Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Se dire qu'on va en fumer deux dès le début de la journée c'est déjà risqué. La meilleure façon est de ne pas tricher du tout, parce qu'après on se donne des excuses à chaque fois et on finit par recommencer "Je vais arrêter progressivement, ça va mieux aller".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bois un fat verre d'eau à chaque envie de clope, tu vas pisser comme un chameau mais ca va te couper l'appétit crois moi...

Oui bonne iddée merci je vais essayer; je te dirais si ca marche!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui bonne iddée merci je vais essayer; je te dirais si ca marche!

J'ai réussi à arrêter 5 mois de cette façon, je serais curieux de savoir si ca fonctionnera pour d'autres personnes hihi.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines plus tard...

Trois ans d'addiction solide au poker en ligne et aux paris sportifs. J'ai arrêté de compter mes pertes après 5K, moi qui vivais seulement du revenu que je touchais d'un minable travail d'été au salaire minimum et de cadeaux d'anniversaire. Je n'ai pas passé plus que quelques jours sans miser. Bien entendu, j'empruntais de larges sommes à ma famille sous des prétextes bidons pour survivre et nourrir ma dépendance quand j'étais à court; enfin le stéréotype du degen gambler dans toute sa splendeur. J'ai vraiment décalissé la vie de tous ceux qui m'entouraient en plus de rendre la mienne pitoyable.

Bref, j'essaie de m'en sortir, et je suis à l'heure actuelle au jour 23 de ma désintoxication. Dernièrement, faute d'avoir quelque chose à foutre pour me changer les esprits, j'ai l'impression que je vais craquer d'une minute à l'autre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fais toi barrer de tous les sites de pokers, coupe tes cartes de crédits, pis fait toi barrer des casinos. Juste avec ça, tu vas régler une partie. Le reste, c'est de la volonté.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trois ans d'addiction solide au poker en ligne et aux paris sportifs. J'ai arrêté de compter mes pertes après 5K, moi qui vivais seulement du revenu que je touchais d'un minable travail d'été au salaire minimum et de cadeaux d'anniversaire. Je n'ai pas passé plus que quelques jours sans miser. Bien entendu, j'empruntais de larges sommes à ma famille sous des prétextes bidons pour survivre et nourrir ma dépendance quand j'étais à court; enfin le stéréotype du degen gambler dans toute sa splendeur. J'ai vraiment décalissé la vie de tous ceux qui m'entouraient en plus de rendre la mienne pitoyable.

Bref, j'essaie de m'en sortir, et je suis à l'heure actuelle au jour 23 de ma désintoxication. Dernièrement, faute d'avoir quelque chose à foutre pour me changer les esprits, j'ai l'impression que je vais craquer d'une minute à l'autre.

Essaie de renouer avec ton cercle social, sinon de te faire de nouveaux amis.

Seul, c'est toujours plus difficile.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trois ans d'addiction solide au poker en ligne et aux paris sportifs. J'ai arrêté de compter mes pertes après 5K, moi qui vivais seulement du revenu que je touchais d'un minable travail d'été au salaire minimum et de cadeaux d'anniversaire. Je n'ai pas passé plus que quelques jours sans miser. Bien entendu, j'empruntais de larges sommes à ma famille sous des prétextes bidons pour survivre et nourrir ma dépendance quand j'étais à court; enfin le stéréotype du degen gambler dans toute sa splendeur. J'ai vraiment décalissé la vie de tous ceux qui m'entouraient en plus de rendre la mienne pitoyable.

Bref, j'essaie de m'en sortir, et je suis à l'heure actuelle au jour 23 de ma désintoxication. Dernièrement, faute d'avoir quelque chose à foutre pour me changer les esprits, j'ai l'impression que je vais craquer d'une minute à l'autre.

On dirait que Dieu a décidé de te venir en aide...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 semaines plus tard...

J'ai fait une cure et arreté de boire. Pas rtoujours evident mais ça se passe pas trop mal revenue à la maison. C'est dans l'abstinence qu'on se rend compte de toutes les occasions de s'en mettre un derrière la cravate.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines plus tard...

