Aller au contenu
Kalium

Le trouble du déficit de l'attention

TDA(H)  

15 membres ont voté

  1. 1. Souffrez-vous d'un TDA(H)?

    • Oui, diagnostiqué et médicamenté avec hyperactivité
      1
    • Oui, diagnostiqué et médicamenté sans hyperactivité
      6
    • Oui, mais je n'ai pas de prescription
      2
    • Non, mais je reconnais que c'est un problème réel
      3
    • Non car je ne crois pas que ça existe
      3
  2. 2. Quelle-est votre prescription? (posologie à préciser)

    • Adderall
      1
    • Biphentin
      1
    • Concerta
      1
    • Dexedrine
      0
    • Ritalin
      1
    • Vyvance
      2
    • Autre
      2
    • Aucun
      7


Déchet(s) recommandé(s)

il y a 1 minute, 1984 a dit :

Et ça, c'est quand tu sais plus quoi dire. You mad ? (: 

Exactement. Ça c'est quand je ne suis plus capable de répondre à l'imbécilité, je n'ai pas cette patience.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'as la patience de créer des feuds, par contre, grosse sans dessein que tu es.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, 1984 a dit :

T'as la patience de créer des feuds, par contre, grosse sans dessein que tu es.

Tu vas te chamailler toute seule, '84.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, D'Artagnan a dit :

Ok flocon de neige c'est probablement ton syndrome orphelin de naissance bien sûr
Non mais sérieusement

Non mais c'est des choses comme ça que je comprend pas.

Y'a une différence entre parler de l'industrie, parler de la politique de la pharmaceutique, parler des sur-diagnostiques, blahblah, et de juste carrément faire ton webMD et de te foutre de la gueule des gens derrière ton écran, là, comme si tu savais tout mieux que tout le monde sans une once d'humilité. 

Quoi, c'est impossible de souffrir de trouble de modulation sensorielle et d'hypersensibilité? Impossible? T'es tellement sûr de toi que ça vaut la peine de se foutre de sa gueule? C'est quoi ta solution pour elle? "botte toi le cul lol", prie, prie fort, si tu demande à l'Univers, Jésus il va t'aimer et t'aider?  Vous avez pas l'air de comprendre que des fois, c'est comme de demander à un robots pas de bras d'installer ses propres bras: tu fais comment si t'as pas de bras? C'est une problématique intéressante je trouve: si t'as pas envie de faire des efforts, comment tu fais pour faire des efforts pour combattre le fait de pas vouloir faire d'effort? À vous lire la solution serait juste de foutre ces gens là dans un goulag et d'attendre qu'ils crèvent, "tant pis, ils n'avaient qu'à se forcer". On dirait que vous voudriez juste vous débarrasser du problème du revers de la main sans réfléchir à une solution, et que vous croyez de votre côté que c'est nous qui cherchons à se débarrasser de nos problème en prenant des drogues -> la réalité doit surement être quelque part dans le milieu, non? 

Y'a vraiment des problèmes débilitants dans la vie, ou même - y'a des problèmes qui sont juste un peu chiant - et si on peut s'aider à un peu à travers ça, tant mieux. Est-ce que tu refuse d'utiliser des laveuses/sécheuse/voiture/ordinateurs parce que ça rend ta vie plus facile, et que de souffrir ça rend fort? Non? Bah c'est la même chose pour les petites niaiseries mentales, on cherche à améliorer nos conditions. La solution n'a pas été trouvé, tout n'est pas réglable à coup de drogue, tout n'est pas que "TDA", peut être que ça devrait juste être un terme parapluie englobant d'autres troubles, ...

Mais on essaie de discuter. On apporte des points, Vacpower et Sikaneba en on apporté de très bon: le sommeil et les appareils électronique. Y'a moyen de parler d'aborder chacun des sous-thèmes du sujet sans se traiter de mongoloïde, en tout cas, je sais pas mais il m'semble.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas si tu fermes enfin ton grand ouahouah de chialeuse, Sikaneba.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 36 minutes, Catharsis a dit :

J'aurais de toute façon fini par répondre à un sceptique à un moment ou à un autre. 

