Aller au contenu
Shivz

Sujet sur l'humour (et surtout sur Guillaume Wagner)

Déchet(s) recommandé(s)

Intéressant le bout où il explique les conditions dans lesquels il a fait le spécial NETFLIX. et le bout où il explique comment le nouvel algorithme de Facebook a RUINÉ leurs carrières.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

  • Contenu similaire

    • par Goéland
      Moi j'trouve ça grate les jeux de mots cheesy. 
      Mes collègues au travail, eux, ne supportaient plus mon irrémédiable besoin de faire des jeux de mots, alors je je vais me vider la poche ici à la place, et je vous invite à faire de même.
      Le mur de glaires au bateau de nuit m'a inspiré récemment :
    • par Le Messie
      Voici un vidéo que TVA a volé à un kid de 10 ans ... ils ont prit son reportage et ils ont enlevé le début et la fin pour que ça ait l'air de un de leur topos ... cheap en ostie.
      Version originale :

      Version TVA :
      http://tva.canoe.ca/emissions/salutbonjour/chroniques/sb/nutrition/163736/performer-et-rester-concentre-5-astuces
      Hahaha, gang de crisse.
      Source : Facebook à Mike Ward.
    • par Sergent Poivre
      Notre scène québécoises est très variée et nous avons des vedettes de tous les genres. Nos célébrités sont partout, à la radio, à la télé, dans les revues, si bien qu'on finir par tellement bien les connaître que c'est comme si c'était des gens que l'on côtoie tous les jours, qu'on les aime... ou pas.
      Peu importe leur métier ou l'art qu'ils utilisent pour «s'exprimer», que ça soit Céline Dion, Claude Poirier, Jean Airoldi, la petite fille dans l'annonce de je-sais-pas-quoi ( Mouuaaah je crois que le père noweeeeeeel Il a un pingouin... come a-mi (j'y en calisserais une)), un tel qui joue chose dans tel programme, l'autre qui lit les nouvelles, la gurda qui fait juste résumer les games des canadiens pis qui gagne le trophée «Analyse sportive» dans tel gala, l'autre qui pense qu'il a toujours raison, on a tellement de plaisir à les haïr.
      Boom Desjardins

      Mais quel blasphême à l'oeuvre d'Harmonium sa reprise d'Un musicien parmi tant d'autres. Comme quoi ce n'est pas parce que tu t'inspires du meilleur que ce que tu fais est nécessairement bon. Je n'en revien pas à quel point on donne de l'importance a un gars qui a si peu de vocabulaire et qui fait les erreurs les plusses pires de grammaire. Trois millions de trémolos qui ne veulent rien dire sur des mots qui n'ont aucun sens, une chanson rock-matante-Ginette, un succès national
      Je vous invite à vous laisser aller. Laissez aller vos pulsions et ne faites pas que juste mettre une photo et espérer des points de rep, Écrivez.
    • par Papa
      Centre-ville de Montréal, 25 juillet 2010

      Par un bel après-midi d'été, Normand profitait de ses vacances. Homme d'affaires accompli, il vivait seul dans son luxueux condo du centre-ville. Normand ne savait pas à quoi occuper sa journée.
      Normand a donc choisi d'examiner plusieurs albums de photos poussiéreux contenant des photos de son enfance à aujourd'hui, 50 ans. Un fait l'a aussitôt frappé. Né en 1960 à Chicago, il a ensuite habité à Londres et Pékin avant de s'établir à Montréal pour y rester. Il n'avait donc jamais quitté la ville de sa vie. Jamais Normand avait connu la campagne, l'odeur du foin et du purain. C'est ainsi que Normand a décidé d'aller pour la première fois visiter la campagne ce 25 juillet 2010.

      Sa destination: St-Pie. Armé de son GPS, Normand monte dans sa voiture et se dirige vers sa destination, de nouveaux horizons, un terrain inconnu. Il se stationne dans un rang, tout près du fossé. Normand commence à marcher et à explorer. Il survole du regards les champs de maïs à sa droite qui s'étendent devant lui à perte de vue. Du côté gauche du rang, il aperçoit un silo à quelques centaines de mètres devant lui. Intéressant, semble-t-il se dire puisque Normand accélère le pas.


      Normand marche d’un pas décidé jusqu’au silo et y voit une ferme. L’écriteau lui apprend qu’il s’agit de la Ferme à Marcus. Il commence à s’aventurer sur le terrain lorsqu’il aperçoit un homme portant une salopette avec une seule bretelle attachée.


      «- Excusez-moi, dit Normand, êtes-vous Marcus
      - Oui je suis Marcus, lui répondit l’homme
      - Je me présente, je suis Normand. J’habite en ville, dans la civilisation, vous savez, Montréal?
      - Oui
      - J’ai toujours habité en ville, et je n’en suis jamais sorti. Je n’ai jamais goûté à la campagne, c’est aujourd’hui ma première expérience. Pouvez-vous me faire visiter votre ferme, je n’y connais rien?
      - Bien sur, répondit gentillement Marcus»

      Marcus invita donc Normand a se diriger vers les étables où se trouvent ses animaux. Premier arrêt: les poules. Au poulailler, Normand demande quels sont ces curieux petits animaux.

