Aller au contenu
maczag

Venez nous montrer vos talents de photographe !

Déchet(s) recommandé(s)

Le 2020-09-10 à 12:12, The satanic satanist a dit :

 

Pour les agences, faut insister. Disons que ton positionnement artistique est très prononcé alors que les agences chercheurs une forme de « nu » dans l’écriture photo, là où tu as des modèles un peu marginaux, et ils ont du mal à se projeter mais je suis certaine que tu peux insister au tel avec la bonne sélection de ton porte folio. 

Quand j’ai commencé, beaucoup m’ont fait pleurer... ils voulaient pas me filer des filles. La cause ? Souvent trop de maquillage, et un stylisme de mauvaise qualité. 

Instagram c’est bien pour démarcher, d’ailleurs j’ai fait une commande de thème astral pour l’une des modèles de Carlos, elle est juste délicieuse si tu veux qu’on lui en parle 👀 après elle est très focus fitness mais son visage est totalement dans le style que tu aimes, et elle a un côté mode ( bien qu’elle soit loin d’être maigre) ça peut être l’occasion pour toi de proposer des séries un peu plus neutres pour avoir des modèles d’agence. Le tout c’est que tu puisses leur faire des photos type avant de faire tes projets comme ça tout le monde est content.

@carlos 

Va falloir travailler ton œil concernant le stylisme en général. Faut que tu bouffes de la mode à mort, comme lorsque tu fais tes piges... tu as tout intérêt à développer ton œil au niveau stylistique, c’est hyper important que tu développes ton âme des styliste ;) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@The satanic satanist : je connais quantité de photographes médiocres qui collaborent ou ont par le passé collaboré avec des agences. J'imagine que tu n'as pas écrit à la bonne agence, ou ben tu t'es adressé à la mauvaise personne et cette dernière était trop cancre pour transférer ta proposition à la bonne personne dans l'entreprise. Évidemment, comme le mentionne y a aussi le fait que les agences peuvent avoir du mal à s'imaginer leurs modèles dans certaines directions choisies dans tes séances. T'as écrit à quelle(s) agence(s) au juste ?

@Cheval : ouin, mais non ; je préfère les modèles d'agence, et même que plus le temps passe, plus je me contente de celles-ci. Elles savent poser, ont de l'expérience et une silhouette qui me plait. Et éventuellement, j'aimerais me tailler une place en mode. Photographier des filles d'agence ne peut qu'être bénéfique en ce sens. Mes failles ne résident pas dans le choix de mes modèles. Pour réussir un tel shooting -- je présume que tu voulais parler de ma série Les enfants sauvages --, ça demande surtout du temps, de la patience et des idées bien communiquées à la modèle. Et faut réagir quand la modèle transgresse. La ramener à l'ordre. Faut diriger le shoot comme on dirigerait des acteurs(trices) lors d'un tournage.

@1984 : ouin, mais la difficulté c'est aussi de trouver la styliste, parce que tu comprendras que même si j'ai cet oeil dont j'ai besoin, je n'irai pas acheter une dizaine de morceaux avant chaque shoot pour les retourner ensuite et espérer que je réussisse mon coup pour chaque vêtement. Et les vêtements de la modèle sont parfois horribles. Pas toutes les mannequins qui sont des fashionistas ! C'est l'une des raisons pour lesquelles j'aimais bien la série que j'ai entamée l'été dernier ; elle est facile à réaliser et répéter souvent. Peu ou pas de maquillage, avec un simple maillot de bain qui ne fasse pas trop fancy. Toutes les modèles en sont capables !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu peux aussi acheter quelques basiques au fur et à mesure, ou demander aux filles de prendre des tenues similaires à ce que tu leur montre. T’as pas de blogueuses mode sur Montréal avec qui tu pourrais aussi collaborer à ce sujet ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2020-09-11 à 13:37, 1984 a dit :

Pour les agences, faut insister. Disons que ton positionnement artistique est très prononcé alors que les agences chercheurs une forme de « nu » dans l’écriture photo, là où tu as des modèles un peu marginaux, et ils ont du mal à se projeter mais je suis certaine que tu peux insister au tel avec la bonne sélection de ton porte folio. 