J'ai préféré te répondre, parce qu'entre el_picador qui prétend d'un tel trouble n'existe pas et D'Artagnan qui préfère croire à l’alignement des étoiles, j'ai senti que tu étais au moins capable de soulever une hypothèse intéressante.

pour reprendre les propos de Sikaneba, et sans remettre en question l'existence de ton TDA, avais-tu commencé à changer certaines de tes habitudes de vie ou stratégies d'études ? j'ai aussi un "attention span" d'assez courte durée quand il s'agit d'étudier. ça se remarque encore plus quand j'étudie avec ma blonde, elle qui peut lire et faire des travaux pendant 3-4 heures d'affilée sans prendre aucune pause (même pas de pause Facebook) alors que je suis tout le contraire. j'ai développé les petits trucs suivants:

- je n'étudie jamais chez moi, il y a trop de distractions. idéalement j'étudie et fais mes travaux à la bibliothèque où le silence est de mise.

- sinon, je choisis un café tranquille et je mets des bouchons (les gros bouchons orange en mousse de la pharmacie font très bien la job).

- je mets également des bouchons pendant mes examens pour ne pas me laisser distraire par les pages qui tournent et les gens qui toussent.

- à part quand je dois taper un travail, je n'emmène jamais mon laptop ni mon cellulaire. j'imprime tout, tout. le laptop et le cell sont des prétextes pour errer et je trouve que la lecture se fait mieux avec la connexion "physique" du papier.

- dans la mesure du possible, je réserve une journée entière consacrée aux études (genre quand mon ménage, mon lavage, ma bouffe, etc sont déjà faits). comme ça j'ai l'esprit tranquille et je n'ai aucun prétexte pour écourter mes séances d'études.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous êtes de mauvaise foi, ma gang de coqs français. Sérieusement, vos opinions récalcitrantes font bien plus de vous des brainwashés que ceux qui prennent des pilules en sachant très bien que ce n'est pas la panacée, mais bien une adaptation temporaire. (Je ne t'inclus pas là-dedans, El Picador, tu comprends les nuances.)

Si c'était de moi, j'irais vivre dans le bois et je n'aurais plus besoin de mes médocs, (ce que j'ai fait l'été passé avant de manquer d'argent). Mais, je ne peux pas le faire présentement, alors je ne vois pas d'autres solutions que de combiner des médicaments avec une bonne hygiène de vie, parce que je dois faire de l'argent ne serait-ce que pour traiter mes autres déséquilibres homéostatiques.

Et puis combien de fois va-t-il falloir le répéter? Le TDAH, même s'il est diagnostiqué 10 fois trop, mal compris et mal traité, ça représente un problème qui existe bel et bien. Après, les arguments apportés par @Vacpower™ et @D'Artagnan pointent les facteurs qui pourraient expliquer l'épidémie des symptômes et des diagnostics qui touchent tout le monde. C'est super pertinent d'en parler, mais ça n'infirme pas l'existence d'un TDAH. Le problème A et le problème B coexistent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Sikaneba a dit :

Dans le fond, la seule chose que je dénonçais vraiment c'est la facilité avec laquelle on peut se faire prescrire n'importe quoi au Québec. Et bien souvent sans passer de tests préalables, ou au minimum, un simple bilan de santé. Tant mieux pour toi si tu as passé des examens, mais je maintiens qu'un médecin généraliste n'a pas les compétences requises pour diagnostiquer un TDA(H). Seul un neuropsy peut le faire, et on parle d'un examen onéreux qui coûte environ 1500$ avec un rapport détaillé d'un quinzaine de pages qui montrent clairement les résultats. Toutefois, on sait que tout le monde ne peut pas se permettre ça, et ça peut en quelque sorte expliquer pourquoi les médecins généralistes sont devenus de véritables machines à pilules. Pour quelqu'un qui souffre d'un TDA(H) faible à modéré, je suis convaincue qu'il existe des alternatives aux médicaments, à commencer par un changement du régime de vie.