      «- Dites-moi Marcus, quels sont ces drôles de bêtes?
      - Ce sont des poules
      - Ah oui, les poules, ceux qui pondent des oeufs! Elle en pondent beaucoup des oeufs?
      - Eh bien monsieur Normand, les poules blanches, elles me produisent une douzaine d’oeufs par jour. Mmmm...., dit Marcus en réfléchissant, les noires aussi d’ailleurs!»


      Cette réponse semble suffire à Normand puisqu’il se dirige maintenant vers le deuxième enclos où des moutons prennent un bain de soleil.

      «- Dites-moi Marcus, quels sont ces bêtes?
      - Ce sont des moutons.
      - Ah oui les moutons! La source de la laine! Et ils en produisent de la laine?
      - Eh bien monsieur Normand, les moutons blancs, ils me produisent 20 kilos de laine par année. Mmmm..., dit Marcus en réfléchissant, les noirs aussi d’ailleurs!»

      Cette fois aussi Normand se satisfait de cette réponse et marche avec Marcus jusqu’à un grand pré où sont en train de brouter des dizaines de vaches.

      «- Dites-moi Marcus, quelles sont ces grosses bêtes?
      - Des vaches!
      - Ah oui, d’où le lait que nous buvons! Ils en produisent beaucoup de lait?
      - Eh bien monsieur Normand, les vaches blanches, elle me donnent 10 litres de lait par jour. Mmmm, dit Marcus en réfléchissant, les noires aussi d’ailleurs!»


      Cette fois, Normand veut en savoir plus:

      «- Dites-moi Marcus, pourquoi faites-vous toujours une distinction entre vos bêtes blanches et vos bêtes noires alors qu’elles produisent toutes les mêmes quantités de leur produits respectifs?
      - Ah! Eh bien celle-là elle est bien simple monsieur Normand!, lui répondit Marcus. C’est que les bêtes blanches, elles m’appartiennent! Mmmm..., les noires aussi d’ailleurs!
    • par odjebi
      Par un bel après-midi d'été, un riche homme d'affaire décide de quitter son luxueux loft du centre-ville pour visiter ce qui était pour lui encore inconnu: la campagne. En effet, notre homme d'affaire, appelons le Robert, n'avait jamais quitté la ville auparavant.
      Après avoir roulé quelques heures, Robert gare donc sa voiture en bordure d'un rang de campagne. Il voit au loin quelques champs, des silos ainsi qu'une grange. C'est dans cette direction que Robert, sous un ciel ensoleillé, dirige son pas. Notre nouveau visiteur marchait paisiblement lorsqu'il passe devant une ferme hébergeant plusieurs animaux. C'était la première fois que Robert voyait des animaux d'élevages. Curieux, Robert décida d'aller parler au propriétaire qui s'affairait à des travaux sur son terrain.
      Robert: Bonjour, je suis Robert, puissant homme d'affaire, c'est la première fois que je suis en campagne!
      Fermier: s'lut moé c Mitch. Bienvenu chez nous.
      Robert: Je n'avais jamais vu de tels animaux avant, puis-je aller les observer de plus près?
      Mitch: Ben sur m'a aller vous montrer ça.
      Mitch amène donc Robert voir les animaux de plus près, commençant par les vaches.
      Robert: Qu'est-ce que c'est?
      Mitch: Des vaches. Des vaches laitières.
      Robert: Elles sont belles. Mais dites-moi Mitch, je viens de remarquer qu'il y a des vaches blanches et des vaches noirs. Quelle est la différence?
      Mitch: Ah ben voyé-vous m'sieur, c que les vaches blanches, elle produisent 20 litres de lait par jour! Mmmmm...Les noirs aussi d'ailleurs.
      Le duo allèrent ensuite voir les moutons.
      Robert: C'est ce qu'on appelle des moutons?
      Mitch: Oui.
      Robert: J'ai remarqué que certains moutons sont blancs, d'autres sont noirs. Quelle est la différence?
      Mitch: Ben voyé-vous mon cher m'sieur, c'est que les moutons blancs fournissent 10 kilos de laine par année. Mmmmmm...les noirs aussi d'ailleurs.
      Finalement, le fermier et son visiteur allèrent voir les poules.
      Robert: Quelles jolies poules! Mais dites-moi, quelle est la différence entre les poules blanches et les poules noirs?
      Mitch: Ben voyé-vous m'sieur, les poules blanches, elles me donnent 2 douzaines d'oeufs par jour. Mmmm...les noirs aussi d'ailleurs!
      Robert: Dites-moi Mitch, pourquoi différenciez-vous toujours les animaux blancs des animaux noirs, même s'ils produisent tous la même quantité de leur produit respectif?
      Mitch: Ah ah oh ben c'est ben simple ça mon p'tit monsieur! C'est que les bêtes blanches, ben elle sont a moé! Mmmmm...les noirs aussi d'ailleurs!
×
×
  • Créer...