Aller au contenu
1984

Vos pires défauts

Déchet(s) recommandé(s)

J'suis curieuse. 

L'autre jour dans un story insta, une tatoueuse qui passe dans l'émission Tattoo cover lançait un appel à question perso. Je lui ai demandé quel était son pire défaut. Dans pire, y a pire. Tu vois quoi. La meuf me sort: "Toujours en retard". 

...

J'étais là, blasée, genre "elle se fout vraiment de ma gueule celle là". Si c'est ça son pire défaut, autant dire qu'elle en a pas en fait. Mais bref. J'voulais voir si vous étiez comme cette fille. 

Pour ma part, je dirais que mon pire défaut c'est de parler tout le temps. Ca se voit moins à l'écrit, mais sinon, j'suis un moulin. Je bavasse comme une pie jacasse. Pour certains c'est pas si pire comme défaut, mais moi je passe mon temps à regretter de pas être une machine a secret ultra mystérieuse, tsais. Souvent, quand je regarde des films et des séries, en voyant les personnages se taire pour des raisons obscures (alors qu'ils contiennent en eux d'intenses ressentis et des connaissances qui feraient basculer l'intrigue), je me dis a quel point j'aurai été ce personnage qu'on crève parce qu'il a tendance à trop l'ouvrir. Et le pire dans tout ça, c'est que je n'ai même pas la patience de supporter les gens comme moi. Généralement si j'ai affaire avec un autre moulin, je ferme ma gueule. Je sais qu'on peut pas s'entendre à être deux de même.

Je mettrais d'autres défauts en suivant les votres, jeunes courageux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

l'ex coloc à ma blonde était comme ça. une vraie pie jacasse, pas arrêtable. on lui fermait quasiment la porte au nez pendant qu'elle jasait, parce que les signaux que le commun des mortels est sensé comprendre (ehhh... okk.... faudrait qu'on y aille... ouf, le temps presse hein ? etc.), elle ne les captait pas. 

que se passe-t-il dans la tête de ces gens ? comprennent-ils qu'ils parlent trop ? si oui, pourquoi ne s'arrêtent-ils pas ?

:wide_eye_pepe:

pour ma part, je suis plutôt l'inverse, je parle peu et encore moins dans un groupe où j'ai tendance à m'effacer. je suis plutôt axée sur l'écoute, l'observation et la contemplation. je suis une vraie introvertie. :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai le sentiment d'avoir ce défaut de trop parler. Ironiquement, ça ne parait pas du tout sur le forum. Je suis bien trop occupée à jacasser dans la vrai vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Ecce Homo Ma tante est comme ça. Elle rentre dans les espaces en faisant comme ci le monde attendait qu’elle s’exprime. Elle manque d’empathie au point de pas comprendre que les regards plantés dans les assiettes et les silences gênés veuillent signifier un appel au calme. C’est pénible. Mon père aussi a des périodes où il a un besoin irrépressible de parler et d’etre écouté, parfois il me donnait l’image d’un gars qui prends l’oreille des gens en otage pour y déverser un flot de bla-bla-bla intempestif.

là c’est vraiment un petit problème de famille, énergie nerveuse et besoin de communication absolu. Pour ma part j’ai tellement peur de faire chier les gens que je me tais vite si je sens un malaise. J’ai tendance à moi même les inviter à me faire taire ou à me dire quand je m’etale. Je parle beaucoup mais j’en ai fait quelque chose sur lequel j’invite les gens à me taquiner et souvent j’ai le droit d’être rassurée. Donc ça va. Et d’ailleurs je m’entends extrêmement bien avec les introvertis car une fois le côté nerveux passé, je redeviens relativement calme et paisible ( du fait que je sois très solitaire et casanière). Mais je culpabilise souvent d’etre comme ça. Et toi @Nanie Mo ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, 1984 a dit :

...Pour ma part j’ai tellement peur de faire chier les gens que je me tais vite si je sens un malaise. 

 

:captain_haddock4: Tabarnak! On s'entend que tu perds vite ton naturel quand t'es sur le forum!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@1984

Je me reconnais beaucoup dans ce que tu écris à ton sujet.

Oui parfois je me sens mal d'autant parler, j'ai peur de tomber sur les nerfs des autres alors que de manière générale, c'est au contraire apprécier parce que... Je raconte les choses avec beaucoup d'entrain, d'énergie et d'humour. Mon compagnon est vraiment un introverti et on s'entend à merveille. Quand nous avons commencé à travailler ensemble, les gens avaient hâte de voir ce que ça donnerait lui et moi ensemble parce que lui était vraiment d'une grande discrétion et moi plutôt exubérante. À la maison avec lui, je ne suis pas toujours entrain de parler, je suis beaucoup plus calme, lui-même me l'a fait remarquer. Je reste la même personne sur le fond, mais quand je suis en présence de plusieurs êtres humains, je deviens souvent le centre d'attention, même quand je ne veux pas l'être. Je suppose que je fais quelque chose inconsciemment qui amène à ça. Ceci-dit, j'essaie de faire attention et je pense que je m'améliore avec le temps. Après avoir beaucoup lu à propos de la CNV, j'ai appris à me taire un peu et à plus écouter. À date c'est pas mal bénéfique et ça me fait un truc de moins sur lequel culpabiliser.