Je suis nouvelle sur le site, c'est mon premier message...

Dans le fond voila, ca fait plusieurs années que je fume du pot. Au secondaire c'était socialement mais maintenant que je suis rendu à l'université je fume socialement et beaucoup seule aussi, j'étudie mieux.. mais il y a ce sentiement de peur ou de crainte que j'ai commencé à avoir ( c'est comme si j'été pressé de faire kkchose mais y'a rien qui presse, ou comme si il y'avait dkoi qui allait arriver). Au début, il venait seulment quand je consommait pas 2-3 jours par exemple mais maintenant il vient et part sans raison précise, que je sois gelé ou pas ... C'est sure c'est pire quand je fume pas... c'est tu que je suis rendu trop accro ou quoi ? Est-ce que je dois slaquer un peu parsk ca peut devenir plus grave ?

Breff, le problème c'est que j'ai une session d'été intensive et je peux pas arrêter one shot de même, je capote trop et ça va nuir à ma étude, mais en même temps j'ai peur ça devient plus grave à la longue.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je suis dépendant des boissons énergisantes. Cela fait pratiquement 6 ans que j'en prend activement, presque 1 fois par jour (J'ai des passes que je n'en prend pas, d'autres que j'en prend 2 fois par jours)

Tout a commencé lorsque je bossais de nuit dans un dépanneur...je somnolais et j'ai entendu parlé de ça. J'ai essayé...première nuit j'avais le shake, mon corps était en réaction. Maaaaaais, j'aimais le goût. Depuis ce temps là, j'en prends pas mal...lorsque j'allais à l'école, j'arrivais à 8h du matin avec ça. Je ne savais pas trop pourquoi (Et on me trouvait pas mal bizarre)

J'ai appris après coup que c'est en lien avec mon TDA...ça me donne un certain niveau d'éveil et de concentration. C'est sur que maintenant c'est moins vrai car j'ai crée un niveau d'endurance et il m'en faut plus pour atteindre ce niveau...heureusement je ne le fais pas car anyway, mon corps devient aussi stimulé que si j'avais pris du speed lorsque j'en prend plus que 2 (Tsé, un bon jour j'me fixais dans le miroir et j'croyais que j'avais une pupille plus grosse que l'autre et j'capotais ben raide)

J'essaie de plus en plus d'arrêter mais je suis fort à remettre tout à demain hein. Donc je vous parle en sirotant mon Monster...pis c'est drôle, je n'ai pas vraiment un sevrage quand j'arrête mais j'ai un manque intense parfois. J'ai déjà fait 2 semaines sans en boire et j'étais top shape...j'ai fais l'erreur d'en prendre un car j'me claquais un double...shame on me.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis nouvelle sur le site, c'est mon premier message...

Dans le fond voila, ca fait plusieurs années que je fume du pot. Au secondaire c'était socialement mais maintenant que je suis rendu à l'université je fume socialement et beaucoup seule aussi, j'étudie mieux.. mais il y a ce sentiement de peur ou de crainte que j'ai commencé à avoir ( c'est comme si j'été pressé de faire kkchose mais y'a rien qui presse, ou comme si il y'avait dkoi qui allait arriver). Au début, il venait seulment quand je consommait pas 2-3 jours par exemple mais maintenant il vient et part sans raison précise, que je sois gelé ou pas ... C'est sure c'est pire quand je fume pas... c'est tu que je suis rendu trop accro ou quoi ? Est-ce que je dois slaquer un peu parsk ca peut devenir plus grave ?

Breff, le problème c'est que j'ai une session d'été intensive et je peux pas arrêter one shot de même, je capote trop et ça va nuir à ma étude, mais en même temps j'ai peur ça devient plus grave à la longue.

Ta consommation de ganja est entrain de t'enfoncer dans un beau trouble anxieux. Je te suggère fortement d'arrêter ta conso avant d'être aux prises avec un état mental altéré toute ta vie durant.

Solution saine, qui demande des efforts et s'applique à long terme:

Tu peux toujours méditer, faire des excercices de respiration, manger sainement (trois repas par jour -- suivant les recommandations du guide alimentaire canadien) et faire du sport. Une simple heure de vélo ou de course à pied / marche rapide par jour peut faire une bonne différence. Il faut juste avoir de la discipline et se bouger le cul.

