Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Je suis comme dans un high.
Je travaille fort.
Je bois enormement.
Je dors peu.
Je mange rarement.
La job sent le party, on met la musique forte et du fort dans nos cafés.

Tout ca semble me reussir... Je suis un genre personne pas pire avec les autres et ils ont l'air de m'apprecier.

J'ai envie de spreader du love mais je ne sais pas comment on fait... L'autre fois j'ai envoyé quelqu'un d'autre à ma place pour faire une accolade à une personne triste.

Beaucoup d'activités/fêtes/shows en perspective. Deux amis qui reviennent de long voyage. 3 ami(e)s qui emmenagent ensemble. Mon horaire d'été qui tombe relax a compté du premier juin.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est clair que le nouveau soleil aide à se recrinquer!

J'ai une nouvelle job, je passe d'une job de tech au privé à professionnelle dans le parapublic, je commence le 5 juin! 

YAY! bon vibe. Mais ça me stress pas mal aussi. À suivre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, ƒ Ǿ ǖ ℓ Д ® ↁ a dit :

Ca d'l'air qu'il y a un nom de maladie mentale pour chaque humeur.
Mais ouais ca ressemble à ca...

C'est un high qui va surement deboucher sur un down, à tout moment.

Tes downs te font quoi, concrètement, habituellement?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me sens un peu déprimée et démotivée ces dernières semaines.

Je me trouve grosse, je me trouve lâche, je suis toujours fatiguée, j'ai l'impression de rien foutre de mes semaines à part travailler mon 25-30h. Je me sens pas super bien dans mon corps et dans ma tête.

J'ai besoin de changer de routine et d'horaire, mon beat de nuit commence à me rentrer dedans et j'aime pas ça. Je me lève rarement avant 1h00 de l'après-midi, je me couche rarement avant 4h30 du matin... Je suis pu capable. J'aime quand même ma job en tant que tel, et je ne peux pas me permettre financièrement de changer de job, sauf pour quelque chose de "payant" à temps plein et surtout quelque chose que j'aime (genre avec mon bac dans 1 an). C'est d'autant plus déprimant parce que en faisant 25h par semaine, je gagne en moyenne clair autant ou plus que ce que je gagnerais brut si j'avais une job de 40h semaine à 15$ l'heure. En sortant de l'école, je ne pourrai pas envisager un emploi en bas de 17-18$ l'heure sinon c'est juste ridicule, surtout si c'est un temps plein de moins de 40h. Je serai peut-être obligée de me garder un shift au bar pour arriver.

Disons juste que j'ai peur de rester prise dans le "piège" des bars que j'ai toujours gardé en tête d'éviter après l'obtention d'un diplôme.

J'ai besoin de recommencer à m'entraîner, de prendre un break total d'alcool (je bois modérément, mais plutôt régulièrement et ce sont la plupart du temps des calories et du sucre dont je pourrais me passer parce que je consomme parce que je suis "obligée", genre 2-3 shooters sur mon shift que j'ai pas envie de boire), de manger mieux et moins en général et de me lever et me coucher à des heures plus "normales".

Tout ça affecte mon couple aussi, pis ça aussi ça me stresse et me fait peur. Il faut absolument que je me reprenne en main.

Je me suis ouvert le coeur à ma coiffeuse aujourd'hui, parce que le salon était désert, l'autre coiffeuse était en congé et il n'y avait que moi de client. Elle me connait bien et voyait bien que je feelais soso et ça m'a fait réaliser que j'ai crissement perdu mon équilibre, j'ai besoin de le retrouver. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du moment où tu sais quel est le problème, tu es en mesure de prendre les choses en main pour le régler. J'veux dire d'être capable de cibler ce qui ne va pas est un bon pas vers l'amélioration de la situation en question.

