Aller au contenu
1984

Extraits de Lectures

Déchet(s) recommandé(s)

IMG_8965.thumb.JPG.cf80765017a78b8b737e65ab13d095d0.JPG

De la Providence, Sénèque.

IMG_8863.thumb.JPG.0a71c2556742d42f9e2213c57b6b889b.JPG

Glass Sword, Victoria Aveyard ( roman d'imaginaire jeunesse)

IMG_7926.thumb.JPG.68d5b74fe99916593b1e6a282dd268e2.JPG

Psychologie de la vie amoureuse, S.Freud

IMG_7830.thumb.JPG.ccbd78e1380b391f59b9da5d87e56a14.JPG

La Passe-Miroir, Cecile Dabos ( cette saga jeunesse a remporté le prix imaginaire 2015, les 3 tomes m'ont tenu à peine deux semaines) 

IMG_9080.thumb.JPG.2e7ce8af6ebb4928ecfb9affb8003a4e.JPG

L'amour dure 3 ans, F. Beigbeder 

 

(Un concept que j'applique sur mon instagram)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mackblack, le noir de ton encre paraît un peu pâle. Blanchiment volontaire?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, xdrox a dit :

Mackblack, le noir de ton encre paraît un peu pâle. Blanchiment volontaire?

Oui, je sais, mais non. C'est la caméra de mon cellulaire qui fait des siennes ces temps-ci. Je vais probablement devoir m'en acheter un autre bientôt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour Sade, Jésus est un fourbe, un mauvais magicien. Il nous raconte sa vie et sa mort.

sade_jesus1.jpgsade_jesus2.jpgsade_jesus3.jpg

Puisé de La Philosophie dans le boudoir, dont je déconseille d'ailleurs la lecture.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je l'ai lu, c'est du n'importe quoi.

orgie-philo-orgie-philo-orgie-philo tout ça avec un crescendo de malaise et de lourdeur. Son meilleur reste Justine et les malheurs de la vertu. Ca, c'est quelque chose. J'avais commencé par philosophie dans le boudoir mais je n'avais pas terminé tant c'était pénible à lire. 

Enlight276.jpg.25d7dd6a8fc9b578f135b4ea2c599108.jpg

Le loup des steppes, Herman Hesse. Très grande lecture pour mélancolique marginal artiste social asocial. Ce livre est un si bel écho. C'est un must have read.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je collige des citations sur mon FB de mes lectures, et parfois de mes propres écrits, depuis environ 5 ans.

Je suis content que ça soit devenu mainstream.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le loup des steppes? Je prends note.

Je suis entrain de me faire un nouvel ami : Kierkegaard

Kierkegaard01.JPG.0bf6ab48f06791ca038c64c89cf83d8e.JPG

Kierkegaard02.JPG.5eb27818baffbd76cdd1701067b61a91.JPG

notice.JPG.116dc5ba886c1436adb319e391f064f4.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Lux a dit :

Je collige des citations sur mon FB de mes lectures, et parfois de mes propres écrits, depuis environ 5 ans.

Je suis content que ça soit devenu mainstream.

Moi, mainstream ? Je pense que tu n'as pas compris quelle bête étrangère aux foules je peux être.

pinterest collecte nombre de citations et de petits passages littéraire surannés, mon attraction pour les extraits fait partie de ma démarche artistique instagram. C'est à la fois graphique et à mon image.

Chaque fois que je lis un livre, je coche en haut de page les extraits qui me font vibrer. 

Plais toi bien dans ce sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vipère au poing, Hervé Bazin.

Citation

Tais-toi, Folcoche. J'arriverai volontairement en retard et tu ne diras rien, parce que tu as peur, parce que je veux que tu aies peur. Je suis plus fort que toi. Tu déclines et je monte. Je monte comme un épouvantail, dont l'ombre s'allonge immensément sur les champs au moment où le soleil se couche. Je suis la justice immanente de ton crime, unique dans l'histoire des mères. Je suis ton vivant châtiment, qui te promet, qui te fera une vieillesse unique dans l'histoire de la piété filiale.