Je te suggère les multi-vitamines Centrum, une fois par jour le matin ainsi que des pillzzz d'Omega 3 (dosage selon les recommandations du pharmacien). Bois beaucoup d'eau, ton corps a besoin d'être nettoyé de ses toxines.

Exercices de respiration:

1er exercice :

Prendre conscience de sa respiration

Allongez vous, prenez une position la plus confortable possible, fermez les yeux. Tout simplement portez votre attention sur votre respiration. Répétez vous : « Rien à faire, juste laissez faire » ........…………………………………………………………………

Puis une fois le calme bien installé en vous, tout simplement portez votre attention sur votre respiration. Laissez la aller naturellement, et mentalement suivez le trajet de l’air de vos narines jusqu’aux poumons, de vos poumons jusqu’à vos narines, prenez bien conscience des différences de température de l’air, puis de votre corps qui bouge pendant les respirations : dilatation des narines, cage thoracique qui s’élargit, côtes qui se soulèvent, va et vient de votre abdomen. L'observation de la respiration est un des meilleurs moyens de développer l'attention au corps.

2ème exercice

Respirez par le ventre

Il y a deux types de respiration: thoracique et abdominale. La respiration volontaire doit être abdominale. Le haut du corps ne bouge pas et l'abdomen se gonfle et se dégonfle lentement. C'est de cette façon que respire l'être à l'état naturel. Les bébés, du reste, ont normalement une respiration abdominale.

Allongez-vous, posez une main sur votre ventre, juste en dessous du nombril, et l'autre sur la poitrine, puis respirez comme vous en avez l'habitude. Vous constaterez que seule votre cage thoracique se soulève. Nous allons donc apprendre à respirer correctement avec le diaphragme, d'une façon aisée, ample et naturelle. Il est préférable de s'exercer en étant couché sur le dos, parce que dans cette position il est plus facile de relaxer la musculature abdominale . Plus tard, vous pourrez respirer avec le diaphragme en toutes circonstances, même en marchant ou en courant.

Pour être vraiment à l'aise, il est souvent utile de placer un coussin sous les genoux pour diminuer la cambrure lombaire.

Fermer les yeux afin de mieux vous concentrer. Avant l'exercice, prenez soin d'expirer à fond plusieurs fois en poussant quelques soupirs pour chasser les derniers restes d'air.

Fermez la bouche, prenez de l’air par le nez, vous ne gonflez que le ventre, les épaules restent basses. Expiration lente et profonde en rentrant progressivement le ventre … Puis inspiration à nouveau en gonflant bien le ventre … Enfin, soufflez une dernière fois par la bouche toujours lentement, en rentrant bien le ventre….

Lorsque vous adoptez ce type de respiration, vous améliorez l'oxygénation de vos cellules et vous augmentez l'évacuation de déchets gazeux. En plus, vous régularisez votre rythme cardiaque et vous abaissez votre niveau de stress. Faites cet exercice de respiration abdominale le plus souvent possible: en voiture, en travaillant, dans une file d’attente.

3ème exercice

Respiration ressource (à pratiquer une fois la respiration abdominale bien maîtrisée )

Inspirez en gonflant bien la paroi abdominale, puis retenez l’air quelques instants en formulant une courte phrase ou un mot positif (détente, calme, paix…) enfin sur le temps d’expiration, diffusez mot ou phrase….dans votre corps, dans votre mental. Je vous recommande de prendre l'habitude de respirer de cette façon car elle changera la couleur de votre vie. Pour vous habituer, je vous encourage à la pratiquer 4 à 5 fois par jour, durant 3 à 4 minutes. En dehors de ces pratiques, vous pouvez respirez de cette manière lorsque vous vous promenez dans la nature, écoutez de la musique, pratiquez un sport, regardez un film, demeurez alors sensible à l'effet que cela vous fait de respirer ainsi dans cette situation.

