Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Ces jours-ci, je me suis rendue compte que je ne craignais pas particulièrement la mort. J'ai un peu peur de la douleur que ma mort pourrait me faire ressentir, mais je ne crains pas le fait d'être mort.
Mon véritable effroi: j'ai très peur d'être oubliée. Éventuellement, tous les gens qui m'ont connue vont aussi mourir, et mon bref temps sur Terre n'aura plus aucune influence sur rien, ni personne. 
Malheureusement, la mort et notre éventuelle tombée dans les abysses de l'oubli sont aussi inévitables que le lever et coucher du soleil. À moins d'être un Aristote, Platon, George Washington, Beethoven ou autre, nous finirons tous par être oubliés, un jour.

Suis-je la seule à craindre tomber dans l'oubli davantage que la mort?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Mozart, Beethoven et Chopin ne sont jamais morts, ils sont simplement devenus de la musique" – Dr. Robert Ford, Westworld

Mais Aristote, Platon, Washington et Beethoven aussi seront oubliés un jour, j'ai commencé à lire les Grecs récemment, les classiques d'abord : l'Iliade et l'Odyssée qui auraient été soit-disant tout deux écrits par Homère, sauf que même encore aujourd'hui il semble peu probable que les deux aient été écrits par un seul et même auteur, on ne connaîtra sans doutes jamais les réels auteurs de bon nombre d'œuvres majeures qui influence encore largement notre culture aujourd'hui, mais était-ce si important pour eux ?

Mes lectures stoïciennes – Épictète mais surtout Marc Aurèle – m'ont aidées à voir la peur de l'état de mort – ou de non-existence – comme foncièrement absurde, comme toi j'appréhende un peu le processus en lui-même. Cependant avoir peur d'être oublié me semble aussi absurde que d'avoir peur de la mort, car si tu as accepté l'idée de la mort alors tu ne devrais logiquement pas avoir peur d'être oublié.

Comme tu le dit : l'oubli, comme la mort, sont inévitables, et absolument tout ce qui se passe sur cette petite terre, du bébé mort sans même un nom dans un caniveau à Gengis Khan tombera dans l'oubli de la même manière. Avoir des sentiments négatifs pour quelque chose qui est irrémédiablement hors de ton contrôle n'a simplement pas de sens.

Une question intéressante à se poser étant : pourquoi donc voudrais-tu absolument laisser une empreinte indélébile sur ce monde ? Pour ma part je trouve ça même réconfortant de savoir que quoi que je fasse, l'éventuelle mort thermique de l'univers balaiera promptement mes plus futiles efforts. Je te conseille vivement de te plonger dans la lecture des stoïques, cela t'apportera sans doutes grand réconfort, je pense que chacun devrait avoir les pensées de Marc Aurèle sur sa table de chevet, je suis même prêt à t'en faire cadeau si il le faut.

"On dit qu'on meurt deux fois. La première fois quand on cesse de respirer, et la seconde, un peu plus tard, quand quelqu'un dit votre nom pour la dernière fois." – citation attribuée à Bansky

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Demande toi si ton coeur fait de l'anxiété à l'idée que ton foie ne le connaisse pas, ou s'il est possible qu'il apprécie tout simplement faire partie du tout qu'est ton Univers corporel. 

Il y a 1 heure, ChloeSeashell a dit :

Aristote, Platon, George Washington, Beethoven

Eux aussi seront oubliés. 2000 ans, c'est rien à l'échel cosmique. 

