Aller au contenu
Daleko

Daddy Issues <3

Déchet(s) recommandé(s)

Pourquoi tant de haine contre les filles qui en ont ? Évidemment, tout le monde rêve d’une famille où tout se passe bien mais come on, vous avez tous des problèmes avec vos parents.

Mes daddy issues sont un élément déterminant de ma personnalité et je les aime. C’est comme pour tout, il faut savoir faire des forces de ses défauts. De toutes façons, vous vous changerez pas.

Voici les conneries qu’on m’a le plus souvent sorties :

Des filles faciles, ou pas du tout -> Ca peut donner de gros nombres magiques ou un rejet du sexe. Si vous êtes un crevard qui cherchez un coup d’un soir soit a) vous aurez votre fun, soit b) c’est bien fait pour votre gueule, dans les deux cas, tant mieux. Si vous vous retrouvez dans une relation sérieuse, elle aura changé juste pour vous, c’est plutôt flatteur.

Tout faire pour plaire aux hommes -> S’ils sont bien choisis, en quoi c’est mal ? J’ai un père en carton mais il existe des tas d’hommes bien à prendre pour modèles. Le tout, c’est d’être un peu sélective et de pas rechercher l’approbation de cons. Quand on se plie en quatre pour correspondre à ce que veut quelqu’un qui peut nous faire avancer, on progresse. Faut juste voir ça comme des étapes et pas chercher à s’attacher.

La docilité -> Quand on est douce pour obtenir quelque chose et qu’on l’obtient en retour, tout le monde sort gagnant.  Si on ne se force pas et qu’on aime ça, où est le problème ? Je crois fermement que les hommes et les femmes ne sont pas faits pour remplir les mêmes rôles, et que les uns ne sont pas meilleurs que les autres. Chacun à sa place et tout fonctionne.

Des meufs collantes -> Ok, on est chiantes. Il faut sans arrêt nous rassurer sur le fait qu’on ne va pas être abandonnée. Mon mari doit m’appeler trois fois par jour, me faire régulièrement des cadeaux et ne surtout pas passer à côté de moi sans me prendre dans ses bras ou m'embrasser, je ne suis pas un meuble. Il est clairement obligé de me traiter comme une princesse pour ne pas réveiller l’hystérique qui sommeille en moi. Bénéfices : moi, je suis chouchoutée et lui, il sait que j’ai crissement besoin de lui, il passe pas son temps à se demander ce que c’est que son rôle d’homme depuis Me Too.

L’attirance pour les hommes plus âgés -> Dans mon cas, ça marche autant pour les vieux que pour les hommes de mon âge qu'on croirait sortis des années 50 (mon mari :love:). Faut pas se leurrer, les hommes blancs d’un certain âge dominent encore le monde, par conséquent on a tout à gagner à avoir des facilités de rapprochement avec cette espèce. Mon répertoire est bourré d’hommes plus âgés ou virils, et mon répertoire professionnel aussi alors que je bosse dans un milieu assez féminin. Mes daddy issues sont clairement bonnes pour les affaires. Pis non, dans le privé, je fantasme pas sur des gens qui ressemblent à mon père. Bizarrement, les alcooliques susceptibles de m’abandonner devant un commissariat, c’est pas tellement mon genre. Par contre, des gens qui ont plus d’expérience et de stabilité, je vois pas en quoi ça peut faire du mal.

Et c’est plutôt un plus que l’homme fort de notre vie ne nous soit pas imposé par la nature, on peut se fabriquer celui/ceux qu’on veut. Quand on a des parents pathétiques, on est plus libres, il y a moins de jugements non sollicités, parce que l'avis de ceux qu'on n'a pas choisi, on s’en câlisse.

Attention whores -> Oui, c’est vrai mais on vit à une époque où tout le monde l’est. Ca ne compte pas.

 

Alors, je vous ai donné envie de maltraiter vos enfants ? Et vous, vos daddy/mummy issues, ça va ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Daleko a dit :

Des filles faciles, ou pas du tout -> Ca peut donner de gros nombres magiques ou un rejet du sexe. Si vous êtes un crevard qui cherchez un coup d’un soir soit a) vous aurez votre fun, soit b) c’est bien fait pour votre gueule, dans les deux cas, tant mieux. Si vous vous retrouvez dans une relation sérieuse, elle aura changé juste pour vous, c’est plutôt flatteur.

