voir ces jeunes accros du téléphone collectionner les rencontres et consacrer autant d’énergie à leur apparence physique, pour finalement se retrouver plus seuls que jamais.
      Mais les personnages sont attachants, articulés et j’admire beaucoup le courage (ou l’insouciance) qu’ils ont eu à confier publiquement des trucs très intimes de leur vie sexuelle.
      Ça dure deux heures en deux parties sur Télé-Québec:
      L'AMOUR AU TEMPS DU NUMÉRIQUE
    • par 1984
      Chers amis d'Outre-Atlantique,
      Connaissez vous l'emission franco-belge culte Striptease ?
      Cette émission datant de 85 vise à produire des documentaires d'un genre nouveau dans lesquels les commentateurs s'effaceraient pour laisser parler les protagonistes. L’émission aborde essentiellement des passages de la vie de tous les jours (repas de famille, séance de vaisselle, la vie d’une fermière). Le spectateur peut ainsi se reconnaître dans son intimité quotidienne : « Strip-tease : l’émission qui vous déshabille ».
      Alors qu'elle avait disparu des écrans de télévision, l'émission revient le 2 juillet avec un épisode qui frappe très fort, voire trop fort.
      Attention, je vous préviens, c'est triste, et pathétique.
      http://www.youtube.com/watch?v=KzD6R3wfIQ4
      Dans cet épisode réellement dramatique appelé "Recherche bergère desespérement", on peut découvrir Damien, un jeune éleveur de mouton qu'on pourrait qualifier d'handicapé, désespément à la recherche de l'amour. Ses grands parents, et sa mère, avec qui il vit, aimeraient beaucoup le voir enfin amoureux et heureux.
      Pour l'aider, ou l'enfoncer - c'est à votre libre appréciation -, ces derniers décident de faire appel à une agence matrimoniale d'un genre nouveau: moyennant la somme de 2000€, l'agence présente Roxana, une jeune roumaine sans aucun doute agée de moins de 18 ans, à Damien, sa maman et ses grands-parents.
      Malheureusement, la jeune fille, qui ne parle pas un mot de français, à l'air incroyablement mal à l'aise(12:05).
      Malgré les nombreuses tentatives de Damien de se rapprocher de la jeune femme ( 20:01), il arrive ce qui devait inévitablement arriver:
      elle finit par repartir chez elle.
      La famille accuse le coup, mais croit néanmoins que la jeune fille reviendra (26:00) car cette dernière à laissé Damien dans le désarroi le plus total (29:40). Il menace de massacrer sa mère et de se suicider dans un moment de désespoir (30:15). En effet, celle ci a parlé de l'agence matrimoniale autour d'elle, et l'un des amis de la famille s'oppose fermement à ces mariages arrangés (qui sont évidemment dans la limite de la légalité (32:45)).
      L'agence retourne voir Damien dans sa famille et tente de les rassurer en leur indiquant de rester discret sur leurs arrangements.
      Ils sortent le champagne..
      Finalement, on apprends que Roxanna est partie en Italie avec un autre homme. La dirigeante de l'agence les aiguille vers l'idée d'un manipulateur qui aurait déjoué leur plan initial (43:00), et les hypothèses vont bon train en présence de ce pauvre Damien, impuissant et en larmes (48:30).
      --
      L'histoire est entrecoupée - un peu sans raison, je trouve- par l'histoire d'une autre femme, plus mure que Roxanna, qui cherche également un bon parti par le biais de la même agence. Celle ci se voit proposer l'incroyable:
      Devenir la femme d'un homme, 54 ans, ayant 17 chats, vivant avec sa mère, ayant été amputé d'un bras suite à un accident de tracteur, avec des problèmes psychologiques et une face boursouflée.
      Elle refuse.
      --
      L'emission est pas mal longue, sans musique, sans sous-titres, sans voix off. Juste un montage excellent qui fait la force tragico-comique de ce genre de reportage.
      J'ai donc noté les temps de chaque passage dans ma description, afin de faciliter la lecture et éviter le "too long to WATCH".
    • par Aberration
      Bon, à la demande de je ne me souviens plus quel membre, j'y vais d'un sujet sur la fameuse friend zone. Celle où probablement chacun d'entre-vous fut déjà placé à un moment ou à un autre et dans laquelle vous avez possiblement placé des gens du sexe opposé.
      Racontez-nous votre expérience, afin de nous faire comprendre à tous comment cela fonctionne et comment l'éviter, mais surtout comment éviter d'en souffrir.
      Pour ma part, je crois que, quand une personne qu'on estime et qui nous attire (et qu'on voudrait plus avec elle, bien entendu) nous catégorise ainsi, il vaut alors mieux de prendre ses distances, afin de n'en pas trop souffrir. À moins qu'on se sente à l'aise de n'être pour cette personne que son ami(e).
      Le point important, c'est que les choses soient claires. Car ce sont les choses floues et ambigües qui nous font alors espérer plus de cette personne et finalement qui nous font ressentir le plus de tristesse.
      Note aux personnes qui considèrent des ami(e)s du sexe opposé comme de simples ami(e)s et qui sentent un intérêt univoque: Même si c'est bien plaisant d'être désiré et que vous voulez garder l'amitié de l'autre, faites votre possible pour être claires. Ne laissez pas d'espoir s'il n'y en a pas. Ainsi, si cette personne est toujours intéressée à être votre amie tout en sachant qu'elle ne sera pas plus, vous même vous sentirez mieux dans cette histoire et vous viendrez de vous faire un(e) véritable ami(e). Cela dit, c'est si l'amitié gars-filles est possible, mais il s'agit d'un autre sujet...
×
×
  • Créer...