Quand j’ai commencé, beaucoup m’ont fait pleurer... ils voulaient pas me filer des filles. La cause ? Souvent trop de maquillage, et un stylisme de mauvaise qualité. 

Instagram c’est bien pour démarcher, d’ailleurs j’ai fait une commande de thème astral pour l’une des modèles de Carlos, elle est juste délicieuse si tu veux qu’on lui en parle 👀 après elle est très focus fitness mais son visage est totalement dans le style que tu aimes, et elle a un côté mode ( bien qu’elle soit loin d’être maigre) ça peut être l’occasion pour toi de proposer des séries un peu plus neutres pour avoir des modèles d’agence. Le tout c’est que tu puisses leur faire des photos type avant de faire tes projets comme ça tout le monde est content.

Ouais,  je me rend compte que mon stock ça doit pas être ce qu'ils recherchent... j'avais quand même un petit espoir, me disant qu'éventuellement quelqu'un, quelque part, se dirait que ça ferait un peu différent dans le portfolio de leurs modèles. 
Ça, c'est pas mal le portfolio "mode" que j'envoie:

m-007.thumb.jpg.aeecb42d4f50832d5acf0091a8484f4e.jpg
m-003.thumb.jpg.26a8799031a5af22c9f91d1bc7e01eda.jpgm-004.thumb.jpg.72e9a2d89fa810125a1c5c20181fc9af.jpgm-002.thumb.jpg.2628a232da303f1339a2e289aa23ed20.jpgm-001.thumb.jpg.48dfd006a8d0e8321ecbe7a1294a2c63.jpgm-005.thumb.jpg.aacc86204f796af303f960e1b0e8bf92.jpgspacer.pngspacer.pngspacer.pngspacer.pngspacer.pngspacer.png

ça cloche tant que ça? 
Mais pour vrai c'est pas tant grave. C'est juste mon ego qui est touché, je pense. Je désire pas plus que ça travailler en mode pour le moment, je crois pas que ça soit fait pour moi. Je voulait juste des modèles d'expérience pour mes idées farfelues! 
Sinon, je suis vraiment intéressée de savoir de quelle modèle tu parles :pink-panther-peaking:  Ça fait un bout que j'ai pas fais de créatifs et j'aimerais justement en faire un prochainement, mais j'ai pas encore trouvé ma modèle.

 

Il y a 20 heures, Carlos Crasseux a dit :

@The satanic satanist : je connais quantité de photographes médiocres qui collaborent ou ont par le passé collaboré avec des agences. J'imagine que tu n'as pas écrit à la bonne agence, ou ben tu t'es adressé à la mauvaise personne et cette dernière était trop cancre pour transférer ta proposition à la bonne personne dans l'entreprise. Évidemment, comme le mentionne y a aussi le fait que les agences peuvent avoir du mal à s'imaginer leurs modèles dans certaines directions choisies dans tes séances. T'as écrit à quelle(s) agence(s) au juste ?

J'ai essayé avec les grosses agences: Montage, Dulcedo, Folio, Specs... silence radio. Mais comme je dis plus haut c'est pas grave. Je vais démarcher les modèles autrement.

 
____________________________________________________



@Cheval holy cow, la modèle (Zsvej) c'est vraiment fouuuuu ce qu'elle fait! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2020-09-12 à 10:42, The satanic satanist a dit :

Ouais,  je me rend compte que mon stock ça doit pas être ce qu'ils recherchent... j'avais quand même un petit espoir, me disant qu'éventuellement quelqu'un, quelque part, se dirait que ça ferait un peu différent dans le portfolio de leurs modèles. 
Ça, c'est pas mal le portfolio "mode" que j'envoie:

m-007.thumb.jpg.aeecb42d4f50832d5acf0091a8484f4e.jpg
m-003.thumb.jpg.26a8799031a5af22c9f91d1bc7e01eda.jpgm-004.thumb.jpg.72e9a2d89fa810125a1c5c20181fc9af.jpgm-002.thumb.jpg.2628a232da303f1339a2e289aa23ed20.jpgm-001.thumb.jpg.48dfd006a8d0e8321ecbe7a1294a2c63.jpgm-005.thumb.jpg.aacc86204f796af303f960e1b0e8bf92.jpgspacer.pngspacer.pngspacer.pngspacer.pngspacer.pngspacer.png

