Aller au contenu
e028182

Procrastination

Déchet(s) recommandé(s)

Mon pire défaut, un sujet quotidien de culpabilisation, mon enfer ;)

Pourquoi je procrastine:

- Trop abstrait, j'ai peur du concret et j'y suis averse,

- Manque de vision sur les bénéfices pour mon futur d'actions réalisées maintenant,

- Une certaine forme d'anxiété par rapport à la perception social de mon travail ou de mes actions.

Question:

Je me demande si on ne vie pas (plusieurs d'entre-nous) beaucoup trop en fonction de nos sources d'anxiété, on prend les choix qui réduisent le plus les chances d'anxiété, alors que logiquement on devrait prendre les choix qui diminuent le plus les chances de regret.

Solution:

Je ne sais pas trop.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C’est trop bien de rien foutre dans une société de performance pleine de petasses et de cons qui pensent exister parce qu’ils ont du fric, dude.

Demande leur si ça leur donne du talent et l’or des alchimistes.

Fais du sport si ta tête est trop pleine. Lis si tes pensées sont trop lourdes. Donne toi des projets. Et sois heureux ? 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

L'important c'est de vivre comme tu le veux sans te soucier de ce que les autres pensent. Ton véhicule physique qu'est ton corps humain n'est que temporaire. Tu es une énergie immortelle. Ta mission sur terre est de comprendre ce que tu n'as pas appris au cours de tes vies précédentes. C'est bien que tu te poses des questions, le vouloir du progrès est présent en toi.

Tes craintes sont les manifestations du désire de changer, l'évolution spirituelle.  Pour la plus part, leur professeur spirituel est leurs souffrances. Parce que éventuellement, la souffrance apporte le réveil.

Modifié par Cheese

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Cheese a dit :

L'important c'est de vivre comme tu le veux sans te soucier de ce que les autres pensent. Ton véhicule physique qu'est ton corps humain n'est que temporaire. Tu es une énergie immortelle. Ta mission sur terre est de comprendre ce que tu n'as pas appris au cours de tes vies précédentes. C'est bien que tu te poses des questions, le vouloir du progrès est présent en toi.

Tes craintes sont les manifestations du désire de changer, l'évolution spirituelle.  Pour la plus part, leur professeur spirituel est leurs souffrances. Parce que éventuellement, la souffrance apporte le réveil.

Ou as tu trouvé du DMT?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C’est beau être performant. Avoir un objectif et travailler fort pour l’atteindre. J’aimerais être comme ça et faire du fric au lieu de juste être un pauvre bon à rien. Je ne vois pas comment ma situation est meilleur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, e028182 a dit :

C’est beau être performant. Avoir un objectif et travailler fort pour l’atteindre. J’aimerais être comme ça et faire du fric au lieu de juste être un pauvre bon à rien. Je ne vois pas comment ma situation est meilleur.

A parce que faire du fric c’est la panacée de l’utilité sur terre ? 

Ahahahahah si y a bien une « nourriture » pourrie par le diable c’est bien l’argent. L’argent est un moyen et non un but intrinsèque.

Tant que tu auras ce système de pensée, tu seras malheureux. Tu ne t’aimes pas et c’est par là que tu dois commencer.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pfff encore de la belle mentalité bullshit de pauvre. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Troll olympique 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve que critiquer l’appât du gain ou l’argent est souvent l’adage de personnes ou institutions qui n’ont vraiment rien de mieux à amener sur la table.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)
Il y a 2 heures, e028182 a dit :

C’est beau être performant au lit. Avoir un orgasme et travailler fort pour l’atteindre. J’aimerais être comme ça et baïzer au lieu de juste être un branleur bon à rien. Je ne vois pas comment ma situation est meilleure.

Interchangeable avec tout champ lexical.

Exemples : école, sport, trollisme, science infuse, amour.

 

Amour

il y a 45 minutes, e028182 a dit :

Je trouve que critiquer mon amour du gain ou l’amour est souvent l’amour de personnes ou amours qui n’ont vraiment rien de mieux à amener sur l'amour.

