Aller au contenu
Mr.F

Comment vous sentez-vous présentement ?

Déchet(s) recommandé(s)

En ce moment, j'apprécie de travailler, ça donne un peu de sens à ma vie, même si c'est moyen payé. Mais la ville elle, et ses gens criblés de manques et d'addictions, ça me pèse.

J'essaie de me protéger contre les mauvaises influences. Mais inévitablement, je finis par blesser certaines personnes. 

...

La grande ville s'infuse tranquillement dans nos veines

Notre sang nature s'essouffle de son oxygène

Les murs se referment sur nos bulles qui éclatent

Nos ordures s'empilent sur le vide de nos vies plates

 

Intoxiquée, glande pinéale calcifiée, vie banale

C'est pas facile d'avancer avec les yeux fermés

Un Sens unique, le non-sens, l'insignifiance, l'impermanence

Certains l'ont pris à contre-sens et savent plaisanter

Toute la vie, un espace vide à louer

Mieux vaut le laisser vide et désencombré

Accepter cet espace et le temps qu'il contient.

Contempler le trou créé par la conscience.

Et en cette frasque universelle y donner sa pleine confiance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai eu de formidables vacances avec mon chum, mais l'été a tellement passé vite! Je suis bien contente de revenir au plusse meilleur pays au monde quand même. 

On va probablement venir pendant 3 mois l'année prochaine, ça va nous laisser le temps d'aller dans le sud de la France cette fois. :lalala:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'en suis rendue à une étape de ma vie où être une "adulte" est désormais une fatalité que je dois accepter. disons que j'ai beaucoup strugglé avec l'idée ces 5 dernières années. c'est difficile de voir comment la routine metro-boulot-dodo peut être plus plaisante que l'école, les amis et les découvertes.

par exemple, je n'aime plus la musique comme avant. cette musique qui me donnais envie de réfléchir, de danser et de fredonner est devenu un manège ennuyant voire irritant. j'essaie de compenser avec autre chose comme les podcasts et la lecture audio.

la recherche de plaisirs et d'expériences qui était autrefois le moteur de mes journées est devenu une recherche d'accomplissement sociale sous forme de reward professionnel / pécunier. ensuite, il faudra éventuellement réfléchir à d'autres projets d'adulte comme la maison et les enfants parce que. 

(ah oui, je reviens de la Floride et c'est mes blues post-vacances qui parlent)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça m'a fait la même chose pour la musique. C'est weird, avant j'avais toujours un casque d'écoute, je n'allais nul part sans mon ipod et j'étais toujours en quête de nouvelle tounes à me mettre sous la dent...

et maintenant... que dalle. Je marche sans ipod, je suis presque toujours dans le silence et la musique m'irrite un peu.

Je pense que je suis devenue une adulte... Meh.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et pourtant, la fameux mot de Nietzsche dit : sans la musique la vie serait une erreur.

Personnellement, j'use des écouteurs comme pas un, je dois bien passé 4-5 pairs par année, les Panasonic à 15-20$ offre le meilleur qualité-prix. Et je vais bientôt devoir changer mon lecteur mp3 parce que la prise USB est à demi-fuckée (elle marche dans mon chargeur, mais plus dans les ports de mon PC), alors que j'ai fait valoir la garantie dessus pas plus tard qu'en novembre dernier. Mais quand on y pense, 60$ pour 3 appareils c'est un bon deal. (SONY), surtout considérant que je suis un utilisateur plutôt du genre abusif.

La musique et la radio parlée me permet de marcher de longue distance genre 2h sans trop de pénibilité liée à l'ennui et à l'effort.

J'aime suivre l'actualité, je pourrais pas m'en passer.

J'ajouterais également que c'est en fumant du pot que la musique dévoile tout son charme, et je ne m'en prive pas.