ça cloche tant que ça? 
Mais pour vrai c'est pas tant grave. C'est juste mon ego qui est touché, je pense. Je désire pas plus que ça travailler en mode pour le moment, je crois pas que ça soit fait pour moi. Je voulait juste des modèles d'expérience pour mes idées farfelues! 
Sinon, je suis vraiment intéressée de savoir de quelle modèle tu parles :pink-panther-peaking:  Ça fait un bout que j'ai pas fais de créatifs et j'aimerais justement en faire un prochainement, mais j'ai pas encore trouvé ma modèle.

 

J'ai essayé avec les grosses agences: Montage, Dulcedo, Folio, Specs... silence radio. Mais comme je dis plus haut c'est pas grave. Je vais démarcher les modèles autrement.

 
____________________________________________________



@Cheval holy cow, la modèle (Zsvej) c'est vraiment fouuuuu ce qu'elle fait! 

Je la suis depuis longtemps, et à moins qu'elle ait changé sa démarche, c'est de l'autoportrait qu'elle fait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@The satanic satanist Tes photos sont canons, c’est ton stylisme qui leur plaît pas ( et tes choix de makeup probablement). C’est vintage, weird, trop marginal pour eux.

L’idée c’est que tu dois te constituer un book avec un stylisme mode à leur présenter, ça demande de prendre un peu de temps sur tes shoots pour juste prendre quelques images dans le style. 

Tu feras pareil avec leurs new face, tu prends un peu de temps pour faire des trucs nude genre, des photos topless (caché) avec un short en jean, ou en culotte avec une belle veste de tailleur, ou avec une belle pièce épurée qui laisse voir visage et corps; le but c’est qu’on puisse juger de la fille à partir de son book. Donc pas trop de makeup, et un stylisme soit au top de la mode soit très minimaliste. Carlos ça fonctionne parce qu’elles sont littéralement en culotte et que ça fonctionne pour les agences.

C’est du donnant donnant. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, 1984 a dit :

@The satanic satanist Tes photos sont canons, c’est ton stylisme qui leur plaît pas ( et tes choix de makeup probablement). C’est vintage, weird, trop marginal pour eux.

L’idée c’est que tu dois te constituer un book avec un stylisme mode à leur présenter, ça demande de prendre un peu de temps sur tes shoots pour juste prendre quelques images dans le style. 

Tu feras pareil avec leurs new face, tu prends un peu de temps pour faire des trucs nude genre, des photos topless (caché) avec un short en jean, ou en culotte avec une belle veste de tailleur, ou avec une belle pièce épurée qui laisse voir visage et corps; le but c’est qu’on puisse juger de la fille à partir de son book. Donc pas trop de makeup, et un stylisme soit au top de la mode soit très minimaliste. Carlos ça fonctionne parce qu’elles sont littéralement en culotte et que ça fonctionne pour les agences.

C’est du donnant donnant. 

Ok i get it (je comprend vite, mais faut m'expliquer longtemps.. lol). Minimaliste et épuré, je vais essayer ça! Merci pour tes lumières (:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@The satanic satanist Je suis passée par là, alors c’est normal :) si jamais tu veux des conseils sur ton stylisme avec des idées de pièces, je suis là aussi. 

(T’as vu comme je suis gentille en vrai) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai envie de me lancer et de commencer à faire du portrait, mais je me sens overwhelmed par mon manque d'expérience et on dirait que je ne sais pas ce qui fait qu'un portrait est bon ou mauvais. Genre instinctivement je regarde des portraits faits par des photographes et je sais que c'est beau, mais quand je regarde les miens je n'arrive pas à avoir une opinion. Quelqu'un a des conseils à ce sujet?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Koala

Ok, c’est assez complexe à expliquer. 