4 ème exercice

La respiration dynamique

Pour ce dernier exercice, vous êtes debout, les jambes écartées de la largeur du bassin, les pieds bien à plat sur le sol. La tête est droite, souple et les épaules sont basses. Pensez à dégrafer votre ceinture et à ouvrir votre col de chemise.

Inspirez par le nez et élevez les coudes fléchis jusqu'à la hauteur des épaules. Les mains et les avant-bras sont complètement relâchés….

En expirant par la bouche, amenez les bras tendus au-dessus de la tête. Regardez vers le haut et grandissez-vous….

Inspirez par le nez en abaissant les bras sur le côté, les coudes fléchis, comme pour commencer l'exercice. Enfin sur l'expiration suivante, ramenez les bras le long du corps.

Vous pouvez réaliser cet exercice 3 ou 4 fois de suite

Solution facile, rapide et douteuse:

Tu peux toujours aller voir un médecin pour qu'il te propose une alternative "saine" (lol des pilules lol). Il peut t'aider et te prescrire quelque chose pour la concentration, te faire des suggestions, faire de toi une bonne cliente et s'acheter un nouveau bateau.

boat-license.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah bon. Moi les boissons énergisantes me font rien à part me donner la nausée quand j'en prends plus que 3. Je retourne me coucher direct.

Maintenant moi aussi...quoique parfois, si j'en ai pris plus qu'un, je peux tourner en rond un brin. Je ne connais pas ton habitude de consommation mais quand tu t'habitues, ça ne t'empêches plus de dormir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de m'avoir répondu mais, aprés plusieurs années de consommation j'ai essayé plusieurs fois d'arrêter mais jamais avec un medecin (solution saine qui demande de l'effort à long terme) et j'arrivais à arrêter 4, 5 des fois 7 mois sans fumer mais je recommencer tout le temps parce que c'était des périodes où je m'enfonsais dans une espèce de depression, je suppose causé par l'arrêt de pot. Le problème est quand je fume c'est le fun de faire des choses, comme étudier en écoutant de la music ou regarder un film...les activités de soir de semaines dans le fond. Quand j'arrête ces activités deviennent telment enuiyeuses que c'est un fardeau de faire mes travaux d'école, et tout ce que je peux faire chez moi devient plate parce que je me suis habitué à le faire gelé comme regarder la TV.La fin de semaine c'est moins pire je reviens que vers 3-4 heur du matin mais en même temps les gens avec qui je sors sont certainement pas ajun, au moins soul donc quand j'arrêt je me met a sortir avec des vieux amis, mais c'est plate on dirait je me force à rire. Je suis telement rendu différente d'eux que leur sujet de conversation ne m'intéresse plus. Je veux arrêter mais je suis pas prête a changer de cercle d'amis ni a retomber en dépression comme les autres fois surtout que j'ai jamais essayer de prendre des pillules d'antidepresseur ou des trucs pour l'arrêt de drogue. Je supportais mes angoisses pendant plusieurs mois jusqu'à temps que j'en pouvais plus, alors je recommencais et c'est la même chose à chaque foi. La j'ai une session importante à l'école et c'est surtout pas le temps d'être dépressif et n'avoir le goût de rien faire. Donc je suppose la seule solution que me reste, c'est d'aller consulter pour les pilulle, voir si ça pourrait être plus efficace que le sport et l'alimentation saine parce que je mange déja santé ?

Ta consommation de ganja est entrain de t'enfoncer dans un beau trouble anxieux. Je te suggère fortement d'arrêter ta conso avant d'être aux prises avec un état mental altéré toute ta vie durant.

Solution saine, qui demande des efforts et s'applique à long terme:

Tu peux toujours méditer, faire des excercices de respiration, manger sainement (trois repas par jour -- suivant les recommandations du guide alimentaire canadien) et faire du sport. Une simple heure de vélo ou de course à pied / marche rapide par jour peut faire une bonne différence. Il faut juste avoir de la discipline et se bouger le cul.

Je te suggère les multi-vitamines Centrum, une fois par jour le matin ainsi que des pillzzz d'Omega 3 (dosage selon les recommandations du pharmacien). Bois beaucoup d'eau, ton corps a besoin d'être nettoyé de ses toxines.