D'Ailleurs, je consacre parfois beaucoup de temps à tenter de découvrir des nouvelles bonnes track, principalement dans le répertoire de la musique de jeux vidéos et je me tape, vous avez pas idée, quantité de musique affligeante pour espérer parfois tomber sur des choses qui me plaisent vraiment, alors là, c'est la récompense. Je fais la même chose en ce qui concerne la musique classique, mais ça exige toutefois un plus haut niveau de concentration, beaucoup plus de temps et d'enthousiasme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pensais à ça et je me disais que votre dépréciation de la musique n'était pas le symptôme d'une "maturité" qui s'installe,
mais plutôt de l'étiolement de votre âme.

Autrement dit, vous êtes mortes en dedans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est un peu ce que je dis dans mon post, quoique je ne me souviens pas avoir opté pour l'expression "maturité".

j'ai été vers d'autres styles musicaux (essentiellement classique et metal progressif) en espérant chercher une stimulation intellectuelle différente. ça a un effet mitigé dans le sens que j'ai apprécié certains morceaux, sans pour autant obtenir le véritable rush de dopamine.

j'ai moins de temps à consacrer à mes recherches musicaux aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2017-08-20 à 16:42, Lux a dit :

Je pensais à ça et je me disais que votre dépréciation de la musique n'était pas le symptôme d'une "maturité" qui s'installe,
mais plutôt de l'étiolement de votre âme.

Autrement dit, vous êtes mortes en dedans.

J'tun peu morte et peut-être que si ils slaquent sur les neuroleptiques l'activité va reprendre.

Tombe moi pas dessus Lux... Mais à travers ma stabilité je suis triste.. j'ai perdu une partie de qui j'étais. La créativité s'est envolée, je ne suis maintenant qu'une personne qui fonctionne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est drôle comme "être adulte" c'est mal perçu,

il doit y avoir une relation inversement proportionnel entre ignorance heureuse du kid pis sagesse aigri du vieux.

Y a un sweet spot quque part ou on es heureux, pis selon moi c'est pas mal au milieu.
Après si tu décide de te rebuter contre la vague, ça ce peut tu gagne pas. aussi bin surfer dessus
ps; je suis dans le blues retour au travail

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça fait 10 jours en ligne que je travaille environ 16h par jour, je carbure au thé à la menthe et je suis sous une montagne de stress. Je sens que mon corps est sur le point de lâcher, j'ai l'air d'une morte-vivante, avec des gestes robotiques.

Mais sur une note positive, j'ai été approchée 2 fois en 2 semaines pour exposer mes oeuvres dans des galeries d'art dans un avenir rapproché. Au moins ça!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎2017‎-‎08‎-‎21 à 20:31, Chicken of the infinite a dit :

J'tun peu morte et peut-être que si ils slaquent sur les neuroleptiques l'activité va reprendre.

Tombe moi pas dessus Lux... Mais à travers ma stabilité je suis triste.. j'ai perdu une partie de qui j'étais. La créativité s'est envolée, je ne suis maintenant qu'une personne qui fonctionne.

Une personne qui fonctionne et qui tourne des sketches.

Ta créativité a encore un orteil sur terre.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 J'me demande en crisse de ce que je vais faire de ma vie. J'ai une petite idée, ça devrait être assez facile pour commencer. Après ça se complique.

#1 - me trouver une job qui fait au moins 60 heures semaine minimum.

#2 - Payer mes 4 tickets pour un total de 500$ et mon compte cellulaire de 120$ qui s'ajoute.

3# - Devenir un multimillionaire et offrir une retraite bien mérité a mes parents.

Ya tellement de moyens de faire des millions, c juste de s'investir dans un projet qui est pas évident. Ya tellement de probalités que c'est un calcul infinis d'aditions et de soustraction. Après m'avoir débarasser de mes addictions, je vais pouvoir devenir un homme d'affaire. Pour l'instant, ça ne servirais a rien d'avoir des fonds car je finirais pas la consommer. J'ai eu mes retours d'impot et un beau chèque de 3000$, j'ai dépensé le tout en même pas 1 mois parce que je me croyais pour 50 cent. J'ai été 50 cent environ 20 jours. J'ai abandonné l'idée du poker ya longtemps. J'ai + perdu que gagné ça c'est claire. Mais dernièrement j'avais 1$ et j'ai monté jusqu'à 120 en environ 6 heures. J'avais donc décidé de jouer au tournois et j'ai terminé premier pour 800$. J'ai ensuite perdu 300 parce que j'étais saoul et que j'étais content et j'ai retiré 500. Je crois pas que le poker est fait pour moi tant et aussi longtemps que je consomme.  J'ai un probleme de gambling a temps partiel. Comme dans le film avec le professeur  mark WAHlberg. C'est tellement difficile de devoir gérer tous ces addictions en même temps, je m'en sortirai pas sans une déxintoxe je crois. J'ai toujours été dépendent a tout. J'suis certainement pas le seul, mais au moins moi j'veux m'en sortir. La dépendence va me suivre toute ma vie, les rechutes vont être la, sauf si je trouve ma vraie destinée. 