Disons que l’oeil d’une personne qui n’a pas travaillé sur son positionnement photo va être voilé. C’est comme s’il devait réapprendre à concevoir la beauté d’une autre manière. 

Au debut, il faut se remettre dans le bain, et essayer; ça comprends regarder beaucoup d’autres œuvres, apprendre à percevoir la lumière dans son sens et dans sa direction  ( photo veut dire lumière et graphie veut dire écrire en grec), apprendre à percevoir la logique d’une image, son sens de lecture, choisir ce qu’on veut évoquer, choisir son univers et le travailler.

Ensuite donc, tu travailles autour de tes projets. Par exemple, tu aimerais faire quoi comme portrait ? Qu’est ce qui t’inspire ? Montre moi et je te dirais quelle direction prendre. 

Tu sais; dans le vie y a pas de place à la peur, ni au doute, il faut choisir d’essayer. T’as envie de faire du portrait ? Commence par essayer tout simplement. Ensuite tu diras où est ce que tu veux progresser, quel rendu tu veux, et surtout quelle histoire tu veux nous conter. 

Une fois que ton univers est choisi, reste focus, reste cohérente, lache pas jusqu’a Ce que le résultat te plaise, à toi, et rien qu’a Toi. Les meilleurs artistes sont ceux qui ne souffrent pas de comparaisons, ils n’ont ni rivaux ni maîtres, ils continuent simplement de travailler et d’evoluer Pour eux même.

Si tu ne sais pas quoi penser de tes portraits, c’est parce que tu ne ressens pas l’emotion, parce que tu es déconnectée de ton élan artistique: cherche à définir ce qui te fait vraiment vibrer. C’est pas la beauté en soi, c’est l’emotion que tu vas transférer de toi jusqu’a ton modèle et le tableau que tu vas pouvoir créer. 

Moi je vibre quand j’arrive à percevoir un film, une histoire, une atmosphère ou je me projete. Que ce soit les filles que j’avais shooté dans les serres d’auteuil Et qui me donnaient l’impression d’etre dans une tribu d’afrique, à ma séance pocahontas de Guadeloupe ou je revois les tableaux de Gauguin, ou quand je revoyais le T-rex de Jurassic parc devant les chutes d’eau gigantesques entourées d’une jungle luxuriante... tout dépends du rêve qui te porte, de ton imaginaire. 

Le plus important, c’est l’emotion que tu transmets. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me suis fait un petit studio avec la deuxième chambre de mon condo. Une toile de mousseline noire, un réflecteur 5-en-1 pour bien réfléchir la lumière du soleil (rangé au moment de la photo ci-dessous) ainsi qu'un tabouret de comptoir du Structube. J'aime bien le résultat de ma première séance... à refaire !

 

339C78B8-8450-49D5-8EFC-965D481FC7B8.jpeg

 

 

 

0N9A7167.jpg 0N9A7355.jpg

0N9A7201.jpg 0N9A7434.jpg

0N9A7865.jpg 0N9A7415.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nice ! J’adore celle avec le visage coupé par la light. Canon. Et c’est marrant, j’ai commandé exactement le même set ! 

Je ressors encore des photos de Guadeloupe. DC17B4AE-9B14-493F-A50A-14D0504D0754.thumb.jpeg.49839b3e5a25d10f68372c339a6fd67f.jpeg

B64B0E92-6A9F-4557-A254-84FFFD532498.thumb.jpeg.c510cb873440a9c879ef9ad2b77453c4.jpeg

5AFBF459-2CBE-4580-A22C-B5659F7A41E2.thumb.jpeg.dbdbc91305e515e62105cd71392ba2f3.jpeg

258F1F5C-AC10-4BA7-B75C-C2BC59FFE4C6.thumb.jpeg.8fb8c560664fb1d82bee6fc06c71efdd.jpeg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2020-09-09 à 11:04, Carlos Crasseux a dit :

 

  Masquer le contenu

Je suis néanmoins censé shooter la campagne FW20 d’un joli brand local en fin septembre. À suivre...

