Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Il y a 11 heures, Daleko a dit :

Ou de prendre le pouvoir...

Avec quel leader tu crois qu'ils peuvent prendre le pouvoir?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne saurais exactement te le dire. Il y a souvent des surprises en politique. Regarde, un an avant son élection, personne n'aurait parié sur Macron, le petit jeunot.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Daleko a dit :

Je ne saurais exactement te le dire. Il y a souvent des surprises en politique. Regarde, un an avant son élection, personne n'aurait parié sur Macron, le petit jeunot.

Do coté démocrate, les seuls qui font du sens et qui seraient capable de faire face a Trump ce sont Andrew Yang et Tulsi Gabbart. Les autres on trop de squelettes dans leurs placards et font se faire annihiler par Trump, incluant Sander. Mais les démocrates sont trop coincé et trop coproprate pour donner la chance a des outsiders.,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Surtout quand ils sont vu la monté de LePen.. la c'était la grosse lichage d'anus de macron..Et Marine s'est planté solide au débat...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, Nostradaw00t a dit :

Des les début du mouvement en Marche, les médias lichait le cul a Macron.

Dès le début de l'affaire Fillon surtout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fillon a été détruit injustement par le mass média,  c'est un véritable scandale cette affaire. Il aurait pu faire un très bon président.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense aussi qu'il aurait fait un bon président, j'ai d'ailleurs voté pour lui. Ce qu'il a fait est honteux et inexcusable mais au moment où l'affaire est sortie, la santé du pays et les idées politiques auraient dû prévaloir sur les guerres personnelles et il était le meilleur pour le poste, du point de vue de quelqu'un de droite.

Ceci dit, crier contre les médias, c'est un peu réducteur. Certes, ils en ont rajouté des tonnes et ont décidé de le lâcher mais ils n'ont pas inventé l'histoire, ils n'ont malgré tout fait que leur métier, même si le timing n'était pas anodin. Il se dit que ce serait Rachida Dati, une autre politicienne de droite, qui aurait balancé l'affaire au Canard Enchaîné pour se venger du fait qu'il ait essayé d'empiéter sur sa circonscription. Enfin, elle ou un autre, l'origine de tout ça est certainement une bataille interne au parti avant d'être une machination médiatique. Par contre on peut s'interroger sur le bien-fondé d'une mise en examen en pleine campagne électorale, c'est encore autre chose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La première femme de Trump, Ivana, a confié à son avocat Michael Kennedy que son mari avait comme livre de chevet la version anglaise des discours d’Adolf Hitler, My New Order.  

https://www.journaldemontreal.com/2019/12/10/la-montee-de-trump-et-dhitler-un-parallele-inquietant#cxrecs_s

SEPTEMBER 1990:

 

Citation

 

Donald Trump appears to take aspects of his German background seriously. John Walter works for the Trump Organization, and when he visits Donald in his office, Ivana told a friend, he clicks his heels and says, “Heil Hitler,” possibly as a family joke.

Last April, perhaps in a surge of Czech nationalism, Ivana Trump told her lawyer Michael Kennedy that from time to time her husband reads a book of Hitler’s collected speeches, My New Order, which he keeps in a cabinet by his bed. Kennedy now guards a copy of My New Order in a closet at his office, as if it were a grenade. Hitler’s speeches, from his earliest days up through the Phony War of 1939, reveal his extraordinary ability as a master propagandist.

“Did your cousin John give you the Hitler speeches?” I asked Trump.

Trump hesitated. “Who told you that?”

“I don’t remember,” I said.

“Actually, it was my friend Marty Davis from Paramount who gave me a copy of Mein Kampf, and he’s a Jew.” (“I did give him a book about Hitler,” Marty Davis said. “But it was My New Order, Hitler’s speeches, not Mein Kampf. I thought he would find it interesting. I am his friend, but I’m not Jewish.”)

Later, Trump returned to this subject. “If I had these speeches, and I am not saying that I do, I would never read them.”