Archi-faux, les femmes aux prises avec des daddy issues sont toutes faciles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Esch a dit :

Archi-faux, les femmes aux prises avec des daddy issues sont toutes faciles.

Pas nécessairement, t'as aussi l'option d'être une allumeuse (ce que j'ai été pendant longtemps quand je me suis rendue compte que mon tableau de chasse était dégueulasse). Ce qui compte, c'est d'avoir l'attention des hommes, de sentir la tension sexuelle et de savoir que si on veut, on peut.

En plus quand t'as la réputation d'être facile mais que tu les fais courir, ça les énerve, ils restent plus longtemps. On t'abandonne moins en somme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'es fascinante Daleko. 

Citation

 

 "Quand on se plie en quatre pour correspondre à ce que veut quelqu’un qui peut nous faire avancer, on progresse." 

"Quand on est douce pour obtenir quelque chose et qu’on l’obtient en retour, tout le monde sort gagnant."

"Mon mari doit m’appeler trois fois par jour, me faire régulièrement des cadeaux et ne surtout pas passer à côté de moi sans me prendre dans ses bras ou m'embrasser, je ne suis pas un meuble. Il est clairement obligé de me traiter comme une princesse pour ne pas réveiller l’hystérique qui sommeille en moi."

 

En ce qui me concerne j'ai beaucoup trop mauvais caractère pour me plier en quatre pour quelqu'un qui va me faire parvenir à mes fins, je préfère m'en charger moi même. J'imagine qu'on n'a pas la même définition du succès? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me suis peut-être mal exprimée. Je ne suis pas une connasse qui manipule les gens pour réussir (enfin, pas que).

Quand je me retrouve face à un homme qui correspond à certains critères (au moins mon âge, sain, un peu autoritaire, qui a l’air de savoir ce qu’il fait et d’autres trucs du style), je ne peux pas m’empêcher d’essayer de lui plaire. C’est pas forcément sexuel, j’ai juste envie qu’il me valide. Et c’est parfois allé assez loin. C’est comme ça, je ne peux pas m’en empêcher, je suis programmée pour. Avec l’expérience, j’ai une sorte de radar qui s’est mis en place, je laisse les gros cons de côté et j’arrive toujours à retirer quelque chose de ce que je fais.

Je veux surtout dire que je ne comprends pas la mauvaise réputation des femmes qui ont de sales relations avec leur père, surtout que c’est rarement la faute de la fille (d’ailleurs, en 10 h, personne n’a trouvé de quoi dire sur le sujet) . Je suis super agréable à vivre, c’est vraiment gagnant-gagnant d’avoir une meuf comme moi dans sa vie. Fuck, adoptez nous quoi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De ce que tu nous décris t'as plutôt l'air dépendante affective en manque d'attention, ça doit être lourd.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vraiment pas lourd, c'est l'un des aspects les plus agréables de ma vie. La dépendance affective, si je comprends bien (je suis pas psy), y'a une notion d'incapacité à agir par soi-même, à se respecter et à se montrer responsable,  etc., ce qui est zéro mon cas. Et y'a le mot « affectif », or je ressens rien pour ces gens. 

Manque d'attention, oui par contre. J'en ai jamais assez.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, Daleko a dit :

Je veux surtout dire que je ne comprends pas la mauvaise réputation des femmes qui ont de sales relations avec leur père, surtout que c’est rarement la faute de la fille (d’ailleurs, en 10 h, personne n’a trouvé de quoi dire sur le sujet) . Je suis super agréable à vivre, c’est vraiment gagnant-gagnant d’avoir une meuf comme moi dans sa vie. Fuck, adoptez nous quoi.

sauf ton respect, ce n'est pas qu'on n'a rien à dire sur le sujet, si seulement ton sujet en était vraiment un (circonscrit, défini, clair).

sauf qu'on (je) ne comprend absolument rien de ce que tu dis.

c'est quoi un daddy issue ? pourquoi c'est suivi d'une nomenclature de profils féminins aussi clichés qu'un esti de roman savon italien ?

c'est probablement vos propensions françaises à tout freud-iser. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour évacuer ce que j’ai à dire de désagréable : t’as fait à plusieurs reprises des remarques aux gens sur la construction de leurs sujets. On n’est pas sur Coursera hein, définitions/thèses/antithèses, c’est pas l’endroit.