Je te souhaite de te sortir de la bouette. T'es une bonne fille, tu mérites d'être heureuse.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un dilemme. Moins d'argent mais plus de stabilité dans ta vie. Ne sous-estime pas la valeur de ta santé, autant physique que mentale. Je te conseillerais de revisiter ton budget pour être capable d'arriver dans des conditions moins ''poches''. C'est sur qu'il va falloir faire des choix et des concessions, mais je pense que c'est mieux ça que de péter au frette.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Nanie Mo a dit :

C'est un dilemme. Moins d'argent mais plus de stabilité dans ta vie. Ne sous-estime pas la valeur de ta santé, autant physique que mentale. Je te conseillerais de revisiter ton budget pour être capable d'arriver dans des conditions moins ''poches''. C'est sur qu'il va falloir faire des choix et des concessions, mais je pense que c'est mieux ça que de péter au frette.

Ouais, je sais. Sauf que j'ai vécu l'autre côté de la médaille, tout le temps se demander si tu vas avoir assez d'argent pour payer le prochain loyer, si tu peux te permettre d'acheter tel item à l'épicerie, si tu peux attendre encore une journée pour mettre du gaz, etc. C'est épuisant et je ne veux plus vivre ça. La sécurité financière est ce qui me permet de respirer et de moins stresser, ce qui me permet de me payer un abonnement au gym, etc. J'ai ben beau vouloir couper partout, ce qui me coûte cher c'est ma voiture et je suis pognée avec un paiement encore 2 ans, je ne peux rien y faire vraiment. Dans 2 ans, je vais réévaluer la pertinence de m'acheter une autre voiture, puisque ma réalité d'emploi va avoir beaucoup changé. Ça va surtout dépendre de si je travaille à partir de chez moi, de quelle distance j'habite de mon travail, de mes horaires, etc. Je travaille présentement de nuit alors je ne peux pas prendre le bus anyway. 

Mais le pire c'est que j'ai un "gros" train de vie pour une étudiante, mais pas pour une adulte normale avec une job. Je me dis que si je me trouve un job à 19-20$ de l'heure en sortant de l'uni, je pourrais aisément lâcher les bars. Je pense que c'est plutôt réaliste. Il faudrait réalistement que je gagne plus de 35k par an, ce qui est loin d'être un salaire de riche.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Aradia a dit :

Ouais, je sais. Sauf que j'ai vécu l'autre côté de la médaille, tout le temps se demander si tu vas avoir assez d'argent pour payer le prochain loyer, si tu peux te permettre d'acheter tel item à l'épicerie, si tu peux attendre encore une journée pour mettre du gaz, etc. C'est épuisant et je ne veux plus vivre ça. La sécurité financière est ce qui me permet de respirer et de moins stresser, ce qui me permet de me payer un abonnement au gym, etc. J'ai ben beau vouloir couper partout, ce qui me coûte cher c'est ma voiture et je suis pognée avec un paiement encore 2 ans, je ne peux rien y faire vraiment. Dans 2 ans, je vais réévaluer la pertinence de m'acheter une autre voiture, puisque ma réalité d'emploi va avoir beaucoup changé. Ça va surtout dépendre de si je travaille à partir de chez moi, de quelle distance j'habite de mon travail, de mes horaires, etc. Je travaille présentement de nuit alors je ne peux pas prendre le bus anyway. 

Mais le pire c'est que j'ai un "gros" train de vie pour une étudiante, mais pas pour une adulte normale avec une job. Je me dis que si je me trouve un job à 19-20$ de l'heure en sortant de l'uni, je pourrais aisément lâcher les bars. Je pense que c'est plutôt réaliste. Il faudrait réalistement que je gagne plus de 35k par an, ce qui est loin d'être un salaire de riche.

 

C'est clair que logiquement, on va chercher à améliorer son sort au niveau salarial et non à diminuer ses revenus. Tes craintes sont tout à fait légitimes à ce niveau. 

