Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Parlant de paranoié sur les maladies, Cette semaine j'ai vécu une expérience assez bizarre..

Depuis au mois 4-5 jours a mon travail et a la maison j'avais une odeur de bois brûlé qui me montait au nez..je croyais vraiment que j'avais un problème de sinusite ou d'allergie. Je commence a faire des recherche sur les odeurs au nez et la ca explique c'est odeur sont les premiers signe d'une tumeur au cerveau etc.. .. je bad trippais total :shy:

Aujourd'hui je me levé je voyais de la boucane partout et ca sentais vraiment la boucane encore plus fort.. je suis descendue dans la rue pour voir et demander au gens si ils voyaient la boucane et qu'il sentait le bois brûlé et je me suis rendu compte que malgré google news, twitter, facebook et tout le tralala que je ne savais pas qu'il y avait des feux de forets depuis quelques jours qui rageait un peut partout au Québec!

Le stress est partie d'une shot! j'étais vraiment soulagé!

aujourd'hui j'ai compris ce que c'était être Hypocondriaque et ce n'est pas amusant

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mouais. Cette année, j'ai compris que quand t'as des symptômes bizarres, va voir le docteur, pas google. Quand j'avais de quoi, je me mettais à faire des recherches, et ça me faisait freaker plus qu'autre chose parce que les symptômes peuvent être associés à de quoi de grave.

Non, maintenant je passe mon temps à la clinique et à l'hôpital pour me faire dire à chaque fois que tout est beau. Être hypocondriaque ça vient un peu avec l'anxiété. Et non, c'est pas amusant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça varie en fonction de mon état de stress général.

Quand je suis dans une mauvaise période, je m'ausculte tout le temps et je me trouve des cancers un peu partout (les plus récents ont été ceux de la bouche, de l'estomac et des testicules) tout ça en a peu près trois mois.

Par contre j'évite d'aller voir un médecin par peur du diagnostique, alors je reste dans une angoisse latente pendant cette période, et d'autant plus que ça ne me servirait a rien d'y aller puisque j'en aurais un nouveau peu après.

Puis quand ça va mieux dans ma vie, je n'y pense plus; c'est une forme d'exutoire...

PS: Pour ceux qui sont hypocondriaques, il faut vraiment ne jamais, jamais faire des recherches sur vos "symptomes", puisque tout mène a "cancer" ou autre maladie graves.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouais, googler nos symptomes c'est vraiment la pire chose a faire.

Je me souviens une fois j'avais une légère inflammation du prépuce. J'ai cherché sur google pour voir les résultats que ca donnait. J'ai vu un tas de penis difformes et rongé par je ne sais pas quoi. J'ai commencé à capoter ben raide.

Finalement, mon inflammation était simplement un système d'auto-défense pour protéger une petite coupure que j'avais au gland pendant que ca guérissait (j'ignore encore comment j'ai fait pour me couper de la sorte à cet endroit là). C'était donc pour empêcher une infection que mon prépuce avait gonflé et était devenu tout rouge. Pour m'empêcher de le sortir à l'air. :-)

Esti que c'est bien fait pareil le corp humain. Ca me fascine qu'il puisse s'auto-protéger et s'auto-regénérer de la sorte.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis hypocondriaque et j'essaie de me raisonner et me dire que je ne mourrerai pas tout de suite d'une maladie rare ou d'un cancer.

Je sais que je suis en pleine santé mais aussitôt que j'ai un mal de tête bizarre ou une douleur soudaine quelque part, je pense à un caillot au cerveau, un cancer, une tumeur, etc. C'est pas le fun.

Ce qui ne m'aide pas, c'est que je suis une personne qui ressent le stress dans mon corps bien avant d'en prendre conscience psychologiquement. Je peux être très calme, me sentir psychologiquement super bien, être de bonne humeur mais avoir plein de symptômes physiques dus au stress ou à la fatigue ( mon travail est extrêmement difficile) comme des maux de ventre, des serrements au coeur quand je respire trop profondémment, maux de têtes qui durent juste 1-2 secondes. Ce sont des symptômes bénins et reliés au stress mais quand tu n'as pas l'impression d'être anxieux dans ta tête, tu penses automatiquement au pire ;)

Mais ça va beaucoup mieux depuis quelques temps.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Haha, je suis tellement hypocondriaque. Je ris, mais ça en est pu drôle.

