Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

La paralysie du sommeil.

C’est comme un film d’horreur dont vous êtes le héros. La peur est réelle et les visions sont troublantes.

En parlant avec le copain de mon frère, je me suis mise à m’intéresser au phénomène qui m’avait jusque-là toujours semblé à la frontière de la fiction et de la dramatisation – en fait je sais pas pourquoi c’est juste maintenant que je trouve ça aussi fascinant, peut-être parce que je retombe doucement dans une phase où j’aime me faire des peurs. Il m’a raconté, donc, qu’il lui arrivait d’avoir des épisodes où il essayait de toutes ses forces de bouger, mais, qu’au mieux, il émettait un cri sourd et tiltait légèrement de la tête dans l’espoir de réveiller mon frère pour qu’il le sorte de son calvaire. Pendant ses états de paralysie, il est en proie à des expériences qui déclencherait sans aucun doute des cas d’énurésie même chez les spincters les plus avertis. Les témoignages tendent à converger vers des apparitions similaires, soient des silhouettes noires et brumeuse, des présences démoniaques, des aliens. Les variations sont généralement attribuables à la culture. Dans son cas à lui, c’est plus comme les PIRES MONSTRES DE FILM JAPONNAIS (Kanashibari) qui s’approchent lentement, allant même jusqu’à monter sur le lit et s’étendre face à lui pour le fixer longuement dans le blanc des yeux. Y’a gagné le gros lot des affaires épeurantes, finalement.

00069674.jpg

Y s’en vient tard, y fait noir. Là je rédige ça pour vous pis ça me creep out.


Un documentaire (documentaire... faut le dire vite, plutôt un regroupement de témoignages) présentement disponible sur Netfilx nous propose une reproduction visuelle des terreurs vécues et narrées par des gens qui ont accepté de partager leur expérience. Le film en tant que tel est so-so, mais ça fait une bonne job pour comprendre l'émotion absolument insoutenable qui accompagne la paralysie du sommeil. Personnellement, le fait de savoir que ça peut m'arriver à moéssi, ça a rendu le visionnement un peu plus freakant.

Sur reddit on retrouve plein d'exemples :

·         - A little girl in the corner of my room staring at me. Then, without notice, she shrieks and runs up and starts choking me.

 

·        -  A large dark figure, kind of a human silhouette, emerging from the foot of my bed and staring down at me.

·         Something banging and scraping on my bedroom door. I keep it locked at night because I have had ones where it opens by itself. EDIT: No, the door isn't open when I wake up. It only opens in the dream.

 

·      -   My bedroom door opening by itself followed by dark figures coming into my room.

 

·    -     A small child hand came out from under my bed followed by his head. No eyes, no nose, jut three weird slits for a mouth. He looked at me for a second then whispered "I can only see the scariest things".
 

Osti han.


Certains facteurs semblent rendre davantage vulnérable à l'appartion d'épisodes : le silence ambiant, la position de sommeil (dos et ventre), l’anxiété et de pauvres habitudes de sommeil. Avez-vous déjà vécu ce genre d'histoire? Si oui, comment faites-vous pour pas popper des speeds jusqu'à la fin des temps?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je fais des paralysies du sommeils plus ou moins fréquemment depuis que je suis jeune. Ces temps-ci j'en fait probablement une fois par mois, avant c'était un peu plus fréquent) parce que je faisait de l'apnée du sommeil et je n'étais pas traité. (et comme l'apnée a entre autre comme effet de scrapper ton sommeil et fait que tu te "micro-réveil" plusieurs fois par heures, et que la paralysie du sommeil est comme un genre de "réveil manqué", c'est logique que ça soit au moins un peu relié).

Honnêtement, j'ai beaucoup de difficulté à croire les histoires qui sont trop "cohérentes et rationnelles". Dans le sens de décrire des enfants qui disent de quoi de bien précis et clair et qui viennent t'étrangler. Ce que j'ai lu là dessus à gauche à droite et l'expérience que j'en ai, c'est pas mal plus abstrait que ça comme hallucinations. 