Essaie de te faire un suivi de ton budget, ce que tu dépenses dans un mois vs tes revenus. Trouves-toi des idées pour des trucs gratuits à faire au niveau du sport ou activités, révise tes besoins. Comme ça, si jamais tu dois avoir une période avec moins de revenus, tu seras OK financièrement, comme disait Nanie. 

Pour ton côté "lâche", tsé, le travail de nuit, c'est prouvé que ça nuit à l'humeur, à long terme. Avec un rythme de vie de bar avec l'alcool, je comprends très bien que tu n'aies pas envie de faire du petit jogging à 8h am. J'ai eu une passe récente aussi où j'étais super démotivée, anergique, je me trouvais loser, etc. Je me suis fait un plan de match réaliste et j'ai réussi à faire des moves et des changements. J'ai fait un bulletjournal ( google/pinterest it!) et même si je trouvais ça niaiseux, ça a marché pour moi. Ça aide à se faire de petits objectifs et les placer naturellement dans un horaire chargé. Pis c'est créatif à la fois, ça fait du bien au moral.

Ah pis si tu veux, viens avec moi faire du pound ( google it! haha), c'est ben le fun sur la forme physique :) 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 30 minutes, Milie Vanilli a dit :

 

C'est clair que logiquement, on va chercher à améliorer son sort au niveau salarial et non à diminuer ses revenus. Tes craintes sont tout à fait légitimes à ce niveau. 

Essaie de te faire un suivi de ton budget, ce que tu dépenses dans un mois vs tes revenus. Trouves-toi des idées pour des trucs gratuits à faire au niveau du sport ou activités, révise tes besoins. Comme ça, si jamais tu dois avoir une période avec moins de revenus, tu seras OK financièrement, comme disait Nanie. 

Pour ton côté "lâche", tsé, le travail de nuit, c'est prouvé que ça nuit à l'humeur, à long terme. Avec un rythme de vie de bar avec l'alcool, je comprends très bien que tu n'aies pas envie de faire du petit jogging à 8h am. J'ai eu une passe récente aussi où j'étais super démotivée, anergique, je me trouvais loser, etc. Je me suis fait un plan de match réaliste et j'ai réussi à faire des moves et des changements. J'ai fait un bulletjournal ( google/pinterest it!) et même si je trouvais ça niaiseux, ça a marché pour moi. Ça aide à se faire de petits objectifs et les placer naturellement dans un horaire chargé. Pis c'est créatif à la fois, ça fait du bien au moral.

Ah pis si tu veux, viens avec moi faire du pound ( google it! haha), c'est ben le fun sur la forme physique :) 

Présentement, je mets beaucoup d'argent de côté pour des projets futurs (présentement c'est un divan) mais aussi pour avoir un coussin financier en cas de problème. Je pourrais encaisser une petite baisse de salaire, mais c'est décourageant de penser qu'avc un bac je pourrais gagner moins qu'en étant barmaid à temps partiel... Anyway.

Aujourd'hui j'ai fait du ménage tout en focusant sur le fait d'être plus productive en général dans la vie, de moins procrastiner sur tout (exercice, ménage, etc). J'essaie de me discipliner.

Je pense bien essayer le bulletjournal, ça m'a l'air efficace et simple.

Le pound a l'air plutôt cool!

Pour les 3 prochaines semaines je vais travailler 32h alors je risque de me sentir un peu moins inactive.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2017-05-23 à 12:52, Milie Vanilli a dit :

Tes downs te font quoi, concrètement, habituellement?

 Le sentiment de pas avoir rapport/être de trop partout/sortir le moins souvent de ma chambre ou ne sortir que quand il fait noir.
Me sentir nulle et ne voir de but a rien parce que tout est perdu d'avance. Faire tourner en boucle dans ma tête ce que j'ai pu dire, faire, ou avoir l'air les trois derniers jours devant les gens/dans mes echanges.

L'absence d'issues. La necessité ou la seule fin logique dans le suicide ou la mort au sens large.
Ca escalade vite: pas capable de faire un truc simple le matin, se dire qu'on est inapte a la vie au milieu de l'apres-midi, annuler tout ce qui était prévu pour rester dans sa chambre et limité les echecs potentiels, genre.