Exercices de respiration:

1er exercice :

Prendre conscience de sa respiration

Allongez vous, prenez une position la plus confortable possible, fermez les yeux. Tout simplement portez votre attention sur votre respiration. Répétez vous : « Rien à faire, juste laissez faire » ........…………………………………………………………………

Puis une fois le calme bien installé en vous, tout simplement portez votre attention sur votre respiration. Laissez la aller naturellement, et mentalement suivez le trajet de l’air de vos narines jusqu’aux poumons, de vos poumons jusqu’à vos narines, prenez bien conscience des différences de température de l’air, puis de votre corps qui bouge pendant les respirations : dilatation des narines, cage thoracique qui s’élargit, côtes qui se soulèvent, va et vient de votre abdomen. L'observation de la respiration est un des meilleurs moyens de développer l'attention au corps.

2ème exercice

Respirez par le ventre

Il y a deux types de respiration: thoracique et abdominale. La respiration volontaire doit être abdominale. Le haut du corps ne bouge pas et l'abdomen se gonfle et se dégonfle lentement. C'est de cette façon que respire l'être à l'état naturel. Les bébés, du reste, ont normalement une respiration abdominale.

Allongez-vous, posez une main sur votre ventre, juste en dessous du nombril, et l'autre sur la poitrine, puis respirez comme vous en avez l'habitude. Vous constaterez que seule votre cage thoracique se soulève. Nous allons donc apprendre à respirer correctement avec le diaphragme, d'une façon aisée, ample et naturelle. Il est préférable de s'exercer en étant couché sur le dos, parce que dans cette position il est plus facile de relaxer la musculature abdominale . Plus tard, vous pourrez respirer avec le diaphragme en toutes circonstances, même en marchant ou en courant.

Pour être vraiment à l'aise, il est souvent utile de placer un coussin sous les genoux pour diminuer la cambrure lombaire.

Fermer les yeux afin de mieux vous concentrer. Avant l'exercice, prenez soin d'expirer à fond plusieurs fois en poussant quelques soupirs pour chasser les derniers restes d'air.

Fermez la bouche, prenez de l’air par le nez, vous ne gonflez que le ventre, les épaules restent basses. Expiration lente et profonde en rentrant progressivement le ventre … Puis inspiration à nouveau en gonflant bien le ventre … Enfin, soufflez une dernière fois par la bouche toujours lentement, en rentrant bien le ventre….

Lorsque vous adoptez ce type de respiration, vous améliorez l'oxygénation de vos cellules et vous augmentez l'évacuation de déchets gazeux. En plus, vous régularisez votre rythme cardiaque et vous abaissez votre niveau de stress. Faites cet exercice de respiration abdominale le plus souvent possible: en voiture, en travaillant, dans une file d’attente.

3ème exercice

Respiration ressource (à pratiquer une fois la respiration abdominale bien maîtrisée )

Inspirez en gonflant bien la paroi abdominale, puis retenez l’air quelques instants en formulant une courte phrase ou un mot positif (détente, calme, paix…) enfin sur le temps d’expiration, diffusez mot ou phrase….dans votre corps, dans votre mental. Je vous recommande de prendre l'habitude de respirer de cette façon car elle changera la couleur de votre vie. Pour vous habituer, je vous encourage à la pratiquer 4 à 5 fois par jour, durant 3 à 4 minutes. En dehors de ces pratiques, vous pouvez respirez de cette manière lorsque vous vous promenez dans la nature, écoutez de la musique, pratiquez un sport, regardez un film, demeurez alors sensible à l'effet que cela vous fait de respirer ainsi dans cette situation.

4 ème exercice

La respiration dynamique

Pour ce dernier exercice, vous êtes debout, les jambes écartées de la largeur du bassin, les pieds bien à plat sur le sol. La tête est droite, souple et les épaules sont basses. Pensez à dégrafer votre ceinture et à ouvrir votre col de chemise.

Inspirez par le nez et élevez les coudes fléchis jusqu'à la hauteur des épaules. Les mains et les avant-bras sont complètement relâchés….

En expirant par la bouche, amenez les bras tendus au-dessus de la tête. Regardez vers le haut et grandissez-vous….