Je ne peux que parler de ma propre expérience parce que c'est uniquement celle que je connais, je ne peux pas vraiment parler pour les autres. Une chose est sûre, c'est que lorsque je me suis plainte d’insomnies fréquentes, ma médecin de famille m'a avant tout conseillé d'être attentive aux cycles du sommeil (qui reviennent toutes les 90 minutes), d'essayer la méditation, de lire un livre avant de m'endormir, d'éviter de regarder l'heure, de lâcher les écrans au moins une bonne heure avant d'aller dormir (parce que la lumière bleue stimule l'esprit), de prendre une longue marche en soirée (chose qu'il m'arrive très souvent de faire). Elle m'a finalement suggéré de jumeler tous ces bons conseils (que je connaissais déjà) à un petit 10mg de mélatonine, un produit naturel en vente libre dans n'importe quelle pharmacie. Elle aurait très bien pu s'en laver les mains et me prescrire des somnifères, chose qu'elle s'est refusée de faire. Je reconnais que la surmédicamentation existe, mais ce n'est pas vrai dans tous les cas. 

Il faut dire qu'elle me voit aller depuis des années et qu'elle suit ma mère depuis plus de 25 ans, ce qui l'aide très certainement à déceler certaines tendances chez moi, bien que ses connaissances ne soient pas aussi poussées que celles d'un neuropsychologue. 

Il y a 6 heures, Ecce Homo a dit :

pour reprendre les propos de SIkaneba, et sans remettre en question l'existence de ton TDA, avais-tu commencé à changer certaines de tes habitudes de vie ou stratégies d'études ? j'ai aussi un "attention span" d'assez courte durée quand il s'agit d'étudier. ça se remarque encore plus quand j'étudie avec ma blonde, elle qui peut lire et faire des travaux pendant 3-4 heures d'affilée sans prendre aucune pause (même pas de pause Facebook) alors que je suis tout le contraire. j'ai développé les petits trucs suivants:

- je n'étudie jamais chez moi, il y a trop de distractions. idéalement j'étudie et fais mes travaux à la bibliothèque où le silence est de mise.

- sinon, je choisis un café tranquille et je mets des bouchons (les gros bouchons orange en mousse de la pharmacie font très bien la job).

- je mets également des bouchons pendant mes examens pour ne pas me laisser distraire par les pages qui tournent et les gens qui toussent.

- à part quand je dois taper un travail, je n'emmène jamais mon laptop ni mon cellulaire. j'imprime tout, tout. le laptop et le cell sont des prétextes pour errer et je trouve que la lecture se fait mieux avec la connexion "physique" du papier.

- dans la mesure du possible, je réserve une journée entière consacrée aux études (genre quand mon ménage, mon lavage, ma bouffe, etc sont déjà faits). comme ça j'ai l'esprit tranquille et je n'ai aucun prétexte pour écourter mes séances d'études.

Oui, et il y a bien longtemps que j'ai essayé de mettre toutes ces choses en pratique, sans grand succès.

Par exemple, je n'arrive jamais pas à me concentrer chez moi (mes chattes miaulent, veulent de l'attention, etc.), et je préfère m'installer dans un café. Le hic, c'est ce que les distractions y sont également nombreuses. Je porte de bons écouteurs (sans musique, bien souvent) qui masquent très bien le bruit ambiant, mais je suis tout de même distraite par mon environnement (les mouvements me dérangent, surtout). À la bibliothèque de l'université, c'est encore pire. Les étudiants et les employés jasent sans vergogne et la circulation est beaucoup trop fréquente. Même lorsque je m'installe dans un coin tranquille, j'arrive à être distraite et irritée par différentes choses. 

Quand j'ai des textes à lire, je préfère les faire imprimer question de me tenir bien loin des écrans. Je laisse mon cellulaire dans ma chambre et désactive les notifications. Mon ménage est toujours fait, mon lavage et mon épicerie aussi. J'ai beau dire que je me sens désorganisée dans certains aspects de ma vie, reste que j'arrive à maintenir un appartement propre et à l'ordre. Je ne peux pas fonctionner dans une pièce en désordre.