 

Sport

Il y a 6 heures, e028182 a dit :

Mon pire défaut, un sujet quotidien de sport, mon enfer ;)

Pourquoi je sportive (du verbe sportiver)

- Trop abstrait, j'ai peur du sport et j'y suis averse,

- Manque de vision sur les sports pour mon futur d'actions réalisées maintenant,

- Une certaine forme d'anxiété par rapport à la perception sportive de mon sport ou de mes sports.

Question:

Je me demande si on ne sportive pas (plusieurs d'entre-nous) beaucoup trop en fonction de nos sources de sport, on prend les sports qui réduisent le plus les chances d'anxiété, alors que logiquement on devrait prendre les choix qui diminuent le plus les chances de sheeeeeeeeeeeit.*

 

Citation

Solution sportive:

Je ne sais pas trop si le sport.

addams family smoking GIF

 

 

 

 

 

:monsieur_tatillon:

Modifié par RETRO
deez nuts

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La procrastination, dans la très grande majorité des cas, est tout simplement le repoussement d'un influx négatif, ou en tout cas de ce qu'on appréhende sera un influx négatif. 

On est attiré par le positif (sucre, gras, sexe, dopamine, etc), repoussé par le négatif (douleur, peur, cortisol, etc), c'est aussi simple que ça.

La solution, c'est soit de devenir braindead et d'arrêter d'y penser, accessible à travers la discipline (donc de former des automatismes), ou bien rationaliser le problème et se dire que: procrastiner rallonge l'influx négatif (parce que l'appréhension est en soit une négativité), et que donc plus rapidement on le fait moins on souffre, et d'en arriver à intégrer cette pensé là concrètement dans notre vie. 

Y'a plusieurs petit trucs un peu plus concrets, je vous conseil cette lecture là sur le sujet: https://solvingprocrastination.com/how-to-stop-procrastinating/

P.S.: j'aime bien cette petite note là sur le site, je trouve ça malin de leur part considérant le sujet...

Citation

Note: if you don’t feel like dealing with this right now, but you do want to get useful tips on how to deal with procrastination in the future, you can sign up here.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'es sûr de faire quelque chose qui te correspond vraiment ? 

Perso, diviser les grandes tâches en petites étapes, c'est un truc de base qui m'aide beaucoup.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 55 minutes, Daleko a dit :

T'es sûr de faire quelque chose qui te correspond vraiment ? 

Perso, diviser les grandes tâches en petites étapes, c'est un truc de base qui m'aide beaucoup.

Dans tout projet, même les tâches insignifiantes du quotidien, y'a plusieurs étapes:

1. Planification: "j'aimerais faire telle chose, ca serait cool" "je devrais laver le plancher aujourd'hui, ça serait fait"

2. Analyse: "j'ai tu le temps?" "Ça coûte combien?" "C'est-ti faisable?"

3. Conception: "ça me prend quoi pour faire ça?" "C'est quoi les tâches majeures à faire?" "Y'a tu des risques à faire ça?" "Y'a tu des tâches plus importantes que d'autres, ou une liste de prioritės à respecter?"

3. Design: "je fais des listes des choses dont j'ai besoin" je m'arrange pour qu'il y ait le moins de risques possibles" "Chaque tâche, ça implique quoi pis ça va prendre combien de temps?" "J'ai tu besoin d'acheter kek chose pour faire ça ou si je me dėbrouille avec ce que j'ai?"

4. Implémentation: je fais la shit en question.

5. Test: "ça marche tu?" "Est-ce que mon objectif de base est atteint?" "Faut tu que je repasse kek part pour corriger kek chose?

6. Fermeture: "yes mannnnn c'est faite!" "J'ai toute documenté ça" "j'ai gardé mes plans pour une prochaine fois" "j'ai même pris des photos" "je vais m'en rappeler"

Bon les MBA de ce monde seront choqués par ma vulgarisation, certains ont plus d'étapes que d'autres, certains peuvent se permettre de tourner les coins rond et faire plusieurs étapes en même temps, des fois c'est un réflexe et d'autres fois faut planifier ça beaucoup.

On fait pas un projet de pont champlain comme on planifie passer la moppe hein!