Sinon, j’ai un peu de mal à croire que tu ne saches pas de quoi je parle. Je pense plutôt que c’est trop éloigné de ton idéologie (et que vous ne freudisez pas assez) ou que t’avais des relations saines avec tes parents, mais bon ok, peut-être que je suis trop impliquée pour me rendre compte d’un certain manque de clarté.

Ca fait plusieurs fois sur ce forum ou sur le chat que des gens emploient le terme « daddy issues » de façon désobligeante comme si ça éliminait d’entrée de jeu la personne qui en avait (sans compter tous les hommes qui ont utilisé cette excuse pour ne pas avoir de relation avec moi). Moi qui suis un véritable nid à daddy issues et qui ai fini par bien le vivre, je me sens discriminée.

Quand on a des parents toxiques, ça peut finir par affecter notre estime de soi et notre manière de voir le monde, même sans ramener Freud là-dedans. Par ex. un de mes frères est devenu férocement féministe (au point d'en saouler sa femme) et n’hésite pas à relier son engagement au comportement de mon père envers la gente féminine.

Ce serait trop long de faire une liste de toutes les actions de mon père qui ont pu me traumatiser mais je pense qu'il était au top quand il m'a abandonnée devant un commissariat parce qu’il avait des pulsions et peur de me faire du mal, quand il m'a présenté sa démission, m'a expliqué comment me muscler pour satisfaire un homme sexuellement, m'a dit à la puberté que mes gros seins étaient vulgaires et le dégoûtaient, etc. Le tout entrecoupé de déclarations d’amour et de menaces de suicide.

Je ne lui en veux même pas, ça fait longtemps que j’ai compris qu’il était complètement taré, malheureux et irresponsable, mais je ne peux pas prétendre que ça a été sans conséquences. D’autant plus qu’il a fait de belles réflexions publiques grâce auxquelles toute l’école m’a toujours associée à une relation incestuelle.

J’ai dépassé ça depuis longtemps, je pense être devenue quelqu’un d’à peu près stable mais, même si c’est pas douloureux, que c’est parfois même agréable, je sais que ça affecte ma façon d’agir avec les hommes.

Peut-être que mon cas est un peu plus trash que la moyenne mais je suis certaine que je ne suis pas la seule ici à ressentir ce type de tension ou dont les relations familiales ont eu de fortes conséquences sur la vie amoureuse.

Il y a 3 heures, Ecce Homo a dit :

pourquoi c'est suivi d'une nomenclature de profils féminins aussi clichés qu'un esti de roman savon italien ?

C’est juste une liste de tous les reproches qu’on m’a le plus sorti ces quinze dernières années et qu’on associe typiquement aux daddy issues. Non mais sérieusement, on vous a jamais dit ça ?

Sinon, contente de savoir que je suis un cliché, ça me fait sincèrement très plaisir d’être une vraie femme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Daleko a dit :

C’est juste une liste de tous les reproches qu’on m’a le plus sorti ces quinze dernières années et qu’on associe typiquement aux daddy issues. Non mais sérieusement, on vous a jamais dit ça ?

Personnellement, on ne m'a jamais dit ça. Aussi, je n'accuse pas mes troubles mentaux et mes réactions axieuses sur l'absence de mon père, ni sur le suicide de ma mère. 

C'est facile de blâmer tous les contextes au lieu de se regarder dans le mirroir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Ambrosia a dit :

C'est facile de blâmer tous les contextes au lieu de se regarder dans le mirroir.

Totalement d'accord, mais ça, c'est nocif si tu fais du misérabilisme et que t'avances pas dans la vie ("Je suis un râté parce que mon père ceci-cela"), à partir du moment où tu comprends certains mécanismes et que tu peux en tirer certains avantages, pourquoi ne pas le faire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai pas de daddy issues, donc ça va pour moi.

Par contre, je comprends une personne équilibrée de vouloir éviter ça à tout prix. Les gens équilibrés aiment généralement être avec des personnes équilibrés. Y'a des exceptions, et bien sûr des niveaux de névrose, qui font qu'une personne peut être plus équilibrée que névrosée, mais, je réitère quand même que plus tu es équilibré, plus tu ne tolères pas la névrose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Darklords1911 a dit :

regret-dep.jpg

Lire et se divertir avec les histoires de personnes déséquilibrées ou différentes, c'est une chose. Le cinéma, la littérature et les séries télé sont remplies de personnes pas bien, parce que ça fait des bonnes histoires) mais vouloir vivre cette histoire de proche, c'est une toute autre chose.