Inspirez par le nez en abaissant les bras sur le côté, les coudes fléchis, comme pour commencer l'exercice. Enfin sur l'expiration suivante, ramenez les bras le long du corps.

Vous pouvez réaliser cet exercice 3 ou 4 fois de suite

Solution facile, rapide et douteuse:

Tu peux toujours aller voir un médecin pour qu'il te propose une alternative "saine" (lol des pilules lol). Il peut t'aider et te prescrire quelque chose pour la concentration, te faire des suggestions, faire de toi une bonne cliente et s'acheter un nouveau bateau.

boat-license.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai remplacé la fumé par le sport ya plus d'un mois et demi maintenant.

Exit weed and cigarettes.

Pas d'applaudissemts, merci.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • xdrox a mis en évidence ce sujet

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

  • Contenu similaire

    • par Shad0w
      Fumez-vous du pot ?
    • par Kay
      La formule reste environ la même, sauf que ce n'est pas que des review d'Unibroue. En tant qu'amateur de bière, je vais vous décrire les saveurs de façon objective en premier et je finirai par mon opinion.
      On y va pour la première:
      Aphrodisiaque
      Brasserie: Dieu du Ciel!
      type: Stout
      ABV: 6,5% 



      Verse noire, assez légère, avec une tête brunâtre/beige 
      Au nez on remarque le chocolat et la vanille en avant plan.
      En bouche, on remarque un café vanille et une finale chocolatée. 

      Bref, une excellente stout de Dieu du Ciel! qui font toujours d'excellent produit. À déguster avec un bon chocolat noir en une soirée d'hiver. 
      Donc voici la première de trois pour la journée.  Évidemment j'ai pris 3 bière que j'adore de trois type différent de 3 micro différente. Cependant je garde la meilleure pour la fin!
    • par Lux
      Normand Brathwaite à cet époque

