Aller au contenu

Le cinéma au Québec et l'horreur


Déchet(s) recommandé(s)

On est fort sur les comédies, les drames, pis les 7890 shows/films de police... mais crime que y'a pas beaucoup de contenu horreur au Québec. Je sais pas si c'est par manque d'intérêt tout simplement ou par snobisme en ce qui concerne le financement de ce style de film, mais c'est poche. Pourtant, les films francos d'horreur (venant de France surtout) ont eu de gros succès au travers des années... c'est une grosse niche qui en vaut la peine!

Même des films sois disant horreur comme 5150, rue des Ormes sont souvent encore plus des drames que de l'horreur. 

Alors je me demande, pourquoi est-ce que l'horreur semble être un genre si rare sur la scène locale? Pourtant, on a plusieurs talents dans le milieux du VFX, maquillage, etc. Et on a la preuve que l'horreur fonctionne si on se fie à l'industrie des jeux locale qui ont des jeux comme Dead by Daylight et Outlast (qui fonctionnent très bien sur le marché). 

On est tu juste plate ou bedonc c'est le symptôme d'une conversation plus large sur la culture du cinéma et de la télé au Québec en général? 

Signé une fanatique d'horreur qui rêve d'entendre un ''tabarnak'' pendant qu'un personnage se fait pourchasser par une bébitte quelconque

 

Ah, juste rajouter, je suis au courant de la scène indépendante, mais je parle au sens plus large :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@afc je te laisse ce lien-là. 

Les affamés était un film d'horreur québécois que j'ai très aimé. Il faudrait que je le ré-écoute pour pouvoir faire une critique plus approfondie. Jusqu'au déclin ressemblait à un film d'horreur psychologique pas mal. Tous les deux étaient trouvables sur Netflix, c'est assez cool. 

(Et bienvenue sur le Dépotoir!) 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Jpeg a dit :

@afc je te laisse ce lien-là. 

Les affamés était un film d'horreur québécois que j'ai très aimé. Il faudrait que je le ré-écoute pour pouvoir faire une critique plus approfondie. Jusqu'au déclin ressemblait à un film d'horreur psychologique pas mal. Tous les deux étaient trouvables sur Netflix, c'est assez cool. 

(Et bienvenue sur le Dépotoir!) 

Merci du lien! Je suis déjà Flying Monsieur! :) 

Et bien d'accord pour le reste... mais encore, ça se compte sur les doigts d'une main :(

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, afc a dit :

Signé une fanatique d'horreur qui rêve d'entendre un ''tabarnak'' pendant qu'un personnage se fait pourchasser par une bébitte quelconque

HAHAHA. J'trippe pas films d'horreur (c'est juste trop prévisible tout le temps :c ) mais pour ça ouais ok là j'embarque dans ta complainte. C'EST INACCEPTABLE! 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Anecdote en lien avec le cinéma d'épouvante québécois mais pas avec les interrogations de l'auteur : j'avais un certain Alain Vézina comme prof de cinéma au CÉGEP. Il enseignait le premier cours de création cinématographique -- celui où l'on doit rédiger un scénario -- et avait la réputation d'être particulièrement virulent dans ses commentaires sur les histoires des éleves. C'est d'la marde... C'est à chier... Y a rien de bon là-dedans, recommence... Bref, des commentaires qui ont, semble-t-il, su blesser plusieurs étudiants au fil des années.

En 2014, il réalisait son premier long-métrage, un film d'horreur intitulé Le Scaphandrier.

in a nutshell :

Screen Shot 2021-03-18 at 9.48.54 PM.png

(IMDB)

 

Screen Shot 2021-03-18 at 9.49.34 PM.png

(Mediafilm)

 

Screen Shot 2021-03-18 at 9.50.02 PM.png

(Cinoche.com)

 

Screen Shot 2021-03-18 at 9.51.58 PM.png

(HuffPost Québec)

 

Screen Shot 2021-03-18 at 9.54.26 PM.png

(Horreur Québec)

 

 

Pensez-vous que le crisse de miteux se permet encore tout ce mépris à l'endroit de ses étudiants ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Y'en a des bons films d'horreur québécois... malheureusement, ils sont tous pas en français et pas "mainstream".

Y'a Discopath réalisé par Renaud Gauthier qui est un genre de slasher tourné à Montréal. C'qui est l'fun avec celui-là, c'est qu'il est quasiment bilingue comme film. Pis un des détective lâche un gros "Tabarnak" bien senti. 

Un autre film du même réalisateur: Aquaslash. Pas excellent, mais si t'as envie de voir du monde mourir aux glissades d'eau (au Super Aqua Club de Pointe-Calumet), ça devrait te divertir.

 

Sinon tu peux checker les suggestions d'Horreur Québec.

https://www.horreur.quebec/top-10-suggestions-de-films-horreur-quebecois/

https://www.horreur.quebec/10-autres-suggestions-de-films-dhorreur-quebecois/

Je ne les connais pas tous, mais ça pourrait peut-être t'en faire découvrir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour répondre à ta question @afc, j'ai un peu l'impression que c'est une distorsion culturelle par rapport à notre exposition au cinéma américain.

Dans le sens où le cinéma d'horreur, dans les autres nations historiquement à fortes productions cinématographique (à part peut-être le Japon?), reste un cinéma de niche/indépendant/série b/etc. J'ai l'impression que le genre horreur aux États-Unis a réussi à se tricoter un chemin vers le box-office et il n'en fallait pas plus pour entretenir le potentiel de cash à faire. Qui dit cash à faire dit plus facile d'attirer du monde et à force tu attires le talent et le budget. C'est pour ça que ça peut sembler mainstream au sud, mais je pense que c'est juste par la force du marché qu'on a l'impression que c'est "plus accepté/désiré", plutôt que d'être un réel trait culturel.

C'est une théorie hein.

Je te dirais aussi que s'il y avait un trait culturel à insérer là-dedans, ce serait que le Québec est une société qui jouit d'une paix sociale, de conditions de vie et d'harmonie relative assez élevé. Y s'passe pas grand chose comme on dit. Ça tempère peut-être les besoins de défoulement par l'horreur.

C'est peut-être pour ça qu'on a autant de drame indie qui donne le goût de s'ouvrir les veines. Notre horreur c'est la fatalité, l'ennui, la lassitude.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...