Citation

Cette vipère, ma vipère, dûment étranglée, mais partout renaissante, je la brandis encore et je la brandis toujours, quel que soit le nom qu'il te plaise de lui donner: haine, politique du pire, désespoir ou goût du malheur! Cette vipère, ta vipère, je la brandis, je la secoue, je m'avance dans la vie avec ce trophée, effarouchant mon public, faisant le vide autour de moi. Merci, ma mère! Je suis celui qui marche, une vipère au poing.

Citation

Une heure plus tard, nous la retrouvions sur son lit. Elle avait eu le courage d'enlever sa robe de lamé, de l'accrocher sur un cintre. Elle dormait, bien détendue, enroulée dans sa robe de chambre. Je fus étonné de l'expression de son visage. Les traits de Folcoche, dans le sommeil s'amollissaient. Le menton lui-même perdait de sa sécheresse. Oui, la vipère, tous yeux éteints, la vipère au pied du platane, une fois morte, manquait de métal.
- Papa, vous ne trouvez pas que maman ne se ressemble pas quand elle dort?
M.Rezeau considéra sa femme quelques instants et me fit soudain cette étonnante réponse:
- C'est vrai qu'elle est mieux sans masque.

Citation

Certes, nous étions satisfaits du départ de Folcoche. Heureux, non. On ne construit pas un bonheur sur les ruines d'une longue misère. Notre joie n'avait pas de boussole. Nous étions désorientés. J'imagine assez le désarroi des adorateurs de Molock et Kali, soudain privés de leurs vilains dieux. Nous n'avions rien à mettre à la place du nôtre. La haine, beaucoup plus encore que l'amour, ça occupe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L’archipel du chien, Philippe Claudel

A07A531D-2F9F-405C-9060-BC29057D20E5.thumb.jpeg.7ff9045d680c75d0e90550b62d10ad6e.jpeg

🥰

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai qu'il y a une certaine ressemblance de style. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Judas est damné, précise Jésus : "Il est le damné déicide, l’infiniment coupable comme israélite et comme disciple, comme suicidé et comme déicide, en plus de ses sept vices capitaux et toutes ses autres fautes" (EMV 630). Il est en enfer pour l'éternité : "En vérité, dit Jésus, je vous dis que si l'Enfer n'avait pas déjà existé, et existé parfait en ses tourments, il aurait été créé pour Judas encore plus horrible et éternel, parce que de tous les pécheurs et de tous les damnés il est le plus damné et le plus pécheur, et pour lui éternellement il n'y aura pas d'adoucissement de sa condamnation" (EMV 606).    

Jésus avait dévoilé à Judas, le sort effrayant du déicide : "Le Sang aura eu pour lui le pouvoir de le damner et il connaîtra éternellement un autre feu dans lequel il brûlera vomissant du sang et avalant du sang, parce qu'il verra du sang partout où il posera son regard mortel ou son regard spirituel puisqu'il aura trahi le Sang d'un Dieu" (
EMV 361).

Les écrits de Maria Valtorta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

L'Ironie est la gaieté de l'indignation, qui, ne trouvant plus de parole directe à la hauteur de sa colère,
se réfugie, pour éclater, au-dessous du silence dans la parole détournée.
L'Ironie est naturellement terrible et facilement sublime.

Elle est le refuge de la fureur qui a dépassé les hauteurs de la parole et les hauteurs du silence.
Mais cette arme puissante et redoutable a été empoisonné par la corruption de l'homme.
L'Ironie a trahi la vérité : au lieu d'écraser le mal, elle s'est tournée contre les choses simples, naïves, innocentes...
L'Ironie alors est devenue la moquerie. 
La moquerie est une chose basse ; c'est le ricanement de l'amour-propre.

Ernest Hello

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-06-18 à 16:28, Esch a dit :

C'est vrai qu'il y a une certaine ressemblance de style. 