Reste que chaque fois que je prévois une journée d'étude, ma motivation face à l'effort est très faible. Mes pensées se bousculent dans ma tête et je n'arrive pas à rester concentrée bien longtemps. Lorsque je ne me sens pas du tout productive, je vais prendre une marche d'environ une heure question de me changer les idées, mais plus souvent qu'autrement, je procrastine encore à mon retour et n'arrive qu'à pondre un truc (bâclé) que sous l'effet de la pression. 

Je tiens également à préciser que mon « trouble » ne se manifeste pas que lors de mes séances d'études. Par exemple, je suis facilement distraite au travail et à l'école, et il m'arrive d'avoir du mal à assimiler certaines informations, de demander à ce qu'on répète un truc parce que j'ai bêtement hoché de la tête sans toutefois avoir réellement porté attention à ce qu'on me disait, d'être lunatique, d'oublier des choses, etc. Non seulement c'est chiant à vivre, mais ça me fait en plus passer pour une sacrée autiste auprès des autres. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Gamin a dit :

Vous avez pas l'air de comprendre que des fois, c'est comme de demander à un robots pas de bras d'installer ses propres bras: tu fais comment si t'as pas de bras? C'est une problématique intéressante je trouve: si t'as pas envie de faire des efforts, comment tu fais pour faire des efforts pour combattre le fait de pas vouloir faire d'effort? À vous lire la solution serait juste de foutre ces gens là dans un goulag et d'attendre qu'ils crèvent, "tant pis, ils n'avaient qu'à se forcer". On dirait que vous voudriez juste vous débarrasser du problème du revers de la main sans réfléchir à une solution, et que vous croyez de votre côté que c'est nous qui cherchons à se débarrasser de nos problème en prenant des drogues -> la réalité doit surement être quelque part dans le milieu, non? 


Fais pas genre que les TDAH sont des incompris de la société alors que vous avez ouverts un topic dans lequel 6 membres sur 8 témoignent avoir été diagnostiqués, manger leur pilules, et être pris en charge par des psychiatres qui leurs disent à chaque séance qu'on les comprend et qu'on les prend en charge. Qui plus est dans une société où la conso de benzos devient un fait social, et où les jeunes indie kids s'enfilent du Xanax en soirée dans un but récréatif. C'est asti de marginal oulala c'est vrai que personne ne comprend ce qu'il se passe dans vos têtes.
Donc genre, un français conteste et lol, ça devient la fin du monde. POURQUOI VOUS VOULEZ PAS COMPRENDRE ???? :' (((((( Ben déjà parce qu'on a pas envie d'être comme vous, et on trouve la situation fort regrettable.
Bien sûr que la situation est au milieu, mais le débat est fortement déséquilibré, je suis obligé d'intervenir à un moment. Alors ouvre tes mirettes et ingère bien l'expérience du français en question :
Non je ne comprends pas cette métaphore du robot. Vous n'êtes, à priori, pas des robots (à part toi Gamin), donc des êtres à priori fonctionnels, et vous ne régissez pas sur des dysfonctionnements informatiques comme des putains de personnages de RPG.
Vous êtes des êtres avec des sensibilités, des modes de fonctionnement différents, des difficultés dans certaines tâches ainsi que des facilités dans l'autre, comme tout le monde.

Je le répète encore une fois. Vous pouvez continuer à vous gaver de benzos, la seule chose qui vous arrivera, c'est moi qui viendrai vous chier dessus sur un forum de discussion, parce que vous avez renoncé à votre humanité pour devenir des outils fonctionnels, et qu'en plus vous encouragez tout le monde à suivre ce chemin en digressant sur vos pills comme des clochards toxicos assis dans le coin de la rue.

@Catharsis depuis tout à l'heure nous raconte que travailler c'est dur. Wow, sans déconner. Genre les non-TDAH ils n'ont aucun effort à se concentrer pour faire un travail intellectuel quand il y a des chats qui miaulent ?
Je t'assure que si on faisait passer des IRM, t'aurais 90% de la population mondiale TDAH.

