Aller au contenu
MrSandMan

Le dernier film que vous avez vu

Déchet(s) recommandé(s)

3813.jpg

My Own Private Idaho (1991)

Une de mes bonnes découvertes récentes. Il s'agit d'un des premiers films de Gus Van Sant, qui met en vedette Keanu Reaves et River Phoenix dans le rôle de deux hustlers. Le performance de Phoenix est incroyable dans le rôle d'un gigolo perdu, qui tente tout au long du film de trouver l'amour ainsi que sa famille, mais dont les problèmes de narcolepsie font qu'il s'endort à toute fois qu'un moment important surgit. Le film a un style de réalisation à la fois comique et éclaté, mais également réaliste et brutal. Mentions honorables aux passage surréaliste en Italie et à Hans, l'Allemand qui a failli jouer dans une comédie musicale.

I'm a connoisseur of roads. I've been tasting roads my whole life. This road will never end. It probably goes all around the world.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attack The Block (2011)

attack-the-block-affiche.jpg

C'est l'histoire d'une gang de jeunes bums dans le sud de Londres. Pendant qu'ils volent les choses d'une fille sur la rue, y'a quelque chose qui descend du ciel et qui crash sur le char à côté d'eux. La chose s'avère être un petit alien, les jeunes partent donc à courir après, le tue, et le ramène à leur ''block''. C'est là qu'ils voient d'autres choses tombés du ciel et que le fun commence.

J'ai vraiment été agréablement surpris, ça fesait un boutte que ça traînait sur les tablettes du club vidéo où je travaille et j'ai décidé de finalement l'écouté. Ça fait penser un peu à ''Super 8'', mais en meilleur selon moi. Le film est Rated R contrairement à PG-13 pour ''Super 8''(classement américain), donc plus de sang, de la drogue, du langage plu cru. Et j'adore leur accent, c'était déjà un plus pour moi héhé... Trailer:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

In time

Tres bon concept! Idée vraiment qui fait reflechir! mais ils ont tous mit leur budget dans les acteurs et pour les effets spéciaux sa laissait a désirer!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

w448.jpg

Ashes and Diamonds

Andrzej Wajda, 1958

Les tribulations d'un révolutionnaire cool qui hésite à poursuivre sa vie de meurtre et de fuite lorsqu'il rencontre une jeune et jolie barmaid. C'est définitivement meilleur (et plus profond) que ma description le laisse entendre. C'est un peu difficile de s'immerger dans la psychologie du personnage quand on en connaît peu sur la Pologne d'après-guerre, mais les scènes sont superbement réalisées et peuvent être appréciées de tous (malgré une certaine lourdeur dans le ton).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

w448.jpg

Pour l'avoir vue, il est vraiment intéressant comme film. On ressent vraiment l'atmosphère de la 'construction' de Varsovie d'après guerre!!!

Ashes and Diamonds

Andrzej Wajda, 1958

Les tribulations d'un révolutionnaire cool qui hésite à poursuivre sa vie de meurtre et de fuite lorsqu'il rencontre une jeune et jolie barmaid. C'est définitivement meilleur (et plus profond) que ma description le laisse entendre. C'est un peu difficile de s'immerger dans la psychologie du personnage quand on en connaît peu sur la Pologne d'après-guerre, mais les scènes sont superbement réalisées et peuvent être appréciées de tous (malgré une certaine lourdeur dans le ton).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

.

MV5BMTYwNTQ2NDQ3NF5BMl5BanBnXkFtZTcwNTc1NTAwMQ@@._V1._SY317_CR5,0,214,317_.jpg

Naked lunch

Un exterminateur qui découvre que sa femme lui dérobe de l’insecticide. Lorsqu’il est arrêté par la police, il croit être victime d’hallucinations causées par son exposition répétée à la poudre à vermine. Excellent film de David Cronenberg.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

strawdogs-review1.jpg

Straw Dogs

Sam Peckinpah, 1971

Un mathématicien et sa femme emménagent dans un petit village d'Angleterre où ils se retrouvent victime du harcèlement des crottés locaux. Un film brutal, violent, mais jamais gratuit. Excellent travail des acteurs. L'escalade de tension mène à une finale coup de poing et difficile à oublier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

the-phantom-carriage.jpg?1316203880

The Phantom Carriage

Victor Sjöström, 1921

Variation sur une légende suédoise stipulant que la dernière personne à mourir la veille du nouvel an doit conduire le chariot de la mort pour une année. Dans cette version, un alcoolique brutal qui meurt quelques minutes avant la fin de la nuit voit sa vie repasser devant lui et réalise à quel point il a été douche.

Un film qui a influencé autant Bergman que Frank Capra ou Stanley Kubrick. Même pour un film muet, ça se laisse regarder sans ennui. C'est sans doute l'un des plus importants films de l'ère muette, voire de l'art cinématographique en général. Même les effets spéciaux sont avant-gardistes. Et visuellement, c'est quelque chose. Une véritable oeuvre d'art, rien de moins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wall Street de 1987

Bud Fox (Charlie Sheen), qui est courtier en bourse à Wall Street dans les années 1980, a un fort désir d’arriver rapidement au sommet. À force de persévérance, il arrive à convaincre un investisseur, Gordon Gekko (Michael Douglas), de le prendre sous son aile. Ce qui va à la fois le propulser dans le monde des "yuppies" et lui attirer un certain nombre de problèmes.