Les humains aiment le drama, mais si tu es normal, tu l'aimes le loin. 

J'aime les gens différents et originaux, mais ça fait pas de eux des personnes déséquilibrées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-09-19 à 16:03, Daleko a dit :

Sinon, contente de savoir que je suis un cliché, ça me fait sincèrement très plaisir d’être une vraie femme.

Cette phrase résume bien le malaise que je ressens à chaque fois que je te lis. Qu'on mette une chose au clair: je n'ai pas de sentiment négatif à ton égard. C'est juste que je lis la plupart de tes messages avec une certaine incrédulité.

Je comprends que tu n'as pas eu de modèle parental positif dans ta vie. Je suis aussi consciente que les parents jouent un rôle fondamental pour le développement de l'enfant, et par extension, du jeune adulte en devenir. Par exemple les jeunes adultes s'inspirent beaucoup de leurs parents pour donner une direction à leur vie. Ne pas avoir eu de modèle parental positif revient un peu à devoir se frayer un chemin en pleine forêt sans boussole, ou encore, avec une boussole détraquée. 

Je me doute aussi que tu as dû traverser une période de profonde recherche existentielle et identitaire. Ça en prend nécessairement une pour passer d'une "fille facile qui se fait prendre dans les toilettes avec untel, court dans la rue les seins nus" etc. à une prude pleinement assumée qui considère avoir vécu le "born again".

Le problème, c'est qu'une identité, ça ne s'achète pas avec un contrat de mariage, un peu d'argent dans le compte bancaire, des traits de personnalité frôlant la caricature et des vidéos médiocres sur comment s'habiller pour avoir l'air d'une femme de la haute société. Une identité, c'est beaucoup plus profond que cela. Ça se construit à partir de relations solides et enrichissante et des contacts humains inspirants. Et ça, je me doute bien que tu n'as pas dû en avoir beaucoup dans ta vie.

Tu sais, à force de se répéter le même discours sur soi-même, on finit par développer ce qu'on appelle un "biais de confirmation". Et c'est exactement ce que c'est : un biais. Non, tes amis et connaissances n'évitent pas de te voir parce que tu es soudainement devenue une bourgeoise et que cette idée leur est insupportable. Non, tu ne te sens pas constamment isolée parce que tu es devenue riche, carriériste et "ailleurs" dans la vie. Je t'invite à chercher un peu plus loin...

Finalement, tu te méprends en pensant que tu es une "vraie femme", ne serait-ce que sur la base d'une définition aussi risible et limitée. J'ai plutôt l'impression que ton toi-même reste encore à parfaire et que tu as encore un bon bout de chemin à faire avant de te retrouver dans ta forêt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends pas trop le but de ton message. T'as pas l'air de quelqu'un de méchant qui chercherait à m'attaquer gratuitement mais en même temps cette intervention ne fait vraiment aucun sens.

Tu commences par dire que t'as rien contre moi alors que je n'ai jamais prétendu le contraire. Ensuite tu vas piocher des trucs à droite à gauche pour dire grosso modo que t'aimes pas mon mode de vie (comment peut-on critiquer ces vidéos mode, comme on) et interpréter de travers des choses que j'ai écrites (j'ai jamais dit que mes amis ne voulaient pas me voir parce que j'étais devenue une bourge, par ex.). Mais bon, les attaques personnelles, c'est vraiment pas du tout mon truc. Ce que je partage ici, c'est soit des trucs qui ne me touchent pas/plus, soit des réalités auxquelles je suis de toute façon confrontée et qu'il ne sert à rien de fuir, donc t'auras du mal à m'atteindre en te basant sur ces éléments (et c'est peut-être aussi pour ça que je t'apparais superficielle).

Quant à ma définition de vraie femme, il est évident que nous serons toujours en désaccord puisque je défendrai toujours cette fabrication culturelle et que toi, tu seras toujours féministe. J'ai surtout l'impression que t'as du mal à accepter qu'on puisse avoir des convictions aussi différentes que les tiennes et que comme tu peux pas creuser parce que c'est trop loin de ton expérience, t'as ce sentiment d'incrédulité. Ca me fait ça aussi quand je lis certains membres.