Et malheureusement, la seule solution pour sortir de cet égrégore maléfique, c'est d'aller voir votre psychiatre Dr Sanchez dans son shopping mall, lui annoncer texto que vous voulez renoncer totalement à votre traitement, comment arrêter progressivement la prise de mes médocs ? svp c'est dans mon droit de citoyen, mener l'expérience pendant un an, vivre avec ça et adapter votre mode de vie selon les conséquences que ça amène.
Ou alors wé nan il a participé sur le topic de 1984 sur l'astrologie haha crisse allez vive la psychiatrie vive moi gloups. Au passage, Picador et 84 promeuvent l'autre bullshit de la science de la cabeza, celle de la tradition française de la psychanalyse. Je me désolidarise de leurs propos, en particulier @el_picador au sujet de Lacan, qui était un gros tas de merde et qui s'est fait logiquement bolosser par Sokal-Bricmont dans Impostures Intellectuelles que je recommande chaudement.
En revanche, si vous voulez mon avis, de voir certains membres s'inquiéter de ça, ou bien de 1984 faisant l'apologie de l'occultisme personnel. Ben je suis désolé pour vous, votre peur de ces dérives est totalement injustifiée, pour la simple et bonne raison qu'elle ne vous impose pas la consommation d'altérants physiques. Après si vous vous considérez comme trop faibles pour être capables de s'y intéresser sans y passer tout votre temps ou sans dépenser 88€ à une Madame Irma, c'est votre problème.

Et Gamin, ce que je te supplie de faire, c'est d'arrêter de parler de neurosciences stp. Personne n'a jamais réussi à maîtriser les diffusions chimiques internes au corps, y compris avec la technique moderne ou dans les laboratoires de cave. La science se contente d'observer des phénomènes. Des fois elle essaye d'en tirer des conclusions mais la plupart du temps soit elle se plante, soit ça n'a volontairement aucun rapport et c'est une bonne méthode de manipulation sémantique pour justifier n'imp ou imposer un paradigme vicieux.
Fais comme moi, intéresse toi plutôt à l'épistemologie, tu comprendras vite que rien n'a de sens et que tous les fantastiques phénomènes actuellement observés sont exactement les mêmes qu'à l'antiquité. Spoiler alert : la thermodynamique est une constante.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, D'Artagnan a dit :

@Catharsis depuis tout à l'heure nous raconte que travailler c'est dur. Wow, sans déconner. Genre les non-TDAH ils n'ont aucun effort à se concentrer pour faire un travail intellectuel quand il y a des chats qui miaulent ? Je t'assure que si on faisait passer des IRM, t'aurais 90% de la population mondiale TDAH.

Là, tu insistes sur un détail finement sélectionné par ta mauvaise foi. C'était un exemple certes plus général ; évidemment que des miaulements répétés sont susceptibles d'agacer la vaste majorité des gens. C'est pourquoi je tiens à mettre toutes les chances de mon côté en allant étudier ailleurs. 

Mais j'ai aussi (et surtout) parlé des bruits ambiants -- parfois à peine audibles et qui parviennent malgré tout à me déconcentrer --, des mouvements, des petits détails visuels, des odeurs, des textures, de mes pensées qui se bousculent dans mon esprit. J'ai également précisé que mon « trouble » se manifeste au travail et dans mon quotidien. Je ne reviendrai pas sur ce que j'ai écrit, tout est là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok, t'es de mauvaise foi et sans aucune criss de nuance, tu continue de parodier des arguments de pailles qui ont jamais été dit parce que t'es plus préoccupé à avoir l'air cool pour nous engorger de tes croyances et opinions que d'avoir une conversation humaine. 

Tout le long de ton texte tu continue de pousser qu'on veut juste se gaver de pilules et prétendre qu'on est des incompris, alors que c'est pas le cas. 

C'est facile de nous traiter d'incompris parce qu'on arrête pas de te dire que tu comprend pas qu'on essaie pas d'être des incompris, t'as fais ton propre lit ici. 