À moins d'être celle qui brisera le continuum espace-temps, ou qui réussira à contrôler l'entropie, ou dont la conscience servira de noyau à la conscience universel, y'a pas grand chose que tu puisse y faire. 

time watch GIF

----

Ceci dit, l'égo de la vie parasite et sa soif de subsistance est un pattern super intéressant à observer. Pourquoi l'Univers est, plutôt que son contraire? Pourquoi se reproduit-il à chaque instant plutôt que de s'effondrer? Sommes nous une extension fractalienne d'un chaos cherchant à continuer à subsister alors que l'univers, lui, ne cherche qu'à se rendormir? Tant de questions, si peu de temps pour les réponses! 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On nous a déjà oublié. Il y a un milliard de chinois qui vivent très bien sans la moindre idée de notre existence. Et Marie-Antoinette ne me connaissait pas. Je me dis que ce sera pareil. Pour toujours, sans remède possible. Avec des insectes qui me mangent. Fun.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
I wish I was special
But I'm a creep, I'm a weirdo.
What the hell am I doing here?
I don't belong here.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et moi et moi et moi...

Révélation

 

J'y pense et puis j'oublie,
C'est la vie, c'est la vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-08-12 à 14:39, Zealot a dit :

"Mozart, Beethoven et Chopin ne sont jamais morts, ils sont simplement devenus de la musique" – Dr. Robert Ford, Westworld

Ça me fait penser à ce qu'un athée a dit à sa fille de 8 ans quand elle lui a demandé ce qu'était la mort, si on "va" quelque part après notre mort.

Il a dit, en gros, que notre vie est comme un concert. Quand il se termine, la musique ne "va" pas nulle part, elle est juste terminée. Elle a été jouée et c'était magnifique, et tous ceux qui l'ont entendu pourront s'en souvenir. Ce n'est pas triste.

"Don't be sad it's over. Be glad it happened."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'espère être oublié sur ce forum... Je ne suis pas fier de ma participation ici. Dans ma vie personnelle, je ne sais trop quoi penser toutefois...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, La Pommerie a dit :

J'espère être oublié sur ce forum... Je ne suis pas fier de ma participation ici. Dans ma vie personnelle, je ne sais trop quoi penser toutefois...

Veux-tu être enterré tout nu?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 25 minutes, La Pommerie a dit :

J'espère être oublié sur ce forum... Je ne suis pas fier de ma participation ici. Dans ma vie personnelle, je ne sais trop quoi penser toutefois...

Diversifies ta participation pis on va peut-être, je dis bien peut-être, se rappeler de toi autrement qu'à poil.

Même moi, qui a jamais interagi avec toi, j'suis CALISSEMENT au courant que t'aime ça t'faire aller le membre au rythme des mouvements de tes pas, ta peau dénudée caressée par le vent. 

Et c'est pas quelque chose que je suis heureux de savoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 49 minutes, The Flying Monsieur a dit :

Diversifies ta participation pis on va peut-être, je dis bien peut-être, se rappeler de toi autrement qu'à poil.

Même moi, qui a jamais interagi avec toi, j'suis CALISSEMENT au courant que t'aime ça t'faire aller le membre au rythme des mouvements de tes pas, ta peau dénudée caressée par le vent. 

Et c'est pas quelque chose que je suis heureux de savoir.

Je peux bien diversifier ma participation, ici, redevenir le EnveloppeBrune qui parle de sujets sérieux et moins sérieux, au lieu de polluer l'espace avec mes angoisses et mes fixations qui suscitent le malaise et le mépris ici.

 

Saurez-vous me pardonner?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, MattIsGoD a dit :

Veux-tu être enterré tout nu?

Je voudrais être incinéré, donc oui et non en même temps. 

Au pire je vais être mort à ce moment là je m'en fous un peu...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