Concrètement, du moins dans mon cas, je suis comme confus et semi réveillé, j'ai l'impression que je suis dans mon lit et j'essais de bouger et je suis incapable. Généralement tu panique d'un rien à essayer comme un malade mental de bouger et te réveiller comme du monde, et effectivement la plupart du temps t'a l'impression que quelque chose est présent et que tu te fait éttouffer, souvent c'est accompagné d'une sensation de pression sur ton corps. C'est facile d'interpréter ça comme une présence et un être maléfique. Mais j'ai juste de la misère à imaginer voir clairement mettons une adaptation libre de "The Ring" se dérouler dans ta chambre.

Quand j'étais jeune je capotais. D'ailleurs le plus vieux souvenir que j'en ai (je devais avoir 8 ou 9 ans), j'étais sur le dos, j'arrivais pas à bouger, je voyais le plafond de ma chambre. Et c'est comme si les coin devenaient de plus en plus sombre et que ça augmentait au point d'englober la chambre, et j'étais persuadé que quelque chose me regardais, même si je le voyais pas vu que j'arrivais pas à bouger la tête pour voir le côté. Panique. Mais bon lorsque je me suis réveillé (pour vrai), j'ai regardé en dessous de mon lit et j'ai trouvé un jeu de Ouija parmis des jeux de socitétés, je l'ai pris et je suis allé le porter dans le fin fond du sous sol (parce que dans la cour d'école on m'avait dit qu'un gars avait essayé de jeter son Ouija™ et qu'à chaque fois le jeu revenait dans la maison ! Parce qu'on sait tous que l'usine de fabrication de jeux de Milton Bradley était capable de produire des malédictions à la chaîne !). J'étais persuadé que le jeu avait causé d'une façon mon cauchemar.

Mais bon, des années plus tard, j'ai comme apris à dealer avec ça. Depuis plusieurs années quand ça m'arrive je sais que c'est ça, et même si tes émotions s'emballent un peu quand même (comme dans le rêve, t'es jamais totalement en contrôle), je me laisse dormir encore et j'attend de me réveiller comme du monde. C'est pas cool, mais c'est pas non plus quelque chose qui m'empêche de dormir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ciboire. 

Contente de te relire VacPower.

 

Pour ma part, les seules expériences que j'ai à ce sujet ne sont pas de l'ordre de la paralysie du sommeil mais plutôt de la terreur nocturne. Un truc qui m'a poursuivi pendant une bonne dizaine d'années.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même si ça fait plus de 15 ans que j'entends parler de la paralysie du sommeil, mais que je ne connais pas énormément le sujet ou des personnes qui en ont, alors j'ai une question pour les gens qui en souffrent: est-ce vous avez les yeux ouverts ou fermés quand ça vous arrive?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai les yeux ouverts. j'imagine que ça dépend des cas. aucune vision cependant. seulement un gros sentiment d'angoisse. mais j'ai des amis qui m'ont dit avoir des visions et que ce sont surtout des inconnus ou des silhouettes qui s'approchent d'eux. une chance que ça ne m'arrive pas, holy fuck que j'aimerais pas ça.

j'arrive à m'en sortir en focalisant sur un mouvement (genre bouger le bras) et quand je réussis à bouger, ça fini par me "réveiller". 

j'ai constaté que ça avait lieu quand je m'endors mais qu'il y a quelque chose qui m'empêche de m'endormir pour vrai (une pensée ou autre) et qui me retiens semi réveillée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je sais pas trop comment qualifier ce désordre... mais bouger rapidement sans savoir pourquoi est la "fin" d e la paralysie du sommeil... je dors... paralysie... puis d'un coup sec un bras part comme pour chasser chasser le la les raisons de la paralysie... de cette façon j'ai "frappé" 2 fois ma conjointe... ont dormaient tout les deux pis tout d'un coup POW elle se réveille en criant "es-tu fou???" je vient de la frapper avec le poing sur une cuisse. 2 fois pas plus pis pu rien après. Seul sur le fauteuil endormit les bras me partent dans n'importe quel direction de façon aléatoire... c'est ce qui me réveille! Dès fois je m'interroge du comment du pourquoi....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Pandore a dit :

Ciboire. 

Contente de te relire VacPower.

 

Pour ma part, les seules expériences que j'ai à ce sujet ne sont pas de l'ordre de la paralysie du sommeil mais plutôt de la terreur nocturne. Un truc qui m'a poursuivi pendant une bonne dizaine d'années.

J'ai aussi des terreurs nocturnes à l'occasion, mais jamais de paralysie du sommeil.