Mais je sais pas quel point c'est un down, vu que j'ai rarement un high comme j'en ai parlé plus haut.

_____________________

@Aradia

As tu un loyer qui te coute cher, un char qui te coute cher, vas tu au resto ?

Vivre moins cher pour travailler moins c'est un peu ce que je fais ces temps ci. En alternant des sessions ou je travaille plus et d'autres ou je travaille plus. Je dis ca mais je suis loin d'être le meilleur budgetteux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, ƒ Ǿ ǖ ℓ Д ® ↁ a dit :

 Le sentiment de pas avoir rapport/être de trop partout/sortir le moins souvent de ma chambre ou ne sortir que quand il fait noir.
Me sentir nulle et ne voir de but a rien parce que tout est perdu d'avance. Faire tourner en boucle dans ma tête ce que j'ai pu dire, faire, ou avoir l'air les trois derniers jours devant les gens/dans mes echanges.

L'absence d'issues. La necessité ou la seule fin logique dans le suicide ou la mort au sens large.
Ca escalade vite: pas capable de faire un truc simple le matin, se dire qu'on est inapte a la vie au milieu de l'apres-midi, annuler tout ce qui était prévu pour rester dans sa chambre et limité les echecs potentiels, genre.

Mais je sais pas quel point c'est un down, vu que j'ai rarement un high comme j'en ai parlé plus haut.

_____________________

@Aradia

As tu un loyer qui te coute cher, un char qui te coute cher, vas tu au resto ?

Vivre moins cher pour travailler moins c'est un peu ce que je fais ces temps ci. En alternant des sessions ou je travaille plus et d'autres ou je travaille plus. Je dis ca mais je suis loin d'être le meilleur budgetteux.

Mon loyer est abordable, mon char me coûte pas pire cher, pis oui je vais au resto modérément, mais j'en ai les moyens. J'ai pas trop envie de vivre le genre de vie où je ne peux rien me payer parce que je suis trop serrée.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve ça un peu drôle, car je viens de voir dans mes messages privés qu'il y a quelques années, j'ai apparemment écris à mon "ami" qui s'était fait un compte ici (sans jamais être vraiment actif, je crois) que tout le monde (dans la vraie vie) le cherchait.

Je ne savais pas encore qu'il s'était suicidé.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Insomniaque a dit :

J'ai un sentiment de vide. De solitude. Je n'arrive pas à connecter avec les gens. Même sur ce site. 

Ohhh :(As-tu une idée pourquoi? Tes relations ressemblent à quoi? 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • xdrox a mis en évidence ce sujet

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

  • Contenu similaire

    • par Cathou La Tuque
      Est-ce que la façon de vous habiller a une incidence sur votre humeur ?
      Ou est-ce plutôt votre état d'esprit qui influence votre façon de vous habiller ?
      Les couleurs que vous revêtez suivent-elles vos humeurs, ou bien vous utilisez-vous plutôt la chromothérapie par le biais de vos vêtements, afin de vous calmer, par exemple, ou de vous énergiser ?
      Un exemple anodin : le bleu hier après-midi m'a fait sentir calme...... ce soir je refait le test.
      Le gris, me fait sentir sérieux et chic.
      Et vous ?
      Croyez-vous que la chromothérapie c'est de la bullshit qui marche juste quand on y croit, ou que ça marche vraiment ?
    • par Darklords1911
      En anglais : Transcript between Jake Evans and 911 dispatch operator
      +Sa lettre de confession : http://media.nbcdfw....sion-012413.pdf
      C'est troublant à lire et bravo au dispatch du 911, qui doivent avoir un des emplois les plus difficiles.
      Prison à vie, institut psychiatrique à vie ,ou aide psychologique et réinsertion sociale?
×
×
  • Créer...