 

Deuxièmement, investir a la bourse.

Je veux être un homme d'affaire respectable sans avoir a frauder pour arriver mes fins. Je veux représenter la lumière, l'espoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 04/09/2017 à 13:20, xdrox a dit :

Ta créativité a encore un orteil sur terre.

 

Un pied au complet tu veux dire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Depuis quelques semaines j'ai une amoureuse, elle n'a connu personne avant moi et je n'ai connu personne avant elle, heureusement que je l'ai rencontrée avant mon amie nymphomane parce que ç'aurait été moins mignon. J'a arrêté de lire Nietzsche et des hentais depuis, je me sens assez bien.

Dans un ou deux ans elle devra repartir en Chine (c'est une étudiante en droit en année d'échange), c'est un peu navrant. Je ne sais pas quoi faire de cet ultimatum. Les vieux me diraient sûrement que c'est normal de se séparer, que je connaîtrai d'autres amours et que je devrais juste "pRofitEr". Les préjugés des vieux ont rarement été des bons conseils pour ma trajectoire, mais je pourrais effectivement aborder tout cela avec leur cynisme hédoniste.

Je vais peut-être essayer d'apprendre le chinois dans l'espoir de pouvoir étudier à Shanghaï un an et peut-être de trouver un poste qui me permettrait d'y rester. Mais il faudrait que je développe une chose qu'on appelle "volonté".

J'ai l'impression qu'elle n'y pense pas trop elle. Elle m'aime visiblement beaucoup, mais je ne saurais m'avancer sur la profondeur de ses sentiments qui sont peut-être artificiellement amplifiés par la liberté nouvelle qu'elle a en France loin de ses parents et par le fait que je suis son premier amant. Enfin il ne faut pas que je me prenne pour Freud.

J'aimerais savoir à partir de combien de temps je devrais sérieusement me projeter dans l'avenir.

Modifié par thomaharadja

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ignore si c'est une bonne idée de se projeter ainsi dans l'avenir. Par contre, je trouverais ça dommage que tu t'empêches de vivre pleinement la relation à cause de cette éventuelle rupture. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La ronde des '' ça va mal dans les studios de jeux de Québec'' reprend cette fois c'est mon chum qui a perdu son emploi.

J'suis tannée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

  • Contenu similaire

    • par Votre bon vieux chum bern
      Est-ce que la façon de vous habiller a une incidence sur votre humeur ?
      Ou est-ce plutôt votre état d'esprit qui influence votre façon de vous habiller ?
      Les couleurs que vous revêtez suivent-elles vos humeurs, ou bien vous utilisez-vous plutôt la chromothérapie par le biais de vos vêtements, afin de vous calmer, par exemple, ou de vous énergiser ?
      Un exemple anodin : le bleu hier après-midi m'a fait sentir calme...... ce soir je refait le test.
      Le gris, me fait sentir sérieux et chic.
      Et vous ?
      Croyez-vous que la chromothérapie c'est de la bullshit qui marche juste quand on y croit, ou que ça marche vraiment ?
    • par Darklords1911
      En anglais : Transcript between Jake Evans and 911 dispatch operator
      +Sa lettre de confession : http://media.nbcdfw....sion-012413.pdf
      C'est troublant à lire et bravo au dispatch du 911, qui doivent avoir un des emplois les plus difficiles.
      Prison à vie, institut psychiatrique à vie ,ou aide psychologique et réinsertion sociale?
×
×
  • Créer...