Pis voyons donc ton commentaire sur la neuroscience et la science. Tes weird @D'Artagnan. Je m'intéresse pas à ça pour être cool, pour avoir raison, pour être meilleur que les autres, pour avoir la vérité. Je le fais parce qu'ils posent des questions et tentent d'y répondre de façon concrète. La science, c'est pas une mode ou un buzzword (ce que t'as l'air de croire que les gens qui utilisent le terme "science" font), c'est juste une processus concret d'expérimentation, faut pas suivre ça comme une religion, ça veut rien dire par soi même. Je veux dire... si tu t'intéresse à l'épistémologie... tu dois avoir des choses plus intéressante et concrete à dire que des gneugneugneus en italiques, non? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Catharsis a dit :

Mais j'ai aussi (et surtout) parlé des bruits ambiants -- parfois à peine audibles et qui parvient malgré tout à me déconcentrer --, des mouvements, des petits détails visuels, des odeurs, de mes pensées qui se bousculent dans mon esprit. J'ai également précisé que mon « trouble » se manifeste au travail et dans mon quotidien. Je ne reviendrai pas sur ce que j'ai écrit, tout est là.

C'est exactement la même chose.

 

à l’instant, Gamin a dit :

Ok, t'es de mauvaise foi et sans aucune criss de nuance, tu continue de parodier des arguments de pailles qui ont jamais été dit parce que t'es plus préoccupé à avoir l'air cool pour nous engorger de tes croyances et opinions que d'avoir une conversation humaine. 

Tout le long de ton texte tu continue de pousser qu'on veut juste se gaver de pilules et prétendre qu'on est des incompris, alors que c'est pas le cas. 

C'est facile de nous traiter d'incompris parce qu'on arrête pas de te dire que tu comprend pas qu'on essaie pas d'être des incompris, t'as fais ton propre lit ici. 

Ben comme d'hab, t'as rien compris au fond de ce que j'ai écrit, t'essayes de te pâmer d'une vision entre-deuxiste qui est prétentieuse tout en balançant des piques passives-agressives. Le stade final que tu viens de franchir là, c'est l'inversion accusatoire. Tout ce que tu me reproches au dessus, c'est exactement ce que tu fais en permanence.

Voilà pourquoi Gamin, je m'acharne sur toi. Et aussi parce que personne ne s'en rend vraiment compte ici, c'est trop facile de salir ce qui est déjà sale (BMO, Esch). Je pense ontologiquement que t'es une sale pute et que tu mériterais une telle réputation ici.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Écoute @D'Artagnan je vais être honnête avec toi, t'es peut être trop intelligent pour moi pis j'ai effectivement de la difficulté à te comprendre pis tes messages me passe par dessus la tête. Je sais pas. Je pense pas être l'ignoble monstre que tu prétend que je suis, je me considère comme un imbécile un peu stylisé et sans plus. Peut être que c'est ça que tu me reproche. Je sais pu. T'as surement raison de dire que c'est en partie de ma faute parce que c'est vrai que j'ai souvent eu tendance à être épicé pour rien dans le passé, j'essaie de corriger ça.   

Clairement si tu te rend compte de chose dont personne ne se rend compte, tu dois avoir de quoi qu'on a pas. Malheureusement, c'est peut être la différence de dialecte, mais on se comprend pas. Je trip pas trop sur la tension qu'il semble y avoir entre nous deux, mais je vais devoir l'accepter. 

En d'autres mots, je te lis pis je me sens souvent attaqué d'être idiot. Je m'en prend pas à toi parce que je trouve ton opinion stupide, je m'en prend à toi parce que je trouve que t'as l'air justement de quelqu'un d'intelligent et de sensé, et que j'ai assez de respect pour toi pour considérer tes points de vues, mais que c'est souvent agressif et condescendant. Peut être que je fais la même chose, en fait surement, pis je m'en excuse, à force de me prendre pour un simple d'esprit j'agis souvent de la sorte mais écoute... 