  • Contenu similaire

    • par Claude De Bortoli
      Bonjour,
      Le dérèglement climatique est le summum de la matérialité. L'apothéose d'une évolution humaine dominée par la Science, ses dérivés et ses lobbies.
      Le Terrien ne se sortira pas de cette impasse avec encore plus de Science, encore plus de matérialité ; il est déjà au summum de la matérialité. Il en sortira avec autre chose que de la matérialité. Avec de la métamatérialité.
      Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin d'un moteur et d'un gouvernail.
      Le moteur, c'est la Science.
      Le gouvernail, c'est la Croyance.
      La Science est mécanique mais intrinsèquement myope.
      La Croyance est clairvoyante mais intrinsèquement paralytique.
      Quand l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science, elle marginalise le guide Croyance. Elle avance au hasard et finit dans une impasse : le dérèglement climatique.
      Quand l'évolution humaine se sert seulement du guide Croyance, elle marginalise le moteur Science. L'évolution humaine n'avance pas. C'est mauvais pour une évolution qui par définition a un besoin vital d'avancer. C'est le marasme de l'Inquisition.
      La Science est un moteur. Elle a pour rôle de faire avancer le véhicule évolution humaine. Elle n'a pas vocation à voir loin. Elle n'en a pas les moyens et les outils matériels. Elle est soumise aux preuves matérielles et à la performance de ses outils matériels.
      La Croyance est un gouvernail. Elle n'a pas un rôle de motricité comme la Science. Elle a un rôle de guide. Elle n'est pas tributaire des preuves matérielles ni de la performance des outils matériels. Ses preuves sont intelligentes. Son outil est métamatériel : l'intelligence. La performance de l'intelligence permet de sonder le fin fond de notre univers de matière. Elle peut aussi en sortir. De cette position stratégique, elle visionne l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.
      La Croyance est capable de sortir le Terrien de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle la Science , ses dérivés et ses lobbies l'ont mené. La Science en est incapable. Il faudrait quelle se saborde. Impossible pour elle !!
      Faire forcer le mur dérèglement climatique par le moteur Science ne sert à rien. Plus la Science force, plus le mur se renforce !!
      Le dérèglement climatique est infranchissable !
      La seule issue pour l'évolution du Terrien est une manoeuvre de recul. Un repli raisonnable.
      C'est une manoeuvre délicate. Le passage est étroit. La visibilité est réduite du fait du recul. Le guide Croyance doit être sur et fort. Le moteur Science en petite vitesse et à ses ordres.
      Une fois la manoeuvre de recul réussit, la Croyance fera tourner l'évolution du Terrien. Puis elle la remettra en marche avant dans un chemin durable et serein. Le moteur Science sera remis à plein régime . Si le véhicule évolution humaine est guidé dans le bon chemin par le guide Croyance, le moteur Science peut être remis à plein régime en marche avant.
      Le Terrien savait que se servir seulement du guide Croyance mène au summum de la métamatérialité : le marasme de l'inquisition.
      Il ne savait pas que se servir seulement du moteur Science mène au summum de la matérialité : le dérèglement climatique.
      Maintenant il le sait !! Il doit réagir ! Il doit reculer autant que nécessaire. C'est sa seule issue. La Croyance est capable de diriger une telle manoeuvre.
      L'issue passe par une évolution humaine conduite par la Croyance et non pas par une évolution humaine guidée par la Science. La Science ne peut pas guider. Elle peut seulement faire avancer. L'échec de la conférence de Copenhague en est la preuve !!
    • par RBC
      Trois exoplanètes «potentiellement habitables» ont été découvertes en orbite d’une petite étoile et offrent pour la première fois la possibilité «de trouver des traces chimiques de vie en dehors de notre système solaire», selon une étude publiée lundi dans la revue Nature.