Is Ivana trying to convince her friends and lawyer that Trump is a crypto-Nazi? Trump is no reader or history buff. Perhaps his possession of Hitler’s speeches merely indicates an interest in Hitler’s genius at propaganda. The Führer often described his defeats at Stalingrad and in North Africa as great victories. Trump continues to endow his diminishing world with significance as well. “There’s nobody that has the cash flow that I have,” he told The Wall Street Journal long after he knew better. “I want to be king of cash.”

https://www.vanityfair.com/magazine/2015/07/donald-ivana-trump-divorce-prenup-marie-brenner

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Surtout qu'Hitler était un grand politicien, ce serait normal de vouloir s'en inspirer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La prestigieuse école militaire de West Point a annoncé avoir lancé une enquête sur certains de ses élèves, filmés en train de faire d’une main le signe «OK», lié aux suprémacistes blancs, lors d’un match de football ce week-end.  
 

Peu avant cette prestigieuse rencontre annuelle entre l’armée de terre et la Navy, auquel a assisté le président Donald Trump samedi, au moins deux cadets de l’école militaire ainsi qu’un aspirant de l’Académie navale ont été filmés en train de former le signe «OK» – pouce et index joints tandis que les trois autres doigts restent tendus – derrière un commentateur en direct sur la chaîne ESPN. 

Il s’est répandu dans les cercles d’extrême droite et est parfois utilisé par des supporters de Donald Trump, qui n’en connaissent pas toujours l’origine, explique l’ADL.  

L’extrémiste australien Brenton Tarrant, auteur du carnage dans deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande, l’avait utilisé lors de son arrivée au tribunal en mars 2019.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trump, the first president in a century with no dog, explains why: ‘I don’t have any time.'

The last president not to have a dog was William McKinley, who served from 1897 until his assassination in 1901. But even he had pets — a parrot and roosters.

“Theodore Roosevelt sometimes would have over 30 pets in the White House because the president had such a love of God’s creatures,” said presidential historian Douglas Brinkley, who authored a Roosevelt biography.

Brinkley suggested that Trump has no pets “because he has no sense of giving and warmth and caring to any other animal but himself. Having no pet is another manifestation of his narcissism.”

Brooke Janis, who co-authored “First Dogs,” a book about presidential pets, recalled the adage often attributed to former president Harry S. Truman, “If you want a friend in Washington, get a dog.”

“This is a president who needs a friend,” Janis said of Trump. “Having a dog offers unconditional love, and that is something that this president desires so deeply and can’t seem to find.”

 

‘Like a dog’: Trump has a long history of using canine insults to dehumanize enemies

 

“Choked like a dog.”

“Fired like a dog.”

“Sweat like a dog.”

 While dogs are considered dirty in some cultures, such as in the Middle East, they are popular in the United States as household pets and are considered loyal and adoring. Smith suggested that a more apt slur in America would be calling someone a rat or a pig or a wolf.

 

But Trump, an avowed germaphobe, has long had an aversion to dogs.

“Donald was not a dog fan,” his first wife, Ivana, writes in her memoir, “Raising Trump.” “When I told him I was bringing Chappy with me to New York, he said, ‘No.’ ”

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lassé de la destitution de Trump, un animateur radio souhaite une «fusillade dans une école»

 

 

Citation

 

 On vous parle de la destitution sans fin de Donald Trump », a dit mardi à l’antenne le coanimateur de l’émission Chuck & Julie sur 710 KNUS.

« Ouais, tu souhaites une bonne fusillade dans une école pour interrompre la monotonie », lance alors Chuck Bonniwell, interrompu dans la seconde par la coanimatrice qui lui répond, alarmée : « Non, non, ne dit pas, ne dit pas ça. Ne nous appelez pas, Chuck n’a pas dit ça. »

Une fusillade « où personne ne serait blessé », poursuit alors M. Bonniwell.  

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

y'est ben poche, criss y'es poche,  y fausse, y chante mal, y'est mauvais

Cool Dude.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pfouhaha un blog de Bulgarie dans la pseudoscience et les théories du complot... 

T'es rendu complètement fou! 

Fais réviser tes boulons grand Schtroumph

😂

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...