 

Projet semble avorté. J'avais relancé la designer au début septembre. Elle m'expliquait qu'elle avait du retard sur les tissus au niveau du fournisseur, mais finalement aucun retour à ce jour. Et elle n'a vraisemblablement pas shooté avec un autre photographe non plus. Manque de motivation ? de temps ? de budget ? Aucune idée, mais pendant ce temps, je vois des photographes de mon âge accumuler les contrats et les campagnes à Montréal. Toujours les mêmes. Et je les envie, je l'admets. 

Je commence à me faire à l'idée que je ne serai jamais un photographe de mode, et me dis que je suis, parallèlement à ça, bien tanné de faire du portrait banal et bancal, sans aucun projet plus concret. J'ai remarqué quelques DA de marques reconnues qui me suivent sur Instagram et likent parfois mes publications. J'ai presqu'envie de leur écrire, rendu où j'en suis. J'ai besoin d'un canevas, mais je suis sans repère. La passion m'habite toujours autant près de trois ans plus tard, mais j'ai l'impression que mon manque de contacts me tire par en arrière.

Je dois vraiment faire des moves très prochainement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 23 heures, Carlos Crasseux a dit :

Je dois vraiment faire des moves très prochainement.

C'est de la survie man. Let's go. Ton work va toujours parler plus fort que des lettres de projet.
Claque du criss de gros travail de dingue. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mes premiers essais avec une modèle! Ça fait vraiment changement des photos de paysages auxquelles je suis habituée. 

FB_IMG_1603377451084.thumb.jpg.389180d916027471085c4fce3e652bc3.jpg

FB_IMG_1603377455380.thumb.jpg.983dc29a35042cfbc0f84c0aad900d8f.jpg

FB_IMG_1603377458973.thumb.jpg.24ba191d06fcdc32da303176faf17b9b.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

  • Contenu similaire

    • par Echelon
      Des adeptes de la photographie de rue parmi nous ?
      J'ai cru comprendre que le portrait en studio/environnement contrôlé est très prisé chez les photographes du Dépotoir. Mais les clichés candides en milieu urbain, ça vous branche ?
      Faites-vous souvent de la street ? Avez-vous une philosophie/approche particulière lorsque vous arpentez les rues ? Quel plaisir en retirez-vous ? Lui voyez-vous un rôle, un objectif ? Avez-vous des photographes de rue préférés ? Des inspirations ?
      N'hésitez pas à partager vos trucs et astuces, tant qu'à y être. Et vos shots préférées, aussi, sans vouloir bien sûr cannibaliser le sujet sur nos talents de photographes.
      Et c'est quoi, votre joujou préféré pour ce type de photo ?
      ---
      Je ne fais pas de photo de rue depuis longtemps (je ne fais pas de photo depuis longtemps tout court), mais j'en retire déjà un énorme plaisir. J'essaie de sortir à chaque fois que j'ai un creux dans ma semaine (ce qui est malheureusement plutôt rare). Je me suis donné comme objectif d'explorer Montréal cet été, d'aller là où je n'ai jamais mis les pieds encore.
      Ce que ça m'apporte ? Je trouve ça apaisant, bien que ça puisse être stressant/gênant par moments. Prendre le temps de composer une image, trouver de la lumière intéressante et attendre qu'un sujet vienne terminer le tableau, je trouve ça tout simplement thrillant. C'est un peu ralentir le temps, combattre le rythme accéléré du quotidien. Je ne me considère pas du tout comme un photographe, mais j'essaie de me démarquer du « preneur d'images » qu'est devenu un peu tout le monde à l'ère des téléphones intelligents. Et quand tous les éléments s'alignent et que la shot est à mon goût, la satisfaction est instantanée. Comme une drogue.
      Côté philosophie, j'essaie de toujours avoir une personne dans le cadre. Pour moi, par définition, la photo de rue implique des êtres humains. Ça m'empêche pas de trouver du beau dans l'architecture, mais c'est autre chose. Je me plais à croire que je documente mon époque (qui sait ?).
      Et vous ?
    • par Abereau
      Depuis que j'ai commencé la photographie en 2015 je boude l'élite, la classe étudiante de cet art et tout concept qui me forcerait à photographier d'une façon précise comme tous le ferait. J'ai toujours été frustré et jamais je ne suis entièrement satisfait de ce que je fait.
      Plusieurs fois je me suis obstiné avec des éboueurs et éboueuses photographes ici et cela finissait rarement sous une bonne note. J'en sortais aussi blasé qu'au départ et je ne comprenais pas plus mon art ni ce que je voulais en faire. 3 ans plus tard, j'ai évolué un peu, j'ai cessé d'utiliser mon logo vert laite, comme Foulard me le rappelait souvent et je ne met presque plus rien en ligne.
      Pourtant je n'ai pas cessé de prendre des photos. C'est pour moi une passion et ça le restera toujours.
      Mais je n'arrive toujours pas à comprendre l'utilité de la règle des tiers ni à apprécier certaines œuvres qui sont malgré tout considérées comme des bonnes images. J'ai d'ailleurs souvent du mal avec ce qu'une photographe que je respecte nous montre ici depuis des années, 1984. 
       