Au fond c'est peut être juste un clash entre nos culture Québécoise de névrosé et la culture Française de coq de combat, je t'aime bien pis je veux pas qu'on se batte :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, Gamin a dit :

Au fond c'est peut être juste un clash entre nos culture Québécoise de névrosé et la culture Française de coq de combat, je t'aime bien pis je veux pas qu'on se batte :(

ok j'arrête

par contre, je ne reconnais aucune difficulté à déchiffrer vos colisses. C'est certainement une question d'habitude, fais un effort.
Je suis très pointilleux sur le fond. On peut mettre ça sur le plan de la maladresse te concernant stu veux. Par contre, en tant qu'être naturel de la Matrix dans lequel nous vivons, la première page de ce topic est un malaise humain total qui a tendance à m'énerver.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais, pour revenir au sujet, je me demande sincèrement qu'est-ce que tu suggèrerais.

J'ai tendance à voir les p'tites pilules comme des outils (je réitère que j'en prend pas), si Madame X a de la misère à se concentrer et à dormir, et qu'un certain outil l'aide... ? 

Je sais qu'à la base c'est un peu naïf, parce que y'a forcément des conséquences, mais je me questionne quand même sur la balance avantage/conséquence. Le fait d'utiliser une voiture pour aller travailler vient avec son lot de conséquence aussi, ça serait beaucoup mieux pour ta santé individuel et la santé social si tu faisais l'effort de marcher... mais un moment donné on s'accroche à ce qui nous aide. Ou peut être c'est une mauvaise analogie? 

T'sais mettons je te dit, t'as X nombres d'années pour corriger le tire et nous ramener vers la bonne voie, à travers des campagnes de sensibilisations, des cours gratuits, t'as des milliards de dollars de budget, tu ferais quoi, tu parlerais de quoi? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ma journée est drôlement teintée d'ironie. Mon médecin vient de me prescrire un arrêt de médication à cause des effets secondaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Gamin a dit :

J'ai tendance à voir les p'tites pilules comme des outils (je réitère que j'en prend pas), si Madame X a de la misère à se concentrer et à dormir, et qu'un certain outil l'aide... ?

L'outil ne l'aide pas en l’occurrence. C'est pas comme les perches qu'on file aux blessés pour qu'ils se remettent à marcher progressivement sur leurs deux pieds. Ni comme un antibiotique que tu prendrais pour guérir de la gonorrhée. 
Le problème des médocs, c'est que ce ne sont pas vraiment des médocs. C'est juste des altérateurs. Quand tu les prends plus, les symptômes reviennent. Faut que tu sois traité H24. Quand on parle de drogue, c'est pas des paroles en l'air.

Faut impérativement dédramatiser les symptômes AMHA, et dépsychiatriser le débat.
Supposons que t'as un TDAH ? Ben pas de chance, deale avec.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Goéland a dit :

Ma journée est drôlement teintée d'ironie. Mon médecin vient de me prescrire un arrêt de médication à cause des effets secondaires.

En voilà une opportunité sur laquelle tu devrais capitaliser

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait c'est plus un débat sur les médicaments que sur le trouble en lui même que tu as toi. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, D'Artagnan a dit :

L'outil ne l'aide pas en l’occurrence. C'est pas comme les perches qu'on file aux blessés pour qu'ils se remettent à marcher progressivement sur leurs deux pieds. Ni comme un antibiotique que tu prendrais pour guérir de la gonorrhée. 
Le problème des médocs, c'est que ce ne sont pas vraiment des médocs. C'est juste des altérateurs. Quand tu les prends plus, les symptômes reviennent. Faut que tu sois traité H24. Quand on parle de drogue, c'est pas des paroles en l'air.

Faut impérativement dédramatiser les symptômes AMHA, et dépsychiatriser le débat.
Supposons que t'as un TDAH ? Ben pas de chance, deale avec.

Hmm et si on voit ça alors comme une prothèse? Les prothèses, ça ne guérit pas non plus, ça remplace. "Supposons qu'il te manque une main? Ben pas de chance, deale avec." 

L'handicapé pourrait accepter sa différence, la chérir, la célébrer, plutôt que de se plier aux exigences bimanuel de la société, tu ne penses pas?  Mais évidement j'essaie de parler de cas plus extrême de troubles mentaux handicapant qui "doivent" (en théorie) être guérie par les médocs, si tu crois que ça existe bien sur - de là à savoir si les vrai TDAH en font partie ou pas, ça dépasse mon niveau de connaissance. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...