      Ce trio planétaire, qui transite autour d’une étoile naine ultra-froide, est comparable en taille et en température à la Terre et à Vénus.
      Une équipe internationale de chercheurs, menée par Michaël Gillon de l’université belge de Liège, a débusqué ce trio à environ 39 années-lumière de la Terre, donc une distance «proche» de la Terre en espace astronomique.
      «Ces trois planètes sont les premières opportunités de trouver des traces chimiques de la vie en dehors de notre système solaire», a déclaré à l’AFP Michaël Gillon, astrophysicien.
      Les trois objets célestes réunissent trois caractéristiques exceptionnelles, nécessaires à la recherche de traces de vie. Elles sont «de taille similaire à la Terre», «potentiellement habitables» et «propices aux études atmosphériques détaillées avec la technologie actuelle» puisqu’elles ne sont pas trop éloignées.
      Jusqu’à aujourd’hui, on ne savait pas que des planètes telluriques, similaires à la Terre, pouvaient orbiter autour d’une étoile naine, a expliqué le chercheur. «Grâce à cette étoile, TRAPPIST-1, on sait que c’est le cas», a-t-il souligné.
      Jusqu’à présent, la recherche d’exoplanètes habitables se focalisait autour d’étoiles plus grosses, plus semblables à la plus connue d’entre elles, le Soleil.
      Pour leur recherche, Michaël Gillon et ses collègues ont utilisé un petit télescope de 60 cm, installé au Chili. Ce télescope à infrarouge permet de traquer les étoiles trop petites et trop sombres pour les télescopes optiques.
      «Notre découverte ouvre un nouveau terrain de chasse» autour de ces petites étoiles, s’est enthousiasmé Michaël Gillon. «À l’échelle de la Galaxie, cela représente des milliards d’endroits en plus où la vie aurait pu se développer!»
      Selon les chercheurs, deux des trois planètes orbitent près de l’étoile, tandis que la troisième se situe probablement dans la zone habitable de TRAPPIST-1.
      Cette zone, où il ne fait ni trop chaud ni trop froid pour maintenir l’eau sous une forme liquide, peut permettre le développement d’une forme de vie telle que nous la connaissons sur Terre.
      Cette planète peut «potentiellement abriter de la vie sur toute sa surface», explique le chercheur. Les deux autres planètes, plus proches de l’étoile, «sont trop chaudes pour cela mais pourraient avoir des zones d’habitabilité, avec des températures suffisamment basses pour permettre l’existence d’eau liquide et peut-être de vie».
      La température, la taille et la composition de ces nouvelles planètes les rapprochent fortement de la Terre. Mais il faudra attendre de définir avec exactitude leur masse, leurs caractéristiques atmosphériques (si elles ont une atmosphère) pour savoir si elles sont réellement propices à la vie.
      Des informations que les chercheurs pourraient obtenir «relativement rapidement» grâce à la technologie actuelle, «d’ici 5 à 10 ans, notamment avec le télescope spatial James Webb qui sera lancé en 2018», selon Michaël Gillon.
    • par Tovarichtch
      À ce qui paraît, c'est les nouveaux monstres dans le prochain Silent Hill.
    • par RBC
      Jérémie gâche sa vie, dit-il (et moi je la trouve belle).
      http://youtu.be/MRYqCUZqdoA
      Rétrospective sur le vidéo à 05:40 minutes.
      http://youtu.be/hiEHaEvxrLw
    • par Echelon
      Certains m’ont reproché ouvertement, et à plusieurs reprises, de ne jamais prendre position (clairement) dans les débats dans la Centrale, de toujours simplement critiquer (ou « démonter », selon Oswald le principal frustré) sans jamais vraiment argumenter. D’autres l’ont fait de manière plus implicite, presque à mots couverts, mais on pouvait tout de même en déduire la même critique. Mais n’exagérons pas le phénomène; la majorité se fout vraisemblablement de mes positions politiques. L’exercice pourrait tout de même s’avérer intéressant, s’il était répéter avec d’autres membres éventuellement. On pourrait peut-être voir cela comme le début d’une série « d’entretiens » avec les membres, afin de connaitre leurs opinions et positions politiques plus en détails (et de manière plus intéressante qu’à travers un sempiternel exercice de sélection binaire qui ne laisse place à aucune nuance).
      Allez-y, garochez-moi vos questions. Questionnez-moi sur ce que vous voulez. Si j’ai une position claire, je l’élaborerai du mieux que je peux (considérant que je n’ai pas énormément de temps vue la fin de la session). Si je n’ai pas vraiment de position définie sur la question, j’essayerai d’y aller avec des intuitions.
      Ça pourrait générer des discussions intéressantes si on le fait avec un minimum de sérieux (yeah right..)






      EDIT : J'ai corrigé une erreur dans le premier spoiler.
×
×
  • Créer...