      Après avoir écouté "Lateralus" de Tool partagé sur Radio-Dépotoir, j'ai visionné une vidéo qui m'a servit de déclic. Une révélation.
      "the golden ratio" traduit par "le nombre d'or" en français est réellement un outil formidable pour composer des images. Je m'en servait bien avant savoir ce que c'était. 
       
      Quelques petites recherches m'ont mené là: https://digital-photography-school.com/divine-composition-with-fibonaccis-ratio-the-rule-of-thirds-on-steroids/
      Un site de "photography tips" bien utile soit dit en passant.
      "Also known as the Golden Mean, Phi, or Divine Proportion, this law was made famous by Leonardo Fibonacci around 1200 A.D. He noticed that there was an absolute ratio that appears often throughout nature, a sort of design that is universally efficient in living things and pleasing to the human eye. Hence, the “divine proportion” nickname.
      Since the Renaissance, artists and architects have designed their work to approximate this ratio of 1:1.618. It’s found all over the Parthenon, in famous works of art like the Mona Lisa and the Last Supper, and it’s still used today. The divine proportion has been used by companies like Apple to design products, it’s said to have been used by Twitter to create their new profile page, and has been used by major companies all over the world to design logos. It’s not talked about in most photography circles because it’s a somewhat advanced method of composition and can be confusing to a lot of people. It’s so much easier to just talk about the “rule of thirds” because it’s exact, precise and easy to follow."
       
      Ceci me choque.
      "It’s so much easier to just talk about the “rule of thirds” because it’s exact, precise and easy to follow"
      Pourquoi moi je ne trouve pas ça plus simple? Pourquoi je penne à saisir le fonctionnement de cette règle? Je ne comprend pas plus les calculs mathématiques du nombre d'or mais on dirait que j'en applique le principe instinctivement de façon purement visuel. Je sais que j'ai toujours aimé la géométrie mais les mathématiques n'ont jamais été facile pour moi.
      Quand je regarde des exemples d'images composées avec le nombre d'or, je les compare à ce que je fait et tout concorde, bien que je n'y comprenne strictement rien. Des fois on m'explique quelque chose que je comprend déjà mais d'une manière que je n'arrive pas à saisir comme si des raccourcis se faisait dans ma tête sans savoir comment sont tracés les chemins de compréhension. J'ai par ailleurs eu bien du mal à comprendre à l'école.
       
      Voilà qu'on y vient avec une grande questions, pour vous photographes du forum.
      Quelles sont vos expériences avec la règle des tiers et le nombre d'or? Dans quelles circonstances en faites-vous usage? J'aimerais vraiment mieux comprendre le sujet. Merci.
       
       
       
×
×
  • Créer...