Un autre défaut que j'ai c'est de me mettre beaucoup de pression sur les choses que je fais, je suppose que ça englobe le fait d'être sévère avec moi-même sur la question de la parlotte. 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Vicks a dit :

 

:captain_haddock4: Tabarnak! On s'entend que tu perds vite ton naturel quand t'es sur le forum!

Ça vaut seulement sur mon débit de parole, bolosse sans poil  

 Pour l’exemple, quand on lit les pavés de BMO on s’attends plus à un comportement de bavard irl. La façon dont il écrit donne l’impression qu’il est archi focus sur lui et ses pensées. Comme s’il se parlait a lui même à la Dexter.

Mais c’est vrai que je me retrouve aussi dans ce que tu décris Nanie. Besoin de s’exprimer de façon extravertie et en même temps gros besoin d’interioriser. C’est assez contradictoire quand on y pense. La création artistique pourrait être liée à ces rapports d’émotions à la fois intériorisés et extériorisés ? Je me dis que ça pourrait faire du sens. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce serait pas l'alcool ou la drogue qui provoquerait ce genre d'inhibition de la parlotte?

Ou l'anxiété ou le stress? De quoi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime bien un moulin à paroles, ça me permet de commenter laconiquement sur ce que l'autre personne dit et c'est là où j'excelle.

Moi je suis imbu de moi-même, et c'est mon pire défaut.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le fait d'être imbu de ta personne n'est pas ton principal défaut ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as raison. Que ça ne m'ait même pas effleuré l'esprit montre bien à quel point j'suis balls deep à l'intérieur de moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, FosseAsceptique a dit :

Ce serait pas l'alcool ou la drogue qui provoquerait ce genre d'inhibition de la parlotte?

Ou l'anxiété ou le stress? De quoi?

side eye wtf GIF

Alors déjà, c’est desinhinbition le mot juste, et puis... wtf gurl ?! Si je te dis qu’enfant j’etais déjà pipelette, c’est dû au crack ou à la ketamine à ton avis ? 

@Nanie Mo askip t’es une junkie. Remercie la miss et ses insights époustouflants.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais te donner un précieux point pour que tu arrêtes d'éditer ton message. Ça fait quand même 3h que tu le retravailles, c'est assez. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me demandais simplement pourquoi vous redevenez calmes une fois à la maison ou dans un contexte moins social.

J'en connais une pie qui elle s'arrête jamais jamais, même pas chez elle, et je suis certaine que même seule elle n'arrête pas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Esch a dit :

Je vais te donner un précieux point pour que tu arrêtes d'éditer ton message. Ça fait quand même 3h heures que tu le retravailles, c'est assez. 

T’es chiant man, laisse moi j’suis à faire mille choses à la fois 

je l’ai réédité pour la peine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, FosseAsceptique a dit :

Je me demandais simplement pourquoi vous redevenez calmes une fois à la maison ou dans un contexte moins social.

J'en connais une pie qui elle s'arrête jamais jamais, même pas chez elle, et je suis certaine que même seule elle n'arrête pas...

C’est pas rapport. 

Y a plusieurs types de bavards. Y a ceux qui sont autistes et qui ont un problème cognitif ( au point de ne jamais voir quand ils sont lourds) et y a ceux qui sont empathiques et qui ont une soif de partager leurs ressentis de façon intense et qui ont conscience de cela. Nanie ne semble pas être sur le pot. Le pot me calme personnellement et ça joue surtout sur le système nerveux.

l’alcool, bof.

personnellement je pense que c’est dû à un fonctionnement émotionnel et nerveux. Une fois à la maison, je suis dans ma zone de confort. Peut être qu’a l'extérieur parler est une façon de se sécuriser ? Qu’en pense tu @Nanie Mo ?

sinon je vois que peu nombreux sont ceux qui ont les balls d’avouer leurs faiblesses. J’en étais sure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Niveau edit: Esch fait pareil. Match made in heaven.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je sais bien qu’il fait pareil, son frwere le Singe fait la même chose. Et VAC aussi. Mais elle, je comprends pas pourquoi étant donné que c’est illisible pareil à la fin. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En réalité, je ne bois pas souvent et je consomme parfois du cannabis, mais pas à tous les jours. Ceci-dit, oui l'alcool me fait effectivement beaucoup jaser, ça exacerbe ce côté de moi. Le pot à l'effet complètement inverse. Je deviens tellement relax et dans ma tête que je n'ai plus tant le goût de jaser. J'ai juste le goût de manger et jouer de la musique.

Je me demande si on a pas plutôt l'impression que l'on parle trop sans que ce soit le cas en réalité. Je veux dire, si on étaient lourdes je suppose que les gens éviteraient notre présence? J'avais cette impression au travail d'être peut-être tannante pis au final j'ai gagné un verre, 100$ et des félicitations pour la bonne ambiance que j'amène sur les projets... J'étais perplexe sur la scène ce jour là. Trop sévère avec nous-même? Peut-être qu'on idéalise la perception des autres concernant ceux qui savent se taire. Je ne sais pas.

Mais la théorie de @1984 à propos de la zone de confort et de la sécurisation à l'extérieure est intéressante également. Est-ce que tu parles vite? 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...