      Nicolas Bedos drague Marine Le Pen

      Quelles personnalités publics soupçonnez-vous de consommer de la coke ?
    • par Lux
      .Je ne bois pratiquement pas aussi, c'est que je veux affronter les aspérités de la vie, à froid.
      Je ne bois pratiquement pas aussi, parce que ça augmente substantiellement l'avidité.
      C'est les raisons pourquoi je ne bois pratiquement pas et pourquoi vous devriez faire de même en ces temps de festivités.
      Ça pis le risque de se couvrir de honte par manque de pudeur ou l'envie irrésistible de surenchérir.
    • par Chicken of the infinite
      Je vous averti; rien de tout ce qui va suivre ne fait de sens.
      Le 15 décembre j'avais marre de cette société et je me sentais prise au piège. Mentalement c'était le bordel; je souhaitais fuir ma vie et repartir à nouveau. J'ai créé une scène de crime dans mon appartement. J'ai étampé mes bobettes dans le mur avec un tournevisse et j'ai écrit des obscénités sur le mur. J'ai foutu un peu de sang; un peu partout (je me suis fait une entaille); et j'ai coupé très court ma belle chevelure dorée. Je me suis fait une fausse barbe avec de la peinture et je me suis rendue à Montréal dans le but d'aller vivre dans un refuge pour sans-abris. On s'entend que tout cela ne fait pas de sens; mais pour moi en ce temps ça le faisait. J'étais en route pour l'aventure.
      Je me suis rendue dans un mcdonald à la gare centrale où j'ai versé moultes larmes et puis je voulais un taxi. J'avais tellement l'air chippée que tous les taxi me fuyaient. J'ai piqué une crise et je me suis mise à smasher mon ipod sur une colonne. Un garde de sécurité est venu me voir pour me dire:
      -Madame! Vous n'avez pas le droit d'attaquer les colonnes.
      J'étais comme:
      -Elle a rien la colonne!
      Puis.. faute de taxi qui voulaient de moi j'ai aperçu des cônes oranges et j'ai décidé de bloquer la gauchetière pour avoir un transport. Tempête de neige plein le ciel. Le garde de sécurité est revenu me voir:
      -Madame! Vous n'avez pas le droit de bloquer la rue avec des cônes oranges.
      Finalement, il a appelé la police qui sont venu me parler alors que j'étais en larmes, déguisée en mec, à côté de mes effets personnels. Ils ont confisqué mon x-acto et mon tournevisse que j'avais emmené pour ma sécurité personnelle. Ce fut long avant que l'ambulance arrive parce que la tempête faisait rage. Voulaient évidemment m'emmener chez les fous.
      J'ai dit à la policière:
      -J'ai faim et ne m'enfermez pas dans une pièce barrée.
      Arrivé à l'hôpital St-Luc; ils ont refusé de me nourrir et m'ont enfermé dans une salle d'isolement grande comme ma gueule et m'ont privé des chiottes. J'ai pissé partout pour protester (si j'avais eu un pénis j'aurais pissé au plafond) et puis un nègre est entré dans la pièce et je lui ai dit à moitié désolée:
      -Monsieur vous marchez sur l'eau!
      Puis, ils voulaient me faire un piss test. J'ai fait exprès de renverser de l'eau sur ma jaquette et de mouiller mes mains pour toucher le préposé et lui faire croire que j'étais pleine de pisse pour le dégoûter. Passé ensuite quelques heures à chanter des chansons cochonnes et à parler avec mon gobelet de stiromousse pour simuler que j'étais dingue et écarter les soupçons. Ceci ne fait évidemment aucun sens et je m'amusait à traiter les infirmiers de bleuets en raison de la couleur de leur uniforme et pour les emmerder.
      Ils m'ont déplacé jusqu'à l'hôpital Notre-Dame avant de me ramener à l'hôpital de ma ville natale. J'ai voulu refuser tout traitement et eux voulaient me garder alors.. lorsque je suis descendue pour fumer une cloppe.. je me suis sauvée et j'ai été me cacher chez ma pote. Finalement, nous avons manqué de cigarettes et dans l'ampleur de mon délire je voulais aller chez moi chercher une cagoule pour faire un dépanneur avec une banane. J'ai demandé à un gars que je connaissais de m'aider à défoncer chez moi (j'avais pas mes clefs) pour que je puisse ramasser ma cagoule. Évidemment rien de ceci ne fait de sens et lorsque je suis rentrée dans mon appartement que je venais de défoncer la police est arrivée!
      J'étais comme FUCK. J'étais apparemment recherchée. J'ai courru vite, sauté une clôture, parcouru une bonne distance à la course et finalement un policier m'a attrappé par le bras. Je lui ai dit:
      -Je m'apelle Amanda (??)... Laissez moi fuire!
      Il a refusé. Je lui ai fait une passe de kungfu et j'ai couru encore. En me poursuivant, le policier a pogné une débarque sur la glace, puis une autre voiture est arrivée... J'ai contourné un agent en faisant un feinte et puis finalement la poursuite s'est arrêté lorsqu'une policière a réussis à me faire une jambette. Ils m'ont crissé à terre dans la neige et m'ont passé les menottes pour ensuite me relever et m'épousseter. Moi de crier:
      -JMEN CALISSE JPAS UNE OSTIE DE TAPETTE.
      Puis la police de me demander ce que j'avais contre les tapettes. Bref, ils m'ont crissé sur le char, puis m'ont crissé dans le char où j'ai éclaté de rire quand le policier a mentionné sur leur chat de police:
      -J'ai tombé sur la glace. : (
      Puis que le gars à l'autre bout lui réponde textuellement:
      -Kool
      Dans le bureau du médecin qui m'a accueillit à mon retour je parlais de me procurer un gun et je chialais sur l'économie.
      Finalement, suite à toute ces fresques, j'ai passé deux mois sans avoir le droit de mettre le nez dehors sur un étage de fous où je multipliais des paranoyas sans sens. J'ai passé en cours trois fois et ça s'est rendu devant la cours du Canada où même le juge riait tellement que cette histoire n'avait pas d'osti de rapport.
      haha et le médecin m'a dit dans son bureau:
      -[mon nom] t'as pas le droit de tuer ton identité!
      J'tais morte de rire.
      Verdict: Psychose aigue
×
×
  • Créer...