 

Mon chum en fait (de la paralysie), mais ça fait longtemps que ça ne lui est pas arrivé. Il m'en a souvent parlé. Il me décrit ça plus comme un impression de présence et des bruit (comme du vent). Il dit qu'il est angoissé, incapable de crier et qu'il a des gros frissons.

 

*Welcome back Vacpower!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai fait de la paralysie du sommeil à quelques reprises et le stress que ça m'a occasionné m'a empêchée de dormir pour le reste de la nuit. Je suis une personne très anxieuse en général. J'avais l'impression d'être écrasée contre mon matelas et je cherchais mon souffle. J'avais les yeux ouverts mais je n'arrivais pas à voir sans mes lunettes. Je voyais seulement des formes floues se déplacer en tournant autour de mon lit. J'étais en grosse panique. Chaque épisode ressemblait à ça, mais ça m'est arrivé seulement à peu près 5 fois dans ma vie. 

Dans la même catégorie (les parasomnies), je fais parfois de la somniloquie (parler dans son sommeil). Ça mène à des situations cocasses parce que je suis supposément capable d'entretenir une conversation pendant que je dors. Il existe des liens entre la somniloquie et les terreurs nocturnes, que j'ai connues durant mon enfance. En gros, j'ai vraiment un sommeil troublé!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, numéro #9 a dit :

Je sais pas trop comment qualifier ce désordre... mais bouger rapidement sans savoir pourquoi est la "fin" d e la paralysie du sommeil... je dors... paralysie... puis d'un coup sec un bras part comme pour chasser chasser le la les raisons de la paralysie... de cette façon j'ai "frappé" 2 fois ma conjointe... ont dormaient tout les deux pis tout d'un coup POW elle se réveille en criant "es-tu fou???" je vient de la frapper avec le poing sur une cuisse. 2 fois pas plus pis pu rien après. Seul sur le fauteuil endormit les bras me partent dans n'importe quel direction de façon aléatoire... c'est ce qui me réveille! Dès fois je m'interroge du comment du pourquoi....

 

Il y a 16 heures, Vacpower™ a dit :

Je fais des paralysies du sommeils plus ou moins fréquemment depuis que je suis jeune. Ces temps-ci j'en fait probablement une fois par mois, avant c'était un peu plus fréquent) parce que je faisait de l'apnée du sommeil et je n'étais pas traité. (et comme l'apnée a entre autre comme effet de scrapper ton sommeil et fait que tu te "micro-réveil" plusieurs fois par heures, et que la paralysie du sommeil est comme un genre de "réveil manqué", c'est logique que ça soit au moins un peu relié).

Je fais beaucoup d'apnée du sommeil, toutes les nuits, accompagné de narcolepsie (mais pas au point de m'endormir en une seule seconde n'importe ou n'importe quand sans m'en rendre compte, par contre je peux bel et bien dormir à ma guise peu importe l'environnement dans lequel je me trouve), et souvent quand je dors je "kick", je donne des coups de pieds très violents au point de blesser mon chum dans le lit, toujours 3 méga coups de pieds jamais moins, jamais plus. Mais comme je suis souple, les coups de pieds sont la plupart du temps donnés dans la cage thoracique. Je sais pas comment il fait pour endurer de se faire battre de même nuits après nuits.

Il m'est arrivée aussi à plusieurs reprises au cours des années de carrément puncher en pleine face (au point de faire des yeux au beurre noir) la personne qui dormait à côté de moi (tabarnak que ça doit mal réveiller j'ose même pas imaginer ce que ça fait), avec les 2 yeux ouverts, mais sans jamais m'en rappeler, je suis comme en état de somnambulisme: les 2 yeux ouverts, je peux parler et bouger mais je dors.

Je n'ai jamais fait de paralysie ou je ne m'en suis jamais rendue compte, mais je vois bien que tout ça est relié, et quand j'en parle à d'autres (c'est génétique ces trucs-là, ma famille fait toute ça mais à des degrés différents, moi c'est un peu extrême disons) ils ont à peu près tous les mêmes "symptômes" que vous : paralysie, apnée, narcolepsie, mouvements violents inconscients, pas tous en même temps nécessairement.

Je suis une ninja du sommeil. Une ninja qui aimerait vraiment dormir un jour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!

×