Mais découper les tâches c'est effectivement un bon moyen de parvenir à nos buts, peu importe le projet.

Faut remarquer qu'un projet demande beaucoup plus de "planif et mise en place" que d'exécution. Souvent les projets bloquent avant d'être exécutés, pour toute sorte de raisons. Mais si on prend le temps de bien planifier et tout, on se rend plus jusqu'à la fin, on finit par balayer du revers de la main la procrastination et tous les petits irritants qui nous empêcheraient de réaliser notre objectif.

Et puis entre chaque étape du projet, y'a rien qui empêche de prendre un pré-break, un break et un post-break!

Avec le temps les tâches finissent par se faire et c'est ça l'important!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J’ai lu quelques part que déjà faire UNE chose utile pour soi ( papiers, démarches, projets, trucs à faire depuis un bail) par jour est amplement suffisant pour faire évoluer la procrastination vers des actions positives ( ie pour soi)

Une chose chaque jour.

Alors oui, je critique l’appât du gain car la seule chose à laquelle l’argent sert, c’est de faire des choses avec. Pas posséder, mais s’expandre. Soi même. Au final, j’avais quelques économies et je songeai a des voyages, à des moyens de faire fructifier cet argent au travers de ma passion = organiser des shootings payés à l’etranger par exemple. J’avais le goût d’attendre d’avoir encore plus d’argent pour pouvoir continuer à mettre de côté tout en faisant fructifier cet argent au travers de mes passions photo-voyage. Au final, mon chat a eu besoin d’une opération et les économies y sont passées et des dettes sont apparues. 

Me suis-je sentie triste pour cet argent ? Que nenni, heureusement qu’il était là. J’ai sauvé beaucoup plus que les voyages, l’ipad pro, et le nouveau vidéoprojecteur que je convoitais. J’ai aucun regret ni attachement pour ce fric. Il était là pour que je m’en serve et celui qui arrivera me servira à autre chose.

faire de l’argent un but en soi c’est déjà 

vendre son âme à la matière. Nous ne sommes pas fait de cela, et l’or le plus pur vient d’ailleurs et j’en suis convaincue au delà de moi même. 

S’attacher au plaisir, et de tout plaisir naît le manque. Et le manque, je l’ai découvert il y a peu, mais c’est la mort. Ce qui manque de quelque chose est à l’agonie. Les livres de spiritualité parlent tous de joie et surtout de complétude dans la présence. Le plaisir ne sera jamais que le contraste de la peine, alors que la présence apporte tout ce dont on a besoin sur un plateau « d’argent ». Tu prends ce qu’il y a sur le plateau, mais tu laisses le plateau.

L’argent en tant que quête ne sert qu’a se conforter dans la matière et les plaisirs. Les moyens d’obtenir l’argent ont beaucoup plus de sens que l’argent lui même d’ailleurs.

Toi qui cherche à transformer le plomb en or en toi même, tu devrais vraiment lire sur l’alchimie.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J’ai dit alchimiste et tu m’enfermes déjà dans une boiboite degueulasse ?

Le fantôme de Frédéric Dard me hante de temps en temps. Et j’ai cité une jolie sentence d’Edgar Allan Poe dans mon message précédent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-06-22 à 20:04, e028182 a dit :

Je trouve que critiquer l’appât du gain ou l’argent est souvent l’adage de personnes ou institutions qui n’ont vraiment rien de mieux à amener sur la table.

En effet. C'est très facile d'être généreux et habité des plus grandes valeurs d'entraide et d'humaniste quand tu n'as pas une cent. C'est facile aussi se foutre de l'argent quand on a trente (30) ans et qu'on est célibataire. Sans que l'argent ne devienne une obsession malsaine ou encore l'outil d'une consommation excessive, je pense que l'appât du gain est possiblement l'élément le plus structurant dans une vie. Les responsabilités qui viennent avec une carrière donnent même un certain sens à sa vie.

Pour revenir au sujet et en essayant de faire court, je dirais d'emblée qui n'y a pas de recette miracle pour combattre la procrastination: ça prend de la discipline. Maintenant, cette discipline elle, elle se travaille.