Comme Vagabond, ça varie selon mon état de stress général. Je ne suis pas aussi débile à longueur d'année.

Ces temps-ci, je suis stressée pour une raison inconnue et donc :

À chaque fois que j'ai mal à la tête, c'est parce que j'ai une tumeur.

J'me trouve de quoi d'anormal, un petit truc sur ma peau : c'est un cancer qui se développe.

L'autre fois, j'avais mal dans le dos : ça y'est je fais de l'insuffisance rénale ( ne cherchez pas le lien, il n'y en a pas )

Enfin, vous voyez le genre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au contraire, je suis invincible ! Le cancer, le H1N1, les piqures de scorpion et la maladie de la vache folle, c'est comme les accidents d'avion : ca ne m'arrive pas. Je fais un pied de nez à toutes les maladies, lalalèreuh.

Sans blagues, je vais voir le médecin à tout les dix ans à peu près. Ca me fait penser, je suis du dans 5 ans, je vais devoir prendre rendez-vous.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

J'ai des périodes hypocondriaques où je ne fais rien d'autre que de chercher de la littérature sur mes pseudos-maux et penser que je vais mourir. C'est vraiment pas drôle, mais que voulez-vous, quand on a plus d'autre prétexte sur lequel fixer notre angoisse, voici l'hypocondrie!

Mes parents trouvent cela tout à fait aberrant et le prennent avec cynisme.Cela m'enrage, car je suis certaine de mourir, mais ils ont bien raison. J'ai dépensé des semaines de paye en tests médicaux privés. (Évidemment, le système public est bien trop lent pour apaiser l'angoisse des hypocondriaques). J'ai gâché des semaines de vacances dans le sud pour un grain de beauté tout à fait acceptable.

Maudit que les enfants de riches peuvent faire pitié!

Là, j'ai peur du sida. Tabarnaque que j'ai peur du sida!

Bref, l'hypocondrie est une maladie d'égocentriques.

"Sick sad world", Haha.

Modifié par Lovely Complex
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai des périodes hypocondriaques où je ne fais rien d'autre que de chercher de la littérature sur mes pseudos-maux et penser que je vais mourir. C'est vraiment pas drôle, mais que voulez-vous, quand on a plus d'autre prétexte sur lequel fixer notre angoisse, voici l'hypocondrie!

Mes parents trouvent cela tout à fait aberrant et le prennent avec cynisme.Cela m'enrage, car je suis certaine de mourir, mais ils ont bien raison. J'ai dépensé des semaines de paye en tests médicaux privés. (Évidemment, le système public est bien trop lent pour apaiser l'angoisse des hypocondriaques). J'ai gâché des semaines de vacances dans le sud pour un grain de beauté tout à fait acceptable.

Maudit que les enfants de riches peuvent faire pitié!

Là, j'ai peur du sida. Tabarnaque que j'ai peur du sida!

Bref, l'hypocondrie est une maladie d'égocentriques.

"Sick sad world", Haha.

Ben t'a au moins raison sur le fait que tu vas mourir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

J'suis du genre à capoter à chaque petit truc que j'ai, ou que je me trouve. Aussi à googler mes symptômes, pour me faire encore plus peur. J'aime pas aller à la clinique pis attendre 5 heures pour qu'on me dise soit "Tout est beau" ou "Prends des Tylénol, ca va passer!" Ça m'énerve. Mais des fois j'devrais y aller pareil...

Modifié par La voisine d'à côté
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand j'étais plus jeune je n'ai jamais abusé du doc mais j'avais toujours peur d'être malade jusqu'à en faire des crises de panique ce n'est pas trop sympa !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me suis longtemps trouvée une maladie incurable toutes les semaines, il y a même eu une brève période où je n'hésitais pas à consulter à la moindre crainte. Là j'ai quelques symptômes qui apparaissent, une dernière prise de sang pas terrible et bizarrement je m'inquiète pas trop. Je me dis que c'est juste une autre conséquence de mes troubles alimentaires (ce qui est probablement le cas) et que ça peut attendre, au pire j'ai pas les moyens d'aller me faire vérifier.