Puis ensuite, j'espère bien que je vais continuer d'évoluer, et que je continuerai encore à 40, 60 et 80 ans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Daleko a dit :

Mais bon, les attaques personnelles, c'est vraiment pas du tout mon truc. Ce que je partage ici, c'est soit des trucs qui ne me touchent pas/plus, soit des réalités auxquelles je suis de toute façon confrontée et qu'il ne sert à rien de fuir, donc t'auras du mal à m'atteindre en te basant sur ces éléments (et c'est peut-être aussi pour ça que je t'apparais superficielle).

Je dis que je n'ai pas de sentiment négatif à ton sujet justement pour éviter que mon message soit interprété comme une attaque personnelle ou issue d'une volonté de t'atteindre, te blesser ou whatever.

Le but du message est simplement de déclencher chez toi une réflexion personnelle et d'exprimer une opinion que j'ai de toi. Libre à toi d'y passer outre, si tu trouves que ça ne s'applique pas à ta situation.

Effectivement, peut être que tu es simplement conservatrice sur ce que tu choisis de dévoiler sur le forum et que, dans le fond, on en sait très peu sur toi. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce sujet Daleko, c'est super intéressant.

Je suis personnellement aussi atteinte par des Daddy Issues.

Mon père a toujours eu un comportement malsain envers moi. Les commentaires déplacés et son irresponsabilité notoire étaient souvent de mise.

Quand j'étais jeune (genre quand j'avais 8 ans) il me traînait dans les bars, faisait toujours des promesses qu'il ne tenait pas et m'as TOUJOURS couverte de cadeaux divers. Pour vous donner un exemple du niveau de "malsain", quand j'avais 16 ans il m'a embrassée sur la bouche devant mon premier petit copain en scandant "C'EST MA FEMELLE". Il m'a aussi tripotée pendant que je dormais. On a vécu ensemble un moment pendant ma vie adulte parce que je paranoyais et que j'avais peur d'être seule et c'est tout comme si on formait un couple. On s'entend réellement bien car malgré le fait qu'il ne m'a pas élevée, je suis étrangement sa copie conforme. Nous sommes essentiellement la même personne. Tout ça semble dégueu et compliqué et ça l'est. Ce genre de choses fait en sorte qu'une fille peut devenir déraillée et déviante. Névrosée.

Dans la vie (bon je me suis calmée depuis que je suis en couple) je suis une sale pute. Et une fille facile. Toujours à chercher à séduire tout ce qui bouge. À une certaine époque j'allais même trouver du monde sur Craiglist pour des coups d'un soir et me droguer avec eux. Un comportement assez dangereux. Je carburais au sexe et au danger et j'étais toujours à la recherche d'aventure. Je me suis prostituée aussi et comme vous le savez j'étais Cam Girl, une chose dont je suis fière car j'aimais vraiment ça. C'était super valorisant.

Dans ma relation de couple, je dois toujours être cajolée et rassurée et je suis chanceuse d'avoir un copain affectueux qui me valide. De plus, il me gâte vraiment et me traite comme la princesse que je suis. Nous devons souvent faire l'amour et le pire c'est que je n'aime pas tant le sexe, j'ai juste besoin d'être désirée. J'aime les hommes viriles et alcooliques.

Tout comme Daleko, je suis une vraie femme. Je suis chanceuse d'avoir mon homme qui m'aime comme je suis parce que les sales putes ça le fait tripper.

C'est CLAIR que les comportements des géniteurs stigmatisent leur progéniture. Ceux qui disent le contraire sont tarés.

Voilà.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, Chicken of the infinite a dit :

On a vécu ensemble un moment pendant ma vie adulte parce que je paranoyais et que j'avais peur d'être seule et c'est tout comme si on formait un couple. 

Un couple... Avec tout ce qui vient avec ?

:wide_eye_pepe:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Chicken of the infinite a dit :

 

Je suis personnellement aussi atteinte par des Daddy Issues.

Mon père a toujours eu un comportement malsain envers moi. Les commentaires déplacés et son irresponsabilité notoire étaient souvent de mise.

Quand j'étais jeune (genre quand j'avais 8 ans) il me traînait dans les bars, faisait toujours des promesses qu'il ne tenait pas et m'as TOUJOURS couverte de cadeaux divers. Pour vous donner un exemple du niveau de "malsain", quand j'avais 16 ans il m'a embrassée sur la bouche devant mon premier petit copain en scandant "C'EST MA FEMELLE".

Est-ce que ton père a payé ton premier tatouage ? 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...