Première des choses, il te faut un objectif dans la vie. Quelque chose qui t'anime. Essaie de te poser comme question: où est-ce que tu te vois dans cinq (5) ans? Au niveau professionnel; ami et famille; santé; finance; sportif; etc. Veux-tu devenir propriétaire? Veux-tu perdre du poids? Veux-tu apprendre une langue? Tes amis sont-ils vraiment de bonnes influences pour toi? Te tirent-ils vers le haut ou vers le bas? La discipline n'est pratiquement plus une discipline lorsqu'elle sert à atteindre ses buts. Donc première étape, c'est de t'asseoir une bonne heure et de penser à tes buts dans la vie. Je t'encourage même à afficher ces objectifs à quelque part chez toi où tu peux les voir à tous les jours. 

Ensuite, c'est de se faire un plan de match. @Daleko suggérait avec beaucoup de justesse que de se faire des petits objectifs, c'est probablement le meilleur moyen d'activer la machine. Moi-même par moment quand je n'ai pas envie d'aller au gym, je me dis dans ma tête: "Allez le fif! Commence par faire ton sac. Mets tes souliers. Prends ton bike. etc." Et littéralement à chaque étape je mets mon cerveau à off et je me concentre uniquement sur cette étape. J'avais autrement souvent tendance à suranalyser toute situation et forcément en regardant le "big picture" et tous les impondérables qui viennent avec, on finit toujours par se trouver des excuses ou par prendre peur. Fuck this. Une micro-étape à la fois si ça peut aider. Perso, ça m'aide beaucoup. Il faut agir. Arrêter d'en parler ou de lire sur le sujet. Fais juste le faire. Pas besoin de viser la perfection: ça aussi c'est un grave problème du procrastinateur.

Donc, dans le plan de match, je dirais aussi que c'est d'abord et avant tout de se faire un calendrier et respecter son calendrier. Essayons néanmoins de demeurer réaliste dans son calendrier. Ça ne donne rien de se faire des journées de fou qui seront démotivantes et dont on n'adhérera pas du tout. Perso, j'essaie de faire 3 actions professionnelles et 3 personnelles par jour.

En terminant, je pense que ça vaut la peine aussi de regarder vers certaines activités dont plusieurs voient plusieurs bénéfices: yoga, méditation, entraînement, etc. Personnellement, j'essaie de rester actif. Je pense que pour un gars (remarque sans doute pour une fille aussi, mais bon), c'est absolument un must d'aller au gym. Avec une bonne alimentation évidemment. On prend de la masse au gym, on perd du poids dans la cuisine. Au final, avoir un corps fit va te faire déborder de testostérone et de confiance en soi. Et dès lors que tu as confiance en toi, tout le reste va débloquer. (Je ne médite pas ni de yoga dans mon cas: mais je suis un bon lecteur. Ma méditation, elle est là!)

Je voulais faire court et j'ai eu l'impression de l'être,  j'ai coupé partout dans ce que je voulais dire. Mais là voilà un roman... Désolé! ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-06-22 à 14:11, e028182 a dit :

- Trop abstrait, j'ai peur du concret et j'y suis averse,

je ne comprends pas du tout ce que tu veux dire par là, veux-tu étayer ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ressens tellement de pitié. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Kalias a dit :

En effet. C'est très facile d'être généreux et habité des plus grandes valeurs d'entraide et d'humaniste quand tu n'as pas une cent. C'est facile aussi se foutre de l'argent quand on a trente (30) ans et qu'on est célibataire. Sans que l'argent ne devienne une obsession malsaine ou encore l'outil d'une consommation excessive, je pense que l'appât du gain est possiblement l'élément le plus structurant dans une vie. Les responsabilités qui viennent avec une carrière donnent même un certain sens à sa vie.

En quoi c’est facile ? Avoir des gosses et une vie de famille c’est incompatible avec le rejet du matérialisme ? Je pense que tu n’as pas lu mon message correctement. On dirait que tu dis ça pour défendre ta paroisse, et désolée mais l’appat du gain n’a jamais élevé qui que ce soit vers le bonheur.

Quel troupeau de dieu, putain. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...