Check ces deux pages pure gold

6303F111-9544-4E04-BB95-E52C96997BFF.thumb.jpeg.70f48d57fd57d61606787064805dbed0.jpegD7D5B997-6116-4D6E-B4F7-488F5B8872D0.thumb.jpeg.099040c94b4cc81a8a25450e46c302c9.jpeg

Franchement, l’histoire est pas si folle, mais le style est vraiment fort. Et la réflexion juste.

 « Vous même monsieur le maire, on dirait que vous n’êtes pas tout à fait fini »

👈

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Le sacrifice humain est la passion de l'enfer. Le sacrifice est l'acte de l'adoration, et comme le démon a faim et soif d'être adoré, il a faim et soif de la chair et du sang de l'homme. Aux peuples grossiers il demande le sacrifice humain sous sa forme la plus grossière. Aux peuples raffinés il demande le sacrifice humain sous une forme plus raffinée. Mais toujours il veut le sacrifice humain. Il veut le sang ; ou bien il veut les larmes, que Saint-Augustin nomme le sang de l'âme. Il veut que la vie humaine, sous une telle forme, soit immolée sur son autel.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qu'est ce qui t'arrives LUX, tu passes de Nietzsche aux évangiles ? Troublant

As-tu eu des visions prophétiques lors d'un high de Ganja  ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, el_picador a dit :

Qu'est ce qui t'arrives LUX, tu passes de Nietzsche aux évangiles ? Troublant

As-tu eu des visions prophétiques lors d'un high de Ganja  ?

J'Observe toujours un espèce de dualisme dans mes lectures, histoire de pas trop me faire influencer.

Pour ce qui est des visions, je crois avoir eu une vision de l'enfer l'autre jour, en m'endormant sur de la musique de jeux vidéos.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Le Passé dégage solennellement les choses de leur apparence. Leur bizarrerie s’évanouit sous leur réalité sérieuse.
Le Passé dégage les événements de l'accident qui les isolait, et les montre ensemble dans la relation qui les unit.
Le Passé montre les liens qui unissent les choses entre elles. Le Présent cachait cette petite tresse imperceptible ; 
le souvenir la découvre, et les larmes, sortant de la retraite mystérieuse où elles dorment en attendant qu'on les appelle,
viennent voir le jour en disant : nous voici.
Elles disent : Nous voici, quand l'homme se souvient, car le souvenir appelle la Relation ; elles disent : Nous voici, 
quand l'homme se plonge dans l'amertume des eaux profondes : car il y trouve la masse confuse qu'il a autrefois connus, 
elle disent : Nous voici, quand l'homme est visité par la Joie, la Joie sublime et torrentielle qui éclaire comme la foudre
l'obscurité profonde des nuits, montrant à la lueur du même éclair la face de la terre, la face de la mer, et la face des cieux :
elle disent : Nous voici, quand l'homme admire ; car l'admiration est une Explosion de l'Unité qui interdit l'isolement 
à tout ce qu'elle rencontre sur sa route. L'Admiration embrasse ce qu'elle voit et montre aux créatures surprises, 
le lieu où elles sont ensemble, le lieu où elles sont à genoux...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Mais, non, toi t'es un artistique
Qui crève de faim à faire de l'art,
Au lieu d'être comme les gens pratiques
Pétant de santé à s'faire' du lard.

Eh ben ! Travaille, t'es t'une bonne bête !
Étouffe tes rêves, rente tes désirs.
Continue de croire qu'faut être honnête
Dans c'monde icitte pour réussir.

Des gens, la gueule pleine d'éloquence
te chantent que c'est beau l'honnêteté.
Tandis c'temps-là, y perdent pas d'chance
d'exploiter ta crédulité.

N'En faut des honnêtes, des bonasses,
des gars qui s'laissent toujours emplir ;
sans ça, comment qu'ils feraient les CRASSES ?
Y'Auraient pus d'chance de s'enrichir.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...