Très bon film avec l'histoire du jeune qui est prêt à tout pour réussir à la bourse, même par la triche et la fraude. Malgré le fait que Bud redescend des hautes sphères aussi vite qu'il y était arrivé, la fin est vraiment excellente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Coteau Rouge, de André Forcier (2011)

CoteauRougeV.jpg

«Du Forcier comme on l'aime!»

Ça résume pas mal ce film qui mélange assez habilement son absurdité avec une critique moderne sur l'évolution des quartiers.

Y'a des personnages qui n'apparaissent qu'une seule fois sans trop d'explications par la suite, le casting est gigantesque, les personnages sont caricaturés à l'outrance, c'est même limite si le film comporte une histoire. Mon passage préféré? Le joueur de hockey qui court comme un imbécile dans le bois.

Y'a des fois que tu dis ''What?'' et d'autres que tu dis ''LOL'', mais en gros le film vaut le détour si vous cherchez un des seuls réalisateur qui possède un style qui est complètement différent des autres.

...et l'affiche est crissement laide!

Modifié par RagingRaoul

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Immortals

immortals-midnight-screenings__oPt.jpg

Mauvais!!!!!!!!!!

un genre de 300 avec un petit budget. Ya plein d'anachronismes c'est tellement laid.

The Artist :

The-Artist.jpg

Film de l'année selon moi. Le chien Uggie est tellement bon comme "acteur de chien". Je sais que c'est drole à dire..... Mais il vole la vedette à Jean :o Vraiment la surprise de 2011

Modifié par Quito

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens tout juste de regarder The artist avec Jean Dujardin. Ce film qui se déroule dans les années '20, tourne autour d'un acteur de film muet. En 1929, l'air du son arrive et il est dépassé par les évênements. Tourné comme un film de l'époque soit, muet et noir et blanc, est sans contre dit un film à voir. je lui donne un 9 sur 10.

sur IMDB

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

The Woman In Black au cinéma en fin de semaine. Les images sont belles, mais il y a des longueurs, et par moments ça frôle le ridicule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

The Artist. Pour un film de 2012 c'est quand même vraiment unique en son genre. Ils ont parfaitement réussis à reproduire un film muet des années 30-40 et on accroche assez facilement, absorbé par l'histoire. Car même s'il y a pas de paroles ou de sons et à peine de dialogues affichés quelques fois pendant les scènes, la musique et tout le reste fait en sorte que ça fonctionne. J'avais vraiment l'impression de regarder un film d'une autre époque. Puis la performance de Jean Dujardin était tout simplement magistrale. Bref, j'ai vraiment aimé malgré deux ou trois longueurs. Pas surpris qu'il ai plusieurs nominations.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

paris-texas-hunter-and-harry.jpg

Paris, Texas

Wim Wenders, 1984

Un homme disparu depuis quatre ans dans des circonstances mystérieuses renoue avec son fils de sept ans et part avec lui à la recherche de sa mère. Un film à la fois beau et triste qui ne verse jamais dans le pathétique. Les personnages sont extrêmement bien écrits. Le scénario est touchant et original et la réalisation impeccable. Un film incontournable, dans les meilleurs de Wenders.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

intheheatofthenight2.jpg

In the Heat of the Night

Norman Jewison, 1967

Après avoir été victime de profilage racial dans une petite ville reculée du sud des États-Unis, un détective afro-américain se voit forcé d'aider la police de cette région à résourdre le meurtre d'un riche magnat. Le film explore surtout le thème du racisme et des préjugés. Une fois encore, Sidney Poitier, dans le rôle du détective coriace résolu à trouver le coupable, montre qu'il est en contrôle de la situation. Il use de son charisme habituel pour créer chez le spectateur un sentiment d'attachement sincère envers son personnage.

L'idée de mettre un noir dans une position d'autorité et d'être tout de même victime de racisme est mis en gras. C'est d'ailleurs le reproche principal que je puisses faire au film; le manque de subtilité. Par contre, il faut se souvenir qu'il s'agit avant tout d'un film dénonciateur datant des années 60. Donc, en prenant compte du contexte temporel et géographique, le film est une réussite quasi totale en remplissant son mandat de sensibiliser le spectateur au tension raciale existante dans la société américaine.

Excellent film en somme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as repris la forme de mes posts, je le prends comme un hommage. ;-)

-------

the-bird-with-the-crystal-plummage.jpg?1294245500

The Bird with the Crystal Plumage

Dario Argento, 1970

Un auteur américain en vacances en Italie est témoin d'une tentative de meurtre et décide de mener sa propre enquête. Évidemment, ça agace pas mal ledit psychopathe qui se met à lui courir après. C'est le premier film de Dario Argento, qui est considéré à juste titre comme le maître du giallo. L'intrigue est accrocheuse et la réalisation inspirée. La musique de Morricone se marie parfaitement avec l'ambiance. Film culte d'un genre à découvrir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as repris la forme de mes posts, je le prends comme un hommage. ;-)

Absolument! Ç'en est un.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens d'aller voir The Lorax, j'ai pas l'habitude de m'interesser à des films d'animations, mais celui-là semblait avoir une histoire et des images qui allaient mieux me chercher et finalement j'ai bien apprécier mon temps devant l'écran. J'adore les arbres de ce film, ils ont l'air mangeables. 9/10

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...