C'est vraiment étrange ce passage de l'angoisse injustifiée au repoussement de consultation, on aime bien s'inquiéter mais beaucoup moins ouvrir les yeux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Ces angoisses resultent pour une bonne partie de l'immense mensonge a propos de la santé.

La santé c'est se sentir bien, et en général, ça ne ressemble pas du tout aux consignes que l'on a reçues ici ou là. Plus l'on possède une haute santé, plus l'on se sait susceptible de contracter n'importe quoi, selon l'humeur. La paranoia menace n'importe qui tient la logique parce que n'importe quelle affection bénigne peut prendre un sens.

L'hypocondriaque anticipe le sens des maladies que le hasard pourrait lui faire subir. Excès de psychologie et manque de foi.

Eh Kal : je connais bien ce sentiment que les docteurs du monde entier ne sauraient prendre en compte le véritable état physique dans lequel on se trouve à un moment donné. Celui dont la quantification ne saurait absolument rien dire de ce dont on a besoin.

Modifié par Dahut
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis pratiquement jamais malade.

Preuve, je n'ai manqué aucunes journées de classe à l'école primaire.

Autre preuve, ma dernière indigestion alimentaire date de plus de 8 ans.

Preuve finale, les rares fois où j'ai mal à la tête, je ne prends pas de capsules, je mange un peu et j'attends que ça passe.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah oui, impact de la psychologie. Je me laisse tomber malade quand je n'arrive pas à me débarrasser de quelque chose qui m'ennuie, des gens, une implication.

C'est juste aussi que l'atmosphère est trop mortelle parfois. J'ai ramené une sacrée indigestion du maroc qui m'a fait tout le mois de mai seulement parce que je ne pouvais pas, avec mes petits bras, mettre fin a cette overdose de betise, de mensonge, de contrainte d'autolapidation des gens qui, d'une part m'entouraient, d'autre part faisaient l'atmosphère de la ville où j'étais.

Je dirais donc qu'on se laisse tomber malade par pacifisme exacerbé: "le monde a tort, cela m'ennuie, je ne vais pas les tuer, mais cela m'ennuie".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi, je me laisse tomber malade pour qu'on m'extirpe de mon trou, parce qu ma tête est trop sale. Parce que c'est vide en-dedans, mais en dehors, c'est laid. La laideur ou le vide? Entre la souffrance et l'ennui, que choisissez-vous?

Mon système immunitaire hisse le drapeau blanc quand l'espoir a déserté mon âme (si j'en ai une), quand tout m'inspire le dégoût ou une profonde indifférence (quand j'ai peur de la mort). Il est bien sympathique dans le fond: il est au service de mon esprit. Sauf qu'être malade ne me tue pas, et tout est tellement plus pénible quand t'es malade. Finalement, je déteste être malade et je veux pas mourir.

Je deviens hypocondriaque lorsque toutes les diversions se sont écartées: celles que la société a mis en place pour nous faire oublier notre mort. En fait, tout ce qui existe existe pour éloigner notre conscience de notre fin, inexorable. Faque c'est ça, l'hypocondrie est étroitement reliée à la peur de la mort, qui est notre seule véritable crainte au fond.

Dahut a raison de dire que c'est un manque de foi.

Ayez la foi. Amen.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Être hypocondriaque est une des formes d'angoisse typique inscrite dans le DSMV (bible diagnostic des psychiatres). C'est une forme d'anxiété semble-t-il tout de même difficile à traiter. Elle est souvent la conséquence d'un mal plus profond. Les hypocondriaques passent une batterie de tests à peu près tous négatifs, ce qui peut augmenter encore plus l'anxiété du malade. Ce qui est plate avec des affaires tel faire de l'anxiété ou ben être hypocondriaque ou même voir être dépressif, y'a peu d'option que la médecine peut nous offrir. Elle « patch les symptômes», les gèlent avec des médicaments, mais rarement les guérit.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...