Aller au contenu
Aramis

L'architecture de Montréal

Recommended Posts

Ici je publies mes petites observations.

 

Escalier

 

Près de la plaque en bronze, du 1492, rue Gilford, là où Gerald Godin eut naguère son bureau de comté. 

Première fois que je remarques:

 -un escalier extérieur frontal avec double courbure

-un autre qui est au dessus de la rue

-un qui se rend jusqu'au troisième étage


 

Révélation

 

ESCQLIER.thumb.JPG.2f0d518a7266cc9101297b357cc5efa5.JPG

Capture.thumb.JPG.455bb3a964813f62e7d6064db8208371.JPG

 

 

L'escalier extérieur permet d'éviter l'aménagement d'une cage d'escalier intérieure qu'il faudrait chauffer l'hiver et qui s'approprierait un espace  précieux en façade. 

Le clergé de l'époque voyait dans les corridors et les cages d'escalier un lieu de perdition qui stimulait la promiscuité. 

Un groupe d'artiste et d'intellectuel montréalais voyait là un protubérance qui n avait rien en commun avec l'idéal de beauté de l'immeuble parisien post-haussmannien. 

L'escalier extérieur a été interdit à partir de 1940(totale en 1955 et réhabilitation en 1984). 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×